Aller au contenu
  • entries
    17
  • comments
    98
  • views
    8,576

Gâteries dans la douche (la suite!)

bigbi33

842 vues

Gâteries dans la douche (la suite)Une fois sortis de la douche tous les 2, après nous être essuyés rapidement, je m'apprêtais à aller me coucher (en mufle fini, oui, je sais! lorsque la meilleure partie de notre couple m'invita à l'aider pour passer de la crème hydratante (soit disant sur les parties qu'elle avait du mal à atteindre :oops: . Je pris donc un peu de crème dans les mains et commençai à lui en passer sur les jambes pendant qu'elle s'occupait de la partie supérieure de son être!Je m'exécutai avec application, en prenant soin de n'oublier aucun petit coin ou recoin.Je remontai doucement le long des cuisses, en étalant bien la crème, avec minutie pour bien faire pénétrer : j'arrivai sur les belles cuisses musclées de ma miss et pris un soin particulier, quand soudain je la sentis frémir! :aime2: : je levai les yeux vers elle avec surprise croyant l'avoir irrité ou bien légèrement griffée de manière fortuite (c'est vrai que nous, les hommes, il faut bien l'avouer, une fois que nous avons expulsé notre petite quantité de plaisir, nous avons toujours un temps durant lequel notre matière cérébrale fonctionne au ralenti!!! :doh:Je compris enfin que ma belle n'était pas insensible au traitement que je lui infligeais : après notre douche commune, son excitation était loin d'avoir connu le même dénouement que celui dont j'avais bénéficié!"ne t'arrête pas, continue, je t'en prie!!! " me glissa-t-elle presque dans un soupir, je continuai donc à étaler le reste de crème en remontant le haut des cuisses et en aboutissant à un endroit beaucoup plus délicat qui n'avait nul besoin d'être hydraté :oops:Mes mains continuèrent leur périple jusqu'à cet endroit qui semblait irradier une certaine chaleur et où le degré d'humidité n'était pas loin d'égaler certaines forêts équatoriales! Oui, je l'avoue, ma femme a su garder pas mal de poils sur son intimité : une adorable petite touffe luxuriante, à une époque où, selon les grands standards mis en place bien souvent par l'industrie juteuse du cinéma pornographique, s'imposent au quidam moyen en manque de repère et se calquent sur un modèle aussi dénué d'intérêt que bon nombre de choses éditées par notre triste époqueMais revenons à nos moutons (ou, puisque nous parlons de moutons, de la magnifique toison qui recouvre la magnifique intimité de mon épouse , oui, je sais, j'ai un petit parti pris!!!) et je m'attardai du bout des doigts sur cette partie qui, bien que la douche ait été achevée depuis un certain temps, regorgeait d'une certaine humidité! :roll:Lorsque mes doigts, pénétrèrent dans cette jungle en explorateurs avertis, mon épouse se cambra, puis elle se pencha en avant et aggrippant les bords du lavabo, écarta les jambes afin de me faciliter une ascension que de toute manière je voulais mener à bien!j'étais à présent au bord du gouffre :twisted: (explorateur sans peur!) et me promenais de mes doigts, mouillés par ce qu'ils avaient su collecter, sur les lèvres bien rondes tant elles étaient gonflées par le désir et lorsque je remontai jusqu'à son petit téton magique, bien raidi par l'envie, je crus que j'avais commis un sacrilège tant sa réaction fut violenteElle se saisit de ma tête (elle ne pouvait pas s'agripper à mes cheveux, j'ai l'honneur d'avoir la plus belle boule de billard en guise de tête chercheuse, aussi peu poilue que la petite tête qui orne le bout de mon autre extrémité) et s'appuya avec une telle force que je crus qu'elle cherchait à m'engloutir tout cru par cet orifice pourtant réservé à d'autres intrusions :aime2:La pauvre était dans un tel état que je compris enfin ! (il n'est jamais trop tard pour bien faire, surtout en matière d'amour :twisted:) :Je l'entraînai dans la chambre et heureusement que nous étions déjà dévêtus car je sentais bien que la belle n'aurait plus la patience d'attendre bien longtemps.A peine, étions nous étendus, que mon enragée d'épouse se saisit de mon sexe et lui fit subir les meilleurs de tous les outrages afin de le mettre en condition et de lui assigner une tendre mission. Je crus qu'il me faudrait un peu de temps pour reprendre, disons-le de manière élégante, mes esprits , mais la belle était tellement déterminée qu'elle aurait tout fait pour arriver à ses fins :twisted:...et c'est donc très rapidement et de manière très naturelle que je me retrouvai doté d'un magnifique bâton de berger (quand je vous parlais de moutons ) et que la chose ne traîna pas avant que cela fut vite et proprement utilisé et la manière la plus appropriée :aime:Je fus happé, que dis-je gobé, avalé, par le sexe de ma femme (et pourtant vous savez comment nous sommes, nous les hommes! toujours prêts à nous vanter de la taille de notre engin, à tenter de faire des évaluations exagérément vantardes... )Eh bien je n'en revins pas (enfin si, heureusement! ) mais jamais je n'aurais pensé ma douce capable de m'introduire de cette manière!Et ce fut elle qui mena les débats, et de fort belle manière, je peux vous en assurer, car son envie était si grande que je pouvais le sentir tout au plus profond d'elle même, tant elle s'était saisie de moi pour en faire son objet, son sextoy, sa chose à plaisir : les muscles de son sexe intérieur me manipulaient avec ardeur mais pour mon plus grand plaisir, et surtout pour le sien et c'est ainsi que choyé par cette main invisible je sentis une nouvelle jouissance monter, monter, MONTER en moi et j'explosai une nouvelle fois mais celle-ci fut partagée car elle déclencha un orgasme pantagruellesque de la part de ma femme qui se mit à crier comme jamais! :youpie:et elle ne me lâcha pas d'un pouce (si l'on peut dire ainsi!) tant qu'il lui resta quelque chose à ressentir, à exprimer, à vivre au plus intime d'elle-même! Je ne pouvais rien faire, prisonnier de son sexe, je lui étais tout dévoué, corps et... sexe!Voilà comment s'acheva cette soirée, la semaine dernière, et j'en porte encore des stigmates, mais ce ne sont que des traces de pur bonheur, de pur plaisir, de ces moments de jouissance que seul un amour véritable peut rendre inimitables et inoubliables! :aime2:Je suis amoureux mais je pense qu'à le lecture de ce texte, vous avez bien compris pourquoi!.

  • Like 3


12 Commentaires


Recommended Comments

Superbe bigbi, j'adore....Ces petites touches subtiles, d'humour, font de ton récit un vrai délice

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

(j'ai l'honneur d'avoir la plus belle boule de billard en guise de tête chercheuse, aussi peu poilue que la petite tête qui orne le bout de mon autre extrémité) :roll: mais comment rester sérieux en te lisant ;) IMPOSSIBLE sérieusement tu sais mélangé érotisme et frivolité avec de l'humour c'est bon c'est phénoménal... J'adore te lire, j'adore ta plume, je t'adore toi tout simplement :oops::bisou:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Merci à tous les 3, merci pour vos commentaires adorables qui me font du bien et m'encouragent beaucoup!!Ma Lounette, j'ai vu que tu avais publié, toi aussi, j'irai le lire un peu plus tard et me régaler de ton récitBisous à tous les 3 :bisous3::bisous3::bisous3:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Très beau récit ;)Tu as une manière de raconter asser marrante, mais qui donne beaucoup de détails et aussi de plaisirs !c'est très bien raconté ;)Bonne continuation Bigbi :bisous3:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

La phrase que Mélia cite, elle m'a marquée aussi ! :lal:Mais celle ci aussi, que j'ai trouvé très belle :bisous3: "elle ne me lâcha pas d'un pouce tant qu'il lui resta quelque chose à ressentir, à exprimer, à vivre au plus intime d'elle-même...":bisous3:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Superbe narration, j'aime beaucoup :bisous3:, bravo Bigbi :bisous3:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

"elle ne me lâcha pas d'un pouce tant qu'il lui resta quelque chose à ressentir, à exprimer, à vivre au plus intime d'elle-même..."je suis d'accord avec toi fanie celle ci est aussi :bisous3: :bisous3: de toute façon comme le texte complet

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.