Aller au contenu
  • entries
    33
  • comments
    113
  • views
    6,746

Juste un massage. Pas promis.

Mein Teil

780 vues

Ce moment s'ancre déjà hors du temps et du raisonnable, nous le savons tous les deux mais cette inexorable attirance était trop oppressante.

Elle regardait vers la fenêtre, assise, le dos nu, seule une culotte un aspect encore contenu sur ce qui pouvait suivre.

Elle se tourne vite fait pour un sourire, une étincelle de malice dans le regard : j'ai pu lire Confiance et Désir, les ingrédients qui me permettraient certainement d'élaborer de quoi nous faire du bien.

Je suis un peu plus vêtu qu'elle, je passe mes mains sur ses épaules, juste pour un premier contact.

Mes doigts l'effleurent, une main glisse par la suite doucement dans la chevelure, enveloppe une tempe, l'autre main descend sur sa colonne, main à plat.

Je pose mon souffle sur sa nuque, mes mains convergent vers chaque tempe, je griffonne le cuir chevelu et hume son cou.

Mes lèvres résistent à l'envie de lui happer une oreille mais ma langue en pâtit, mes mains libèrent la frustration sur ses épaules en les empoignant fermement, juste assez pour un sursaut, juste assez pour me faire reprendre le contrôle.

Je veux te mordre.

J'alterne douceur et fermeté, mes pouces se chargent de perforer là où ça fait du bien, ma bouche exhale parfois un souffle qui trahit une perte de contrôle imminente.

Je veux te goûter.

Mes mains glissent finalement sur ses fesses, les doigts assez loin sous la culotte pour se sentir conquérants, mais pas assez pour être intrusifs.

Ma bouche se tord derrière elle, mes doigts se crispent et un bras s'enroule autour de son corps.

En cet instant je la sens prête à me suivre, elle me caresse la cuisse su bout des doigts : une herse se lève et ma bouche dévore son lobe, ma langue se précipite vers la Félicité.

Je sens son corps frémir, ses tétons durcir sous mes doigts, ses fesses entamer une danse luxuriante contre moi.

Mes gestes sont de plus en plus saccadés, mon souffle de plus en plus audible, elle me suit dans cette course aux bas instincts.

Notre premier baiser sera vorace et libérateur.

Nos langues s'entremêleront longtemps, je pianoterai sur son corps jusqu'à finalement lui écarter outrageusement les cuisses.

Je lui agripperai la chevelure, lui mordrait les trapèzes jusqu'à ce qu'elle décide de s'empaler sur mes doigts, je veux soudain devenir une saloperie d'abomination démoniaque, avoir assez d'appendice pour tout ce qu'elle m'offre, enfourner ses orifices, la mordre, glisser un doigt dans sa bouche, pincer fort ses tétons , jouer avec son clitoris, empoigner et écarter ses fesses, lui maintenir la tête fermement en arrière, lui voler ses cris de plaisir et m'en nourrir pour mieux pervertir son âme.

Nous laisser dévorer par ce brasier.

  • Like 2


4 Commentaires


Recommended Comments

En fait, chaque fois que je te lis, j'ai comme des bouffées de chaleur! J'comprend pas pourquoi....^^'

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Guest alexiane_

Posté(e)

:) Un pur plaisir :p

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

C'est...

 

Whaou, heu... 

 

Tu as une plume diablement intense... et prenante.

Imaginer ce désir brûlant et pressant dans l'obscurité de ce lieu où elle te possède peut être plus que tu ne la tiens entre tes doigts.

 

Ca gronde à l'intérieur...

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.