Aller au contenu
  • entries
    59
  • comments
    151
  • views
    22,804

Moi par lui

Cora

548 vues

Je profite donc du défi de jeanmimel, pour écrire la deuxième partie possible d'un de mes précédent écrits :

_____________________________________________________________________________________________________________

Pulsation

Si elle continue comme ça, je ne tiendrai pas longtemps… Ne pas craquer, pas encore…

Sa bouche ? Pourquoi sa bouche a-t-elle cessé ses caresses ? Oh ! Ses seins contre ma peau, j’adore ça… Ces frissons… Comment fait-elle à chaque fois pour me transporter ainsi d’un simple baiser dans le cou ? Je ne la sens plus ?! Ce froid ! Mais je rêve, elle est partie ! Elle a osé ! Ma demoiselle a encore réussi à se jouer de moi !

Mon cœur tape dans ma poitrine et je sens chaque battement dans mes tempes, mon cou, mon intimité… Elle finira par me rendre fou à force de me mettre sans arrêt dans cet état. L’eau ruisselle sur ma peau et me brûle, je sens encore ses crocs torturer ma peau et sa langue prendre soin de mon sexe. J’en tremble alors que la vapeur continue d’emplir la cabine de douche.

J’ai envie d’elle, de sa peau contre la mienne, de lui rendre tout le plaisir qu’elle vient de m’offrir comme à chaque fois que nous nous retrouvons… La sentir vibrer comme moi, sous mes doigts, mes lèvres… Je…

Comment peut-elle penser que je vais la laisser s’en tirer comme ça ? J’ouvre la porte et me stoppe sur place. Il fait si froid dans la pièce que j’en ai la chair de poule, mes tétons durcissant en l’espace d’une seconde. Un tel choc thermique aurait d’habitude transformé une si belle envie en sexe de petit garçon, mais mon excitation est si forte que mon membre n’a pas faibli. Je me saisis d’une serviette et rejoins ma demoiselle dans notre chambre.

Négociation

M’entendant rentrer, elle ne m’accorde pas même un regard alors qu’elle finit de se sécher, prête à sauter dans ses vêtements. Elle prend le temps d’appliquer sur sa peau un baume hydratant avant de s’habiller. Ma gorge se serre et mon ventre se noue, contrairement à ce qu’elle peut dire, elle est magnifique ! Et même sans la toucher, sa peau semble être d’une douceur exquise, le parfum de son baume emplissant la pièce.

Je ne peux m’empêcher de la rejoindre et de la serrer contre moi. Mes lèvres courent sur ses épaules alors que mon torse vient se coller à son dos. Je lui prends son produit des mains et viens délicatement étaler cette douceur d’amande sur sa peau de velours. Elle se détend et ferme les yeux, ronronnant presque sous mes caresses.

Du bout des doigts, j’entame un léger massage pour amadouer ma belle et lui rendre ses idées coquines alors que mon envie vient se frotter contre ses fesses. Je la vois sourire dans le reflet du miroir, un air coquin mélange d’excitation et d’autosatisfaction de me savoir encore dans cet état. Je vais pouvoir jouer moi aussi !

De nouveau mon torse contre son dos, mes mains viennent retrouver son ventre et la serrer contre moi. J’en profite pour la respirer et imprégner mon esprit de son odeur qui me fait tant d’effet. Mes mains se font moins sages et viennent alors titiller ses seins. Je torture ses tétons gentiment puis plus sévèrement. Je frémis de l’entendre gémir et de la sentir se tordre sous mes doigts, donnant de légers coups de bassin contre moi.

Vengeance

Je la fais se retourner et la bascule sur le lit. Mon corps vient peser sur le sien, renforçant le contact de nos peaux l’une contre l’autre. Sa bouche rejoint mon cou… Je frisonne encore une fois… Avant de perdre le contrôle, je l’arrête sur le champ en l’embrassant à pleine bouche et saisissant ses poignets au dessus de sa tête pour qu’elle ne vienne pas se remettre à me torturer.

Ses soupirs emplissent la pièce quand mes dents s’abattent sur ses tétons tendus et ses gémissements viennent chanter à mes oreilles quand mon sexe vient se plaquer contre le sien. Elle essaie de m’attirer à elle mais je prends un plaisir certain à la faire attendre à mon tour. Et pourtant ! Mon sexe me tiraille tant mon envie d’elle est forte… Je me punis presque moi aussi à tourner au tour du pot.

Mon sexe prêt à la pénétrer, je reste à l’entrée sans y venir et plante mon regard dans le sien, surveillant la moindre de ses réactions. Alors que je la sens à bout, n’en pouvant plus, je la pénètre d’un coup nous arrachant à tout deux un gémissement de soulagement. Qu’il est bon de ressentir cette chaleur au creux de ses reins… Sa tête a roulé sur le côté, et ma peau tiraille tant elle s’accroche à moi de ses griffes. J’adore ça !

Quelques mouvements de bassin pour la rendre folle et je me retire un sourire narquois aux lèvres. Elle ouvre les yeux et me fixe, complètement perdue. Fier de moi, je fais mine de me lever, espérant un pincement au cœur, qu’elle me rattrape au vol.

Domination

Ayant lâché ses poignets pour me lever, ses mains de nouveau libres viennent s’agripper à moi et m’attirer contre elle, verrouillant toute fuite de ses jambes autour de ma taille. Je suis à elle, qu’elle me punisse d’avoir retourné le jeu contre elle, j’assume. Mais qu’elle me laisse lui faire l’amour, je crève d’envie de la voir prendre du plaisir !

Ses mains dans mes cheveux, elle approche ses lèvres de mon oreille et murmure : « Je suis à toi, fais de moi ce que tu veux… ». Ces mots ont sur moi l‘effet d’une bombe et mon sexe se tend encore plus, si cela est possible. Je dépose un tendre baiser sur ses lèvres et descends le long de son ventre pour rejoindre son intimité déjà bien trempée.

Ma langue se fait joueuse et douce, mes doigts deviennent aventureux et décidés. Chaque mouvement autour de son bouton la fait se tendre, chaque impulsion que je provoque en elle la fait vibrer. Je ne pourrai pas lui faire subir tout ça sans craquer à mon tour. Je ressens chacun de ses gémissements dans mon bas-ventre et l’idée de la prendre là sans aucune retenue m’emplit d’une chaleur qui présage un raz de marée…

Alors qu’elle est au bord de l’orgasme, je reviens me placer entre ses cuisses. C’est elle qui d’un mouvement de bassin vient chercher mon sexe, me forçant de ses jambes à venir en elle. Un moment divin de ressentir sa chaleur, sa douceur et les petites contractions de son vagin qui m’annoncent qu’elle profite pleinement de ce qu’elle ressent. Je suis déconnecté l’espace de quelques secondes, profitant de me sentir vivant contre sa peau.

Relâchement

D’un geste, je remonte ses jambes sur mes épaules et reprends mes va-et-vient avec douceur, me laissant guider par les soupirs et les coups de griffes de ma belle. Puis me laissant dépasser par les sensations qui m’envahissent, mes assauts se font plus forts et rapprochés, accélérant au rythme qu’elle m’impose, ralentissant pour faire durer le plaisir. J’aime jouer avec elle et nos envies…

Mais je n’en peux plus, mon bassin danse avec le sien, puis à nouveau vient le rencontrer de plus en plus vigoureusement alors que nos râles emplissent peu à peu la pièce. Je la sens proche de l’orgasme, sa tête en arrière, ses yeux fermés et ses doigts plantés, soit dans les draps soit dans mon dos. Son corps se tord et elle m’emprisonne de ses bras contre sa poitrine.

Les soubresauts que je ressens le long de mon sexe me le confirment : ma demoiselle jouit. Et c’est d’autant plus beau que son visage s’éclaire d’un sourire magnifique ! Un coup de dent bien placé au creux de mon cou et le resserrement de son vagin sur mon membre ont raison de moi. Je me sens partir, n’arrivant plus à bouger ou parler, je ne peux que profiter de cet instant divin contre sa peau.

Mes gémissements emplissent la pièce et elle vient m’embrasser jouant de sa langue sur mes lèvres. L’espace de quelques minutes, nous perdons la notion du temps, profitant de la douceur de nos peaux l’une contre l’autre, et de ce moment de tendresse que nous partageons toujours après chacun de nos jeux.

Non, elle n’allait pas s’en tirer comme ça !

Source : #entry452615

  • Like 2

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.