Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    113,897

A toi que j'aime

Mariveau

296 vues

Me voilà dans ce train

Qui me ramène si loin

Voilà à peine une heure que nous nous sommes quittés

Pour chacun rejoindre le cœur lourd nos foyers

Je ferme les yeux

Et je revois ces instants merveilleux

Nos corps enlacés

Nos doigts entrecroisés

Bouche contre bouche

Nos lèvres s’aiment et se touchent

Je me noie dans ton regard

De mon cœur tu t’empares

Instants de tendresse

Douces caresses

Tu es ma faiblesse

Je t’offre l’ivresse

Étreinte sans fin

De ton corps j’ai faim

A ta coupe je m’abreuve, assoiffé

Tes mains plongent dans ma chevelure ébouriffée

En ton calice ma langue s’immisce

Ton nectar coule en ma bouche quel délice

Mes doigts se font vagabonds

Ils glissent sur ton délicat bourgeon

Tu gémis tu te cambres

Tu sens mon désir se tendre

Tu me conduis à ton palais d’amour

De tes jambes, mes reins tu entoures

Je te pénètre avec douceur

Tes yeux brillent de bonheur

Je ressens ton émoi

Nous attendions cela depuis des mois

Je suis en toi maintenant

Si troublant moment

Je vais et viens, avec puissance

Pour te conduire à la jouissance

Nos bouches soudées

En toi je vais exploser

En ta brulante et humide matrice

Je répands ma semence libératrice

A l’un et l’autre nous nous offrons

Car sans limite nous nous aimons

Nous restons là immobiles

Savourant ce plaisir indicible

Nous roulons enlacés

Tu viens me chevaucher

Ta douce cyprine m’inonde

Sur tes seins ma bouche, mes mains se font vagabondes

Puis ta bouche glisse sur mon corps

Sous tes caresses je me tords

Tu t’empares de mon désir

Tu me fais gémir

Tes lèvres me conduisent au supplice

Ta langue sur ma verge est un délice

Je ne peux tenir

En ta bouche tu me fais venir

Je t’offre mon suc intime

En un râle sublime

Tu étanches ta soif de mon nectar

Te ta bouche, mes lèvres s’emparent

Mélanges de plaisirs

Fruits du désir

Tu offres à mon envie ta rose

Sur tes doux pétales, des baisers je dépose

Sur mon pieu, ton œillet s’empale

Plaisir sans égal

En toi à nouveau, je t’inonde

Étreinte sans limite, mon jus abonde

Notre amour nous crions

Notre plaisir à l’unisson

Epuisés

Mais non rassasiés

Nous lions nos corps

Pour faire l’amour encore.

Nous nous séparons

Mais bientôt nous nous retrouverons

Me voilà dans ce train

Qui me ramène si loin

Tu me manques déjà,

Mais bientôt je serai à nouveau là

A en perdre l’haleine

Je l’écris, je le clame, je t’aime


×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.