Aller au contenu
  • entries
    33
  • comments
    113
  • views
    6,738

Esclaves du Vice

Mein Teil

981 vues

http://www.youtube.com/watch?v=fwGCIbK4LSg

Esclaves du Vice

En avant pour une longue après midi/soirée de débauche !

Pas de chichi, on sait qu'on va s'envoyer en l'air, même si j'ai des petites surprises pour elle, histoire de lui faire monter un peu plus le palpitant.

Elle me récupère à un rond point, il fait bon et l'hôtel n'est pas loin !

On discute, mais mon regard en dit bien plus que mes mots, on arrive, nos langues mettent le feu aux poudres !

Nous ne serons que deux, notre invitée surprise n'a pas pu venir, mais bon niveau plaisir quelque chose me dit qu'on va s'en sortir.

On arrive enfin dans la chambre : un miroir à coté du lit, mon côté Voyeur jubile déjà.

Nos corps se retrouvent, ça s'électrise mais "Oh désolé Mein Teil j'ai oublié mon téléphone dans la voiture".

Elle s'en va, en attendant je dépose deux objets sur le lit, le genre d'objet qu'on ne trouve pas dans les sex shop mais qui en ont inspiré certains articles : ici pas de ruban et de frou frou , seulement de l'acier froid.

Elle revient, me dit que je suis un grand malade en découvrant mes "Offrandes" je ne cherche pas à dénier : oui j'ai une graine de déglingué en moi.

J'écarte les objets, elle me confiera un autre jour qu'entre temps l'idée a fait son chemin et que potentiellement elle me verrait bien en user sur elle mais restons dans le présent de chair et de luxure.

On se lèche, se suce pour étancher nos soifs respectives, je vois sa chevelure faire un va et vient sur ma queue au travers du miroir, ma main impérieuse la guider : pas de doute la première salve est pour bientôt.

Dans notre corps à corps qui s'endiable, je la pénètre avidement après "m'être couvert" , je ne la pénètre jamais souvent et pas longtemps car dans le domaine de l'infidélité, une pénétration c'est un peu ma kryptonite et il faut que je fasse vite avant que les cerbères de la morale viennent me mordre les couilles.

Elle bascule la tête en arrière, hors du lit, radieuse, ses talons sur mes fesses.

J'ai l'impression de baiser une adolescente qui croit avoir affaire au Prince Charmant, enfin pas charmant longtemps vu l'emprise de ma main dans sa chevelure et les mots pas doux qui commencent à fuser.

Je m'assois ensuite, elle se place docilement comme je lui demande, à califourchon sur ma cuisse : je peux ainsi lui mordre les fesses, la doigter et la fesser suivant mes pulsions.

Elle subit ma perversion ? Non elle l'accompagne : nos dialogues sont courts, crus et chargés en intensité.

Je sors une sorte de cravache artisanale qui cingle son petit cul , des traits rouges viennent décorer mes traces de doigts.

J'alterne tout ce que je fais, non dans un schéma tactique : j'écoute son corps tout simplement, mon instinct me guide.

Je me nourris de ses gémissements, je me délecte de ses mots de petite salope, j'inspire ses doux effluves de chatte trempée...

Régal...

L'enculer comme un animal a été comme une libération pour nous deux, ça durera juste le temps qu'elle s'abandonne totalement à cette idée de soumission.

Le temps d'une étreinte, elle se transforme en divine putain et moi en saloperie démoniaque.

Je lui éjaculerai une troisième fois entre ses lèvres, cette fois en me branlant et en lui tenant les cheveux, juste de façon à sublimer cette sensation qu'elle devient mon vidoir à couilles, mon réceptacle de toute cette énergie brûlante.

Nous avons été possédés par le Vice.

Et nous avons aimé ça.

  • Like 5


8 Commentaires


Recommended Comments

Je découvre juste ... et j'adore ! Des mots palpitants, vrais qui nous rendent spectateurs de cette débauche brûlante.

Est-ce le fruit de ton imagination, une expérience vécue ?

 

En tout cas, texte très intéressant !

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Voilà qui met en appétit de bon matin.

Style d'écriture efficace en tout cas. Merci pour le partage. ;-)

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.