Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    118,362

Le Détective de Noël

Mariveau

374 vues

blog-0533640001334872847.jpg

New York, Brooklyn 1938 24 décembre.

Je me nomme Richard Christmas, je suis un simple détective privé. Je passe mon temps à suivre des maris et des femmes infidèles.

Mais ce soir de reveillon, je suis seul dans mon bureau, devant moi un tas de factures impayées.

Je sirote mon Bourbon devant un sapin de Noël rabougri, que ma secrétaire Pamela a voulu à tout pris installer.

Le reveillon s'annonce pour moi comme toutes mes nuits monotones sans interêt.

J'entends les klaxons des taxis qui se dépêchent de rentrer pour passer le repas traditionnel familial.

Au coin de la rue des orchestres distilent cette musique lancinante de Noël

Moi j' écoute Mélody in Blue de Georges gerswin.

La porte de mon bureau s'ouvre, je devine une silhouette de femme.

Une femme vêtu d'un tailleur rouge, des bas à coutures noirs, des talons hauts prolongeant des jambes magnifique . Ces cheveux étaient long soyeux, d'un roux, au aurait dit Laureen Bacall.

Elle avait un long fume cigarette et sa silhouette pulpeuse se dététachée dans la fumée de mon bureau.

D'une voix suave, elle me dit, Monsieur Christmas, vous êtes mon dernier recours. Je suis mariée depuis 3 ans, je ne connais rien de mon mari, il ne me touche que rarement et depuis trois ans chaque 24 décembre il découche.

Je suis une femme trompée aidez moi Monsieur Christmas.

Elle déposa une liasse de dollars sur mon bureau et une enveloppe contenant les éléments qui pourront orienter mon enquête.

La belle s'en alla.

Je commençais mon enquête.

A l'adresse que m'avait laissé la mystèrieuse femme, je vis alors une chose étrange.

Un attellage de rennes sortant d'un garage conduit par un vieil homme à la barbe blanche il faisait signe à de jolies jeunes femmes légèrement vétues de petits bonnets rouges, , ne portant que de jolies bas de jolis talons et des porte jaretelles rouge vif.

Je commençais ma filature, le vieil homme et son attelage allait de bars en bars, de clubs coquin en club coquin et cela dura toute la nuit. A chaque fois il restait une petite ½ heure et toujours autant de jeunes femmes coquinement vêtues lui faisaient fête.

Fatigué je rentrais à mon bureau, qu'allais je dire à ma cliente.

Votre mari est le Père Noël, qu'il est frivole et qu'il est à la tête d'une organisation mondiale dirigeant une multitude de sosies se rendant chaque nuit de noël chez les enfants sages.

J'étais dépité, j'ouvris la porte de mon bureau et allumant la lumière je vis la belle.

Elle n'avait plus son tailleurs, seulement ses talons ses bas à couture, un joli porte jaretelles rouge, une fine culotte de soie rouge. Ces soins étaient enserrés dans une guêpière de même couleur.

Joyeux Noël me dit elle.

Derrière la fenêtre l'attelage s'était arrêté et le viel homme me fit un petit signe accompagné d'un clin d'oeil et j'entendis sa voix pompompompom.

Le reveillon allait donc cette année être chaud.

La vie de détective privé peut être aussi palpitante.

.

Source :


×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.