Aller au contenu
  • entries
    33
  • comments
    113
  • views
    6,738

La Faim

Mein Teil

627 vues

"Elle est prête, fais pas le bourrin elle flippe"

"T'inquiètes pas, tu sais comme je suis doux !"

"Je sais bien ;) "

C'est parti, je tape le code, 1er étage, trois coups à la porte puis j'entre.

J'ai un souffle super excité que j'ai du mal à contenir.

Laurianne avait bien briefé et mise en confiance ma belle inconnue, pour qu'une demoiselle laisse rentrer chez elle un inconnu c'est que nos mots avaient bien été choisis !

Je suis le parcours, m'arrête me laver les mains : dans le miroir je vois un gentil tiefflin.

J'entre, elle est là, postée à genou, en sous vêtements, les yeux bandés, sa poitrine se gonfle et dégonfle au rythme de son souffle.

Je la sens rougir, elle a un sourire crispé.

Elle déglutit quand j'enlève mes chaussures, j'avance sur son côté : elle est belle, tremblante.

Je vais laisser mon souffle vagabonder sur elle, la sentir, elle bouge légèrement pour faire de même, elle avance sa tête et cherche le contact, on se retrouve joue à joue, mon corps derrière le sien.

Nos mains s'effleurent puis s'entrelacent, ma bouche entame quelques baisers furtifs sur son cou et s'attarde un instant sur son lobe d'oreille.

Je fais croiser ses bras et je la serre en signe de protection mais aussi pour marquer notre territoire, créer notre bulle de sensualité : tout ce qui se passera à l'intérieur restera entre nous, loin de nos craintes, loin de notre vie "normale".

Je la mord et griffe doucement, elle se tortille et gémit, elle gémit un peu plus quand débarrassée de son soutien gorge j'empoigne ses seins puis pince ses tétons entre mes doigts.

Je prends le temps, j'écoute son corps, son bassin ondule vers le mien, ma main agrippe fermement une cuisse puis redevient légère pour effleurer le tissu de sa culotte.

Je salive, je suce et mordille son lobe tandis que ma main se fait de plus en plus audacieuse par dessus sa culotte, jusqu'à finalement harceler un bourgeon bien gonflé.

Je suçotte son oreille de la manière dont je suçotterai son clitoris, mes doigts se tordent de désir , un majeur s'échappe et glisse un peu plus bas.

Bientôt j'enlèverai sa culotte puis je me délecterai de ses orifices, de son nectar de femme.

Je veux t'entendre gémir, je veux t'entendre jouir, je veux veux me régaler de tout ce que tu vas m'offrir.

blogentry-86726-0-13133800-1395926647_th

  • Like 2

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.