Aller au contenu

Luce

  • entries
    28
  • comments
    102
  • views
    11,660

Mon voisin Daniel

Invité

899 vues

Je devais avoir 26 ans à l’époque…Nous habitions, une maison, composée de 2 appartements. Nous occupions celui du 1er étage, avec nos 2 garçons. Les voisins actuels, qui étaient aussi de très bons amis, s’apprêtais à déménager. J’étais un peu triste, car nous passions de superbes soirées.

Mon mari rencontre en premier, notre nouveau voisin Daniel, et me dit qu’il a l’air très sympa…Moi, je suis un peu plus sur la réserve, normal nos derniers voisins étaient devenus de vrais amis.

Daniel, nous invite à prendre l’apéro quelques jours après son installation, mon mari accepte avec joie, moi un peu moins enthousiasmé par l’invitation. Mon mari fait les présentations, Daniel en fait de même avec sa compagne.

Lorsque j’entends le son de sa voix, je tombe littéralement sous son charme, il a une voix suave, un petit rire à croquer, un regard coquin, aussi grand que mon mari, une belle musculature, bref tout ce qui me plaît chez un homme. Mais avec un zeste de je ne sais quoi qui me trouble…

Le courant passe bien entre nous, l’apéro se transforme en dîner improvisé chez nous. Pourtant, moi, je suis dans un état second, j’ai envie de cet homme, je ne sais pas pourquoi mais j’ai envie de lui !!! J’essaie un peu de cacher mon désarroi, car mon mari, me demande à plusieurs reprises si tout va bien.

Je me dis qu’il faut impérativement que je reprenne le dessus, je suis marié et lui à une compagne. Mais, j’ai cette impression qu’il joue avec moi, il me lance de drôles de regards, je ne les comprends pas. A plusieurs reprises, lorsque je me lève, pour me rendre ma cuisine, Daniel, me suit et me susurre à l’oreille, "Tout va bien ", "Tu veux de l’aide", je suis totalement déstabilisé, j’ai chaud, mes joues sont en feu. Il joue avec moi, il a remarqué mon trouble, il s’en amuse…

Mon mari, sent que je suis troublé et me demande pour une énième fois, si tout va bien…Très agacée, je lui réponds que "Oui tout va bien". La soirée se termine, je suis à la fois soulagée mais aussi un peu en colère, de m’être laissé surprendre ainsi par un homme.

Mon mari m’aide à tout ranger et me demande pourquoi j’étais autant troublé ce soir, normal, je passais du rire à un profond embarras…Daniel a joué toute la soirée avec mes émotions. Je lui répondis simplement que j’étais fatigué, il était un peu déçu, car il était d’humeur très câline.

J’étais fatigué certes, mais j’avais besoin de me rassurer dans les bras de mon mari. De gros câlins devraient me rassurer. Il commence par m’embrasser le cou, en défaisant un à un les boutons de mon chemisier, je me sens déjà partir…j’adore quand il m’embrasse ainsi. Moi, je le caresse, je le mords, je m’assois sur le bord de la table et l’encercle de mes jambes, il soupire de bonheur, mes mains l’explore, j’empoigne ses fesses à travers son pantalon. Je me sens déjà dégoulinante de désir, j’ai envie de sentir sa langue entre mes cuisses, je lui le dit, il me répond par la négative. J’attaque à nouveau, en lui disant, que j’étais une vraie fontaine et qu’il fallait me satisfaire.

Il m’embrasse avec force et m’entraîne dans la chambre, il me pose délicatement sur le lit, enfin, j’ouvre mes cuisses, il s’y plonge avec délice, j’ondule de bassin pour accompagner sa bouche, sa langue, un vrai délice, je plonge dans le plaisir, Daniel n’est plus dans mes pensées…

Au bout de quelques minutes nous entendons des gémissements, des râles de plaisir, ils sont entrain eux aussi de faire l’amour. La situation me trouble et m’excite en même temps, je demande à mon mari de continuer à me lécher, il le fait si bien, je gémis à mon tour…

Nous entendons le silence en-dessous …M’ont-ils entendu ? Probablement, mais c’est trop bon pour arrêter, j’ai envie que mon mari continue. Daniel m’entend, j’aime ça.

Je reprends les rennes, pas question de s’arrêter là, j’ai envie d’entendre Daniel jouir. Je dis à mon mari, que j’ai envie de le sucer, de le dévorer, le coquin n’attendait que ça. Ma langue parcours son torse, tourne autour de ses tétons, il oublié les voisins du dessous. Je descends lentement avec ma langue, tout en étant à l’affût des râles de Daniel, je l’entends râler de plaisir, tout dérape…

Mon imagination prend le dessus, ce n’est plus mon mari que je suce, mais Daniel, il est là dans mes pensées, j’ai envie de lui comme jamais. J’entends mon mari soupirer de plaisir, Daniel lui râle, sa compagne doit aussi le sucer. Mon désir se décuple, je dévore mon mari, jusqu’au fond de ma gorge, je veux que mon mari râle comme Daniel, ce soir je veux que mon mari jouisse en même temps que lui.

Je le déguste comme une bonne glace, je tourne autour du gland, lui donne de grands coups de langue, lui suçote le gland, j’accompagne ma bouche, de gémissements…J’adore sentir mon mari se cambrer de plaisir. En bas, j’entends Daniel, il râle. Mon mari, lui ne l’entends pas, il est trop éprit de ma délicieuse bouche, je suis à l’affût du moindre son sortant de la bouche de Daniel.

Mon mari, me supplie de le faire jouir, il n’en peut plus, je lui fais comprendre que ce ne sera pas pour tout de suite, j’aime sa queue, j’aime le sucer, j’adore ça. Le fait de savoir que Daniel est aussi à la merci d’une bouche, me rends ivre de désir.

M’entend-t-il sucer mon mari ? Sait-il que je l’entends se faire sucer par sa compagne ? C’est la première fois, que je vis une telle situation. J’aime ça, entendre les soupirs de mon mari, les râles de Daniel, j’ai totalement occulté sa compagne, c’est comme si je les suçais tout les deux en même temps.

Troublante sensation, je suis en feu, mon minou dégouline, je ne me touche pas, j’aime me sentir dégoulinante. Je me consacre à mon mari, à Daniel. Il accompagne ma bouche avec ses mains, pour occuper totalement bouche, j’aime sa queue, elle m’emplit la bouche. Mon mari soupire toujours autant, Daniel râle de plus en plus fort, il va probablement bientôt jouir.

Mon mari, va jouir lui aussi, je le suce, le masturbe, le suce, le masturbe, lui donne de grand coup de langue, tourne autour de gland, mes joues sont rouges de plaisir, c’est si bon…Je suis dégoulinante de plaisir.

Je les entends jouir ensemble à quelques secondes près, mon mari soupirant, Daniel râlant. Je bascule sur le dos, pour reprendre mon souffle, je me suis caresser tard dans la nuit, jusqu’à l’orgasme, j’avais besoin d’être seule pour revivre cette nuit.

Il ne s’est jamais rien passé avec Daniel…Souvent certaines nuits, je me caressais en les écoutant faire l’amour, mon mari étant souvent absent la nuit. Je l’ai fais après avoir écrit ce récit. Souvent lorsque je le croise, il me surprend toujours en venant me susurrer un bonjour dans le creux de mon oreille, il m’électrise toujours autant, 10 ans après !!!



4 Commentaires


Recommended Comments

tres beau recit, belle exprience....ca a du etre intense....

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Luce, c'est encore une fois un plaisir de te lire , merci pour ce partage.....

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.