Aller au contenu
  • entries
    13
  • comments
    36
  • views
    3,139

Un petit week-end en Belgique... A quatre... 2

Evano

1,540 vues

Amandine est allongée en travers sur le lit, sur le dos, ses cuisses écartées au maximum, un large sourire sur son visage... Apparemment cela lui plait d'exhiber ainsi son sexe à trois personnes, ses petites mains se baladent sur son corps. Empoignant un de ses seins, l'autre se posant sur ses lèvres pour nous les écarter. C'est bien elle, la plus excitée de nous trois, elle mouille bien plus que lorsqu'on était juste elle et moi. Je voyais dans le regard d'Amandine qu'elle souhaitait que Sarah s'occupe d'elle mais cette dernière semble un peu hésitante à se lancer et Martin semble simplement avoir bugé. Je finis par me dévouer et je me pencha sur l'intimité d'Amandine, ses doigts ouvrants totalement son corps, ma langue se colla immédiatement à son petit clito. Le goût de sa mouille sur ma langue est un véritable plaisir, je sens son petit bouton rouler sous mes coups de langue. Elle ne se retient plus de gémir, ce qui provoque chez Sarah un véritable électrochoc, elle s'agenouille à coté de moi entre les cuisses d'Amandine. Je décolle donc mes lèvres, Sarah passa sa main derrière ma tête pour coller ma bouche contre la sienne, notre baiser fut fougueux et passionné.

Martin resta quelques secondes avant de revenir sur Terre, peut-être que voir sa copine m'embrasser ne lui plut pas vraiment mais bon, il était trop tard pour reculer. Il se mit à genoux au niveau de la tete d'Amandine, elle lui souri.

  • "On dirait que tu aimes bien ma façon de sucer." lui dit elle en rigolant.

Sarah recule alors ses lèvres et dit sur un ton très autoritaire.

  • "N'y prends pas goût, mon chéri !" Elle me regarde et me dit : "Toi non plus d'ailleurs, c'est la seule fois que tu me vois nue"
  • "On va donc en profiter à fond...". Lui dis je avant de m'emparer d'un de ses seins et de le sucer légèrement.
  • "Oui... Je suis bien d'accord, il faut en profiter." Ajouta Amandine qui en plaçant sa main derrière la tête de Sarah lui fit clairement comprendre le message.

Sarah lui retira sa main tout en fixant la zone intime d'Amandine.

  • "Je suis désolé mais j'y arriverais pas... Ca me perturbe trop." Lui dit elle avec une pointe de gêne.

Amandine sembla frustrée et finit par demander à Martin de s'occuper d'elle,ce dernier n'eut aucun scrupule à venir se placer entre les jambes d'Amandine et lorsque sa bouche se colla aux lèvres de la douce et qu'elle exprima son excitation par un long gémissement, Sarah se retourna vers moi, sa voix est plus douce, plus excitée.

  • "Par contre, je veux bien avoir le même chose qu'elle." me dit elle en s'allongeant sur le bord du lit en ouvrant les cuisses sous mes yeux.

 

Martin ne put s'empêcher de tourner la tête lorsque sa chérie sursauta au moment où ma langue s'introduisit entre ses lèvres. Sarah semblait surprise mais très réceptive à mes caresses... Son clitoris est un peu plus gros et plus rond donc très facile à caresser du bout de langue, de le laper, de l'aspirer. Les deux demoiselles ainsi offertes à nous est une des visions les plus excitantes que j'ai eu, les entendre toutes deux gémirent de plaisir, puis ses gémissements en cris... Je sentais, du bout de la langue, Sarah se contracter, perdre peu à peu pieds et à se laisser aller. Sa main caresse mes cheveux, me tenant fermement pour que je garde ma langue bien appuyer sur elle. Amandine est dans le même état... Se cambrant pour bien s'appuyer sur la langue tendue de Martin, ce dernier a fait passé ses bras jusqu'aux seins d'Amandine. Je fis de même pour caresser la belle poitrine de Sarah, elle n'eut aucun réaction... Ca y est, elle est prête pour l'étape suivante. Je me redresse alors en mettant fin à ce moment qui leur était réservé, et je me met donc à genoux juste sur le bord du lit, le corps de Sarah allongé devant moi. Ses yeux bleus fixés sur ma queue totalement dur se dressant au dessus de son ventre. Le fait qu'elle garde les jambes ouvertes est une confirmation, elle est prête pour la suite...

Je pris mon sexe en main pour le guide, me penchant légèrement au dessus d'elle pour l'aligner avec son corps. Les gémissements d'Amandine se sont arrêtés, j'en conclue que Martin a les yeux dirigés vers sa copine qui s'apprête à se faire pénétrer par un autre... Je savoure ce moment, sentant la chaleur de sa petite chatte sur mon gland qui glisser entre ses lèvres, frottant à quelques reprises son clitoris parfaitement gonflé. Très délicatement, je positionne mon gland juste à l'entrée de son sexe. Elle sent que je suis sur le point de la pénétrer, mais elle n'ose bouger.

  • "Et çà... (en faisant glisser mon gland jusqu'à son clitoris avant de se replacer juste à l'entrée), ça ne te perturbe pas j'espère ?"

Elle reprit sa respiration, avala sa salive et me répondit d'un non de la tête avant d'ajouter :

  • "Non, au contraire... Enfin ne le prends pas mal Martin..."

Martin lui sourit avant de se déplacer pour venir l'embrasser avec toute la tendresse de leur couple. Amandine qui se caressait depuis que Martin a quitter ses lèvres, s'adressa à lui.

  • "Hey ! Ne m'oublies pas, moi aussi je veux passer à autre chose..."

Martin se place donc dans la même position que moi, prêt à pénétrer Amandine sous les yeux de Sarah, qui vibre déjà en attendant que mon sexe s'enfonce en elle... Sarah ferma les yeux au moment où elle sentit mon gland se glisser en elle et s'enfoncer doucement. Son visage se figea, marqué par une moue de surprise avant de froncer les sourcils et d'ouvrir la bouche pour laisser échapper un long gémissement de plaisir. Mon sexe humidifié par leurs salives s'enfonce avec une grande facilité pour le plus grand plaisir de Sarah. Je sentais chaque centimètre de son antre s'ouvrir autour de mon gland, elle retenu sa respiration quelques secondes avant de respirer à nouveau, de façon très saccadé. De leur coté, Martin n'a pas beaucoup attendu pour faire de même avec sa partenaire. Mais cela semblait plus difficile pour Amandine...

  • "Houuu... Attends, vas y doucement."
  • "Désolé... Je..." 
  • "Non, non c'est super bon mais vas y doucement".

La longue verge de Martin a du mal à rentrer totalement mais petit à petit, Amandine s'habitua à la taille du pieu qui la pénètre. Sarah n'eut aucun mal à recevoir mon sexe entièrement en elle, je commença donc à onduler mon bassin pour faire de lents va et vient. Elle garda ses yeux fermés, ce qui était un peu perturbant mais ainsi je pouvais ainsi mieux admirer mon sexe disparaître en elle. Ses lèvres sont grandes ouvertes, son petit bouton secret est mis à nu et totalement gonflé. Elle se lèche les lèvres avant de laisser à nouveau ses gémissements résonner dans la chambre. Je sens d'ailleurs qu'il perturbe un peu Martin, entendre sa copine gémissante de plaisir avec un ami doit être très bizarre. Mais nous n'étions qu'au début... Je glissa mes mains sous les cuisses de Sarah pour bien prendre appui, je place mon gland juste à l'entrée de son sexe, à la limite de sortir tout seul puis je tira Sarah vers moi d'un seul coup. Sous ce mouvement, Sarah releva la tête en ouvrant les yeux... Ce coup puissant sembla lui plaire, sentir mon gland taper au fond de sa petite chatte. Je recommença encore le mouvement, ses seins bondissant à chaque puissant va et vient. Sarah pousse un petit cri à chaque fois que mon gland la percute, puis de sa voix elle m'encourage à recommencer encore et encore, ce que je fit de plus en plus vite.

Martin, lui a préféré se pencher pour se coller au corps d'Amandine. Ses grandes mains passant sous son dos pour venir lui caresser. Il soulève son bassin pour bien la pénétrer (sans arriver à s'enfoncer complètement) , elle gémit de plus en plus également. Je pense qu'inconsciemment, Martin et moi étions en concurrence à celui qui fait crier le plus sa partenaire et les filles se lâchaient complètement en s'entendant l'une et l'autre. On n'hésitait plus également à se regarder, Martin et Sarah se souriant, appréciant que l'un et l'autre prennent du plaisir avec un autre.

Après un grand nombre de puissants va et vient, je replia les jambes de Sarah au niveau de mon épaule, et je me pencha sur elle. Ce qui eu pour effet d'augmenter l'angle de pénétration, ainsi mon gland frotte encore plus sur les parois de son sexe pour le plus grand plaisir de Sarah. Elle tente de me repousser avec ses mains mais le plaisir finit par la submerger et elle me laissa la pénétrer ainsi. Ses gémissements se transforment en cris, sa respiration se saccade de plus en plus. J'ai totalement oublié qu'il s'agit de Sarah, la copine de mon pote. J'enfonce mon dard en elle sans retenue, sans hésitation. Je sens tout son corps se contracter à chaque passage, à chaque coup au fond de son antre.

Elle me fixe de son regard rempli de plaisir, et malgré sa bouche grande ouverte, je devine son grand sourire. J'accélère encore un peu plus le rythme, soulevant mon corps pour bien que mon gland caresse les parois de sa petite chatte. Je sens son orgasme arriver et je redouble d'effort pour l'y amener. De son coté, Martin a du mal à suivre le rythme et je sens qu'il ralenti pour mieux se contrôler mais avec cette baisse de vitesse, Amandine donne de sa voix pour exprimer tout son plaisir. D'ailleurs Martin est lui aussi bruyant, bien plus que moi, d'ailleurs… Peut-être le plaisir du changement et en toute objectivité Amandine est mieux foutu que Sarah mais niveau sexuelle, difficile de les départager tellement j'ai du plaisir à en donner à Sarah. Alors qu'elle bascule sa tête en arrière et fermant les yeux, tous les muscles de son corps se contractent, notamment son sexe que je sens presser ma verge, puis en reprenant sa respiration, elle est prise d'un fou rire… Ce qui est très perturbant… Et puis, je ne sais pas si ça vous ai déjà arriver mais cela procure de bonnes sensations au niveau sexuel. Entendre sa copine avoir un orgasme, déclencha aussitôt celui de Martin, je fis également son corps se contracter, ainsi que son sexe se gonfler à chaque éjaculation. Amandine savoure ce moment en poussant un long gémissement tout en caressant les cheveux de Martin… Le fou rire de Sarah continua pendant ce temps là.

  • "C'est normal ?"
  • "Oui… Ma copine a un fou rire quand elle joui." Me répondit Martin, en reprenant sa respiration et se redressant
  • "Moi, je pleure quand j'ai un orgasme..." Ajouta Amandine avec un grand sourire tout en s'essuyant une petite larme.
  • "Tu n'as pas pleurer hier soir ?" Posa-je comme question.
  • "J'ai joui mais j'ai pas eu d'orgasme… Nuance."
  • "J'suis désolé… c'était trop bon… " Dit Sarah d'une petite voix, encore dans un autre monde.
  • Je prends ça comme un défi, tu sais…

Amandine s'écarte alors de Martin, retirant sa longue verge de son corps pour se placer à quatre pattes sous mes yeux, ses petites fesses bien tendus et son sexe tellement ouvert que je pouvais voir le petit trou de son minou…

  • "Je t'en pris, relève le défi." Me dit elle avec un grand sourire en se retournant vers moi en trémoussant son petit derrière

Je me retire donc de Sarah lui laissant échapper un petit gémissement à son tour. Je m'agenouille juste derrière Amandine, mon sexe toujours bien dressé. Martin s'allonge à coté de sa copine pour la prendre dans ses bras.

Alors que Sarah et Martin se font un petit câlin d'amoureux d'un coté du lit, je me rapproche du fessier tendu d'Amandine. Cette dernière a les jambes ouvertes au maximum, ses petites fesses bien cambrés, et que dire de son sexe... Ses petites lèvres totalement gonflés, et écartés par la pénétration de Martin. Voir ainsi le corps d'une fille m'excite vraiment énormément, et puis savoir qu'il y a quelques instants, un autre homme se glissait en elle me plaisait aussi. Un fin filet de la semence de Martin se décide à couler lentement. Mon corps se colle à ce magnifique fessier, mon sexe se glissant dessous le sien, mon gland gonflé frottant sur son clito. Amandine est tellement excité qu'aucun de nous deux n'a besoin de guider ma verge, elle ondula juste son bassin pour que mon gland se glisse en elle, et c'est elle aussi qui commença à bouger.

Avançant et reculant son corps sur ma verge, ses fesses claquant sur mon bas-ventre, mes mains la tenant fermement par les hanches avant de saisir fermement ses fesses pour bien les écarter et m'enfoncer avec plus de force. A chaque va et vient, je sens les parois de son minou s'écarter autour de mon gland lorsqu'il sort avant de s'enfoncer avec encore un peu plus de force. J'accélère de plus en plus, faisant bien claquer ses fesses qui commencent à rougir, je veux la faire jouir !

  • "J'ai fait rire Sarah, toi je vais te faire pleurer" - lui dis-je avec humour.

Amandine ne répondit pas, elle continua de gémir bruyamment, cela s'entendait qu'elle se laissait aller. Je pense même qu'elle en rajoute un petit peu pour rendre la chose plus excitante. Elle ferme les yeux en se penchant encore plus, posant sa tête sur le lit pour encore plus se cambrer. Ses petites fesses sont totalement ouvertes sous mes yeux, mon sexe appuie avec force à l'intérieur, je sens mon gland frotter jusqu'au fond de son antre. Bien sur, ainsi offerte, je ne peux louper son petit anus... A chaque va et vient, je le vois légèrement frémir, s'ouvrir même lorsque Amandine laisse échapper au léger cri lorsque je tape au fond d'elle. 

Je stoppe totalement mes mouvements, nos corps collés l'un à l'autre, nos sexes liés l'un à l'autre... Je fais remonter mes mains sur son dos, jouant avec mes ongles pour lui griffer sensuellement le dos, lui caressant les épaules, la nuque. Ce petit moment de douceur dure plusieurs secondes, où je sens que Amandine se contracte pour mieux me sentir mais je n'oublie pas mon objectif...

Je me penche sur son corps, glissant une main sous son ventre, mes doigts effleurant son petit bouton

  • "Houuuuuuuuuuu, vas y doucement, il est sensible" - me dit elle avec sa voix tremblante.

Pendant que mes doigts dansent avec son petit clito, je tourne la tête pour voir nos compagnons. Apparemment le spectacle leur plait énormément... Sarah est elle aussi à quatre pattes, mais sa tête penché sur le sexe de Martin. Les gémissements de ce dernier se mêlent aux cris d'Amandine, et plus elle crie et plus mes va-et-vient sont puissants, plus mes doigts appuient et frottent sur petit bouton. Son corps se met à vibrer.

  • "Putain... Je vais jouir ! Je vais jouir.... T'arrêtes pas ! Haaaaa... Mais ?... Mais ? Pourquoi tu t'arrêtes " - s'exprime t elle.

Je ne réponds pas, sur de moi car de mon expérience, il est parfois extrêmement efficace de laisser la femme flirter avec son orgasme, de la faire monter encore et encore avant d'y aller franchement. Je fais lentement sortir mon sexe, centimètres par centimètres. Je sens son corps vibrer d'impatience... Lorsque le bout de ma verge est sur le point de sortir, je tire Amandine le plus fort possible contre moi, l'empalant sur mon pieu et appuyant sur son clito bien gonflé

  • "HaaaaaaaaaaAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaa-oooooooooooooo"

Apparemment cela fonctionne parfaitement... Je recommence à plusieurs reprises ce mouvement... Les cris d'Amandine se font de plus en plus fort et deviennent presque des hurlements. Au point de totalement perturbé Sarah et Martin, qui nous regarde. Elle ouvre à nouveau les yeux et me lance un regard... Ses yeux sont à la limite de libérés ces fameuses larmes. Soudainement, tout le corps d'Amandine se tend et se contracte, je sens sa petite chatte serrer ma verge. Mes doigts continuent de caresser son clito, sa voix se déchire de plaisir, son cri est tellement excitant. Je me sens venir également et avec force, je sens mon sexe se gonfler et se contracter en écho à celui d'Amandine qui continue de vibrer. Je me mis également à pousser un cri, nos voix se mêlent dans le plaisir... Après de longues secondes, Amandine et moi, nous nous écroulons sur le coté, l'un derrière l'autre... Nos sexes toujours liés. Je ne peux m'empêcher de passer un doigt sur sa joue pour vérifier... : elle est trempée !

  • "Tu as réussi..." me dit elle en reprenant sa respiration.

Quelques secondes s'écoulèrent, je commence déjà littéralement à perdre connaissance mais je sens Amandine soulever une de ses cuisses, je suis aussi allongé sur le coté, derrière elle. Et alors que mon sexe commence à sortir en se ramollissant, je suis surpris par un doux contact sur ma verge. Je me redresse...

  • "Mais.... ho.... oui..."

Sarah s'est déplacé pour venir glisser sa tête entre les cuisses d'Amandine, sa petite langue tendue timidement sur nos sexes. Elle la passe doucement sur ma verge qui disparaît encore dans l'antre d'Amandine, avant de remonter sur le clitoris d'Amandine... Cette caresse lui fait contracter tout son corps, ce qui est une sensation géniale... Mais mon sexe finit par sortir, mon gland encore coulant de sperme frappe un peu le visage de Sarah mais celle ci ne réagit pas et finit par gober mon gland.

Après avoir fini ses petites caresses, chacun se laissa glisser dans les bras de Morphée. Tous les quatre blottis les uns contre les autres dans le lit deux places.

Tout ce que je me souviens c'est d'avoir dormi comme un bébé...

Au petit matin, lorsque je me suis réveillé, Sarah et Martin étaient entrain de se parler. Je leur tournais le dos donc il ne voyait pas que j'étais réveillé...

  • "Non... j'suis catégorique, Martin !" - Malgré son chuchotement, Sarah semblait énervé.
  • "Mais pourquoi ?! Hier tu as aimé ça pourtant !"
  • "Oui, j'ai aimé ça ! Mais ça reste en Belgique ! Je veux pas que ça devienne régulier."
  • "Mais pourquoi ?!"
  • "Parce que je t'aime et que normalement tu es le seul à pouvoir me voir nue !"
  • "Mais tu vois bien que ça change rien... Je t'aime toujours même si là je vois les seins d'Amandine"
  • "Oui mais quand ton serpent est rentré dans son sexe, ça m'a fait rendu triste" 
  • "Triste... Tu semblais tout sauf triste avec Evano"
  • "Mais toi ça t'as rien fait de me voir me faire pénétrer par ton pote ?"

Il réfléchit quelques secondes.

  • "Ca m'a pas rendu triste, je sais que c'est moi que tu aimes. Pas Nico, donc il y a pas de malaise."

Sarah sembla légèrement choqué. Martin continua

  • "Et puis, c'est pas tromper... On l'a fait ensemble... C'est pas comme si on l'avait fait dans le dos de l'autre."
  • "A aucun moment, quand tu la prises, tu t'ai dit que c'était pas normal... Que tu n'étais pas avec la bonne personne ?"
  • "Bah j'étais avec toi..."
  • "Joues pas avec les mots !"
  • "Mais ma chéwie... Quand j'étais avec Amandine et toi avec Nicolas, c'était totalement différent et nouveau. Te voir prendre ton pied avec un autre, c'était vraiment pas mal et moi..."
  • "J'ai bien compris que tu avais kiffé avec Amandine, pas besoin d'en rajouter... Je vais prendre ma douche, je me sens sale..."

Sarah sort de la chambre totalement nue passant juste devant mes yeux... Très agréable de a voir nue dès le matin...

Et alors que le silence reprenait place pendant quelques secondes et que j'allais prendre la parole, Amandine se retourna pour parler à Martin. Je suis encore allongé entre les deux alors qu'il commence à se parler. Amandine assise en tailleur sur le lit, totalement nue et ne cherchant pas à se cacher...

  • "Elle regrette pour hier soir ?" 
  • "Non... Elle a adoré mais je lui ai proposé de se mettre vraiment au libertinage... Et ça... C'est pas gagné." Lui répondit Martin
  • "Du coup, on arrête là pour ce week-end ?"
  • "Non... Elle veut continuer... Ce qui se passe au SunPark, reste au SunPark a t elle dit"

Je crois qu'Amandine m'a vu sourire à ce moment, malgré que je fasse semblant de dormir...

  • "Bon, je vais rejoindre Sarah alors... Vous venez ?"
  • "Moi oui... on va laisser dormir Evano"
  • "Non mais je viens aussi, je dormais pas..."

Martin m'assène alors un coup d'oreiller dans la tête.

Et nous descendons tous, entièrement nu pour rejoindre Sarah sous la douche.

 

Nous sommes donc tous réveillés et nous descendons au rez-de-chaussée où se situe la salle de bain, dans laquelle Sarah prend sa douche. Cette dernière avait quitté la chambre en exprimant ses regrets à Martin d'avoir franchi le cap du libertinage la veille avec Amandine et moi et qu'ils y prennent tous les deux du plaisir. Malgré la neige qui tombait à l'extérieur, il était très agréable d'être nu dans ce petit chalet et l'absence de vis-à-vis nous mis totalement à l'aise pour nous balader ainsi à l'intérieur.

  • "Je devrais peut-être y aller seule, je vais lui parler". - Dit Amandine en se retournant juste devant la salle de bain.

On acquiesça avec Martin, sans vraiment pouvoir la contredire. On se retrouva donc seul, entres mecs, totalement nus dans le salon / cuisine. Ce qui était profondément différent que lorsqu'il y a une fille dans la même pièce. On mit le petit déjeuner et on se mit à discuter en attendant les filles..

  • "Ça ne changera vraiment rien à notre amitié ?" Me demanda Martin
  • "Honnêtement non, je sais faire la différence entre sexe et amour. J'ai pas de sentiment pour Sarah"
  • "Y a intérêt, sinon ça va chier pour toi."
  • "Pourquoi je tomberais amoureux d'une fille que j'ai déjà sauté. ?" Lui dis-je en rigolant. "Mais toi, ça change rien de te faire une autre fille ?"
  • "Bah un peu," m'avoua t il.
  • "Le changement, ça a du bon hein ?" En lui lançant un petit clin d'œil, il connaît parfaitement mes expériences et mes multiples partenaires.
  • "Surtout qu'Amandine est ultra bonne". Ses yeux pétillaient rien que d'y penser.
  • "Oui mais tu aimes toujours Sarah ? Tu sais encore où est la frontière ?"
  • "Evidemment, Sarah c'est aussi le coté, confiance, confidence, réconfort… Elle sera toujours là pour moi et je serais toujours là pour elle…"
  • "Mais c'est quand même génial de changer de partenaire."
  • "Oui.. Mais je pense pas qu'elle accepte ! Elle est trop jalouse."
  • "Mais là, elle a accepté."
  • "Non mais là c'est son idée ! C'est elle qui m'a proposé de faire ça car elle était curieuse de le faire avec une fille mais aussi avec un deuxieme gars."
  • "Mais pas plus ?"
  • Non pour elle, faut essayer au moins une fois mais pas plus… A la base, elle voulait juste un plan à trois mais bon moi je voulais aussi une autre fille pour pouvoir m'amuser. Du coup c'est comme ça qu'on en est arrivé à ce compromis.
  • "Elle veux deux mecs pour elle ? … Attends, excuse moi d'être franc mais tu la sodomises ou pas ?"

Martin marque un temps d'arrêt, il n'a jamais aimé mon franc parler un peu brut parfois.

  • "Heu… oui, elle aime bien même. Pour ça qu'elle veut deux mecs, elle veut essayer une double pénétration mais je pense pas qu'elle ose en réalité."
  • "Ça fait très porno mais ça me plairait bien d'essayer…"
  • "Quand elle m'a dit ça, ça m'a fait bizarre."
  • "Mais comment vous en êtes arriver à parler de ça ?"
  • "Bah y a un an - un an et demi, disons qu'on rentrait de boite, on était bourré et une fois arrivé chez moi, on s'est mis pour rire un film porno et on devait faire tous pareil que le film… Seulement a un moment la fille se faisait sodomiser, du coup on a essayé et a notre grande surprise ce ne fut pas désagréable, du coup on a continué et puis après dans le film, la meuf se fait prendre en double…"
  • "Putain, mais finit ton histoire."
  • "Du coup, elle a pris son gode et elle s'en est occupé mais bon c'est pas pareil et depuis ça lui trotte dans la tête"
  • "Et vous le faites souvent ?"

Il ne peut se retenir de rire doucement, surement un peu gené.

  • "Non, seulement quand elle en a envie car apparemment c'est pas sans douleur pour elle."
  • "Tu m'excuseras mais là pour le coup, si on prend Sarah en double, je la verrais plus du tout de la même façon… Et toi par la même occasion"
  • "Et pourquoi ça ?" Me répondit il en souriant.
  • "Parce que nos sexes seront à une paroi de se toucher et que si c'est comme je le pense, tu sentiras ma verge bouger contre la tienne dans le corps de ta copine."

Son sourire s'efface aussitôt.

  • "Putain j'y avais pas pensé…"

Mais à ce moment, les filles sortirent de la salle de bain. Elles ont enroulés une serviette sur leurs corps encore totalement mouillés de leur douche, leurs cheveux totalement trempés descendant dans leur dos. Toutes les deux, le visage un peu rougit, celui d'Amandine affichant un grand sourire, Sarah également mais elle évita quand même de croiser mon regard. Mais que c'est il passé dans cette salle de bain ? … Je n'ai jamais réussi à avoir de réponse.

  • "Bon, je vais aller prendre ma douche". Dis-je en me levant.
  • "Vous la prenez pas ensemble ?" Demanda Amandine
  • "Non, non !" Répondit Martin plus rapidement que moi
  • "Deux filles qui prennent leur douche ensemble, c'est pas pareil que deux mecs qui prennent leur douche ensemble." Ajoutais-je.

Je fila donc sous la douche et prit mon temps pour savourer ce petit moment de solitude car même si ce week-end et fort plaisant, j'ai un fort besoin d'être seul. C'est dans ma personnalité, j'aime cela et je n'ai jamais su l'expliquer.

Une fois que je sors de la salle de bain, Martin finit de ranger le petit-déjeuner avant de me remplacer dans la salle de bain, les filles ne sont pas là mais à l'étage, je les rejoint. Chacune dans leur chambre entrain de mettre leur maillot de bain, Sarah remonte son bas cachant son pubis qu'elle a apparemment rasée pour faire comme Amandine. Mais je suis un peu déçu… Je m'attendais à des câlins torrides dès la matin.

  • "Vous vous habillez déjà ?"
  • "Il est déjà 14 heures et on est venu ici pour profiter un peu de la piscine donc autant y aller non." Me répondit sèchement Sarah.

Je rejoignis Amandine dans notre chambre, cette dernière attachant son haut pour cacher sa magnifique petite poitrine, je referma la porte pour lui parler plus discrètement.

  • "Alors c'est mort pour d'autres aventures ? Sarah ne veut plus ?"
  • "Si mais elle ne veut pas faire que ça… Du coup, on profite de la piscine cet aprem. Ce soir Bowling avec défis sexuels avant de rentrer ici et de faire tous ce qu'on a envie."
  • "Défis sexuels ?"
  • "Oui, genre le dernier de cette partie est privée de sexe jusqu'à minuit, il n'a pas le droit de participer ou bien, le dernier de celle-ci doit totalement obéir aux trois autres pendant une heure… On ferra quatre partie, va falloir trouver des idées."

Cette idée totalement perverse et très excitante est vraiment sorti de la tête d'une femme. Souvent plus réfléchi et cherchant l'excitation avant l'acte alors que nous hommes sommes parfois trop impatient, en tout cas, c'est le cas pour moi.

Je vous passe les détails de l'après-midi dans les piscines et toboggans car il ne s'est pas vraiment passé de choses. En sortant, vers 20 heures, on se posa à une table d'un des restaurants tout en mangeant, nous proposions chacun nos idées pour les défis sexuelles.

- Le perdant ne participe pas pendant une heure.

- Le perdant obéit aux trois autres.

- Le perdant à les yeux bandés et les mains attachés et ne participe pas pendant une heure.

- Le perdant à les yeux bandés et les mains attachés pour pouvoir être solliciter par les autres.

- Le gagnant peut donner des ordres aux trois autres pendant une heure.

Je ne sais plus vraiment ce que l'on avait retenu aux départ mais finalement on joua jusqu'à la fermeture du bowling, à minuit et avec un total de six parties. Et on conclu que chacun tour après tour ne participerait pas pour laisser chacun apprécie un trio HHF et HFF.

Nous rentrons donc au chalet, le camping est calme et les nombreuses familles sont déjà couchés. Le bowling a totalement détendue l'atmosphère entre nous, j'avoue que les quelques verres pris pendant aident également. Mais alors que nous parlions de nos parties, Amandine lance les hostilités.

  • "Alors, qui sera le premier à regarder ?"

Bien évidemment personne n'avait envie de passer le premier quart d'heure (oui, on a décidé de raccourcir le temps entre temps) à regarder les trois autres faire. C'est donc en toute impartialité que l'on s'est mis tous les quatre à faire un chifoumi au milieu de l'allée pour déterminé l'ordre d'attente.

Malheureusement pour moi, je serais le premier à attendre, suivi d'Amandine, puis Martin puis de Sarah pour finir. Forcément je râla jusqu'au chalet mais bon c'était le jeu…

Une fois, arrivé au chalet, personne ne perdit de temps et tout le monde monta directement à l'étage, dans la chambre de Martin et de Sarah. Bien sagement et respectant les règles je me mis à l'opposé des lits, contre le mur pour bien observer la scène. Les trois ont déjà commencer à se caresser et à se déshabiller, Martin retira de lui-même tous ses vêtements avec pas mal de rapidité alors que les filles se collaient l'une à l'autre pour se retirer mutuellement leurs vêtements.

Amandine avait opter pour un mini string bleu et un soutif assortie lui remontant bien ses petits seins, Sarah portait un tanga noir en dentelle, pas mal transparent et un haut en dentelle également. Elles sont à genoux sur le lit, face à face à se caresser puis à s'embrasser langoureusement. Martin observait sur le coté, lui aussi à genoux, juste à coté d'elles mais il semblait hésiter à s'imposer et à les déranger.

Mais Sarah ne peut oublier si rapidement son homme, Elle l'embrasse tendrement, tout en glissant sa main dans le caleçon de Martin... Bien sur ce dernier était déjà bien tendu en raison de son érection. Amandine porta également son attention sur le sexe gonflé de Martin, au moment où Sarah le sortit de sa prison de tissu. Amandine se pencha dessus à quatre pattes… Sa petite langue sortit pour caresser son gland gonflé pendant que Sarah faisait glisser ses doigts sur sa verge.

Martin les yeux fermés, savourait ce moment en poussant de longs gémissements.

Et moi je bandais rien qu'à la vue de ce trio mais assis contre le mur, les yeux à moitié rivés sur les minutes du chronomètre de mon téléphone qui défilent si lentement…

2"30…

2"31…

2"32…

Martin libéra les seins de Sarah pour pouvoir les caresser pleinement… Les deux s'embrassèrent en couple heureux et s'aimant, ça crève les yeux qu'ils s'aiment. Et ça malgré le gland de Martin qui commence à s'enfoncer de plus en plus dans la bouche d'Amandine. Elle prend un tel plaisir à sentir ce membre dans sa bouche. Parfois, elle reprend sa respiration tout en branlant rapidement Martin et levant les yeux vers ce couple qui s'embrasse. Une de mains de Sarah se posa sur le dos cambré d'Amandine avant de glisser jusqu'à ses fesses. Amandine poussa un gémissement de plaisir étouffé car le sexe de Martin disparut entièrement au même instant.

Sarah se pencha à son tour, se mettant elle aussi à quatre pattes devant Martin. Je ne sais pas pourquoi mais à cet instant, je remarque qu'aucun ne m'a regardé une seule fois et qu'il ne prononce pas un mot pendant leur rapport… C'est si doux, si calme… Je me croyais presque devant un film porno mais classe, sensuelle. Je me sentais à l'étroit dans mon jean alors je l'ouvris et commença à me caresser doucement en les observant.

4"46…

4"47…

4"48…

Chacune leur tour, elles prennent le sexe de Martin dans leur bouche, le suçant goulûment. Amandine l'enfonçant totalement dans sa gorge, Sarah avec plus de mal mais s'efforçant à chaque fois d'essayer. Martin a fermé les yeux et levé la tête, posant ses mains sur leur tête et savourant cette sensation que je m'imaginais également à ce moment. Sa respiration est très saccadé, il cherche à se contrôler. Mais sans succès… il bascule soudainement la tête en avant, ouvrant les yeux, serrant ses poings dans la chevelure des filles. Sarah doit bien savoir à quoi correspond cette gestuelle, vu qu'elle se dépêche de récupérer le sexe de son homme de la bouche d'Amandine. Martin pousse alors un long cri tout en se crispant.

C'est donc à ça que nous ressemblons, nous hommes, quand nous jouissions…

Je vois le sexe de Martin se contracter ainsi que ses testicules, j'observe son éjaculation tout en étant terriblement excité…

Malgré le long sexe de Martin dans sa bouche, on peut lire la satisfaction sur le visage de Sarah mais de la frustration sur celui d'Amandine, on dirait. Elle le fait d'ailleurs comprendre en choppant la tête de Sarah pour l'embrasse à pleine langue, avant de la faire glisser sur le membre encore dressé de Martin. Puis une deuxieme langue se posa dessus comme si il fallait absolument le nettoyer.

7"12…

7"13…

7"14

Putain, que c'est loin quinze minutes !

Martin s'écroula totalement sur le lit, un peu sous le choc d'un tel plaisir. Les deux filles recommencèrent à s'embrasser mutuellement. Sarah libera la poitrine d'Amandine qui était toujours enfermé pour l'instant… Leurs caresses étaient douces, et lentes… Au vue du sourire de Sarah, je ne pense pas qu'elle puisse à présent se passer de découvrir de nouvelles choses, de nouveaux corps et surtout de se passer d'une partenaire supplémentaire. Pour Amandine, c'était aussi flagrant qu'elle a découvert de nouveaux plaisirs mais je pense que ces motivations sont plus du registre de la vengeance par rapport à son ex… Peu importe après tout, j'en profite également.

Elles ne tardèrent pas à retirer également le bas de leurs sous-vêtements, et à ce moment elles me remarquèrent. Elles ne pouvaient pas louper ma terrible érection et mes va et vient sur ma verge. Tout en rigolant, elles me lancèrent leurs sous-vêtements tout en me dévorant du regard avant de reprendre leurs caresses. Leurs doigts passant entre leurs cuisses pour se caresser mutuellement, Martin se remettait à bander tout en le observant également.

9"59…

10"00

10"01

Sarah s'allonge sur le dos, tout en ouvrant ses cuisses. Comme si c'était un réflexe, Martin s'avança vers elle, entre ses jambes, son sexe tendu.

  • "Non mon chéwi… C'est la tête d'Amandine qui va venir là…" - Lui dit elle
  • "Ouiiiiiiii." - Poussa Amandine tout en se précipitant la tête la première dans l'entrejambe de Sarah.

Bien sur en faisant cela, Amandine prend bien soir de se cambrer tout en étant à quatre pattes. Même de loin je voyais qu'elle était terriblement excitée… Son petit cul tendu s'ouvrait entièrement, lançant une vue imprenable sur son intimité. ! Sa cyprine coulait légèrement sur ses cuisses et Martin ne tarda pas à réagir à cette invitation. Son sexe s'enfourna dans celui d'Amandine lui provoquant ce petit cri de plaisir, qu'elle étouffa en collant sa bouche aux lèvres de Sarah. Je tentais de m'imaginer la vue que pouvait avoir Martin à ce moment…Houuuu… Je dois m'arrêter de me branler si je veux éviter de jouir maintenant, à quelques minutes de mon entrée, en tout cas je suis totalement chauffé à blanc. La vue que j'ai est magnifique, jamais je n'ai pu voir une verge disparaître entre les lèvres gonflés d'une fille de cet angle et d'aussi près… Oui je me suis rapproché…

13"05…

13"06…

13"07…

Martin tient fermement les fesses d'Amandine et il ne la ménage pas. Il enfonce totalement sa verge qui doit amener son gland à taper littéralement au fond d'Amandine qui ne peut donner de toute sa vie à cause des mains de Sarah qui la tienne plaquer contre son clito à elle… Mais pourtant elle crie de plaisir… Elle réussit à dégager sa tête sur le coté pour prendre de grandes respirations. Elle se cambre encore et se contracte totalement, son visage se tord de plaisir mais elle recolle sa bouche au sexe de Sarah au moment même où tout son corps se met à trembler… Son orgasme est magnifique… Sarah lui caresse les cheveux, satisfaite d'avoir contribuer à ce plaisir.

Amandine se tourne vers moi.

  • - "Y reste combien de temps ?" - Me demanda t elle, en reprenant sa respiration.

13"45…

13"46…

13"47…

  • "Une minute à tenir encore…" lui dis je.
  • "Vas y ! C'est bon, remplaces moi et défoncez moi celle-ci, qu'elle hurle aussi." dit elle sur le ton de l'humour

Sarah sembla un peu choqué, elle ne devait pas s'attendre à ça. Amandine sortit du lit et je retira tous le reste de mes vêtements pour me mettre dans le bain.

  • "Je pense qu'elle va bien hurler lorsque l'on va tenter la double…" - Ajoutais-je

Sarah fit encore les gros yeux et tourna la tête vers Martin.

  • "Tu lui as aussi dit pour ça ?" Hurla t elle sur Martin

Martin et Sarah sont assis sur le lit côte à côte, Sarah attendant la réponse à sa question.

  • "Tu lui a vraiment parlé de ça aussi ?" - Ajouta t elle.
  • "Bah quoi, c'est toi qui en a envie !"
  • "Oui, mais en avoir envie, c'est assez différent que le faire là avec un de tes potes".
  • "Mais détends toi ! On a couché ensemble hier, qu'est-ce que ça change de faire ça !"

Elle ne sut pas quoi répondre.

  • "Mais oui ma chéwi, pour une fois qu'on peut réaliser nos fantasmes de plan à trois." Martin tenta de la rassurer en posant sa main sur la cuisse de Sarah.

Elle ne répondit pas mais ferma les yeux et embrassa Martin, je m'approcha d'eux en montant sur le lit et posa ma main sur son autre cuisse. Elle tourna la tête et me regarda dans le fond des yeux comme si elle cherchait une réponse dans mon regard. Je posa ma main derrière sa tête pour l'embrasser, nos langues se retrouvèrent et se remirent à danser comme la veille. Ma main remonta sur son corps comme celle de Martin, le corps de Sarah était déjà bouillant, mes doigts empoignent son sein dont le téton pointe énormément. La main de Martin choisit un autre chemin et descend le long de son ventre. Amandine se déplace légèrement pour s'asseoir contre le mur mais le bas de son ventre suffisamment allongée pour offrir un accès grand ouvert à son intimité.

Martin ne perd pas une seconde et laisse glisser ses doigts sur cette zone qu'il connaît bien, Sarah ne tarde pas à laisser échapper quelques gémissements. Et très rapidement, ce fut la langue de Martin qui vient caresser tout l'intimité de Sarah, soudainement je sens sa petite main se saisir de ma verge totalement dur et gonflé. Décidemment Sarah perds toute réserve dès qu'elle est dans le feu de l'action. Sa petite main fait de lents va et vient dessus, sous cette caresse, je me redresse me mettant sur les genoux. Lui présentant ainsi mon sexe près de sa bouche.

Elle eut quand même un petit mouvement de recul mais sa petite langue se posa sur mon gland et tout en me regardant elle joua avec. Martin lui restait très concentré sur ce qu'il faisait, les yeux fermés à dévorer avec passion le sexe de sa partenaire. Ce qui ne la laissait pas de marbre, malgré mon sexe qui entrer dans sa bouche, ses gémissement se font entendre dans la chambre. Plus les secondes passent et plus Sarah se lâche, elle relève d'elle-même ses cuisses pour bien ouvrir sa petite chatte aux caresses de Martin et sa bouche glisse sur ma verge, sa langue jouant rapidement avec mon gland. Ses yeux sont fermés, concentrée sur tous les plaisirs qu'elle ressent.

Et je dois avouer que mon plaisir monte aussi rapidement, je suis tellement excité que je ne sens pas vraiment mon orgasme monter. Sarah se donne à fond et tente d'avaler entièrement mon sexe. Je commence à me contracter et à pousser des gémissements bien reconnaissables chez un homme. Je bascule ma tête en arrière pour tenter de me calmer mais sans réussite, Sarah a bien compris et elle a redoublé ses mouvements. Tout mon corps se contracte et je sens ma verge se contracter dans sa petite bouche. Ses secondes sont divines. Quand j'ouvre à nouveau les yeux, mon sexe rétrécit déjà lentement mais Sarah passe sa langue partout dessus pour ne pas en perdre une miette. Par contre, Martin a totalement arrêté ce qu'il faisait, pour me regarder jouir dans la bouche de sa copine avec un regard que je ne saurais décrire.

Sarah se tourne vers Amandine, nous la suivons et la regardons tous les trois. Amandine est posé au même endroit que moi, les mains posés sur son chaton grand ouvert.

  • "Il reste combien de temps, Amandine ?" Demanda Sarah
  • "Heu…" elle regarda mon téléphone. "Un peu moins de dix minutes."

Sarah se tourna vers moi et mon sexe qui rétrécissait à vue de nez.

  • "Dommage, tu as moins de dix minutes pour bander et que vous me preniez en double."

Le ton de sa voix remplie ironie me fit comprendre qu'elle l'avait fait exprès de me faire jouir ainsi.

  • "Ne t'en fais pas… Lui dis je en m'écartant un peu d'eux."

Sarah se mit à quatre pattes juste devant Martin, lui envoyant un message parfaitement clair, qu'il doit connaître à la perfection. Il m'a avouer dans nos petites conversations que la levrette est clairement sa position préféré. Très rapidement, leur corps s'harmonisent. Le sexe tendu de Martin disparaissant dans celui de Sarah. Ses petites fesses claquant de plus en plus contre le bassin de son homme. Ses seins pendant sous son corps, oscillant à chaque coup de rein. Leur mouvement sont de plus en plus rapide et puissant. Sarah se cambre de plus en plus, posant sa tête contre le lit, relevant au maximum sa cambrure.

Je savoure en étant juste à coté, en voyant le visage de Sarah se déformer petit à petit. Très rapidement, Martin ressort son sexe et se tourne vers moi.

  • "Choppes-moi ce qu'il y a dans le tiroir, s'teu plait !" D'une voix très saccadé.

J'ouvre le tiroir un peu curieux de voir ce que je pourrais y trouver, mais je comprend très rapidement… Je lui tends la petite bouteille de lubrifiant qu'ils ont caché à cette endroit. Et cela se voit que c'est un couple qui a l'habitude de faire cela car les mains de Sarah se pose sur ses propres fessées, qu'elle n'hésites pas à écarter. Martin quant à lui se verse du gel sur le bout de ses doigts avant de le verser directement entre les fesses de sa bien-aimé. Il passe sa main sur sa verge pourtant déjà humide de la cyprine de Sarah et caresse le petit trou avec son autre main avant de poser son gland dessus. Il appuie avec sa main sur le haut de ses fesses pour pouvoir enfoncer son sexe, malgré que ce n'est pas la première fois, j'observe que ça a du mal à entrer. Sûrement en accord avec le comportement de Sarah, au début ça coince un peu mais après ça va tout seul… Et c'est ce qui se passa, le bout du sexe de Martin écarta son petit anus pour venir s'y enfoncer. La bouche de Sarah s'ouvrit également et laissa s'échapper au cri mélangeant la douleur et le plaisir.

  • "HoooooOOOOOoooo putain "! - hurla t elle.
  • "Ça va ma chewi ?"
  • "Doucement !" Dit elle en se relevant en se cambrant un peu moins.

Les mains de Martin lui écartent les fesses pour faire glisser sa verge en elle, il rajoute à plusieurs reprises du lubrifiant pour mieux s'enfoncer en elle. Alors qu'ils sont tout les deux concentrés sur leur affaire, j'entends un petit gémissement sur le coté. Amandine était entrain de s'enfoncer un doigt dans son propre petit trou. Il semble que c'est la première fois qu'elle explore cette partie de son corps, et à son visage difficile de dire si elle aime ça ou non. Alors que Sarah semble aimer totalement le fait de se faire pénétrer ainsi. Ses petits cris se sont transformés en gémissements et la verge de Martin s'enfonce à présent sans à coups dans son petit cul.

Evidemment, la scène qui m'est offerte ne tarde pas à me refaire bander rapidement.

  • "Je crois qu'on est tous prêt à faire ce dont tu as envie, Sarah."

Elle ouvre les yeux et se rend compte que je suis à quelques centimètres d'elle, la queue en main bien dressée. Elle reste sans voix car maintenant elle est au pied du mur.

  • "Ok, mais Martin reste derrière."
  • "Ça me va."
  • "On fait comment alors ?" Demanda t elle, un peu inquiète
  • "Comme dans les porno que vous regardez non ?!" Lui dis-je en rigolant.

Elle sembla encore choqué que Martin lui ai dit mais elle ne dit rien mais on pouvait comprendre ce qu'ils se disaient par télépathie.

  • "Bon bah allonges toi, je viens sur toi et Martin viens après."

Je m'exécute donc, m'allongeant sur le lit, le sexe dressé prêt à ce qu'elle vient s'empaler sur moi. Elle versa du gel sur ma verge.

Putain que c'est froid !

Sarah m'enjambe au niveau de mon bassin, le visage assez fermé, on pouvait sentir son appréhension à cette expérience. Elle guida ma verge jusqu'à l'entrée de sa petite chatte, et se laissa glisser le long de ma verge jusqu'à l'avoir entièrement en elle. Elle mouille abondamment et son sexe est brûlant comparé au gel, je la sens se contracter sur moi.

Poussant un long gémissement et ajoutant :

  • "Ça va jamais rentrer !"
  • "Mais si, ma chewie…" Rassura Martin qui se plaça derrière elle, en appuyant sur son dos.

Sarah se pencha sur moi, sa poitrine s'écrasant contre mon torse. En se penchant mon gland frotte au fond de sa petite chatte bien ouverte, je sens également les mains de Martin écarter les fesses de Sarah. Et à partir de maintenant, il m'est très difficile de décrire ce que j'ai ressenti au moment ou son gland entra par la porte des artistes de Sarah. Je pouvais sentir chaque centimètres de son sexe s'enfoncer en elle, je pouvais sentir Sarah se contractait, sa petite chatte devient plus étroit, plus serré sur ma verge. Sarah est également parti dans un autre monde, elle hurle son plaisir et semble nous avoir quitté, ses ongles se plantent dans ma chair alors que c'est Martin qui s'enfonce en elle. Martin se mit à faire des vas et vient en elle, je sentais son gland s'enfoncer et frotter contre ma queue à travers la fine parois qui nous séparent.

Jamais ma verge n'a été aussi serré dans le sexe d'une femme, jamais je n'ai ressenti autant d plaisir.

J'avais du mal à bouger à cause de Sarah qui était entièrement allongée sur moi, je la tenais fermement pour juste laisse mon sexe entièrement en elle. Laissant à Martin toute la liberté des mouvements. Tout le corps de Sarah tremblait, se contractait à chaque passage, elle ne doit plus savoir ou donnait de la tête en sentant nos sexes ainsi plantés en elle. Plus aucun gémissements ne sort de sa bouche, ils sont remplacés par de véritables hurlements de plaisir, mais ils deviennent saccadés. Son sexe se contracte avec force sur ma verge, je sens que mon plaisir monte. Sentir le gland de Martin frotter et appuyer sur ma verge crée une sensation vraiment indescriptible, rendant la chose très différente.

Soudain, Sarah explose littéralement, je sens sa mouille couler en abondance son corps entier se contracter, ses cris s'arrêtent. Martin ne retient plus ses coups mais il défonce totalement l'anus d Sarah, son sexe entre et sort sans difficulté.

La voix de Sarah est partagé entre le fou rire et les hurlements…

Martin lui aussi est devenu bruyant, il se rapproche de l'explosion, et le moindre que l'on puisse dire c'est qu'il n'explose pas à moitié. Je sens sa queue se gonfler lors de son orgasme. Ce qui provoque immédiatement le mien… Sarah continue son orgasme qui dure encore et encore. Je ne sais pas si j'ai perdu connaissance ou non, mais je ne me souviens plus comment chacun d'entre nous s'est retrouvé sorti de cette position pour se retrouver allongé côte à côte, à reprendre nos respirations… La voix d'Amandine me fit sortir de mon petit sommeil.

Je vous ai laissé finir, mais vous me devez trois minutes en plus… Martin tu sors, je vais m'occuper de les réveiller et tu as intérêt à être en forme dans 15 minutes.

Après cette merveilleuse expérience, je dois avouer que j'étais un peu sur un nuage, mes pensées étaient totalement flous. Tous mon corps étaient en ébullition et je pense avoir réellement perdu connaissance mais la douce voix d'Amandine me sortit de cette torpeur.

  • "Evano ? Tu es mort ?!"
  • "Je crois que oui"
  • "Non, J'suis pas d'accord…" Ajouta t elle.

Sa petite main saisit mon sexe qui avait déjà bien dégonflé et me branla doucement, mais avec la fatigue et ce qu'on venait de faire, j'avais besoin de quelques minutes pour reprendre du poil de la bête. Sarah s'approcha d'Amandine et elle l'embrassa tendrement en collant son corps contre le sien.

Amandine lâcha mon sexe pour se concentrer sur Sarah, les deux filles étaient à genoux devant moi. Leurs poitrines collaient l'une contre l'autre, leurs mains caressant les fesses de l'autre. Martin affichait lui aussi un grand sourire en se levant du lit pour aller déclencher le chrono de quinze minutes. Amandine se cambra en se reculant pour embrasser les seins pointus de Sarah, puis continua encore à descendre, Sarah bascula en arrière en écartant ses cuisses pour laisser Amandine aller où elle le souhaite.

Je vis Amandine reculait sa tête lorsqu'il vit tout le sperme qui coulait encore du sexe de Sarah, mais cela ne l'empêcha pas de poser sa bouche sur ses lèvres et de faire tourner sa petite langue. Sarah devait être très sensible car elle ne se cache plus de gémir, de se tortiller… Amandine, la tête plongée entre les cuisses de Sarah, se cambre en relevant bien son petit cul ce que je pris bien sur comme une invitation. Ses petites lèvres sont bien ouvertes, gonflés et sa sexe mouille énormément, ce qui n'est pas pour me déplaire. Lorsque mes mains se posent sur ses fesses, je sens son corps frémir mais elle ne relève pas la tête. Ma langue se tend entre ses lèvres et se pose sur l'entrée de son antre. Je la lèche avec force en rythme avec les tremblements de son corps. Amandine décolle parfois sa tête pour pouvoir gémir mais Sarah la lui replace assez rapidement.

  • "Putain, tu fais ça si bien, Amandine… Désolé Nico, mais je veux la lui lécher en même temps" - dit elle de sa voix saccadée.
  • "Tu veux vraiment faire un 69 ? Cool !"

Amandine se déplaça sur le corps de Sarah et se retourna…

  • "Je sais que c'est con mais je préfère être dessus". - Avoua Sarah.

Amandine s'allongea les jambes bien ouvertes et Sarah enjamba son visage, Amandine guida ses petites fesses pour replonger sa tête contre son sexe en chaleur. Sarah dégagea ses cheveux et se pencha entre les cuisses de sa partenaire. Elle hésita quelques secondes avant de tendre sa langue entre les lèvres d'Amandine. Cette vision de leur deux corps emboîter l'un dans l'autre me rendit toute ma vigueur. Je me releva et m'approcha d'elles.

J'étais du coté de la tête d'Amandine et des fesses de Sarah, cette dernière encore totalement ouverte de sa double pénétration. Amandine qui me vit arriver, pris mon sexe et l'approcha de sa bouche pour juste léchouiller le bout de mon gland avant de le guider entre les lèvres de Sarah. Elle sursauta avant de bien se cambrer pour que ma verge glisser en elle… Elle en redemande encore et toujours…

Mes mains plantés dans son petit fessier, je fais de lents va et vient pour ne pas perturber leur 69. De temps en temps, la langue d'Amandine s'aventure jusqu'à mes testicules, quel merveilleux contact ! Mais mon regard est placé sur son anus… Son petit trou déjà bien dilaté… Je n'ai qu'une envie, c'est de m'y enfoncer mais j'ai peur que cette zone soit encore la seule dont Martin a l'exclusivité…

Après quelques secondes d'hésitations, je sors mon sexe et place mon gland sur son orifice.

  • 'Non ! non ! non !'

Mais il est déjà trop tard, mon gland glisse avec facilité en elle, je sens son corps se contracter et vibrer le long de ma verge. Sarah se redresse d'un coup et se cambrant tant qu'elle peut en s'asseyant encore plus sur le visage d'Amandine. Son visage se déforme et un grand sourire se dessine avant qu'elle retombe en avant dans un hurlement de fou rire, je sens sa chatte se contracter sur mon gland. Elle s'écroule à nouveau sur le lit, totalement épuisé par ce puissant orgasme.

  • 'J'abandonne… Mon chewi vas y, rejoins les. J'en peux plus…'

Sarah descend du lit et rampe littéralement jusqu'à Martin, elle l'embrasse avant que ce dernier se lève et s'avance vers le lit. Sarah sort donc à son tour et échange sa place avec Martin. Ils s'embrassent rapidement en se croisant.

 

Sarah sort donc à son tour et échange sa place avec Martin. Ils s'embrassent rapidement en se croisant. Je suis sur les genoux me tenant droit sur le lit, le sexe encore au garde à vue après la sodomie que je viens de donner à Sarah, la petite main d'Amandine se pose dessus pour me branler doucement.

Martin arrive de l'autre coté, son sexe est encore plus dur que le mien. Je ne pensais pas que voir sa copine jouir avec un autre pouvait être aussi excitant mais il faut croire que oui. Amandine saisit également le sexe de Martin avec sa deuxieme main. Elle nous branle en rythme, lentement. Martin et moi lui caressons le corps, chacun son coté…

  • "Bon, je vous préviens ! Pas de double pour moi…"
  • "Tu es sur ? Tu avais l'air très excitée en voyant Sarah." - Lui dis-je
  • "Je suis d'accord, mais non."
  • "Au départ, elle n'en avait pas envie…" - Ajouta Martin
  • "Oui, mais elle a changé d'avis. Moi, j'en ai pas du tout envie !"

Je tente de la convaincre en passant un de mes doigts entre ses fesses, effleurant justement l'objet de la conversation.

Son corps réagit par un frisson.

  • "Hé hé, on dirait que ton corps n'est pas insensible pourtant."
  • "Non, Nico ! Je ne veux pas ! Et puis… j'ai d'autres qualités !"

Elle se recula pour se pêcher sur nos sexes toujours bien en main. Sa petite langue se posa d'abord sur celle de Martin, tournant autour de son gland avant de descendre lentement le long de sa verge. De son autre main, elle accélère ses va et vient sur la mienne, la serrant un peu plus, augmentant mon plaisir. Puis elle vient de mon coté, le contact chaud et humide de sa langue tendue sur mon gland est un régale. Je ne contrôle pas les frissons qui parcourent mon corps à cet instant. Puis ces lèvres entourent le bout de mon sexe et glisse lentement vers sa base. En quelques mouvements de tête, elle me fait décoller de plaisir.

Puis elle repasse sur Martin, sa salive laisser sur mon sexe lubrifie son mouvement de poignée, elle accélère et me branle rapidement. Après quelques secondes, Amandine tourne à nouveau la tête sur moi, cette fis enfonçant directement tout mon sexe dans sa bouche.

Une chose que j'aime particulièrement se sont les gorges profondes. Sentir tout mon sexe s'enfoncer dans sa bouche, sa salive recouvrir ma verge… Elle recule sa tête et nous dit :

  • Rapprochez vous tout les deux que je vous suce en même temps…

Je n'ai pas vraiment réfléchi et je me suis rapprocher comme Martin d'ailleurs. Nous étions face à face à ce moment, nos sexes tendus l'un vers l'autre avant qu'Amandine ne joigne nos gland pour les lécher en même temps. C'est donc la première fois que mon corps touche le sexe d'un autre homme, et notamment que mon sexe touche à un autre gland mais la langue d'Amandine tournant rapidement dessus, me faisait perdre toute notion des choses…

Elle passe d'un sexe à l'autre en l'enfonçant entièrement dans sa bouche, sans s'arrêter. Elle nous suce avec passion, son corps se cambre, ses petites fesses se redressent, Martin et moi ne pouvons résister à l'envie de les caresser. Nos doigts s'aventurent un peu plus dans son intimité, se glissant entre ses lèvres. Son sexe est tellement humide, même dégoulinant de cyprine. Martin glisse un doigt à l'intérieur, Amandine pousse un gémissement alors que sa bouche est remplie par mon sexe. Je glisse rapidement également un doigt pour rejoindre celui de Martin, elle passe sur son sexe et le suce intensément, s'attardant dessus..

Martin lui tient les cheveux pour qu'elle ne soit pas gênée par sa chevelure mais je me sens délaissé… J'en profite donc pour contourner son corps et me retrouver dans son dos. Elle se cambre encore plus pour se préparer à m'accueillir. Ses genoux sont écartés au maximum, ouvrant totalement ses petites lèvres, et l'entrée de son vagin est encore bien dilaté de ses dernières pénétrations.

Je glisse mon gland en elle sans même touché mon sexe, je m'enfonce en elle d'un seul coup, elle pousse son petit cri tout en l'étouffant avec le sexe de Martin dans sa bouche. Mes mains posées sur chacune de ses fesses bien tendues, et je la tire un peu brutalement vers moi. Cette fois le sexe de Martin est sorti sous le coup de la surprise mais elle le reprend très vite en bouche. Je commence mes va et vient, allant de plus en plus vite, tapant à chaque fois au fond. Les mouvements de son corps provoqués par mes va et vient influent sur la fellation qu'Amandine donne à Martin.

Elle se cambre à chaque coup de rein que je donne, elle avale entièrement le sexe de Martin lorsque le mien ressort et inversement… Elle est embroché de toute part !

Rapidement, le rythme est intenable, je suis sur le point de jouir et je ne veux pas abréger mes quinze minutes alors je sors mon sexe pour me calmer quelques instants mais cela n'est pas au goût de la princesse.

  • "Ho non, remets là !" Je vais bientôt jouir. - Dit elle
  • "Je le remplace…" - Se précipita Martin.

Amandine se retourna sur les dos, les genoux déjà en l'air et bien ouverts et attendant que le sexe de Martin ne comble son vide. Soudain j'eu une idée. A la surprise d'Amandine, je la tire jusqu'au bord du lit, sa tête dans le vide. Elle comprit bien sur rapidement la suite… Elle souri avant d'ouvrir en grand sa bouche.

Martin place son sexe contre celui d'Amandine avant de l'enfoncer dedans sans aucune résistance, il la tient fermement par les hanches. Quant à moi, j'approche mon sexe tendue vers sa bouche, sa langue appuie sur ma verge qui s'enfonce totalement en elle et dans cette position, je peux fermement lui tenir ses seins bondissants.

A présent, Martin et moi avons un rythme bien différents, empêchant Amandine de pouvoir se contrôle, nous nous lâchons totalement. Je dois même avouer qu'on y aller avec force… Malgré mon sexe glissant dans sa bouche, ses gémissements étaient parfaitement audible.

Tout son corps subit les assauts de nos va et viens respectifs, mais elle soulève son corps pour permettre à Martin de bien taper au fond et de mon coté, sa bouche grande ouverte me permet de lui enfoncer totalement mon long sexe.

Plus les secondes passent et plus je sens mon orgasme devenir inévitable. Je sens des crampes envahir tout mon corps, tout mon cops se raidir et je ne peux empêcher de laisser sortir un long hurlement de jouissance. Mon sexe se contractant me faisant limite ma au vue du nombre d'éjaculation en si peu de temps. De son coté, Martin semble jouir également en même temps. Suivi de près par Amandine… je sens sa bouche se contracter sur ma verge, malgré qu'elle tente d'avaler ma semence, elle hurle de plaisir et ses larmes coulent sur son front (bah oui, elle a la tête à l'envers)…

Après ce fut le trou noir, je me souviens juste de m'écrouler à coté du corps d'Amandine et je pense que tout le monde en à fait de même car je ne me suis réveillé que le lendemain lorsque le réveil sonna…

J'ouvre les yeux et voit l'heure, plus que 30 minutes avant de rendre les clés du chalet… Juste le temps de réveiller les autres et de faire nos valises, la précipitation du moment nous empêche de discuter mais les regards sont un peu fuyants… On sait que c'est la fin de notre week-end et que c'est le retour en France.

Je vous passe le détail du rendu du chalet, ainsi que le début du voyage de retour où tous s'endormirent rapidement alors que je conduis sur l'Autoroute, à cinq kilomètres j'ouvre les fenêtres de la voiture pour bien réveiller tout le monde.

  • "Allez ! On se reveille, on va repasser en France !"
  • "Hmmmmmm, et pourquoi c'est si important ?" - Protesta Sarah
  • "Je ne sais pas… On pourrait peut-être parler de ce qu'il s'est passé ?" - Lui dis-je.
  • "Oui bien sur… On a profité de la piscine, du sauna, des massages et rien de plus."
  • "Et il ne s'est rien passé d'autre, Nico." - Ajouta Amandine.
  • "Attends toi aussi, tu vas oublier ce qui s'est passé ?"
  • "Non, j'oublie pas mais on est en France maintenant ! Et en France il ne s'est rien passé et donc il ne se passera rien."
  • "Dommage, ça me plaisait bien nos jeux, tu n'es pas d'accord Martin ?"
  • "Je vois pas de quoi tu parles, mec !"

Donc bien sur comme vous l'avez deviné depuis que l'on est de retour en France, rien ne s'est rien passé que cela soit avec Amandine même si ça nous arrive d'en parler. Mais avec Sarah et Martin le sujet est totalement tabou même si lors de soirée, il y a quelques petits échanges de regards…

Qui sait qu'un jour peut-être…

  • Like 3


5 Commentaires


Recommended Comments

Superbe récit, mais comment ne peut il pas avoir de fin ?!? C’est un défaut auquel il faudrait remédier @Evano ?.

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.