Aller au contenu
  • entries
    59
  • comments
    151
  • views
    22,806

Tes baisers sur mes larmes

Cora

1,082 vues

Du stress et des déceptions. C'est ainsi que l'on aurait pu résumer les dernières semaines écoulées.

Je n'avais pas pu t'accueillir chez moi pour le weekend et tu me manquais tellement, que j'ai senti mon cœur se serrer quand je te l'ai annoncé.

Le weekend avait été pourri, même si tu l'avais passé à me dire des mots doux par écrans interposés. Je n'avais besoin que d'une chose, une seule : ta peau.

Je manquais d'air et sur un coup de tête : "Mercredi soir, je passe te prendre à la fin de tes cours".

J'ai attendu le jour du départ avec impatience. Décidée à te plaire, j'enfile collants et robe noire, passe mes escarpins et ajuste mes cheveux.

Il fait froid pour se promener ainsi mais je sais que tu me réchaufferas.

La route semble plus longue que d'habitude, mais j'arrive enfin à notre point de rendez-vous.

Tu te glisses dans la voiture et te colle à moi. Mon cœur explose à la seconde même où je sens ta main dans la mienne.

Peu importe ce qui ce passe dans la rue, nous savourons nos retrouvailles. Tu dégustes mes lèvres, caresses mes jambes et me serres contre toi.

Je suis aux anges et retrouve tes lèvres avec gourmandise. Ton parfum, ta douceur… Je te respire comme la première fois.

Tu m'enlaces et je n'ai plus envie de bouger. Mais quelques courses à faire avant de rejoindre l'hôtel, nous contraignent à nous arrêter.

Je reprends la route et nous emmène en centre-ville où tu te dépêches de finir ce que tu as à faire.

Petit passage par un magasin de vêtements et je décide d'essayer quelques articles pour patienter. Tu me rejoins aux cabines au moment où je change de robe.

Un ange passe. Tu écarquilles les yeux et un sourire immense éclaire ton visage. Je te souris et passe la seconde robe.

Après t'avoir demandé ton avis, tu te glisses dans la cabine et m'embrasses avec envie glissant tes mains sur mes fesses pour me serrer à toi.

Je sens la robe remonter sur mes cuisses, puis mes fesses. Tu regardes dans le miroir derrière moi. Non, tu n'avais pas rêvé, je n'ai que mes collants sous ma robe…

"Habille toi ma belle, on y va!"

Je m'exécute, paie mes achats et nous filons à l'hôtel. Tout le long de notre passage en ville, nous n'avons pas lâché la main de l'autre, comme si nous rechargions nos batteries par ce simple contact.

Je me sens bien à tes côtés, sure de moi, fière de notre couple et plus que jamais amoureuse. Je reprends mon souffle peu à peu.

A peine la porte passée et nos manteaux posés dans un coin, tu me plaques au mur avec toute la force de l'homme prêt à abuser de sa femme.

Je me laisse faire sans rechigner, et à quoi bon? Je crève d'envie de toi depuis la minute où tu as déposé tes lèvres sur les miennes.

En à peine quelques secondes, je me retrouve allongée sur le lit ton corps pesant sur le mien. Je te sens vibrer et ton cœur cogne dans ta poitrine alors que mon corps frissonne sous tes doigts.

Ce plaisir de se retrouver nous coupe du monde. Nous sommes seuls, seuls pour rattraper le temps perdu, nous sentir vivre au travers du regard de l'autre.

"Tu m'as manqué" sont les seuls mots que j'ai réussi à balbutier à ce moment-là.

Tu relèves la tête de mon cou et plonge tes yeux dans les miens. Tu sais bien que ton regard me transperce et me laisse scotchée sur place à chaque fois.

Et ton sourire tendre et coquin pointe le bout de son nez…

Peu à peu ta bouche va prendre possession de ma peau. Mes lèvres, mon cou, mes épaules…

Mes collants disparaissent et tes doigts glissent sur mes jambes, remontant lentement des genoux à mes hanches…

Tu retrousses ma robe pour libérer mon ventre et embrasse l'intérieur de mes cuisses. Ton souffle passe sur mon intimité entièrement offerte à ta vue et je ne peux que plonger mes doigts dans tes cheveux pour ne pas perdre pieds. Chaque baiser me fait bouillonner un peu plus. Chaque souffle sur mon ventre me tord de l'intérieur.

Ma robe et mon soutien-gorge ont disparu, lancés pas loin de tes vêtements qui n'ont pas fait long feu entre toi et moi. Et enfin… Ta peau.

A nouveau, nos regards se croisent et se perdent en l'autre, nos lèvres se rejoignent et nos cœurs fusionnent.

C'est comme si nous ne faisions plus qu'un. Un seul souffle, un seul battement dans nos poitrines.

"Ce soir ma chérie, tu seras ma reine. Mon seul but sera que tu prennes tout le plaisir que je pourrai te donner. Mais pour ça, tu seras ma soumise. Tu devras faire tout ce que je te demanderai dans la minute et me répondre par un "oui Monsieur" quand il le faudra. Dans le cas contraire, tu en verras les conséquences. Tu as compris?'."

Mon souffle s'arrête une seconde et j'écarquille les yeux. Mes doigts glissent entre les tiens, tu serres ma main dans la tienne et m'embrasse avec tout l'amour que tu ressens à cet instant.

Je suis perdue. Tout se bouscule dans ma tête et dans mon cœur mais je m'accroche à toi de toute mon âme et me laisse guider.

"Oui, Monsieur…"

Dès lors, tu as mené la danse et m'a torturée dans tous les sens du terme. Doux et joueur, tu évitais avec une certaine fierté toutes les zones les plus sensibles chez moi et les plus promptes à me faire du bien. Mais en bon bourreau qui se respecte, tu approchais mon intimité, y laissais ton souffle se déposer pour que j'avance le bassin vers toi et me laissais là sans plus de considération.

Mes seins n'espéraient que toi… Oui tu sais très bien que je pourrais jouir de trop y jouer… Mais tu n'en as rien fait.

Au bout de longues minutes (des dizaines?), j'ai eu le malheur de laisser mes doigts vagabonder sur mon sexe trempé. La punition a été rapide, une main ferme s'est aussitôt abattue sur mes fesses…

Dieu que j'aime ça… Tu joues avec mon corps, avec mes nerfs… Mon sexe est gonflé d'envie, mes seins me font mal tant l'excitation est forte. Je n'ai jamais eu autant envie de toi.

Tu t'allonges près de moi et me caresse le visage, un doux sourire sur le tien. Je t'observe, essoufflée par tant de plaisirs, attendant de connaître la suite que tu souhaites y donner.

"Suce-moi!". La demande tombe comme un couperet mais m'emplit de joie. Tu m'as jusqu'alors repoussée dès que je voulais te rendre la pareille, une claque sur les fesses pour punition.

"Oui, Monsieur…" Gourmande, je m'applique à te satisfaire de mes lèvres et de ma langue. Tu ne me laisses pas la possibilité d'utiliser les mains, ce qui rend la tâche plus ardue mais tout aussi délicieuse.

Tes gémissements me récompensent amplement, je souris alors et laisse échapper ton envie de ma bouche. Tu serres fermement mon poignet.

"Tu m'as habitué à mieux que ça. Recommence!"

Et je m'exécute, essayant de te donner tout le plaisir que je peux. Mes cuisses se trempent de mon envie pour toi et je me surprends à me demander jusqu'où tu vas aller.

La réponse arrive vite. Tu m'attires à toi et m'embrasses longuement laissant nos envies se rejoindre et glisser l'une contre l'autre. Je perds pieds…

Alors à cheval sur toi, je me laisse aller à ce moment de tendresse quand ton intimité prend possession de la mienne sans crier gare. Mon gémissement emplit la pièce et nos bassins dansent lascivement, ma main dans la tienne, nos corps fusionnent. J'ai attendu ça si longtemps…

Dans notre danse, on peut ressentir toute la frustration des dernières semaines mais aussi toute l'excitation que tu as fait naître en moi, et en toi, en prenant le dessus cette fois-ci.

Nos muscles se tendent et le plaisir monte petit à petit. Je sens cette chaleur grandir en moi, tellement plus fort que d'habitude. Mes doigts se crispent, je m'accroche à toi, je manque d'air…

Et l'apothéose.

Tous mes muscles se relâchent et je m'effondre sur toi. C'est indescriptible… Incontrôlable…

Tellement bon et à la fois tellement difficile… Tout se mélange, cet instant de plaisir et le manque de toi des derniers jours…

Quelques minutes dans tes bras à redescendre sur Terre et tu t'inquiètes des soubresauts qui me reprennent.

Tu relèves mon visage vers le tien, et t'étonnes des larmes que tu y trouves. Et je te rassure, tout va bien. Justement tout est rentré dans l'ordre, "nous" m'a fait le plus grand bien.

Je tremble de tout ce plaisir dans tes bras. Ta main sur ma joue, tu me souris et dépose les plus tendres des baisers sur mes larmes. Ton regard doux me rassure et je pose ma tête sur ton torse.

Douce, la mélodie de ton cœur qui bat…

Un "Je t'aime petite âme" finit de dessiner le plus beau des sourires sur mon visage.

Et cette belle nuit ne faisait que commencer.

  • Like 4


16 Commentaires


Recommended Comments

délicieuses retrouvailles....

 

à savourer sans modération, ce moment magique où l'on se retrouve aprés chaque séparation, comme à son habitude Cora nous gratifie d'un texte magnifique, à la hauteur des sentiments qu'ils éprouvent l'un vers l'autre.

 

encore merci

  • Like 2

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Merci d'avoir pris le temps de lire et de commenter :)

Et heureuse que mon texte te plaise! :bisou:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Guest capitain96

Posté(e)

Il est pas plaisant ! Il est envoûtant !! J'en suis tout étourdi.... Et j'aime votre amour !!! Bisou à tous les 2

  • Like 2

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Il y a des moments comme ça ou je me dis simplement que ton talent à l'écriture tient simplement du génie.
Mettre autant de sentiments, autant de toi, autant de nous, en si peux de ligne..

:) Cela chamboule, cela fait tout chaud, cela fait des ptit zoziaux, cela fait des chatouillis quelque part, cela est... Juste <<nous>> magnifiquement mis en mot par toi !

Je considère que ton gage a été rempli avec brio.

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Eh be ma chère Cora je savais que tu avais une belle plume, que Potem te faisait un effet de dingue et que les retrouvailles allaient donner un truc magique mais retranscrit si fidèlement à ce point avec beaucoup de sensualité, de poésie, d'amour et de sincérité ... là tu m'as bluffé.

 

Que te dire pour commencer ca si ce n'est un immense Bravo et un non moins gigantesque Merci pour ces mots qui troublent, qui rassurent, qui enchantent et qui font dire que ce que j'ai vu à Paris se confirme si bien à la suite de cette lecture : vous êtes faits l'un pour l'autre alors ne vous lachez pas pour rien au monde.

 

Prenez soin de vous 2 et encore une fois Cora magnifique texte. J'en suis retourné et sincèrement j'aime ca. Vivement une prochaine fois que j'attends avec un plaisir non dissimulé.

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Eh be ma chère Cora je savais que tu avais une belle plume, que Potem te faisait un effet de dingue et que les retrouvailles allaient donner un truc magique mais retranscrit si fidèlement à ce point avec beaucoup de sensualité, de poésie, d'amour et de sincérité ... là tu m'as bluffé.

 

Que te dire pour commencer ca si ce n'est un immense Bravo et un non moins gigantesque Merci pour ces mots qui troublent, qui rassurent, qui enchantent et qui font dire que ce que j'ai vu à Paris se confirme si bien à la suite de cette lecture : vous êtes faits l'un pour l'autre alors ne vous lachez pas pour rien au monde.

 

Prenez soin de vous 2 et encore une fois Cora magnifique texte. J'en suis retourné et sincèrement j'aime ca. Vivement une prochaine fois que j'attends avec un plaisir non dissimulé.

Je te remercie énormément pour ton commentaire Sieg :)

J'ai le sentiment que j'ai réussi à faire passer tout ce que je voulais dans mes mots quand je lis tes impressions!

 

Et pour ce qui est de pOtem, non je ne vais pas le lâcher ;-)

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Mais qu'est-ce qu'ils ont tous avec nos collants ??? :D

En tous cas sublimes retrouvailles, sublime partage... 

Merci, c'est si beau !!!!

  • Like 2

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Guest besoindechaleur

Posté(e)

magnifique texte...........si prenant...............bon j'ai une histoire qui ressemble à cela aussi........et dans une semaine............bref

 

Superbe Cora !!!!!!

 

Et pOtem aussi en passant hein

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je te souhaite autant d'intensité lors de vos retrouvailles BDC :-)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.