Aller au contenu
  • entries
    59
  • comments
    151
  • views
    22,812

L'instant T

Cora

523 vues

L'origine,

Le déclencheur,

Là où tout a commencé.

Ce moment au cours duquel sans s'en rendre compte, les choses changent.

C'est si naturel qu'on ne s'aperçoit de rien, si subtil qu'il faut du temps pour en observer les répercussions.

Mais c'est bien là, ancré au fond de soi, à l'intérieur de nous.

Toutes ces miettes semées en toi à chacune de nos rencontres, toutes ces graines que tu as sans le vouloir plantées dans mon esprit.

C'est avec du recul qu'on s'aperçoit que des changements se sont opérés et que cela continue.

On ne se reconnait pas vraiment mais on aime ce qu'on ressent et ce que ça engendre.

On ne contrôle rien, ça fait presque peur mais finalement, vivre c'est un peu ça aussi.

Toi l'homme le vrai. Tu ne supportais plus l'idée d'aimer et clamais haut et fort qu'une femme dans ta vie ne servirait à rien.

Toi l'homme macho. Tu affirmais à qui voulait l'entendre que tu ne connaissais pas la tendresse et que se tenir la main ou vouloir garder près de soi l'odeur de l'autre, c'était du vent et ridicule.

Moi la femme blessée. Je ne voulais plus entendre parler de sentiments et souhaitais juste passer du bon temps pour oublier.

Moi la femme en colère. J'avais décidé de ne plus me laisser embobiner et de me retrouver enfin.

Il aura suffit de peu, il aura suffit d'un rien.

Que je ne te juge pas, comme tu l'as fait pour moi.

Que tu m'écoutes, au moins autant que je le faisais de mon côté.

J'ai gagné ta confiance et t'ai donné la mienne, chose inespérée tant tes barrières étaient solides.

Tu as apprivoisé aussi bien mon corps que mon esprit, avec une déconcertante facilité.

Tu m'as demandé d'être moi-même, je ne voulais que de l'honnêteté.

Une somme de petits rien, mais qui a fait la différence.

Tes doigts qui se glissaient entre les miens, quelques secondes à peine après nos retrouvailles et ta main qui ne quittait plus la mienne jusqu'à l'heure du départ.

Nos corps qui se connaissaient presque par cœur en si peu de temps, et nos intimités qui n'avaient pas besoin de nous pour se retrouver.

Le besoin de se voir, de s'entendre… De plus en plus fort, contre toutes attentes.

Nos sourires, nos éclats de rires, mon humour et le tien qui s'accordent alors que ce n'était pas gagné.

Les souvenirs que nous avons chacun de notre côté, gravés dans nos mémoires.

Mes lèvres sur les tiennes, dès notre première rencontre, comme un défi.

La douceur du moment, en te prenant dans mes bras au cours d'une expo pour voir au dessus de ton épaule.

Et ces images que nous partageons.

Le repos des guerriers après l'amour, terrassés tous les deux par Morphée en quelques secondes.

Le bonheur d'une nuit presque blanche, de cuisiner l'un pour l'autre.

Ta main qui me caresse les cheveux et le visage, quand tu veux me rassurer.

Tes frissons quand je dépose un baiser le matin sur ta joue, pour te réveiller.

Nous avançons à notre rythme, sans savoir où cela va nous mener. Avec l'envie d'en profiter.

Mais sachant que tu seras là quoi qu'il arrive, j'avance confiante. Ta main dans la mienne.

  • Like 3


2 Commentaires


Recommended Comments

Ca fait 10min que je cherche quoi dire...

Je ne trouve pas.

Je vais faire dans la facilité, surement, mais cela n'est rien comparé à la petite larme, à ce frisson, à cette chaleur qui m'envahis en lisant ceci...

"Coraline, Je t'aime."

  • Like 3

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le texte est beau , le com j'en parle pas ;)

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.