Aller au contenu

Luce

  • entries
    28
  • comments
    102
  • views
    11,950

Depuis : Dangereuse Rencontre... Suite du "Bal des Veuves"

Invité

791 vues

Comme promis, voici la suite du "Bal des Veuves" co-écrit avec Kendo...Nous avons pris un réel plaisir à écrire en duo, nous nous sommes pris au jeu. J'espère que cela vous plaira !

Merci à Toi mon Jumeau, pour ces intenses moments :aime2:

Le premier volet a été écrit pour le défi n°2....

Un peu plus tard dans la matinée…..

Je me réveille, tu n’es plus là, belle inconnue aux yeux verts, seule reste ton parfum.

Ai-je rêvé?

Mes sens m’ont-ils joué un tour?

Ce n’est pas possible, la jouissance a été trop intense, le plaisir puissant.

Ce n’est pas un rêve que j’ai caressé, ta peau si douce, tes seins parfaits, l’harmonie de ton corps,

Le goût de ta cyprine suave et sucré, non, ce n’est pas un rêve, avec qui j’ai fait l’amour, ou alors que je sois condamné à errer dans ce songe.

Doucement, je reprends mes esprits, ma main se pose sur le bord du lit, ce n’est pas le drap que je sens, mes doigts se resserrent sur ce loup que tu portais et que tu as abandonné, comme tu m’as abandonné dans mon sommeil.

Mon regard se tourne vers ces oreillers, ou tu as, le temps d’un orgasme posé ta tête alors que le mien emplissait ton antre aux mille délices, de ma liqueur.

Sur ces oreillers, tu as déposé un mot "Merci pour cette nuit magique, 06…"

Ces quelques mots et ce numéro me rendent rêveur, la revoir oui, la revoir, lui refaire l’amour, retrouver sa douceur.

Je prends mon téléphone, je l’appelle, il le faut, elle m’a envouté …

La chaleur des rayons de soleil, m’éveille en douceur.

Ai-je rêvé de cet homme ?

Ai-je rêvé de cette nuit ?

Ai-je été à ce Bal ?

Je suis dans mon lit, je me tourne et regarde le sol, je vois ma robe, mes bas, mon boa….

Ce n’était pas un rêve, j’étais avec lui, j’étais entre ses bras, j’ai savouré chacun de ses baisers….

Je ferme les yeux, je veux retourner dans ses bras, humer à nouveau son parfum, plonger à nouveau dans les abymes du plaisir….

J’ouvre à nouveau les yeux, me disant, je lui ai laissé mon numéro….J’espère qu’il m’appellera !

Je les referme pour revoir à nouveau, ses yeux bleus azur, le dessin du contour de sa bouche si gourmande, ses bras m’enlaçant, son torse contre mes seins, ses mains sur mes hanches, m’attirant vers le plaisir de son calice. Je me mords la lèvre de plaisir.

Ma main descend lentement vers mes seins, mon puits d’amour…Je vais me laisser glisser vers le plaisir…Je veux ressentir, le plaisir de cette nuit !

Mais la sonnerie de mon portable me tire de ma rêverie, de mon plaisir futur…

Agacée, je réponds "Alloooo"….

Un "allooooo" aussi sec que ma bouche au moment de lui parler !

Je la désire tant que mon esprit ce trouble, mes mots ont du mal à naitre au tréfonds de mon cerveau.

"Parle idiot elle va raccrocher ! "...

  • Bonjour belle inconnue aux yeux verts

Je me redresse vivement, et me dit

- Zut quelle cruche que je suis

Réfléchi Luce, réfléchi vite avant qu’il raccroche

Je prends une profonde inspiration…

- Allo

  • Hummm sa voix redevient aussi douce que cette nuit, cette nuit que j’ai tant aimé

Quelle voix, douce, suave….

  • Je suis ici pour quelques jours, tu m'as laissé ton numéro, j’ai l'audace de t'appeler pour t'inviter à diner.

Je suis quelque peu surprise, par son invitation, puis je repense au plaisir que nous avons partagé. Je dois le revoir, j’ai envie de sentir à nouveau ses baisers sur ma peau, ses mains sur mes hanches pour m’attirer en lui.

  • Oui, avec plaisir…Euh, je m’appelle Luce (dieu merci, il ne voit pas que je suis rouge comme une tomate).

Mon cœur fait des bonds dans ma poitrine, elle accepte, je suis aux anges.

Pourquoi me fait-elle cet effet ?
  • Je m'appelle Kendo

  • Enchanté kendo, (parle Luce, dis quelque chose, ou il va te prendre pour une parfaite idiote)

  • Alors comme ça vous, enfin tu es ici en Alsace pour quelques jours !

Oui un court passage pour affaires, (Mon air de gangster n'était pas qu'un air, le braquage est mon seul métier, mais pour elle ce ne sera qu'un déguisement)
  • Alors c’est un parfait hasard, si vous enfin tu t’es retrouvé à ce Bal ? (Oh quelle nouille pourquoi tu as dis ça…..)

Ce bal était une couverture pour retrouver un complice, et prendre aussi un peu de bon temps.

Est-ce que je lui dis, que je suis mariée, maman de 3 enfants !!!!!

  • Tant pis, je me lance….Kendo, je suis mariée et maman de 3 grands enfants ! (pourvu qu’il ne raccroche pas, je veux le revoir)

  • Que lui répondre, je ne vais tout de même pas lui dire que je suis braqueur ............. que je veux, la revoir à tout prix, malgré le risque.

  • Luce je ne veux pas perturber ta vie, mais tu me plais, tu me plais beaucoup, peut être veux-tu en rester là!!

  • Non, j’ai envie de te revoir….Cette nuit a été si… enfin si ….. tu me comprends !

  • Je n’ai jamais vécu quelque chose d’aussi intense, d’aussi magique.

  • Moi aussi Luce, tu m'as totalement enivré, que j'en perds mes mots belle aux yeux verts !

  • A ce point ?

  • Oui, à ce point Luce !

  • Je pourrai me libérer demain soir, pour dîner, après ma réunion, mon mari sera absent pour la semaine !

  • Parfait, je suis libre aussi

  • Je serai sur Strasbourg pour ma réunion, je dois passer la nuit là-bas….

  • Alors nous nous y retrouverons délicieuse beauté, laisse moi une adresse ou te rejoindre

  • Je serai à l’hôtel des Anges, je pense avoir terminé vers 19h, on pourrait se retrouver au bar de l’hôtel pour 20h et si l’un de nous à un contre temps ou du retards, on se prévient par sms ?

  • oui Luce c'est parfait pour moi je t'y attendrais.

Préparer un braquage, un rendez vous galant en même temps, elle me rend vraiment inconscient mais peut importe, je dois là revoir à tout prix.

  • Je dois te laisser kendo…On se voit demain soir. Au revoir

  • Au revoir Luce à Demain

Je m'étale sur le lit comme un ado en pleine découverte de jeux amoureux. J'oublie un instant ma vie de fuyard permanent, je m'offre une parenthèse même si c'est dangereux.

Je me roule avec délice dans le lit, je vais le revoir demain…Nous passerons peut être la nuit ensemble. Mais que vais-je mettre ! Je me lève d’un bon pour passer garde de robe en vue, je veux lui plaire. J’opte pour ma jupe courte noire et le bustier noir assorti avec une rose rouge.

Le lendemain soir…

J’arrive dans le hall de l’hôtel à 20h, je me dirige vers le bar. Je reconnais instinctivement, Kendo, mes sens s’affolent. Pourquoi me fait-il cet effet-là.

  • Bonsoir Kendo

Je passe la porte de l'hôtel. Il est 20h, dans mon champ de vision tout disparait, il n'y a plus qu’elle. Une sublime brune aux yeux verts, un charme démoniaque, elle m'attire comme un aimant.

Je m'approche, lui dit

  • Bonsoir Luce,

Je l’embrasse délicatement, avec une douceur qui lui est propre, elle entrouvre ces lèvres, je sens sa langue venir chercher la mienne.

D'un baiser langoureux nous nous saluons comme deux amants de toujours.

Le désir d'elle commence à m'envahir.

Nos lèvres se sont retrouvées avec le même délice, que j’en ferme les yeux.

Son baiser me fait perdre pied, je le repousse gentiment, pour l’attirer vers moi à nouveau. Je sens le désir, s’emparer de moi.

Je suis affamé, et pourtant je n’ai qu’une envie, me retrouver entre ses bras, retrouver nos plaisirs d’il y a 2 nuits.

Je lui propose de commander à dîner dans ma chambre plutôt que de se retrouver dans un restaurant.

J’ai envie de n’être qu’avec lui, juste lui, juste nous.

Idée plus que séduisante

Nous montons dans cette chambre ou je m'empresse, une fois la porte fermée, de l'embrasser tout en posant mes mains sur ses fesses rebondies et enfin la serrer contre moi.

Mes lèvres glissent vers son cou, je dépose un baiser sur sa peau délicate.

Sa bouche, ses baisers m’enivrent. Je veux me nourrir de lui, de ses baisers. Je sens ses mains qui enserrent avec force et douceur mes fesses. Il remonte une de mes jambes pour être au plus près de moi.

Nos corps sont si proches à nouveau, je veux la posséder, mes mains glissent sous sa jupe. Je saisi son string et tout en m'agenouillent devant cette déesse, lui ôte ce petit bout d'étoffe qui couvrait son Lys.

Ma bouche s'approche de cette intimité que je désire, y dépose un baiser avant que ma langue n'entreprenne de la caresser.

Mes yeux se ferment de plaisir, au contact de sa bouche. Mes mains s’accrochent délicatement à ses cheveux pour accompagner ses délicieuses caresses. Je m’abandonne totalement à coups de langues divines.

Je la savoure, me délecte de sa délicieuse douceur humide.

Je glisse doucement un doigt puis un deuxième dans son antre divin.

Ma langue joue avec son bouton d'amour, alors que mes doigt la fouillent sensiblement en de doux vas et viens.

Son eau intime envahie mes doigts que je courbe un peu pour caresser intensément son puits de jade.

Je la veux gémissante et frissonnante, je veux lui rendre le plaisir qu'elle m'a donné.

Je m’agrippe de plus en plus à lui, je sens l’orgasme arriver tout en douceur. Sa langue, ses doigts me procure un plaisir indescriptible.

Je lui murmure d’une voix rauque :

  • Continue, oui, continue

Je sens sa langue, ses doigts, me fouiller, avec douceur...

Mes vas et viens sont plus forts à présent, j'aime que son plaisir soit au bout de mes doigts.

Ses vas et vient m’arrachent un cri de surprise et de plaisir. L’orgasme est de plus en plus proche, il sera d’une puissance intense.

J'embrasse, lèche cette perle délicate, la pénètre, plus intimement encore, de mes doigts impérieux.

Je me cambre pour mieux l’accompagner. Je réclame sa bouche.

  • Embrasse-moi, embrasse-moi amour !

Je me redresse, nos lèvres se rejoignent, nos langues entament un duel intense et passionné.

Ses baisers, ses doigts en moi, me rendent fébrile. Il est là, arrive avec une force incroyable, mes jambes ne me porte plus et mords sa lèvre. Ma bouche l'embrasse de plus belle, pour ressentir cet orgasme qui arrive. Il m’envahit avec force, mes jambes tremblent.

Elle est frémissante à souhait, mon désir l'accompagne dans une tension exquise, je bous d’ardeur pour elle.

Mais là c'est elle que je veux gémissante de plaisir :

  • Laisse-toi aller mon amour, abandonne-toi à mes soins !

Je laisse sa voix, ses doigts me guider vers mon orgasme, je m’abandonne à lui totalement. Mon cri se fait rauque et intense, je lui mords le cou, tant l’orgasme est fulgurant, je m’écroule de plaisir dans ses bras.

  • huummmm mon petit ange, je t'ai vaincu une première fois.

Sa jouissance laisse sur mon cou la trace d'un plaisir intense.

Je la serre dans mes bras, l'accompagne délicatement sur la moquette de cette chambre ou nous passons quelques minutes enlacés sans rien dire.

Seulement le silence de notre bonheur partagé…

Source :

  • Like 3


8 Commentaires


Recommended Comments

:clap: :clap: bravissimo à tous les deux, :aime2: j'ai adoré vous lire, je me suis régalé de votre manège sensuel! encore, encore, on en redemande tellement c'est beau !!!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

héhé de beaux moments complices de deux êtres charmants par leur discrétion ....

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je me permet d’écrire sur ton blog Luce pour remercier Bigbi et Miss33 de ces commentaires qui nous encouragent à continuer, Merci

Et un bisou pour toi en passant :bisou:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Il n' y a pas de quoi mon cher Kendo, vous méritez ces commentaires admiratifs car votre collaboration fut magnifique!! :clap :clap:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je peux t'assurer cher ami qu'il y en aura d'autres :wink:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je peux t'assurer cher ami qu'il y en aura d'autres ;-)

j'espère bien mon cher ami!!!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.