Aller au contenu
  • entries
    7
  • comments
    28
  • views
    2715

Une pipe, deux points de vue

iZno

666 vues

-Arrêtes s'il te plait, j'essaie d'écrire...

-Ah ouais, et ça parle de quoi?

-Devines, c'est pour FI.

-Hummm... Besoin d'inspiration?

-Non, c'est bon, j'ai deux trois idées en tête mais je ne sais pas encore où ça va me mener.

-Tu veux un petit coup de main?

-Penses tu que ce soit une bonne idée de mettre ta main dans mon caleçon?

-Où veux tu que je la mette, tu ne portes que ça?

-Tu es consciente que ça me perturbe un peu?

-Qu'un peu! Attends j'ai mieux alors.

-C'est sur qu'avec la langue, je n'ai plus aucune chance d'écrire quoi que ce soit...

-Tu ne vas pas me reprocher d'aimer ta queue?

-Bien sur que non ma chérie.

-Alors laisses moi faire...

-Comment pourrais je te dire non?

-Enlèves ce satané caleçon que je puisse faire ce que j'ai à faire.

-Oui tout de suite...

-Humm, j'aime vraiment ta queue.

-Je sais... et moi j'aime ta bouche quand tu joues les petites cochonnes.

-Tais toi je suis occupé.

-Tu ne vas pas me reprocher d'aimer quand tu me suces quand même?

-ah humm slurp....

-Je prend ça pour un non.

-humm, slurp slurp...

-oh oui

-slurp slurp, smack...

-Encore... t’arrêtes pas..

-Hummm

-Ah! aahh! aaaaaahhhhhh oui.

-slurp humm

-Oh oui, oh oui..... Arghh oui... hummmmmmmmmmmm

-Humm, j'aime quand tu viens vite comme ça.

-ahhh.....

-Je retourne au lit, t'as intérêt à me suivre.

-Oui ma chérie, de toute façon, je n'écris rien de bien en ce moment...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Enfin un peu de soleil, je désespéré de le voir revenir.

J’aime sentir les rayons du soleil sur ma peau dès le réveil, et à dix heures du mat, ils commencent à être bien chauds.

Volets ouvert, ok.

Fenêtre ouverte, ok

Un petit coup d’œil aux alentours, histoire de pas me faire traiter à nouveau traiter de pervers parce que j’ouvre les volets à poil.

A droite, RAS

A gauche, RAS

Devant, RAS aussi.

Attends. Non, pas RAS.

Il y a les voisins d’en face.

Elle me fait trop fantasmer avec ses cheveux longs, son petit cul bien bombé. Il ne lui manque qu’une paire de nénés digne de ce nom pour prendre la tête de mon top ten des nanas les plus bandantes !!

Tiens donc, que fait-elle en peignoir?

Ah merde, il y a son mari. ‘tain, si j’étais une fille, il me ferait mouiller grave celui la.

Il a tout eu à la naissance c’t’enflure. Grand, brun, des yeux bleus, la peau mate, un corps de rêve, pile poil musclé comme j’aimerai l’être, un sourire ravageur… Il a du faire la fortune d’un orthodontiste, ce n’est pas possible d’avoir de si belles dents naturellement.

Bon, alors ma grande qu’est ce que t’attends ? Il est à moitié nu sur une chaise en train de faire je ne sais quoi et toi tu reste planté juste derrière.

Ben voilà, caresse lui les épaules.

Tiens, ça t’intéresse ce qu’il fait sur son PC.

Non, la cochonne, elle est en train de le branler !

Ben voilà, j’ai la gaule maintenant.

Bon, toujours personne à droite ? Non tranquille.

A gauche ? Le calme plat.

Je crois que je vais vous accompagner, ce n’est pas tous les jours qu’on peut s’astiquer la nouille devant un show en direct live.

Aller, vas-y bébé, garde le bien en main.

T’as raison, enlève donc ce peignoir qui ne sert à rien.

Ah ouais, je savais que t’avais un corps de rêve.

Je vais lancer un nénéthon, histoire de te faire gonfler tout ça.

Oh ça devient chaud, c’est ça, enlèves-lui le caleçon.

Ouais, ouais descend, si tu veux le sucer, tu es sur la bonne voie.

Oh le salaud. Tu peux sourire mon cochon, elle à l’air d’y aller de bon coeur.

Toujours personnes en vu ? Non c’est bon, je peux continuer de mon coté.

Humm bébé, continues comme ça.

Vas- y mon gars tortilles toi sur ta chaise.

Oh, j’en connais un qui va jouir dans ta bouche ma jolie.

Hé hé, je l’avais dis. Chanceux va !

Ah bah non, vous allez où ? Revenez merde, j’ai pas fini moi.

Fais chier. Vous ne pouvez pas baiser devant la fenêtre ?

J’ai plus qu’à faire marcher mon imagination.

« Oh bonjour madame Grandin, belle journée »

Brrr, débandade immédiate, la gérontophilie n’est vraiment pas mon truc…
  • Like 4


3 Commentaires


Recommended Comments

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.