Aller au contenu

kendo Blog

  • entries
    58
  • comments
    81
  • views
    29,437

De la séance photo au dressing de la soumission

Invité

8,622 vues

Elle est nue sur mon lit , avec sa peau cuivré elle me fait déjà envie , mais je dois rester concentré, l'objectif de la matinée c'est d'arriver à faire de jolies photos.

Clic ,Clic! ...........quelques clichés sympas , d'autres à éliminer , elle s'amuse , on rit , elle est belle , son regard pétillant m'enchante . C'est une matinée des plus agréable , toutefois je sens que notre séance photo ne va pas rester sage , allez savoir pourquoi?

Encore quelques images, le sabre dans ses mains , sur son dos ........... elle est à croquer, délicieusement et suffisamment exhibitionniste pour s'adonner à ce jeu de d'exposition, de plus en plus coquine et soumise elle me demande de l'attacher pour la prendre ... en photo.

Mon imagination se met en branle, je sors la "boite à malice ", là , divers jouets lubriques , et autres plumeaux soyeux pour jeux coquins.

Mais, c'est les menottes en cuir que je prends en premier , je l’embrasse et lui dit :

-n'ai pas peur ,

Elle me regarde un brin amusé et méfiante , je passe un de ses fins poignets dans la gangue de cuir , puis l'autre et prend soin de refermer le mousqueton qui va entraver ses mouvements.

J'aime qu'elle commence à être à ma merci, je la regarde intensément , puis lui montre son prochain attribut , un collier de cuir rouge, malgré son instant de réticence , je lui enserre le cou de cet marque de soumission , je la désire de plus en plus , et sens son excitation monter .............

Enfin , je lui bande les yeux d'un ruban noir soyeux , là elle ne verra plus rien et je pourrais abuser de ma soumise à volonté .

Je prends les menottes en main, et l' accroche à la patère du dressing , elle ne peut plus bouger , je lui claque une première fois ses délicieuses fesses, la coquine en redemande , mais aujourd'hui elle n'aura pas son joli postérieur rougie .....

Je saisie le fouet et l'abat une première fois là où ma main avait déjà claqué , je savais sa soumission avancée mais quel plaisir de la découvrir à ce point .

Glissant ma main entre ses cuisses , je la sens totalement trempée , elle coule , comme si son entrave décuplait son envie et son désir ....

Profitant de son immobilité , je fais encore quelques photos .

post-65001-0-67941800-1377672785.jpg

Mais là, je suis aussi totalement submergé par ma passion , je la détache de son crochet, toujours menottée , lui ordonne de s' avancer vers le coffre du dressing , de se pencher , les jambes écartées , totalement et impudiquement offerte , je la pénètre sens autres préliminaires , je l'entend gémir , cette union du loup avec ma soumise est une pur délice , il fait de plus en plus chaud dans cette antre aux délices pervers , je vais et viens en elle , de plus en plus fort , la possède , la savoure, la fesse à nouveau , elle gémit plus fort , les mots les plus salasses commencent à fuser de sa bouche , elle commence à se laisser aller ..........

Je stoppe notre coït , la retourne , l'embrasse à pleine bouche , appuyant sur ses frêles épaules, je la met à genou devant moi , le membre tendu de désir , je lui dit de me déguster , elle s’exécute passionnément , prenant grand soin de me satisfaire , je sais qu 'elle y prend beaucoup de plaisir .

L'envie de la prendre à nouveau m'envahie , je la relevé , la met dos au mur , les menottes à nouveau attaché à la patère , là , les bras en l'air , je lui relève une cuisse , elle est totalement à mon désir , je la pénètre , une union debout , comme une étreinte à la sauvette dans une ruelle sombre , je saisie son cou , serre , la sens lâcher prise , elle jouit encore , je suis son mâle , son Maître , il n'y a plus que nous et nos vices pour complices.

Elle me rend dingue , je la détache , elle reprend sa position offerte à mes assauts, de tout ce temps elle n'a rein vu , les yeux toujours bandés .

Je vais et je viens......

-Oui mon Maître , baise moi , je suis ta salope .........

je vais et je viens ........

A ses mots je n'en peux plus , je vais me décharger , la remplir de mon désir , il faut que la soumise ait sa récompense , encore plus fort , elle tressaille , elle jouit , je me lâche , l'extase est là , deux bêtes emportées pas le désir ................avec comme seuls témoins les vêtements pendus dans le dressing .............

  • Like 2


2 Commentaires


Recommended Comments

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.