Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    114,032

Un matin avec elle

Mariveau

268 vues

J’arrive un matin au gite, mais tu es encore en train de dormir.

Toute la nuit dans le train, je n’ai pensé qu’à toi, je t’aime tant et te désire.

Je rentre tout doucement pour ne pas te réveiller, et je m’assoie au bord du lit.

Le jour se lève, la lumière se diffuse dessinant des arabesques sur ton corps alangui.

J’aime beaucoup te regarder, mes yeux parcourent chaque parcelle de ton corps

Je m’imagine artiste, admirant tes courbes, en moi des images érotiques s’élaborent.

Mes yeux s’attardent sur certaines zones que la chaleur de des lieux t’a poussé à dénuder.

J’observe tes seins si doux, si délicats, dont les pointes sont dressées.

Je me plais à imaginer que tu es en plein rêve érotique, à la façon dont tu respires

Je me plais à entendre les petits bruits qui s’échappent de tes lèvres, envoûtants soupirs.

Tu repousses encore inconsciemment la couette vers le bas, découvrant ton sexe épilé

Cela me procure une vive sensation, et je dois me retenir pour ne pas l’effleurer.

Je me relève pour me déshabiller, puis je vais prendre une douche, je suis si excité

En sortant de la cabine, je constate que tu ne t’es même pas réveillée.

Tu es maintenant sur le ventre tes jambes sont un peu écartées.

De toi sans détour, avec amour je veux m'emparer

Révélant discrètement les lèvres gonflées et brillantes de ton sexe délicieux.

Je frissonne devant cette image, j’aime tant ton pays merveilleux

Je viens me rasseoir près de toi. Je laisse aller ma main sur tes jambes en moi monte la fièvre

Je caresse l’intérieur de tes cuisses, les effleure, m’aventure plus haut pour caresser tes lèvres.

Tu écartes un peu plus les cuisses, tu me laisse l’accès à ton trésor te donner plus de plaisir. Pour toi , comme Alexandre pour Roxanne je suis près à conquérir des empires

Je suis ton invitation, et glisse un de mes doigts entre tes lèvres, quel délice.

Elles sont si humides. Je fais aller et venir mon doigt quelques instants, en ton calice

Je remonte de façon plus prononcée sur ton clitoris. Tu gémis en relevant une de tes cuisses.

Cela accentue ta cambrure et me laisse un large accès à ta chatte maintenant très mouillée.

Je suis très excité par la situation, et mon sexe est droit, très dur, bien membré.

Je le saisis de ma main gauche, je continue à faire aller et venir mes doigts entre tes lèvres.

Je commence à me caresser doucement, ma main droite va et vient sur mon vît qui se dresse.

J’observe ton corps offert, la courbe de tes hanches, de tes cuises et de tes fesses.

J’accélère de mes deux mains par un mouvement puissant, au plaisir incommensurable.

Ceci m’arrache un soupir de plaisir et provoque une ondulation de tes fesses désirables.

Je masse ton clitoris faisant des petits cercles, puis je redescends vers ton vagin.

J’introduis délicatement un doigt dans ta caverne, pour te donner un plaisir sans fin.

Tu es complètement trempée, je porte mon doigt à ma bouche. Je goûte ton excitation.

Je glisse à nouveau mes doigts à l’intérieur de ton sexe, il est si chaud, avec émotion.

Je continue à aller et venir encore plus vite sur ma queue toute gonflée de désir et de plaisir.

J’abandonne ma caresse pour venir glisser ma tête sur ton sexe. J’aime t’entendre gémir.

Tu es si cambrée que ma bouche peut l’atteindre, et je ne m’en prive pas avec délectation.

Je commence à te lécher, et je suis vite trempé par ton excitation.

Elle coule littéralement de ta chatte. Je lèche tout avidement, faisant tournoyer ma langue.

Je suce ton clitoris, aspirant tes lèvres, avalant ton sexe. Je veux te rendre exsangue

Tu bouges sur moi, tu trésailles de plaisir à chaque fois que je passe sur ton bourgeon

Je glisse un doigt dans ta chatte continuant le mouvement de ma langue tel un papillon.

Je te sens te cambrer et te tortiller sur moi. Je sens ton orgasme venir très vite

Mais pas encore je ne veux pas que tu jouisses si vite, je sais que le plaisir t'habite

J’ai dû mal à croire que tu dors encore, alors j’arrête mes caresses et je retire ma tête

Tu ne bouges pas, tu fais semblant de dormir. Tu ne veux pas que j’arrête.

Je sais que tu ne dors pas, je te connais trop bien, mais je décide d’entrer dans ton jeu.

Je te retourne doucement, feignant de croire que tu dors, jouer avec toi est si délicieux

Tu te retrouves sur le dos, les seins dardés, l’intérieur des cuisses trempé par ma salive.

J’écarte tes cuisses, j’observe avec plaisir ton sexe mouillé s’ouvrir à mon désir qui s’active.

Très excité, je plonge à nouveau ma tête entre tes jambes superbes et élancées.

Je te donne de petits coups de langue sur ton clito, dur et gonflé.

Tu fais toujours semblant de dormir, alors je décide de te prendre à ton propre jeu :

Je m’agenouille à côté de toi, de façon à approcher de ta bouche ma queue.

Te caressant, je frotte doucement le bout de mon sexe sur tes lèvres entrouvertes.

Un sourire de malice passe sur ton visage, tu ne bouges pas toute offerte.

De main droite qui te caresse, je concentre mes mouvements d’un seul coup sur ton bouton

Ce qui te fait pousser un soupir et entrouvrir ta bouche. Tu sais que je suis ton démon.

J’en profite pour glisser le bout de mon sexe à l’intérieur. C’est si bon

Ta bouche refermée sur ma queue dure et gonflée, tu gémis, de toi j’ai faim.

J’abandonne alors ta chatte quelques instant pour caresser tes seins

Je commence à aller et venir à l’entrée de ta bouche. Tu ne dis toujours rien

Alors j’accentue un peu les mouvements, en pénétrant plus profond.

Mon plaisir grandit vite, tu me mets en feu, tu es tellement excitante.

Je sais pertinemment que tu es éveillée, ton plaisir grandissant ma belle amante

Tout en allant et venant dans ta bouche chaude et humide, je recommence mes caresses.

Je te possède avec fougue et tendresse, te te donner du plaisir je m'empresse.

Je ne m’étais pas trompé : tu es encore plus mouillée que tout à l’heure.

Tu réagis à chacun des passages de mes doigts sur ton clito avec ardeur

Tu gémis de plus en plus fort. Je connais ton corps et je sens que tu ne vas pas tarder à jouir.

Sous l’effet de l’originalité de la situation et de mes caresses conjuguées. Je sens ton désir.

Je modifie alors les mouvements de ma main, qui se font plus précis et plus rapides.

Tu gémis tellement fort qu’à un moment mon sexe s’échappe de ta bouche avide.

Je l’introduis à nouveau, je sens tes lèvres se refermer dessus, ce qui m’excite d’avantage ! Mon bassin fait des va et vient plus rapides à mesure que ma main accélère, je suis son otage

Tes gémissements s’intensifient. D’un seul coup ton orgasme arrive, dévastateur.

Je ne peux résister plus longtemps : je sens mon sexe se gonfler et se tendre vers le bonheur.

J’ai l’impression qu’il va exploser dans ta bouche ; je sens le premier jet de sperme jaillir.

Je recule pour sortir de ta bouche. Tu gardes le garde en bouche pour hurler ton plaisir.

Je crie alors que mon sperme jaillit en inondant ta bouche, tes lèvres, et ta joue.

Je suis fou de toi, et ta sensualité me rend fou

Je continue doucement le mouvement de ma main pour poursuivre ton orgasme.

Je sens ton corps parcouru de violents spasmes.

Je réintroduis mon sexe dans ta bouche pour prolonger le mien, tu le désires.

Tu ouvres les yeux enjoleurs, tu te serres contre moi pour poursuivre ton plaisir.

  • Like 3


1 Commentaire


Recommended Comments

Je suis subsugé par ton écriture

 

Comme d'habitude une pure merveille

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.