Aller au contenu
  • entries
    59
  • comments
    151
  • views
    22,812

Si je veux être honnête avec moi-même...

Cora

1,759 vues

On ne se rend pas compte que l'on se ment à soi-même tant les choses arrivent et s'installent au fur et à mesure.

On considère comme "normal", ce qui nous étonnait et ne nous correspondait pas forcément.

On vit avec, on prend sur soi, puis ça devient une habitude.

On ferme les yeux sur certaines choses, on occulte ce qui nous fait mal à l'âme, par amour ou par amitié.

On change. On ment. On se ment de plus en plus.

On fait des compromis. On rentre dans un moule qui ne nous correspond pas.

On "accepte" des contraintes qui nous gênent, nous écrasent, nous brisent.

On étouffe les cris intérieurs. On se focalise sur autre chose. On meurt peu à peu.

On pense pouvoir tout faire parce que les sentiments sont plus forts que le reste.

On s'épuise à jouer le rôle qu'on nous impose. Et un jour?

Seul face à soi-même, on ne se reconnait plus. On hait l'image que nous renvoie le miroir, jour après jour.

Où est passée cette personne spontanée, prête à tout et qui voulait profiter de la vie par dessus tout?

Comment en est-on arrivé à s'oublier à ce point? Comment est-il possible d'être malhonnête envers soi si effrontément?

Tôt ou tard, le malaise apparaît et on a beau fermer les yeux encore une fois, la nausée reste toujours plus présente.

Peur de retourner là où le mal-être naît, auprès de celui ou celle qui est à l'origine de tous ces mensonges.

On voudrait fuir mais on ne le peut pas, retenu par les chaînes que toutes les contraintes ont créées et la peur de blesser.

Il faut alors accepter l'échec, ouvrir les yeux et s'avouer que l'on s'est trahi soi-même.

Admettre qu'on a mis au rebut pendant un long moment des promesses qui tenaient à coeur.

S'apercevoir du temps perdu, des efforts faits en vain et du désastre qui en résulte dans toutes les parcelles de son corps, de son coeur et de son âme.

Voir que ça peut recommencer et qu'on s'est encore laissé berner. Devoir l'accepter et avancer.

Sans se trahir, faire le point sur soi et ses envies, se libérer des contraintes extérieures et vivre sa vie.

Avancer sans ménager l'autre, puisqu'il sera le premier à poignarder sans état d'âme.

Devenir égoïste et arrêter de faire passer l'autre avant soi, quitte à heurter ceux qui voudraient encore abuser.

Arrêter d'être la personne qu'on attend de soi, mais juste celle que l'on est au fond de soi.

Ça en choquera plus d'un, plus d'une.

Je n'ai jamais supporté les contraintes et je me suis laissée emprisonner une fois, une seule.

Je ne permettrai plus à qui que ce soit de m'imposer une conduite ou une façon de penser.

Il m'a fallu un an pour faire le point et ouvrir les yeux devant toutes les barrières qu'on m'avait imposées.

Tout ce temps pour accepter mes erreurs et travailler sur moi malgré d'autres contraintes, inévitables.

Alors oui, peu à peu je redeviens celle que vous avez connue, il y a quelques années.

Mais j'ai aussi changé et d'avance, si désormais je ne vous conviens plus, j'en suis désolée.

Mais en toute honnêteté, de ce que vous pourrez bien en penser, je n'en ai rien à cirer.

  • Like 5


2 Commentaires


Recommended Comments

Entièrement d'accord avec toi, Cora, comme souvent d'ailleurs !!!

Jouer un rôle. Etre ce que l'on attend de nous....

 

C'est fini pour moi aussi !!!

Je suis moi, et aujourd'hui encore plus que jamais avec ce tournant imprévu dans ma vie pro !!!

 

Les personnes à qui cela ne plaît pas, eh bien, je leur dis "bon vent, bonne route".

N'essayez plus de me changer. Je veux rester celle que je suis vraiment.

 

Sois toi, et prends-y du plaisir !!!

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je te souhaite bonne route Miss :)

Avance sur ton propre chemin et vis une belle vie!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.