Aller au contenu
  • entries
    55
  • comments
    129
  • views
    16,283

Défi : Un donjon pour un Dragon et une Rose (Part IV)

Ryushijou

359 vues

blog-0613844001366919054.pngJe continuai mes caresses sur son intimité... Puis mimant une remise en position, j'en profitai pour bouger plus en avant... Et un doigt entre alors dans les grandes lèvres... Humides, chaudes, glissantes de cyprine... Un endroit où mon doigt aurait voulu rester... Et il y est bien resté.

Vu ta tête qui bascule en arrière, le petit bruit rauque qui s'est échappé de ta gorge et le soubresaut de ton bassin... J'en déduis que toi aussi tu aimerais cela...

Qu'à cela ne tienne... Il y reste alors... Et commence à remuer... Allant et venant dans cette grotte humide... Parcourant les petites lèvres gonflées de plaisir et de désirs... Mais une chose attire mon attention... Une toute petite chose... Mais qui effectue le même effet à chaque fois... Le sursaut de ton bassin...

Un petit soubresaut... A peine visible... Mais qui était si excitant malgré sa discrétion...

Le doigt avançait de plus en plus rapidement... Montant et descendant, allant et venant... Mais il avait plutôt tendance à rester au même endroit... Jouant avec ce petit bouton...

Mais je n'étais pas le seul à jouer... Sa main toujours sur mon sexe perché, allait et venait aussi. Jouant sur mon gland qu'elle décalotait pour le caresser de son pouce avant de continuer sa masturbation. De temps en temps, elle lâchait mon sexe et caressait les testicules. J'ignorai pourquoi... Enfin, elle est pas censé savoir que c'était un endroit insensible pour moi... Mais si cela l'amusait... Du moment qu'elle en faisait pas une omelette, je m'en fichais.

M'en fichais car j'arrivais à faire remuer un joli fessier d'un seul doigt... Je m'en amusais. C'était ridicule d'y penser ainsi. Mais cela m'amusait vraiment oui. Je la faisai remuer sur un seul doigt... C'était pas un pouvoir inné, mais c'était une situation cocasse. Et j'adorais çà.

Mon doigt avait relâché le clitoris de cette demoiselle... Et s'amusait à l'entrée de sa grotte humide... Explorant l'entrée... Touchant, entourant cette entrée... Allant et venant... Mais tel un explorateur devant une caverne aux merveilles... Il n'allait pas rester planté devant !

Bien décidé à planter son drapeau, et après avoir tâter le terrain devant la grotte... Il se glisse par l'entrée... Tout doucement... Avançant à tâton pour ne pas se cogner aux parois trop glissantes... Il avance très lentement... Remuant pour se faire un peu d'espace dans cette grotte si chaude...

La première partie enfin dedans... Il ressort... Et entre plus franchement. Un peu plus loin... Ressort... En entre à nouveau... Toujours plus loin... Allant et venant... Jusqu'à ce que la phalange entière soit en elle. Il ne bouge plus alors...

Je l'observe. Sa respiration est haletante, hésitante... Elle est toujours là, la tête rejetée en arrière, sa poitrine montante et descendante, mais c'est un spectacle qu'on ne peut pas ne pas aimer !

Je ne peux me détacher de ce spectacle... Et ce couple lesbien qui me donne le tempo de la masturbation... Même si elles, c'est un double gode qui rythme l'ébat.

Faut avouer que même si c'est stimulant... Je préfère de loin le spectacle qui se passe devant moi... Je jette encore un regard alentour... Toujours cette même personne présente, même si je ne m'attarde pas, il me semble qu'elle profite du film aussi... Au moins, il est clair de sa préférence.

Mais je ne vois toujours personne d'autres... Tant mieux... Mais j'avoue que le cinéma me semble plutôt étroit là... Et que...

Qu'est-ce qui me prend ? Pourquoi je me suis retiré d'elle et l'ai prise par la main pour sortir de ce cinéma ? Qu'est-ce qui me prend ? Qu'est-ce que je cherche ? Une porte ? Pourquoi je la pousse ? Un lit... Pourquoi j'entraîne Lili dans ce lit ? Je l'y allonge... Mais pourquoi elle n'oppose pas de résistance ? Je deviens fou... Mais je la désire... Ou est-ce l'excitation ? Je m'en fiche ! Je fonce...

Le lit n'est pas somptueux, quelques draps, un matelas assez gros, moelleux et des baldaquins... La déco de la « chambre » est sommaire, blanc tirant sur le gris, sans décors inutiles, juste quelques bougies sur une table, quelques... «jouets » (menottes, godes, petit martinet...) avec ce qui semble être des lingettes de nettoyage. Je ne peux m'empêcher d'admirer la propreté qui est maître mot dans ce donjon... Cela aura eu le mérite de me faire changer de vision sur ces endroits...

Je me reconcentre... La demoiselle m'attends... Elle me lance un regard comme jamais j'en ai connu... Je m'assied sur le bord du lit... Ma fougue est passée... J'ignore pourquoi... Alors que j'étais si sûr je ne parvenais plus...

Ma main se pose sur sa poitrine. Elle est toujours allongée. Son regard sur moi, sa main sur ma jambe. J'ai toujours mon érection de fer suite à cette petite séance... Mais je me concentre sur elle... Je peux la voir convenablement sous la lumière tamisée de cette chambrette. Je caresse sa poitrine qui monte et descend au rythme de sa respiration. Qui elle est rythmé soit par mes caresses, soit par son excitation... Voir les deux... Ce qui donne un drôle de mélange...

Je commence alors à bouger les doigts, puis la main. Alternant une prise en main à des toucher du bout des doigts... J'aime jouer comme çà avec les sensations...

Ma main descend, allant droit vers son intimité. Sans plus de cérémonie, le doigt reprend sa place en elle. Et va et vient... Je peux observer son visage qui bouge, ses yeux qui se ferme, et sa bouche qui se tord pour ne pas laisser échapper les gémissements...

J'adore le spectacle d'une femme qui se retient... Mais je continue... Je me lève et change de place. Je me pose juste devant elle... A ces pieds... La vue plongeante que j'ai me plaît au plus haut point... Je peux presque la... « Contrôler ». Cette petite sensation de domination n'est pas déplaisante... D'autant qu'elle se laisse faire la mignonne... C'est pas déplaisant... Je me demande...

Je me penche lentement... Sachant qu'elle regarde... Et n'attends que çà peut être ?

Je me penche encore plus. Je la domine entièrement. Toujours un doigt en elle... Mais là, je goûte à sa peau... Douce autant par le toucher que le goût... J'adore... Pas salée ni sucrée... Mais un goût propre à elle... Que du bonheur... Voilà qui ne fait que me plaire encore d'avantage...

Je ne suis qu'a son cou... Allez savoir pourquoi... Je n'ai pas encore oser l'embrasser... Mais je ne fais pas attention à çà. Je descend... Du côté de son cou je passe à la gorge... Descend lentement du bout de la langue... Elle s'arrête sur le décoleté... Au dessus de sa poitrine...

Mes lèvres embrasse cette peau douce et délicieuse... Lentement et doucement, par petits à-coups. A chaque baisé, coup de langue sur la peau, je sens un petit frisson qui la prend... Et j'ai beau m'amuser un doigt en elle, rien n'y fait... J'ignore ce qui fait le plus d'effet...

Mais je ne relâche rien... Je descend... J'atteris sur sa poitrine... Je peux alors convenablement apprécier l'excitation qui la prend... Sentir ses seins durcient par l'excitation... Et ses tétons pointés, érigés à la gloire de l'excitation qui la prennait depuis un moment... Je m'amuse à les contourner de ma langue... Passant autour... Dessus... A côté... Tout aléatoirement, sans réflexion... N'obéissant qu'à cette envie de m'amuser... A cette pulsion sexuelle... Je découvre une chose incroyable... J'adore cela. Même si je suis un prêcheur... Pour une fois, n'obéir qu'à l'instinct, l'envie, le besoin... Rien de meilleur...

Je change alors un peu... Je pose mes lèvres sur sa poitrine... Suçotant ses tétons... Puis laisse à nouveau place à ma langue... Léchant la poitrine de haut en bas, bas en haut et tournant tout autour... Quel plaisir de sentir ainsi sa poitrine se soulever et descendre dans la respiration ou même le soupir de contentement... Je quitte au bout de quelques minutes sa poitrine et descend... Je laisse ma langue se défouler... Je suis entre les deux seins... Dans ce creux tendre et doux... Je descend alors... Lentement vers le nombril...

Ma langue contourne celui-ci et mes lèvres embrasse doucement cette partie. Peu de femmes y sont sensibles... Mais cela vaut toujours le coup d'essayer... Je me rend compte que mon doigt faisant toujours les va et vient est seul... Je glisse alors un compagnon en elle... Deux doigts en elle maintenant...

Pas trop à l'étroit... Ni à l'aise... Juste assez pour se sentir tranquille en elle... Les allés et venues se faisant rapidement maintenant... Mais j'avoue que maintenant que ma bouche est proche de ce triangle d'amour... Une autre envie me tiens... Je sors mes doigts, dans un petit bruit d'humidité et les amène à ma bouche... Allez savoir... Je relève la tête alors que ma langue les lèche... Doucement... Lentement... Sensuellement mais avec envie...

Je lèche chaque goutte de sa plus grande intimité... Une vraie douceur... Qui démontre une bonne hygiène... J'adore... Je continue... En goutte chaque larmes qui couvrent mes doigts... Et je replonge mes doigts pleins de salive en elle...

J'ai soif maintenant... Mais pas envie d'eau ou d'alcool... Je veux son plaisir, son désir... Je veux son jus d'amour... J'ai soif d'elle...

Je n'attends plus... Ma langue descend en hâte, mes lèvres embrasse son triangle d'or, et descend encore plus vite.

La voilà au bord de la naissance de sa cicatrice divine... Elle lèche doucement les lèvres tandis que les doigts continuent leurs vas et vients... La langue, elle, commence un nouveau jeu... Taquinant le haut de cette cicatrice et cherchant l'intérieur des lèvres... Jouant à son tour avec le petit bouton d'amour... Et lèchant petit à petit le jus de son amour... Il n'y a rien à dire de plus... Je gouttais à pleine langue et bouche à sa cyprine... Et j'aimais cela...

Cueillir le fruit défendu était si délicieux... Si exquis... Si... Si... excitant !

Je retirai mes doigts... Je les remplaçais par ma langue... Buvant à la source de cette rivière.

Je n'ai jamais été doué de la langue... Plutôt maladroit et malhabile... Mais les mains dans mes cheveux et les gémissements qui s'échappe maintenant de sa gorge me montre qu'elle apprécie le traitement...

Ma langue sur sa grotte, les deux doigts qui stimulent son clitoris et ma main sur sa poitrine... Je sens et j'ai son bassin qui remue sans cesse devant moi et sous mes assauts...

Elle a toujours une main dans mes cheveux, ses gémissements augmentent et deviennent de plus en plus forts...

Sans prévenir, son bassin se soulève et un gémissement plus fort que les autres s'échappe de sa magnifique gorge... J'ignore si c'est un orgasme... Mais les quelques cheveux qu'elle m'a arraché m'ont stoppé dans mon élan. Je suis là, penaud et je la regarde. Le visage rougit, la respiration haletante et hésitante. Je l'observe, me posant des questions. Je lui laisse le temps de reprendre connaissance et respiration.

« - Et bien ? Que t'arrive-t-il

- Oh... Rien, rien.

- C'est cela oui... Mes cheveux dans tes mains me disent le contraire.

- C'est pas comme si j'avais arraché la perruque. Y a que quelques cheveux.

- Oui mais j'y tiens moi...

- Tu veux peut-être je me fasse pardonnée ?

- Oh ben... Y a une idée à creuser !

- Mais c'est déjà tout creuser ! »

Avant de comprendre quoique ce soit, me voilà sur le dos. J'ignore si c'était sa force ou la surprise... Mais elle avait (re)pris le dessus. Et bien qu'elle me chevauchait et me souriait pleinement, je ne pouvais m'empêcher de me demander ce qu'elle me réservait... Et cela m'excitait encore plus !

L'imagination très fertile, rien ne pouvait m'empêcher... Cela filait à vitesse grand V.

Elle se releva, je restai tranquille. Docilité de soumis ou simplement curiosité ? Allez savoir... Mais j'aimais cela. Que ce soit l'un ou l'autre.

Elle traversa la pièce, je restai à observer le plafond. Puis...

« - Tend les bras en arrière... »

C'est quoi ce plan... ?

Obéissant, bien trop curieux et docile, je tend mes bras en arrière. Ainsi positionner, je fais la longueur du lit entier. Mes pieds sont au bord du lit, et mes mains dépassent de peu la tête de lit. Bien qu'il était au milieu de la pièce... Rien ne pouvait permettre de voir l'entierté de celle-ci, mais on pouvait voir derrière sans se dévisser le cou... Un petit mirroir... Enfin petit... Il faisait la longueur du lit et était posé au dessus des pieds.

Merveille... On guettait tout. Et c'est ainsi que je voyais cette belle Lili me menotter. Il aurait été inutile de le voir vu qu'on le sent et l'entend... Mais voir cela en réel... Que d'excitation en supplément... J'adorais cela...

« - Je vois que tu as trouvé ce petit jouet...

- Toi tu en as trouver deux autres... Toujours rêver de menotter un homme au lit ?

- Non. Juste ma folie du jour. En plus de venir ici et de me laisser faire jouir par un inconnu.

- Oh je vois... Une vengeance alors ?

- Une vengeance ? Tu es bête exprès ou de naissance ? Non... Juste un renvoi d'ascenceur...

- Tu sais très bien qu'aucune femme n'est arrivé à me faire jouir comme çà... L'excitation est trop forte... Et j'ai du mal à me laisser aller alors...

- Oh ne t'en fais pas ! Je suis bien au courant de tout çà... Tu m'en as assez parler... »

Etait-ce cassant ? Coupant ? Ou simplement pour m'éviter une répétition... Je ne saurais. Mais je sais qu'il valait mieux arrêter çà... Ce que je fis à l'instant même. Je quittai pas le mirroir des yeux. Je la regardais me regarder. J'aurais jurer voir sa langue passer sur ses lèvres... Je sentais ses doigts dans mes cheveux, et un frisson d'extase me pris des cheveux aux pieds... Jusqu'au bout des bouts des ongles... Le genre de frisson qui vous prend même au creux des reins, qui va vous prendres les nerfs de votre sexe déjà tendu, mettant le feu à tout le système !

Mon cerveau se retourne... Fuck ! J'ai perdu la boule, la boussole... Tout. Même la raison. Tout cela ira aux ordures... Je vais prendre mon pied et basta... Rien d'autre ne comptera dans la prochaine heure... Seulement le plaisir charnel et le désir. C'est décidé... Ce soir je baise !

Ouais... Non... Je ferais l'amour. Restons humain et calme tout même...

Elle se déplace, bouge lentement. Sa main toujours sur mon corps. De mes cheveux passe à mon visage... Je l'embrasse une fois à porter de bouche... Je frissonne à chaque centimètre de peau que ces doigts touchent...

Les voilà à ma gorge... sur mon épaule... Elle descend... Encore... Mon torse... Mon ventre...Je ne peux m'empêcher de sourire et d'imaginer le plaisir qu'aurait Miss33 à voir mon nombril... Je suis pas avec le 33 mais le 23... Certes, on ne parle pas de région... Mais de pseudo... J'ignore même son nom ! Je ne peux que prononcer son pseudo... Mais il est déjà bien de savoir cela. Elle s'est pareil.

La main continue sa descente coquine... Mon pubis... Rasé de près. Pas un poil qui dépasse. Tout au carré. Je peux la voir regarder mon érection de fer avec une lueur dans le regard... Autant une femme prenant du plaisir est sublime à voir... Autant la femme envieuse de sexe, cette lueur dans les yeux, se retenant pour ne pas bondir sur le sexe dressé... Est impossible à décrire...

Les doigts frôlent ma verge... Mais continue de descendre vers mes boules... Encore une fois, c'est le seul endroit sans effets... Puis la main continue et caresse ma jambe... ma cuisse... Mon pied... Et la voilà face à moi. Trimphante. Fière... Féline et coquine...

Son regard planté droit dans le mien... Elle se penche... Grimpe à genoux sur le lit... Avance telle une lionne, un petit chatte sauvage qui veut jouer avec la queue de la souris dépassant de son trou... Elle embrasse mes jambes... Mes cuisses... Petit à petit... Remontant très lentement... Revenant vers ma verge...

Sa langue sort enfin de sa bouche... Prenant ma verge à la base et remontant... Tranquillement... Sans se presser... Très lentement... Une divine torture !

Mon bassin remue tout seul. Soubresaut, remuage... Le coup de langue le fait réagir sans que je contrôle...

  • Like 1

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.