Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    114,032

Une soirée à deux

Mariveau

330 vues

Par une belle soirée de juin, nous regardons les étoiles se lever dans les cieux

Nos mains se rejoignent, nos doigts se croisent, prémices d’un moment délicieux

Tu es belle, sublime, divine, le regard autant malicieux que radieux

Nous nous couchons sur notre lit et j'entame de t'embrasser goulûment, je te sens frémir

Mais à peine avons-nous flirté quelques instants que tu me dis « je suis trempée de désir ».

« J’aime tes caresses sens comme je suis mouillée, vas-y mets ta main tu vas sentir »

Je profite pour glisser ma main entre tes cuisses à proximité de ta petite chatte rasée

Je sens déjà l'humidité de ton excitation, je suis à quelques centimètres de tes lèvres rosées

Tes cuisses sont enduites du liquide de ton désir. Sur ta chatte, ma main vient se poser

Je laisse mon majeur se glisser lentement et doucement entre tes lèvres avec aisance

Effectivement, elle est trempée, ta chatte est devenue source de jouissance.

Je t’écarte les jambes, je glisse ma tête entre pour m’abreuver à ta fontaine de jouvence.

Ma langue commence par laper l'extérieur de ton sexe rasé, délicieusement excité

Je suis encore à lécher ton pubis de toison que je goutte déjà aux délices de ton intimité

Ma langue titille ton clitoris, glisse entre les lèvres de ton petit minou, elle en ressort trempée,

J'en profite pour savourer le goût de ton liquide. Tu commences à onduler des hanches,

« Retourne toi, donne-moi ton sexe que je te suce, en moi je veux que tu t’épanches »

Je tressaille de plaisir à tes mots,

Je m'exécute, tête bêche je reprends mon voyage là où je l'avais laissé

Pénétrant plus profondément ma langue dans ta chatte embrasée.

Tu commences par passer ta langue autour de mon gland congestionné

Tu le prends à pleine bouche en le suçant de plus en plus fort, de plus en plus vite

Après quelques minutes de succion, je te demande de s'arrêter, je vais atteindre ma limite

Tu es si habile, que je parviens difficilement à contrôler ma lance, tu m’excites

Je me retire de ma position, en profite pour calmer ma jouissance tout en me repositionnant

Je te donne des baisers au passage sur le bout de tes seins, véritable entendement

Ils pointent comme de véritables pics érigés vers le ciel, vers le firmament

Je suis couché sur le dos, « j'ai envie de me mettre dos à toi, sur toi » me dis tu avec hardiesse

Tu te glisses au-dessus de moi et viens couvrir mon sexe par la fente de tes fesses.

« Caresses moi les seins » m'ordonnes-tu. « Conduis mes sens jusqu’à l’ivresse

Je te titille du bout du doigt le bout du téton alors que de l'autre main je te prends l'autre sein

Je le malaxe fermement, le presse, le pince, le caresse, sur ma queue tu joues avec ton bassin

Je m’empare du vibro que je t’ai offert; j'enclenche les vibrations et poursuit mon chemin

Me dirigeant vers ton entrecuisse, je parviens à la fente de ton sexe, tu gémis

Tu guides le vibro juste sur son petit clito, tu me dis : « là, c'est bon, oui ».

Je te regarde dans le miroir de la chambre, te voir ainsi m’ébloui

Ta main me guide aux endroits qui te sont les plus agréables, les plus excitantes.

Puis, je retire doucement ma main du vibro pour te laisser continuer seule, provocante.

Tu ne dis rien et continue à te caresser les lèvres avec le gode tes caresses sont envoûtantes

Je remonte mes deux mains sur tes seins et recommence à les caresser de plus bel.

Mon sexe est hyper tendu dans l'antre de ses fesses, véritable autel

Je bande encore plus à l'idée tu es occupée à se donner du plaisir ; que tu es belle

Tout en malaxant tes seins, je constate que le bruit du vibro est devenu plus sourd tout à coup

Je sens tes fesses se resserrer contre mon sexe. En ta matrice je sens des à-coups

Je glisse lentement une main jusqu'à ton bas ventre posant les lèvres en ton cou

Tu t’enfonces le vibro au fond de ta chatte, tu lui imprègnes des va et vient « oui encore »

D’abord lents, tu as poussé les vibrations au maximum ; je bande encore plus fort,

Mon sexe va éclater. Tu me conduis lentement vers la petite mort

Tu oscilles ton bassin en poussant ton corps vers le vibro en pénétrant à chaque fois l’objet

Au plus profond de ton sexe, tu accélères le rythme de tes mouvements, ton souffle enflammé

S’accélère, tes fesses se resserrent de plus en plus, de ton délicieux séant je suis le prisonnier

De plus en plus rapides et profonds les va et viens, nous conduisent au comble de l’excitation

Le bruit soyeux du frottement entre l’olisbos et la mouille de ton excitation

Le sexe en latex est maintenant totalement dans sa chatte, délicieuse vision

Tu le tiens du bout de tes doigts et dans ton corps l'enfonce vigoureusement à fond

Le maintenant enfoncé, le poussant de toutes tes forces en ton ventre au plus profond,

Tu gémis de plus en plus. Mon membre perce ton œillet glisse en ton tréfonds

Tu cris ta jouissance, tellement excité je décharge tout mon sperme entre ses fesses.

Tu continues encore un très court instant et lâche ensuite un râle de jouissance et d’ivresse

Tu relaxes tout son corps sur le mien, retirant l’objet luisant de ton nectar, ma déesse.

On reste un instant sans bouger « Dieu que c'est divin »

Tu te relèves, te dirige vers la porte de la salle de bain

« Tu me rejoins ? »,

J’admire spectacle de tes fesses et tes cuisses sur lesquelles coulent mon écume et ta sève.

Je reprends vite mes esprits et me lève

Je te rejoins Christine mon amour, mon Eve



1 Commentaire


Recommended Comments

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.