Aller au contenu
  • entries
    39
  • comments
    139
  • views
    21,400

Morceaux choisis

Amarylis

810 vues

Comme j'ai du mal, pour diverses raisons, a écrire en un seul ou même plusieurs textes entiers mes expériences, notamment D/s,BDSM , voici des "polaroids" d'instants vécus qui m'ont marqués .

Je suis sur le quai, j'attends le tramway, on est en Février à Lille, il fait froid, d'autant plus que sur moi je ne porte qu'une fine robe, un manteau et une paire de bas, je vais rejoindre mon Maitre, mon 1er Maitre pour notre 1ére rencontre ...

Des tas de sentiments se bousculent en moi , peur ,appréhension mais surtout excitation , je sais où je vais, je le veux depuis si longtemps , je ne reculerais pas , j'ai confiance en celui que je vais rejoindre , plus tard je serais que je ne me suis pas trompée , sur aucuns points ,que bien au contraire ce fût une révélation , ce n'était pas qu'un fantasme , soumise c'est ce que je suis , celle que je suis .

Personne ne sait que sous ce manteau et cette robe je ne porte rien pourtant j'ai l'impression que c'est écrit sur mon front en lettres rouges et c'est terriblement grisant

J'arrive dans le café ou il m'a donné RDV, un regard, un sourire, je m'assois, penser à soulever le manteau et la robe (discrètement) pour s'assoir , ne pas croiser les jambes, ne pas le regarder dans les yeux ça il doit gentiment me le rappeler c'est un peu difficile, je connais la théorie par cœur mais la pratique est encore nouvelle pour moi

-Tu es absolument ravissante

Je pique un fard j'en suis sure mais je me sens tellement bien, légère, insouciante je me sens moi

Il pose juste ma main sur ma cuisse, j’ai inondé ma chaise c'est certain ...

Plus tard dans cette journée ,alors que maintenant je ne porte plus que mon manteau ( ma robe est dans mon sac à main , on s'est arrêtés dans un autre café pour prendre un verre et il m'a fait aller l'enlever dans les toilettes ) il entre dans ce magasin de prêt à porter féminin , ce trench qu'il me tends et me dit d'aller essayer en cabine , ça va trop vite ,pas le temps de réagir , de me poser des questions puis quand un Dom dit quelque chose on le fait on obéit on cherche pas

Je viens de finir de boutonner le trench et de nouer la ceinture quand il entre dans la cabine (comment a t'il fait pour savoir ? Il regardait surement par un coin du rideau mais sur le moment je me dis que c'est ça la Maîtrise)

-Colles toi à la glace, places tes mains de chaques cotés au niveau de ta tête et ne bouges pas.

Ses mains qui s'immiscent sous le trench, ses doigts qui rentrent en moi, devant, derrière et lui qui chuchote à mon oreille :

-Je voulais juste vérifier quelque chose ...

Puis

-Non, il te vas pas ce trench finalement , remets ton manteau je t'attends dehors.

Et il est déjà sorti et j'ai rien compris et ça n'a duré que quelques secondes et pourtant je suis totalement retournée, tourbillon des sens, désir incandescent, Ho my God !

Aujourd'hui 1ére rencontre avec mon nouveau Maitre, Dresseur13 alias Stairway_to_Heaven ici sur FI, à son hôtel, dans "ma" ville, son ancienne ville : Lille, je viens du boulot, je lui ai demandé si je pourrais prendre une douche, il a accepté et m'a expliqué la marche à suivre et comment cela aller se dérouler :

-Quand tu arriveras à l'hôtel je n'y serais pas, tu récupéreras la clef à l’accueil, j’ai arrangé cela (vive les Dominants) puis tu iras à la chambre prendre ta douche, quand tu auras fini tu ne t'habilles pas, tu t'installes sur le lit à quatre pattes, le cul cambré tourné vers la porte puis tu m'envoie un sms, Tu as interdiction de me regarder ou de me parler tant que tu n'as pas jouis une première fois.

J'ai assez rapidement pu lui parler et le regarder ...

On vient de quitter l’hôtel, on cherche un restaurant pour aller manger, des restaurants en plein centre de Lille ce n'est pas ça qui manque mais Maître a envie de me faire marcher et pour cause ...

Dans mon ventre des boules de geisha et un œuf vibrant, la télécommande est bien entendu dans sa main et bien entendu aussi je ne porte pas de culotte et je suis en robe, ça glisse, trop de cyprine sans doute et me voilà obliger de trouver un petit recoin Maître se met devant moi et fait le gué pendant que moi rapidement et le plus discrètement possible je remets les choses en place !

Et là j'ai eu la très mauvaise, et en même temps délicieuse, idée de demander si je pouvais fumer une clope avant d'entrer dans le restaurant, il accepte et me dit qu'on va s'assoir en terrasse, c’est encore le début du printemps et donc heureusement pour ce qui va suivre la terrasse est vide.

On s'assoit donc et j'allume ma clope , Maître se colle contre moi ,me donne des bisous dans le cou ,caresse ma cuisse et ...augmente progressivement l'intensité des vibrations de l'œuf avec la télécommande ...Et moi j'ai fait tout mon possible pour n'avoir l'air de rien devant les (assez nombreux) passants pendant qu'encore une fois j'inondais une pauvre chaise ,que Maître me dévorait le cou tout en me chuchotant des mots très salaces à l'oreille et que je jouissais comme une dingue !

Nous sommes sur le vieux port de Marseille en plein été , ça ne fait pas très longtemps encore que je suis arrivée , c'est le soir ,on se ballade , il fait doux , je ne sais plus si c'est Maître qui me dit qu'on se pose ou si c'est moi qui demande mais bref détail on se pose donc sur une bite d'amarrage et sans mauvais jeu de mot elles sont grosses on peut donc s'y assoir à deux à condition d'être collés , moi devant ,face à la mer (dédicace à Calogero Lol ) Maître derrière dans mon dos.

On discute, bisous dans le cou, il adore m'en faire, j’adore qu'il m'en fasse amen ! Ses mains qui se baladent d'abord "sages" sur mes épaules , mes bras , ma taille , mes cuisses et de moins en moins sages , sur mes fesses , mes seins et entre mes cuisses , mon pantacourt est déboutonné , Sa main glisse sur ma culotte puis en dessous , sur mon clitoris , un doigt plonge en moi puis un deuxième , il fait nuit et on est un peu à l'écart mais pas beaucoup il y a quand même du passage donc être discrets et moi surtout ne pas gémir trop fort , Sa main , Ses doigts qui me donne tant de plaisir , la situation ,excitante qui le décuple , un orgasme, un baiser pour étouffer mon cri puis on est repartis et on est rentrés , Maître je vous aime , Najah je t'aime ...

  • Like 5


1 Commentaire


Recommended Comments

Comment ne pas aimez sa Petite Chienne quand elle termine un récit de ces mots frétillants.
Toutefois l'aimer c'est continuer à s'en occuper malgré les grognements et les couinements.

Quand tu portes ce Collier tu es la fierté de Maitre, non par velours sur l'ego mais parcqu'il est le symbole d'un don réciproque, une Appartenance qui se tresse sans stress.

C'est avec sérénité que je puis te dire que moi aussi je t'aime ma Petite Chienne...

  • Like 2

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.