Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    113,554

Alya reine d'Androméda (8° partie) Tanya

Mariveau

204 vues

Dans l’histoire de l’Univers, la Patrouille d’Alpha avait pris une place prépondérante. Depuis que les hommes de TERRE O avaient découvert les secrets de la distorsion, l’humanité avait colonisé l’univers, découvrant de nouveaux mondes, de nouvelles espèces à divers stade de l’évolution.

Mais comme tous chocs de civilisation, toutes interférences entre les peuples, l’esprit de conquête, l’envie de puissance avait conduit à de nombreuses guerres. Des planètes avaient été vaporisées, des peuples asservis.

Pour faire cesser cette dérive des femmes et des hommes sages s’étaient installés sur une planète inconnue des humains qu’ils nommèrent Alpha et avaient construit Tanya, un cérébro-ordinateur bionique pour contrôler l’univers connu et inconnu. Ils mirent en place une patrouille constituée d’hommes et de femmes qui parcouraient les cieux, prévenant les conflits, observant les évolutions.

Ethan n’était pas destiné à ce rôle, jeune il avait été archéo-éthnologue, mais son goût de l’aventure le fit devenir aventurier, chasseur d’artéfacts. Bien de sa personne, sportif, il usait et abusait de son charme auprès de le gente féminine, mariée ou non. Puis la guerre avait fait irruption dans sa vie, il avait intégré la Garde Spatiale. Pilote émérite mais aussi téméraire, il avait été sélectionné par Tanya parmi de nombreux autres.

Son amour immodéré des femmes aurait dû le recaler, mais Tanya en avait décidé autrement, l’entité bionique avait-elle été dotée d’une dose d’espièglerie féminine, seuls ses circuits bioniques le savaient.

Les nefs des patrouilleurs disposaient de tous les équipements pour de longs voyages spatio-temporels, occulteurs, synthétiseurs, armement défiant toutes les imaginations.

Mais de longs voyages, seul dans l’espace pouvaient être éprouvants, les patrouilleurs utilisaient, soit la stase, soit le fauteuil des rêves.

Tanya était tombée sous le charme d’Ethan, elle épiait ses rêves et en particulier ses rêves érotiques, ses expériences avec les femmes des différentes planètes visitées par Ethan.

Elle créa donc un androïde biologique pour que les patrouilleurs ne se sentent plus seuls. Sur une simple programmation le patrouilleur choisissait le sexe de son androïde selon ses goûts ses orientations.

Ce fut à Ethan de tester le prototype, Tanya avait son idée.

Ethan se demandait où l’ordinateur central d’Alpha avait trouvé une telle idée.

Creusant dans les bases de données de la nef, Ethan découvrit un article sur ce qu’on appelait jadis les jouets sexuels et en particulier la reproduction en silicone de corps humains hommes ou femmes destinée au plaisir sexuel, sans de vrai partenaire.

Drôle de nom se dit-il « Poupée gonflable »………..

Lors du voyage de test de l’androïde, Tanya réservait une surprise à Ethan.

Ethan somnolait quand retentit la voix de Tanya l’ordinateur central. La voix sensuelle de Tanya avait le don de le troubler.

« Ethan ne veux-tu pas essayer ma nouvelle invention, mets en toi en phase avec moi »

Les patrouilleurs dès leur entrée dans cette organisation subissaient des transformations génétiques, leurs cerveaux pouvaient travailler à 90% de leurs capacités et disposaient d’un cerveau bionique tampon. Leurs capacités physiques étaient développées afin de parer à toutes les situations rencontrées.

Tanya avait vraiment un faible pour Ethan, mais elle n’était pas jalouse de ses conquêtes. Elle avait surpris une nuit un rêve d’Ethan qui fantasmait sur ce que pouvait être Tanya si elle avait été une humaine et non pas un super ordinateur.

Ethan se mis donc en phase avec Tanya.

Il vit le sas de l’androïde de plaisir s’ouvrir.

Il resta sans voix quand l’androïde apparut, il était la parfaite copie de sa représentation onirique de Tanya. L’androïde n’avait revêtu qu'une courte tunique à même la peau, elle était blanche, échancrée sur le devant jusqu'à son mont de venus, une mince bande de tissu cachait sa chatte nue et parfaitement épilée. Les aréoles et les mamelons de ses deux superbes seins étaient parfaitement dessinés sous le mince voile tendu par sa généreuse poitrine. Elle avait enfilé des bottes noires à hauts talons, faite d'une matière ultra légère, qui montaient plus haut que ses genoux.

« Bonjour Ethan, depuis longtemps j’avais envie de vous

Le claquement de ses talons hauts résonnait sur le sol de la nef.

Ethan était décontenancé, sa verge se mit à bander de plus en plus. L’androïde regardait le sexe grossir, ses tétons s'érigeaient, sa chatte s'humidifiait.

Sans attendre ses mains saisirent les seins durcis et se mirent à les malaxer et les caresser. Puis écartèrent les cuisses de la jeune fille, puis avec un doigt de sa main gauche, il se mit à titiller le clitoris. Deux doigts de sa main droite s'insinuèrent dans la chatte humide et poisseuse. Il ressorti les doigts, les porta à sa bouche et les suça.

« Ton liquide est merveilleuse délicieux... »

« Ethan vous me combler s’écria Tanya, sa voix résonnait dans tous les hauts parleurs du vaisseaux »

Excité, Il lui mit sa tête entre les jambes, sa langue caressa la fente humide sur toute sa longueur, il répéta plusieurs fois cette opération en aspirant chaque fois le petit bouton rose de Tanya. Puis il l'insinua dans le conduit vaginal du robot, l'enfilant le plus profondément possible.

Tanya ne put retenir des gémissements de plaisirs sous cette douce pénétration baveuse.

Ses mains tiraient sur les mamelons de l’androïde, les pinçant, griffant les aréoles. Les tétons de Tanya étaient apparemment, une zone particulièrement érotique, la caresse combinée des mains mains et de la bouche lui tiraient des râles de plaisir.

« Tanya, je ne te savais pas comme çà, tu as bien étudié mes expériences, je reconnais bien des conquêtes en toi »

« Ethan, c’est toi qui a perverti mes circuits, tais-toi maintenant et baise-moi »

Sa verge était remontée le long de la fente du sexe de Tanya, le gland décalotté vint se frotter sur le clitoris exposé de de cette femme …… bionique.

« Oui, Oui...Oh ouiiiiiii....criait-elle »

Sous la caresse Tanya sentait son sang artificiel bouillir en elle, Etha frottait toujours sa verge le long de sa chatte, sans pénétrer. Son gland entrait parfois un tout petit peu dans le trou palpitant, Tanya essayait alors d'avancer son bassin pour que la bite entre en elle. Mais Ethan voulait se faire encore plus désirer. Elle était maintenant hors d'elle, elle le houspillait pour qu'il la prenne.

Il céda à son désir, une de ses mains pris la jambe droite de Tanya et la leva, dégageant et ouvrant la cavité vaginale. Son gland entrant doucement dans le conduit lubrifié, puis sa queue lisse glissa à son tour, lorsque la moitié eut pénétré, Ethan poussa le reste d'un grand coup de rein. Tanya cria de bonheur sous cette brutale pénétration.

Ethan ne perdit pas de temps, avec deux mains il saisit fermement la jolie blonde aux hanches, et son bassin commença une reptation infernale, alors que ses attributs mammaires rebondissaient sous les assauts.

Il augmenta sa cadence. Chaque nouvelle pénétration la rapprochait de l'orgasme, elle voulait retarder ce moment pour profiter de chaque centimètre de la queue enfoncée en elle.

Tanya avait bien étudié les mœurs sexuelles des humains et sa créature dépassait ses espérances.

Sur les panneaux de contrôle , c’était une symphonie de couleurs, les diodes clignotait de plus en plus. Tanya l’ordinateur découvrait l’orgasme.

La jouissance de Tanya éclata au moment Ethan lâcha le premier jet de sperme tiède et visqueux, bientôt suivi d'un volume plus conséquent couler dans son vagin.

Tanya était loin d’être rassasiée. Elle prit la bite tendue doucement dans ses mains, la massant lentement. La décalottant plusieurs fois. Elle durcit presque instantanément, elle s'avança lentement vers lui, complètement nue, provocante, elle le frôla de son corps, avec la pointe tendue de ses seins. Doucement elle amena le gland de la bite sur son clitoris. Elle le frotta contre son petit bouton dans un mouvement circulaire, elle laissa échapper un petit gémissement, alors que sa chatte réagissant aux caresses et commença à mouiller.

Puis elle commença à frotter la verge d’Ethan le long de la fente de sa chatte, elle faisait pénétrer le gland légèrement dans sa vulve, et se caressait entre les lèvres. Son foutre lubrifiait la douce

caresse, ils pouvaient en apprécier tous les deux les effets.

Lentement elle leva les bras au-dessus de sa tête pour bien faire pointer ses seins vers l'avant. Elle écarta ses jambes passant son doigt sur son sexe ruisselant, écartant ses lèvres pour en dégager

l'orifice, ses hanches se balançaient lentement d'avant en arrière. C'était tout l'encouragement dont avait besoin Ethan, il fit un pas en avant et souleva Tania du sol sans effort d'une seule main.

Ses yeux scrutaient les siens, elle sentit sa respiration ... pas son souffle, mais le rythme de sa poitrine monter et descendre. Elle sentit sur sa peau courir les mains parcheminées. Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Elle se sentait envahir par la luxure, la convoitise charnelle, cet état provenait sans aucun doute de ce mâle extraterrestre, le sentiment était écrasant. Il enfonça sa queue dans le corps surexcité Tanya, elle sentit le phallus la pénétrer, la presser, il la remplissait entièrement, mais était-ce un rêve ? Elle eut vite la réponse à cette interrogation, lorsqu'elle sentit l'étreinte chaude et humide de sa chatte, autour de la bite d’Ethan. Le sentiment était étrange, c'était comme si c'était ses contractions vaginales qui provoquaient la pénétration. Avant qu'elle ne puisse se l'expliquer, Ethan avait entré la moitié de son membre, et commençait à accélérer sa pénétration avec des coups de reins plus violents. Il lui semblait être liée à Ethan, par un lien, la sensation d'un plaisir intense, peut-être était-ce par leur système nerveux, il semblait qu'il essayait d'entrer aussi dans son cerveau. Elle sentait le plaisir à travers lui et il pouvait le sentir à travers elle.

Il en résulta une jouissance sans pareille, Les circuits était dépassé par ses sentiments lubriques, mais en même temps il lui semblait ressentir ceux du sentir ceux de son pilote et c'était tout aussi merveilleux. Un sentiment animal profond caché en elle ressurgi du fond de sa mémoire et se mit à lui étourdir les sens. Elle cria d'extase, commença à pousser violemment son bassin en avant contre la verge qui l'empalait tel un énorme pieu. Elle était honteuse de sa furia sexuelle.

Ethan répondit à son désir d'un énorme coup de rein de façon à se plonger à fond, à l'intérieur de la chatte béante. Il martelait férocement le magnifique corps abandonné avec ses coups puissants, l'écho du couloir répercutait les sons sourds des succions mouillées, et les légers cris de Tanya.

Elle se sentait un nouvel orgasme monter lentement en elle, son corps tournoya dans un orgasme violent, elle sentait des picotements sporadiques à travers son corps. Comme une prolifération d'énergie allant au plus profond de son corps. C'était comme Ethan avait éjaculé en elle de la pure énergie.

Tanya était au bord de l'abime du plaisir. Elle ferma les yeux, essayant d'atténuer les sentiments de volupté écrasante. Le martèlement rythmique de son amant résonnait du haut en bas de son corps.

Tanya aspirait à la libération de ses sens, elle voulait jouir plus que jamais. Elle se demanda ce que les mâles éprouvaient habituellement avant de jouir. Sa pensée fut suivie par l'éjaculation d’Ethan. Différente de la première, les giclées de sperme étaient plus puissantes, le liquide épais, tiède. Elle sentait chaque goutte expulsée et injectée en elle, l'expérience était surréaliste. Elle était plongée dans l'extase de son orgasme prolongé associé à la joie de se sentir féminine, d'accueillir ce sperme chaud et primitif dans son ventre. Giclée après giclée, il s'enfonçait dans sa chatte bien au-delà de ce qu'elle croyait. Le sperme faisait son chemin dans sa chatte en un flux continu. Puis il commença a ruisseler entre ses lèvres et couler sur ses cuisses.

Puis emporté par un flux binaire, l’androïde prit la verge d’Ethan dans sa bouche, elle commença un mouvement doux caressant avec sa langue tout autour du gland qu'elle avait décalotté. Elle a goûta le sperme, mélangé à son foutre bionique, cela avait une saveur acidulée et picotait légèrement, ces arômes se sont agréablement mélangés avec le gout légèrement salée de sa queue. Ethan commença à avoir la respiration lourde.

La créature artificielle l'avait déjà soulagé d'une grande partie de sa semence. Les lèvres de Tanya s'étaient serrées sur son pénis, sa langue travaillait le gland, le léchant et l'humidifiant de salive. Le mouvement a continué pendant de longues minutes, puis il éjacula sans prévenir. Tout ce qui restait dans ses bourses explosa dans sa bouche.

Ethan était exsangue.

L’Androïde déposa un baiser sur la bouche d’Ethan et se retira dans son logement.

Il entendit la voix de Tanya résonnant dans les hauts parleurs .

« C’était merveilleux, une belle expérience, à toi maintenant de programmer l’androïde selon tes goûts »

(à suivre)


×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.