Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    109365

Les plaisirs libertins de Ludivinelibertine

Mariveau

450 vues

Ludivine est libertine, magnifique jeune femme de 30 ans, elle aime les plaisirs, le plaisir.

Elle aime être soumise par son mari, elle accomplit tous ces désirs. Il lui a fait goûter à la bisexualité, elle en raffole, la pluralité masculine elle s’en délecte.

Tout se passe chez eux, ou chez d’autres couples libertins dans le cadre de soirée très privées.

Depuis quelques temps, elle parcourt le net, son mari pour son travail est moins présent, mais l’envie est toujours là. Elle rencontre au hasard de ses errances érotiques un homme, il parle, échange, elle aime ses textes.

Un soir, ils vont plus loin, elle lui parle de ses envies, de ses fantasmes réalisés, ainsi que ceux à assouvir.

Il est un adepte des clubs, elle aimerait découvrir la sensation d’être la proie d’hommes et de femmes inconnus.

« Aimeriez-vous découvrir cette sensation avec votre mari ?»

« J’en rêve mais il est en déplacement et je suis si en manques que je serai prête à tout »

« Qu’a cela ne tienne, accepteriez vous que je vous fasse découvrir ce plaisir ?"

Sans réfléchir, elle accepta, ils convinrent de se rencontrer deux jours plus tard. Ils échangèrent leurs Numéros.

Le samedi soir, elle l’attendit au bar du café de Flore, elle portait un manteau long noir.

Comme il lui avait demandé, elle ne portait pratiquement rien dessous, des bas de soie noirs, maintenu par un porte jarretelle de même couleur. Elle avait la poitrine nue, une magnifique poitrine aux seins de porcelaine divinement proportionnés, aux petites aréoles et aux pointes orgueilleuses.

Ses longs cheveux frisés aux couleurs du feu tombent nonchalamment sur ses épaules, ses yeux de geais pétillent.

Elle le reconnait de suite, il la surprend en lui baisant la main.

« Êtes-vous prêtes pour ce voyage dans le plaisir des sens »

« Oui faites de moi ce que vous voudrez »

Elle le suivit dans le taxi, ils roulèrent une heure, sortirent de Paris . Il ne disait rien.

Il lui avait ouvert son manteau découvrant le grain de sa peau douce blanche comme de la porcelaine. Elle se laissa aller aux caresses des doigts de cet homme, qui s’immisçaient dans son sexe trempé de son désir.

Il portait ses doigts à la bouche de sa maitresse, elle gémissait, elle sentait le plaisir monter, mais il prenait un malin plaisir de lui retenir sa jouissance.

Ils arrivèrent devant un grand portail qui s’ouvrit laissant apparaître un hôtel particulier du début du XX° siècle. Sur le parking des voitures de luxe étaient stationnées.

Ils entrèrent dans le hall, ce qu’elle vit la fit frémir de plaisir, sa cyprine coulait entre ses cuisses, des caresses de cet homme, mais aussi du spectacle qu’elle découvrait de ce club privé.

L’homme lui retira son manteau offrant aux regards des invités sa beauté, deux femmes un peu plus âgés virent leur prendre les mains pour la conduire au centre de la pièce. Autour d’eux des couples étaient formés, des trios, hommes femmes mêlés dans une sarabande érotiques. La musique douce était couverte par de multiples gémissements, râles, cris, hurlements

Ludivine et les deux autres femmes se trouvèrent sur la piste de danse, les deux femmes s’emparèrent de son corps . Elle sentait ces quatre mains caresser, s’immiscer dans sa chatte trempé. Elle jouissait à grand flot, l‘une des femmes s’agenouilla et de sa langue de délecta de la cyprine de Ludivine

La seconde femme la conduisit au sol et les trois femmes s’adonnèrent à des ébats lesbiens intenses, s’introduisant mutuellement leurs doigts, leurs mains dans leurs sexes ouverts à l’envie. Elle chercha du regard son amant, il était là assis au bar la regardant fixement.

Elle comprit qu’elle allait être son objet à travers les invités présents. Elle eut un violent orgasme, laissant gicler un pissat d’amour dans les bouches avides de ses deux amantes;

Une troisième femme s’approcha d’elle la fit se lever et l’invita à danser devant la glace qui se trouvait devant elles . Un homme s’approche, il en profite pour caresser les seins et les fesses de Ludivine , à coté deux ou trois couples et quelques hommes dont deux discrètement d’abord, puis de façon plus coquine promènent leurs mains sur elle .

Devant l’accueil positif du regard de son amant, un métisse fort élégant en dehors d’un léger embonpoint, se plante derrière elle et après approbation de la part de l’homme, le métis se met à peloter généreusement les pointes de plus en plus saillantes .

C’est un endroit qui déclenche rapidement sa jouissance et le résultat ne tarde pas, ces yeux brillent ,sa respiration s’accélère et de petits gémissements font se retourner les voisins .

De plus en plus hardi, notre homme glisse une main entre ses cuisses, son amant observe avec plaisir les événements sans chercher à intervenir , puisqu’il semble être le maître de cérémonie. La main du métis doit avoir progresser dans sa chatte car rapidement elle s’appuie contre la jeune femme et sa jouissance éclate à grand cri, la main qui s’active sur le clitoris et dans la chatte de Ludivine, autour plusieurs mains en profitent pour la peloter et ses seins sont durement malaxer .

Elle ne quitte pas le regard de son maître d’un soir . Il vient à elle, il offre une coupe de champagne aux deux femmes, à leur pied les deux amantes sont enlacées, faisant l’amour sensuellement.

De retour sur la piste, Ludivine à sa compagne du moment s’adonner à des baisers ardents , dansant seins contre seins, mains flottantes sur tout le corps, elles quittèrent rapidement la salle pour se réfugier dans un box, la jeune femme prit Ludivine par les épaules la coucha sur le divan et lui planta sa bouche sur le sexe, lui écartant, les petites lèvres , lui aspirant son bourgeons, puis alternant la position lui enfonçant deux, puis trois doigts dans la chatte, sa main devient de plus en plus rapide et sous cette masturbation elle ne tarda pas à jouir .

Autour d’elles , plusieurs personnes regardaient avec envie le spectacle en se caressant , sous le plaisir elle se déchaîna, ses cris retentissaient dans la pièce et son corps ne tarda pas à se cabrer, puis retomba sur le divan, manifestement comblée.

Grimpant sur le divan et un homme s’approche et son sexe force sa bouche, se branle entres les lèvres encore chargées de cyprine, sa langue joue avec sa verge et sans avoir le temps de la prévenir, il jouit au fond de sa gorge il se retire et sa langue joue avec son méat et récupère jusqu’à la dernière goutte

La jeune femme, quitta le box laissant Ludivine avec le métis, elle était allongée sur le dos les jambes bien écartés offrant aux regards des hommes qui depuis plusieurs minutes se masturbaient en regardant la scène, sa chatte ouverte et brulante;

Son maître fit signe et le premier homme vint la lécher avec avidité, l’autre homme remis son sexe dans a bouche de Ludivine. Le premier la retourna, l a mettant à quatre pattes, prête à recevoir son sexe, elle suçait cet homme inconnu, le plaisir était au rendez-vous… Elle entendait d’autres gémissements, elle sentait des regards sur elle, elle était folle d’excitation…

Le troisième homme s’allongea à son tour, et sans toujours quitter le regard de son Maître, elle monta sur ce nouvel inconnu, elle prit son sexe, et le rentra en elle.

Le premier homme prit d’assaut son palais de Sodome qui s’offrait à lui… Sentir deux sexes en elle, être prise comme ça devant tout le monde la faisait mouiller encore plus. Un autre homme se masturbait en les regardant, Elle lui fit comprendre qu’il pouvait venir les rejoindre…

Il apporta à sa bouche son sexe qu’elle suça avec grand plaisir jusqu’au bout.

Elle hurla son plaisir quand elle sentit en elle, les liqueurs de ces quatre hommes se répandre en elle, sur elle devant son Maître.

Sur un signe de son amant, ils la laissèrent là pantelante, indécemment offerte au regard de cet homme si mystérieux. Elle le regardait impressionnée de découvrir sa verge large et membrée offerte aux bouches des trois femmes avec qui elle avait joui.

Il se leva, congédia les trois officiantes, entra dans le box, il ferma la porte, elle comprit que maintenant elle allait être à lui pour le reste de la nuit………….

  • Like 2

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.