Aller au contenu
  • entries
    16
  • comments
    124
  • views
    2,779

Accroc au téléphone !l ( On air # 03 )

Antoine220

599 vues

Ma brune est une femme connecté, les réseaux sociaux non plus aucun mystère pour elle. Mais, en plus, elle est une sacrée pipelette, particulièrement avec ses innombrables copines, toutes aussi friands de potins les unes que les autres...

Du coup, son téléphone est devenu, comme pour une grande partie de la population mondial, son principal mode de communication...au point de s'immiscer jusqu'à notre intimité parfois !

Ceux qui on lit mon article précédent ont déjà pu constater à quel point ma vie avec Mathilde peux être surréaliste de temps en temps...et je viens de tomber sur un autre gif qui décrit parfaitement une autre anecdote particulièrement croustillante...

Si ma belle travaille beaucoup en général, il arrive également qu'elle ait des périodes plus calmes où elle rentre à des heures plus convenables. Ce qui est très agréable puisque nous pouvons enfin prendre un peu de temps pour discuter, se détendre, se reprocher et se câliner....Et d'ailleurs, ce n'est pas l'envie qui nous manque, le plus souvent !

En ce moment nous profitons de cette période d'accalmie donc je vous parlais. Ces derniers jour nous avons eu en plus un temps magnifique ce qui nous a mis de très bon humeur. Mathilde est rentré vers 18 heures. J'avais ouvert les porte fenêtres du salon pour faire rentrer la douceur de cette après midi ensoleillé. Pendant qu'elle enlève ses chaussures pour s'installer confortablement sur le canapé, je nous sert deux verres de rosé bien frais. Machinalement,  Mathilde allume la TV, elle à toujours besoin de l'avoir en fond sonore même si elle ne la regarde pas vraiment.

Je lui donne son verre. Nous trinquons et nous prenons une gorgée. Un petit bisous sur les lèvres pour me remercier et elle vient se caler dans mes bras. Elle ne peux pas s'empêcher d'aller faire un tour sur FB et "textoter" avec quelques unes de ses copines en ligne. Moi, je préfère la caresser amoureusement en lui prodiguant quelques baisers plus audacieux sur son cou...

Il ne lui faut pas plus pour qu'elle réponde à mes avances avec une certaine excitation....Mathilde a l'habitude d'aller assez rapidement au but, alors elle pose sa main gauche sur mon pantalon pour venir maser mon sexe. Je ne tarde pas à bander, ce qui ravie ma belle qui se tourne vers mois en partageant un sourire complice avant de plonger sa langue dans ma bouche...

Malgré tout, son téléphone est toujours visé à sa main droite, ce qui ne semble pas l'empêcher de se déshabiller et de me peloter en même temps. Nous voici nus comme de vers sur le canapé, entrelacés et excités comme des puces...elle parviens quand même à envoyer encore quelques messages avant de poser son téléphone sur la table base...

Nos caresses deviennent de plus en plus intimes et nos baiser de plus en plus torrides...on peux dire qu'on mouille tous les deux ! :P Son téléphone n'arrête pas de "siffler" pour indiquer l'arrivé de nouveaux SMS...elle ne peux pas s'empêcher de jeter un œil "discrètement"...ça commence à m'agacer sérieusement !

Elle s'en aperçoit et, un peu gênée, elle décide de me pousser au fond du canapé pour s'emparer de ma queue en érection. Elle sais que j'adore quand elle prend les choses en main...et en bouche, aussi !

Elle commence par me branler...ses doigts descendent pour mes caresser les couilles délicatement jusqu'à me faire frissonner d'excitation. Elle s'installe à genoux entre mes jambes pour masser ma verge entre ses seins...elle connais très bien mes gouts dans la matière et, visiblement, elle est décidé à me faire la totale aujourd'hui ! 

Le téléphone continué de "siffler" mais je ferme les yeux pour faire abstraction. Je sens ses doigts qui viennent décalotter mon gland gonflé de désir...la pointe de sa langue s'insinue sur mon frein, me laissant frissonner à nouveau...puis ses lèvres viennent l'embrasser , avant de le sucer goulûment...je suis aux anges et plus excité que jamais...

C'est alors que le téléphone SONNE ! Je ne suis pas dupe, je suis sûr qu'elle était toujours branché sur ce satané appareil ! Encore une de ces "incroyables nouvelles" qui ne peuvent pas attendre ! Tu parles !

J'ouvre les yeux, prêt à bondir de colère...elle décroche en me coupant dans mon élan !

-"Trente secondes, please !"- me demande avec un de ses regards particulièrement craquants qu'elle a toujours en stock. Elle enchaîne tout de suite avec une conversation en allemand avec une de ses copines. Je ne pige pas un mot, évidemment, mais ça rigole et ça papote des plus belles !

Je devrais être en colère mais, dans le fond, je sais qu'elle est comme ça et que je n'arriverais pas à la changer...je ne suis pas parfait non plus et elle supporté également certaines de mes bizarreries...Je crois malgré tout les bras en lui signifiant que j'attends...

Mathilde cherche à dévier son regard en essayant d'écourter la conversation...elle tient, malgré tout, ma queue fermement de sa main gauche et elle fini par me branler pour me faire patienter...une fois encore la situation devient totalement surréaliste ( même si je me dis que je ne suis peut-être pas le seul à vivre ça, va savoir )...

Puis, d'un coup, son visage changea d'expression... son regard gêné se remplis progressivement d'une perversité pétillante...tout en finissant sa conversation au téléphone, elle me regardait à nouveau dans les yeux transie d'excitation...je n'ai pas compris tout de suite son petit manège...jusqu'à qu'elle répit sa branlette avec insistance...

Après s'avoir sentie fautive au débout ( elle savait très bien qu'elle abusait sérieusement même si elle sais que je suis très indulgent avec elle ), Mathilde retrouvait cette pincée de perversité que j'aime autant chez elle ! Faisant de son "sans gêne" un atout, là voilà qu'elle reprend de me masturber, tout en suivant sa conversation téléphonique. La bizarrerie de la situation finissait par rendre la scène excitante...j'ai bandais à nouveau comme un cerf et son regard plein d'envie encourageait mon excitation grandissante sous ses doigts lubriques...

-"Wir sind gleich wieder da. Bleibt dran"- dit-elle en raccrochant- "C'est fini, je te le jure !"- reprise avec son regard ultra-craquant, en éteignant son téléphone.

-" Viens par ici"- je lui ordonne avec un sourire complice dans lequel on peux lire mon envie de revanche - "J'ai très envie de toi".

Sans dire un mot de plus, elle devienne déjà ce que j'ai envie de faire. A quatre pattes sur le sol du salon, elle m'offre ses merveilleuses fesses en ronronnant de plaisir...Je viens la rejoindre...je caresse son cul merveilleux...ma queue se dresse fièrement à l'entrée de son antre trempée désir...

Je glisse mon gland entre ses lèvres juteuses. Elle gémi d'impatience. Je me délecte à la titiller sans aller plus loin. Elle frissonne d'envie et je vais lui faire subir le même supplice que moi toute à l'heure...Mathilde à compris mes intentions et elle attend patiemment que je me décide à l'harponner...elle est plutôt bonne joueuse dans le fond.

Je fais durer le plaisir...je ne m'introduit que de moitié et je me retire ensuite. Je prends un malin plaisir à répéter l'opération une bonne douzaine des fois...Ma complice serre les dents...son sexe dégouline de concupiscence et le clapotis qui génère mon petit jeu ne fait qu'accroître mon excitation...

Alors, sans crier garde, je l'enfonce, d'un coup, jusqu'à la garde ! On exulte tous les deux ! Et c'est parti !

Mon envie de la posséder tout entière me lance dans une cavalcade endiablé ! Je la pompe de plus en plus fort ! Nos cris de jouissance se mélangent, remplissant la pièce jusqu'à s'en échapper par les portes fenêtres ouvertes...Mes coups de reins, sauvages et intrépides, font vibrer la table base...les verres finissent par tomber et le fond de rosé vient rafraîchir nos corps en feu !

Mathilde essaye de s'agripper au canapé pour résister à mes assauts remplis de cette fougue proche de l'orgasme ! Nos corps se crispent ! Nous crions ! Nous jouissons enfin !

Nous prenons le temps de prendre notre souffle. Petit passage dans la salle de bain pour la petite toilette de rigueur...

-"Confisqué"- je lance à Mathilde en prennent son téléphone. - "Je vais chercher la bouteille de rosé. Nous n'avons pas encore fini".

Prenant un aire de plus coquins, elle s'allonge nue sur le canapé et me répond: - "Je t'attends".

18011069.gif


×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.