Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    113,546

Tu me rends fou

Mariveau

1,013 vues

Sur ce lit parsemé de pétales de roses,
Tu t’approches délicatement et tu ‘imposes,

Le regard furtif, les mains moites, le souffle lent, le sourire illuminé,
Je me demande ce qu’il va m’arriver,
Ton regard coquin et ton mordillement de lèvres me rend fou,
Je sais maintenant ce qui va se passer tout à coup,
Tu viens chercher mon oreille,
De loin, tu sais qu’elle t’appelle,
Tes dents mordillent,
Ta langue titille,
Tes mains sur mon torse en sueur

Le caressant d’une façon originale,
Révélant ton côté bestial,

Tes ongles s’y enfoncent avec ardeur
tes baisers se posant sur mon visage,
Sentant ta respiration,
Je me dis que tu redeviens sage,

Mais tout respire la passion


Tes dents croquent ma lèvre supérieure,
Afin de me témoigner que tu as un esprit dominateur,
Ta langue lèche la mienne, la caresse tendrement,
Je sens ce désir imminent,


Un baiser langoureux s’échange,
Nos salives ne font qu’une, un véritable mélange,
Mes mains sur tes seins,
Les palpant en restant serein,
Continuant à m’embrasser,
Mon souffle commence à augmenter,
Touchant ta peau douce,
Je ne souhaite pas que  tu me repousses,
Tu me plais beaucoup trop,
Pour penser à de tels mots,
J’ai envie de toi et tu le vois dans mes yeux,
Mais tu laisses le désir s’installer,
Afin que je souffre encore un peu,
Et que je sois encore plus excité,
Tu touches mon sexe,
Délicatement avec ton index,


Puis tu me lances ce regard si envoûtant,
Afin que tu  puisses sentir ma chaleur,
Ta langue titillant mon gland,


Tes lèvres suçant le long de ma verge,
Elle ressemble à un cierge,

Gobant mes bourses dans ta bouche,
Coups de langue par ci par là,
Moi je te touche,
De haut en bas,


Faisant des va et vient avec ta bouche,
Mon sexe chaud et humide,
Tu fais des mouvements verticaux rapides,
Je deviens de plus en plus farouche,


Tu me vois gémir de désir,
Je suis envahi par le plaisir,
Tu continues par me branler,
Je te demande de continuer,


Tu lèches ma verge de la base vers le haut lentement,
Ta langue  parcoure mon gland de doux mouvements


Passant délicatement sur mon frein,
Titillant de plus en plus rapidement,
Je ne suis plus du tout serein,
Je suis comme un fou maintenant,


Je commence à trembler,
Tu continues à me caresser,
Embrasse mes bourses,
C’est la source,
Faisant monter tes lèvres sur ma verge,
Tu aimes voir cette asperge,
Poursuivant tes va et vient dans ta bouche,
Histoire d’en remettre une couche,


Jusqu’au moment où vient ce fameux liquide,
Que tu avales avec prouesse,
D’une telle délicatesse,
Merci pour ce moment torride,
Je suis comme épuisé par ce divin effort,

Mais j’en redemande encore,

 

 

pipe-54.jpg?w=584

  • Like 1


2 Commentaires


Recommended Comments

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.