Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    113,546

Les Amants - Jeux d'écriture

Mariveau

297 vues

Il fait presque nuit, orage gronde, l'électricité est coupée. Nous avons allumé des bougies, nous avons fait l'amour toute l'après midi et tu t'es endormie. Je t'ai laissé pour rejoindre le bureau pour écrire;Tu es si belle nue étendue sur le lit de nos ébats.

Le chandelier diffuse sa lumière diaphane m’éclairant à peine, juste ce qu’il faut pour me permettre de faire glisser ma plume sur le parchemin. Assis à mon bureau j’écris de nouvelles aventures érotiques inspirées de nos ébats.Tu es maintenant réveillée. Tu sors de l’ombre t’approchant, par-dessus mon épaule tu lis les premières phrases. Tu t’incline vers moi et me dis :

« J’aime tes mots tant ils m’excitent »

Je laisse tomber ma plume, tu glisses entre le bureau et le fauteuil. Je dénoue la ceinture de soie entourant tes hanches, le peignoir s’entrouvre laissant apparaître la beauté de tes seins

Je ne peux que murmurer :

« Comme tu es si belle »

Ma bouche parcourt ton globe charnel. Ma langue laisse une traînée de salive, tes mamelons me rendent l`agitation qui monte en toi. Ils semblent avoir été créés à la forme et à la dimension de mes mains.

Ils se tendent pour moi, je les suçote amoureusement. Ma langue jongle avec la pointe. Tes tétons se dressent avec autant de fierté de ma verge.

Je me fais gourmand. Je me plais à faire danser ma langue avec les mouvements de ton joli ventre gracieux. Prenant appui avec tes mains, la secousse propulse tes fesses sur le bureau.

Jambes écartées, ton bas-ventre à hauteur de mes lèvres maintenant. Je frôle avec gourmandise ta chair, les pulsions s`intensifient.

Tel le calligraphe qui prend son temps je taquine ton sexe.

Ma langue se fait pinceau, je dessine, j’esquisse sur tes lèvres déjà gorgées de désir Ta main me force à plonger ma langue en ton intimité, tel le pinceau dans l’encrier.

Ma bouche se baigne dans ta palette érotique. Tes jambes tremblent sur les bras de la chaise, ton bourgeon se gonfle, secouant la pointe de ma langue.

« Hummmmmm, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, continue c’est si bon »

Tu as laissé glisser ton peignoir, et te remontant sur le bureau, tu offres à ma vue ton si beau fessier.

Ma verge buccale parcourt ta gouteuse peau, allant jusqu`à ta rose. Tu te cambres. Tes mains viennent ouvrir ta porte sensuelle. J’ai faim, j’ai soif, ma langue se fait indiscrète.

Je n`en peux plus, le me lève, laissant tomber ma serviette et libérant ma verge excitée. Mes mains sur tes hanches, tu écartes tes jambes, laissant le passage libre à mon désir.

« Prends moi, fais-moi l’Amour, je t’aime »

D’en seul mouvement je te pénètre, tu cris ton plaisir. Nos sexes ne font plus qu’un....


×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.