Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    120,718

Les emplèttes de Madame

Mariveau

642 vues

blog-0102097001335026114.jpgJeudi soir, je me trouvais avec vous sur le tchat, lorsque ma petit moitié décida de mon montrer ses petites emplettes de l'après midi.

Je m'étais mis à l'aise sur le canapé,

Ma femme avait pris son après midi pour faire des emplettes, et se faire plaisir chez esthéticienne.

Elle arriva dans le salon, avec son petit imper, elle portait ses bottines à lacet 1900, Je devinais de jolis bas noirs sous l’austérité de son trench.

J'allais vous quitter quand elle me dit non continues et regarde. Elle laissa tomber son manteau laissant apparaître effectivement des bas noirs à couture avec un petit nœud en soie . Ses bas se pronlongeaient par une porte-jarretelles, non en fait une guêpière porte-jarretelles en soie et dentelle, laissant libre ses jolies seins de porcelaine. Son sexe était épilé, ses lèvres étaient gorgées de désir. Elle jouait avec son petit bourgeons. Elle jouait avec un de ses petits olisbos. La soirée allait être très intéressante.

Je fremis devant ma belle, qui s'approchant de moi, enlevant ma ceinture de kimono, libérant un désir bien tendu.

Elle s'agenouilla et me dis lis moi des confessions et de ses mains couvertes par des mitaines en dentelle, elle entrepris de me masturber.

Puis elle approcha sa bouche mutine, en me disant continue, j 'aime ces textes, ma chatte est humide de tant de sensualité, et elle enfourna mon gland.

Elle joua de ses mains de sa langue de ses lèvres.Il m'était difficile de résister à tant de plaisir, mais elle s'interrompit. Se releva et se dirigea vers notre bar. Elle s’arque-bouta me présentant ses hanches, sa croupe délicieuse. L'envie était trop forte que la raison, et je la pénétrais avec passion. Elle me dit non pas là, fait ce que j'aime,. C'est avec un plaisir certain que ma langue vint honorer son œillet brulant, mes doigts se firent explorateurs . Elle gémissait et se cambra lorsque je me présentais devant la porte de son antre secrète.

Elle cria son plaisir lorsque je la pénétrais, et je me mis à aller et venir. J'allais exploser en elle, quand elle se retira. Me pris la main et me précédant, elle retourna vers le canapé, me poussa . Elle me présenta sa croupe, s'ouvrant et s'assit sur moi, en s’empalant à nouveau sur moi. Elle saisit mon portable et se mis à lire de vive voix des textes sur les plaisirs de Sodome.

Elle contrôlait les va et vient de sa croupe sur mon sexe, près à jouir en elle. Elle s'interrompit à nouveau.

Elle s'allongea sur le sol me presentant toujours son oeillet et dis à toi de lire ce jolie texte sur cette première sodomie.

Je m'introduits à nouveau en elle en tentant de lire à haute voix ce joli texte malgré mon essoufflement. Et elle me dit à l'oreille, j'espere que tu fais aussi bien avec tes copines. Je partis intentément en elle, elle riait. Moi aussi un peu interloquait, je me mis à rire . Elle me dit les surprises ne font que commencer. Demain matin tu auras la suite. Nous nous afffalâmes et nous nous endormir.

J'adore quand ma femme fait des emplêtes

Vendredi matin, madame se prépare, elle travaille à la maison. Les appels clients commencent, je suis en train d'écrire une Nouvelle, quand elle arrive avec le reste de ses emplettes : hauts talons gris, bas à couture gris, ensemble porte-jaretelles, string et soutien-gorges du même gris assorti. Elle se mis à exécuter quelques pas de danses et déhanchés devant moi. Continue à tchat dit elle avec tes amis (un se reconnaitra). Elle avait encore son petit olisbos qu'elle suçotait avec espièglerie.

Elle me dit vient me caresser, me présentant son pubis. Le téléphone sonna à nouveau, elle s'assit sur son fauteuil écartant les jambes de façon que je la vois non seulement se caresser son clitoris, mais s'introduire ses boules de geishas favorites.

Qu il était difficile de résister, et je vins à ses pieds pour l'honorer de ma langue et de mes lèvres. Elle gardait le contrôle, difficilement, surtout quand son patron l'appela pour faire le point de la semaine.

Je fus surpris quand elle demanda à son patron son après midi .

Quand elle raccrocha, elle me dit que cela suffisait, elle avait encore du boulot à terminer et elle voulait gardait de la ressource, car Nathalie venait nous rejoindre pour une petite après-midi coquine.

J'étais au ange, mais sur ma faim

J'adore quand ma femme faits des emplettes.

14h30

On sonne à la porte, Véro, dis laisse chérie je vais ouvrir, attends dans le salon.

Elles arrivèrent devant moi, Véro avait remis son petit trench, bottines et les mêmes bas que la veille au soir. Nathalie portait la même chose.

Elles ôtèrent leur trench, laissant apparaitre la même guêpière, son sexe était aussi épilé . Véro et Nathalie s'embrassèrent langoureusement, tout en se pelotant les seins.

Puis Nathalie vint poser ses lèvres sur ma bouche .

Elle me dit tu sais, j'étais avec Véro et on a fait les emplettes ensemble et l'esthéticienne aussi tu t'en doute.

J'étais très excité. Surtout quand elle me dit on t'a acheté un petit cadeau , elle sorti d'un petit sac un double dong .

Elle me dit en souriant, il est très bien, car comme il nous restait une petite heure avec Véro, hier on a décidé de l'essayer .

Elles se mirent face à face, et s'introduirent le double dong et me fire signe d'approcher et s'emparèrent toute deux de ma verge tendue par une excitation incontrôlable.

Ce fut un délice, un supplice quand elle s'interrompirent.

Véro me dit alors, donnes à Nathalie ce que tu m'a donné hier soir, Nathalie me présentant sa jolie croupe.

Ma douce pris un certain plaisir à me regarder prendre Nathalie, se caressant intensément.

Je m'épencha au plus profond de cette douce et jeune amie.

L'après midi touchait à sa fin, nous nous amusâmes encore.

18 heures, Nathalie nous quitte, les deux amies s'embrassent, nous nous disons à une autre fois.

Je raccompagne Nathalie à sa voiture et me glisse à l'oreille avec un petit sourire, tu reviendra me revoir comme la dernière fois., Véro nous observait avec son petit sourire qu'il m'a toujours fait fondre.

C'est une autre histoire que je ne vous ai pas raconté mais promis je le ferai

J'adore les emplettes de ma femme................

  • Like 2

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.