Aller au contenu
  • entries
    4
  • comment
    1
  • views
    1,664

Rencontre à la plage II

Alaundo34

568 vues

765b40c4.jpg

Toujours mon sexe à la main, je vois que Cécile tourne la tête vers moi. Elle ne se sent pas du tout gênée d'être surprise par un inconnu. Au contraire je la vois me faire un signe de la tête m'invitant à les rejoindre. Laure est toujours à son affaire sur les deux antres de sa tentatrice. Cécile met son doigt sur la bouche afin que je ne fasse pas de bruit en venant.

Laure ne se doute pas de mon approche et je me retrouve donc face à ses fesses avec Cécile juste en dessous qui lui lime son derrière avec son tube de crème. De loin je n'avais pu me rendre compte mais les fesses de Laure sont d'une beauté étourdissante.

Je n'en crois pas mes yeux mais Cécile enlève le tube de crème et se met à tendre les fesses de Laure et m'indique l'entré de cette intimité si bien dilatée. J'ai le bas ventre en feu et je sais que seul cette endroit pourra réconforter mon sexe.

Je décide d'y aller d'un grand coup et ne pense pas une seconde au risque de douleur que cela risque d'engendrer, je suis devenu un animal. Je rentre d'un coup sec dans ses fesses et l'effet est instantané, Laure s'arrête et tourne la tête vers moi.

Ca y est j'ai été bête, je viens de couper la magie du moment avec ma folle envie. Bien au contraire, Laure se mord les lèvres pour ne pas crier mais elle me fait un clin d’œil et m'invite à reprendre de plus belle. Me voilà donc à la conquête de ce cul pendant que Cécile se met à m'aspirer tendrement mes petites bourses gorgées de nectar.

Quelle vue imprenable, je n'arrive pas à croire ce que je suis entrain de faire. Cécile m’agrippe alors les fesses et me lance dans un rythme effréné, je ne vais pas pouvoir tenir longtemps mais elle a du le sentir et elle me fait accélérer le rythme. Laure n'arrive même plus à lécher sa bien-aimé. Je viens et me déverse ainsi dans l'antre de Laure qui ne peut se retenir et lâche un cri qui résonne dans cette crique. Je reste en elle quelques secondes car je ne cesse de me vider en elle. Je n'ai jamais autant joui, j'ai même l'impression que cela ne va pas s’arrêter. Je sors délicatement et ma semence commence à couler hors de son antre. Cécile se met alors à boire mon nectar tout en caressant cette orifice qui vient de subir mes assauts.

Mon sexe débande pour se retrouver comme il est à son habitude mais elles n'en ont pas fini avec moi. Je sens que Cécile me veut aussi. Elle me projette au sol et me saute dessus pour s'occuper de rendre toute sa vigueur à mon anatomie.

Voir deux femmes se mettre à entremêler leurs langues avec mon sexe au milieu me redonne rapidement de la vigueur. Une vigueur qui me rend même étonné car j'ai l'impression que mon sexe est beaucoup plus gros qu'à son habitude. Je ferme les yeux et savoure ce moment. Je ne sais même plus qui me fait quoi. Deux bouches avides me suce, m'aspire, me gobe et m'embrasse.

Je suis au paradis mais pas question de partir trop vite, je me dois de les combler. Toujours les yeux fermés, je ne sens plus qu'une bouche sur mon sexe. Je décide de garder les yeux fermés. La bouche se retire et une main me décalotte jusqu'au maximum.Je sens alors une douceur infinie et me décide d'ouvrir les yeux. Cécile est sur moi et moi je suis en elle. Son sexe est trempe comme jamais. Elle se met à bouger au dessus et j'empoigne ses seins à pleine main et je me mets à lui sucer ses tétons durci de plaisir. Laure est derrière et je la vois prendre ce fameux tube de crème qui lui a tend rendu de plaisir. Elle salive dessus et l'introduit directement dans le petit œillet de Cécile. Celle-ci s'allonge sur moi et devient folle de désir. Elle a en elle deux objets de plaisir et on voit que cela lui plait. Laure continue son petit jeu et descend jusqu'à mon sexe avec sa bouche.

Cécile est tellement violente qu'il m'arrive de sortir mon sexe de son vagin. Laure en profite alors pour me mettre des coups de langue. Je suis tellement bien que j'aimerais que cela ne finisse jamais. Voila Cécile qui se relève et c'est au tour de Laure de venir sur moi.

Je ne sais pas combien de temps cela dure mais nous ne sommes plus que tous les trois au monde et nous enchainons les positions, je n'arrive même plus à savoir qui je pénètre, qui me suce et il m'arrive même de m'arrêter pour admirer mes deux amantes entrain se faire plaisir mutuellement.

Alors que nous sommes déjà entrain de croitre dans le plaisir, je sens que mes deux demoiselles sont sur le point de jouir, je me mets donc à redoubler d'effort pour les rendre aussi heureuse que ce que je le suis.

Ca y est mes deux coquines jouissent à l'unisson, faut dire que pendant que je pénétrais Cécile, j'utilisais ce magnifique tube pour que Laure puisse avoir son objet de désir en elle.

Elle se retourne alors vers moi qui n'est toujours pas joui . Elles me plaquent au sol et me prennent en bouche. Mon sexe est brulant, je commence à même avoir un peu mal mais leur bouche est tellement douce et soyeuse que la douleur s’estompe rapidement. Je ne vais pas tenir longtemps et malgré mes signes de la tête, je vois qu'elles ont décidé de ne pas me laisser respirer. Les voilà telle des succubes entrain d'aspirer mon sexe qui ne tarde pas à lâcher son nectar. Cécile me prend seul en bouche et aspire mon sexe comme jamais mais que c'est bon, je me vide en elle mais seulement peu de temps car Laure s'empresse de prendre mon sexe en bouche et de le branler afin de récupérer elle aussi son dû.

Elles n'en perdent pas une miette et se mettent à s'embrasser afin d'échanger mon nectar. Je me lève et me met à les embrasser afin de sentir à quel point elles viennent de me combler.

Nous nous allongeons tous les trois sur la plage et nous mettons à regarder le soleil se coucher et la mer qui vient lécher le sable fin de cette belle crique. Nous restons silencieux savourant ce moment que nous venons de vivre.

-Tu sais, depuis le début on savait que tu étais là?.......

  • Like 1

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.