Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    113,884

Dans la savane endormie

Mariveau

377 vues

Par cette nuit étoilée au plus profond de la savane africaine

Sur la terrasse de notre Lodge, nous faisons l’amour à en perdre haleine

Avec ardeur telle la reine des amazones, tu as pris les rênes

Offrant à mes mains tes délicieuses zones érogènes.

Ils se sont installés sur leur terrasse avec discrétion

Ils commencent à faire l’amour avec passion

Deux corps d’ébène provoquant l’émotion

Sans gêne, ils s’adonnent au plaisir, attirant notre attention

Lui grand guerrier à la peau noire, à la lance dardée

L’offrant à la bouche de sa princesse à la peau d’okoumé

Tu me dis que tu aimerais le recevoir entre tes lèvres enfiévrées

Elle le devine, te regarde, tout en le suçant avec avidité.

Elle te fait signe, pour que tu la rejoignes, je te sens encore plus excitée

Tu t’approches, elle t’offre la lance de son amant longue et bandée

En échange tu lui offres mon vît large et membré

Nous voilà emportés dans une tempête de sensualité

Tu gémis ton plaisir lorsque sa queue d’ébène du happe

Avec gourmandise tu le lèches, véritable agape

Tu t’abandonnes, libérant ton suc quand de sa langue il te lape

Et tu redoubles d’ardeur, te délectant de son priape

Ta bouche s’active lorsque tu croises mon regard

Alors avec délice en son sexe rosé j’enfonce mon dard

Magnifique gazelle au parfum de savane, je m’égare

En sa gaine humide je vais et viens, sur ma verge coule son nectar

Tu le veux en toi, ce guerrier musclé à la queue si membrée

Que sauvagement avec un cri de jouissance, sur lui tu viens t’empaler

Ses larges mains s’emparant de tes seins pour avec force les malaxer

Sur cette verge tendue sans attendre tu commences ta chevauchée

Princesse à la peau couleur ébène cuivré, elle se cambre

Elle se redresse, pour mieux sentir ma verge la prendre

Je plaque mon torse contre son dos aux reflets d’ambre

Je plaque mes mains sur ses seins dont je sens les pointes se tendre.

Tu es maintenant allongée, tes lèvres intimes ouvertes avec indécence.

Sa verge brillante de ton jus et de ta salive s’enfonce en toi, tu cries ta jouissance

Tu veux qu’il te prenne, qu’il te baise à outrance

Tu jouis avec puissance lorsqu’ en toi il libère sa semence.

Tel l’orage sur la savane endormie, je gronde

Quand avec force et puissance, sa matrice j’inonde

Elle me retient en elle, mon écume abonde

Pendant que sur ses délicates fesses mes mains vagabondent

Tu nous regardes excitée, alors que nos lèvres s’aiment en toute sensualité

Ses yeux brillent, elle te veut, vous vous rejoignez dans un soixante-neuf endiablé

Bouche contre sexe, avec désir vous échangez nos essences mélangées

Offrant vos séants à nos queues que vous avez si bien bandé.

Ton guerrier enflammé enfonce sa lance en ton doux œillet

Tu gémis, et ta bouche en son vagin redouble d’avidité

Elle te rend le plaisir que tu lui donnes, en jouant de sa langue dardée

Alors qu’elle reçoit avec douceur ma verge enflammée

Dans la savane endormie

Nous vous prenons avec folie

Nos râles se mêlent à vos cris

Nous libérons nos jouissances assouvies

En vos culs offerts et soumis



3 Commentaires


Recommended Comments

Merci pour ce belle ecrit mariveau, tu es une plume a part....

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Un Récit plein de poésie

Qui a su faire monter l'excitation

Alors pour cela je te remercie

Et te dis toutes mes félicitations

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.