Aller au contenu

dead_man Blog

  • entries
    8
  • comments
    3
  • views
    2899

Sandra

Invité

530 vues

C'était un mois d'août ordinaire, il faisait bon et chaud, l'armée m'avait accordé une permission longue durée, et j'étais bien décidé, ne rentrant pas souvent en France, à oublier le climat rigoureux et l'hiver épouvantablement long que je venais de passer.... C'était aussi l'occasion de passer du temps avec mes deux frères et mon cousin... Entre mecs, si je puis dire... Nous étions si soudés que l'on nous avait surnommés les 4 mousquetaires... Mais les missions, et la vie nous avaient quelque peu séparés, et ces 15 jours que nous allions passer ensemble, en Vendée, dans un camping que nous connaissions bien, pour l'avoir fréquenté depuis notre enfance, s'annonçaient pas vraiment de tout repos.... Filles, Fiestas et Folies en tout genre... Les 3F...

A notre arrivée déjà, nous ne passâmes pas inaperçus, 4 beaux jeunes hommes ( on va dire çà... lol) dans une grosse voiture, qui débarquent au milieu de la sieste et commencent à s'installer... et déjà les copines rencontrées au gré de nos séjours commencent à venir nous voir, et l'on commence à ressentir l'inquiétude chez certains parents, la curiosité chez les filles que nous ne connaissions pas...

Dans ces campings familiaux, les jeunes prennent l'habitude de faire le chemin qui mène à la plage ensemble et de se grouper, un peu comme pour marquer l'appartenance au même clan... Nous ne fîmes pas exception à la règle, d'ailleurs l'on nous invita à se joindre au petit groupe qui perpétuait les traditions... Le sentier étant assez long, permis de donner et prendre des nouvelles auprès de nos vieilles connaissances, et nous faire connaître auprès des nouveaux. Notre intégration fût quasi-immédiate, et déjà des regards, des sourires s'échangeaient discrètement....

Nous nous installâmes sur le sable, étalant nos serviettes, des rapprochements s'effectuaient au fil des préférences et des dialogues qui s'instauraient... Je fût agréablement surpris de la présence d'une jolie petite brune aux yeux superbes, un sourire magnifique, qui vint s'installer à mes cotés, curieuse à ses dires, des affres de la conscription... Je ne sais pourquoi, mais je n'y cru pas une seconde... A cotés de nous, mon frère cadet, ce play-boy invétéré était entouré de jolies jeunes filles qu'il faisait déjà rire à gorges déployés... Il me lança un clin d'oeil , tandis que je lui sourit.

La discussion que je commença avec ma nouvelle "copine", ne s'attarda pas sur le domaine militaire, et assez vite, nous parlâmes de nous, de nos goûts, de notre vie.. Au fil du dialogue, une complicité semblait s'installer, ce qui nous convenait bien, les propos devinrent plus intimes, et j'appris ainsi qu'elle était complexée par quelques rondeurs et surtout qu'elle fût assez expressive lorsqu'elle faisait l'amour.... Autant dire que la journée commençait bien... lol.. Et déjà mon incorrigible frangin embrassait une fille devant le regards à la fois attendris et envieux des autres qui les regardaient, déjà certaines s'éloignaient de lui... Celles-là, me dis je en souriant, il ne les aura pas... Quoique, il était plein de ressources lorsqu'il s'agissait de filles...

La main de Sandra, mon adorable brunette se posa sur la mienne, et nos regards se croisèrent, point besoin des mots des fois pour que deux êtres se rapprochent ainsi... Nous scellâmes les prémices de notre idylle par un langoureux baiser... La fin de l'après midi, ne fût que douceur, tendresse, caresses et corps qui se frôlent, se touchent doucement, se découvrent sagement....

Après le dîner, nous décidâmes, Sandra et moi d'aller faire une petite promenade digestive dans les pinèdes... Pour ceux qui ont connu la Vendée dans leur adolescence, ou un peu plus tard, il s'en est passé des aventures dans les pinèdes, lorsque tombe la nuit... lol

Main dans la main, nous nous égarâmes vite dans la pénombre et décidâmes de nous installer assez loin du chemin. Tout d'abord quelques baisers, et bien vite mes mains s'égarèrent sous son tee-shirt, cherchant la douceur de ses seins... Déjà, à peine ai-je eu malaxé sa généreuse poitrine, titillant ses tétons dressés que des râles s'échappaient de ses lèvres entrouvertes...

" - je ne te fais pas mal au moins, lui demandai je..

- Non, non, c'est trop bon, mais je t'avais prévenu, j'exprime assez fort mon plaisir... Cà ne te déranges pas au moins ????

- Non, bien sûr, lui répondis je, n'ayant jamais rencontré auparavant de femmes aussi expressive...

Lorsque mes mains ouvrirent son jean, et explorèrent doucement son intimité en s'infiltrant dans sa culotte, son souffle s'accéléra et de gémissements, elle commença à expulser par saccades des râles gutturaux ... Et plus je mes doigts glissaient le long de sa fente humide, plus ses râles s'amplifiaient... Ce qui me paraissait un peu étrange, était son manque de mouvement du bassin alors que mes doigts la pénètrait, mais son abondante mouille qui innondait sa culotte me rassurait quand à l'efficacité des caresses que je lui faisait.. Vint le moment tant attendu de la pénétration, je m'introduis sans peine en elle, et ses râles devinrent presque des mugissements, ou des vagissements au choix... ( ce qui lui valut à partir de ce soir là le surnom de "Sanglier", je sais pas très sympa... lol).. Il est des soirs, où l'on a envie de finir vite, tout en se réjouissant de s'être très éloigné de la route... Et ce fut le cas ce soir là... Lorsqu'elle me confia avoir joui, je fût rassuré de mes capacités à lui donner du plaisir, bien que j'en fût frustré...

Après nos ébats, nous retournèrent au camping, en chemin elle me suggéra d'aller faire un tour en ville. Arrivé sur notre emplacement, je constatait que la voiture de mon cousin n'était plus là, je lui dis que pour aller en ville, c'était compromis.. elle en fût quelque peu déçu, et se retira car la fatigue s'emparait d'elle..

Le lendemain, c'est les yeux rouges que je la retrouva, et distante... Ne souhaitant pas m'adresser la parole... Mon cousin se proposa de faire office de médiateur, Et s'écroulant en larmes, s'accrocha à son cou, pour qu'il l'aide à surmonter sa peine... Ne comprenant pas trop son comportement, mais sentant quelquechose de pas "normal" dans ses actes ou intentions, c'est avec crainte quand même que je laissa mon cousin, l'emmener faire un tour pour lui changer les idées... Ils revinrent le soir, main dans la main, se becquottant à tout va... Celà ne me fit ni chaud ni froid... Le reste des vacances, nous dûmes mes frères et moi nous passer de voiture, car les amoureux partaient souvent en balade... lol

Deux mois plus tard, qu'elle ne fût ma surprise que de trouver notre fameuse Sandra, chez mon cousin..Il l'avait ramené de vacances... Quel cadeau... lol... Il ne lui refusait rien et s'est ruiné pour assouvir ses caprices... Ils se sont mariés , elle a demandé le divorce lorsque le citron fût entièrement pressé, pour partir vivre avec une femme... Mon cousin depuis a compris, 20 ans quand même pour qu'il s'apperçoive qu'au début c'était la voiture qui l'intéressait puis son porte-monnaie, il s'est remarié depuis avec une charmante personne rencontrée sur le net et vit heureux....

Il y avait une règle absolue entre nous à l'époque, de ne jamais se disputer à cause d'une fille, ne jamais toucher à une fille qu'un des 4 aurait déjà touché... Nous ne lui en voulurent jamais d'avoir baffoué cette règle, le sachant punis bien malgrè lui.... Comme quoi, la tradition, les coutumes et le règles établies, çà a du bon des fois....


×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.