Aller au contenu
  • entries
    55
  • comments
    129
  • views
    15925

FI Blog numéro 004, Et la jalousie alors ?

Ryushijou

286 vues

blog-0205033001358465954.jpgFI blog numéro 004,

Ryu serait-il un jaloux éperdu et maladif ?

La jalousie est un sujet qu'on n'aborde que très rarement. Pourtant... Elle vaut le détour la petite traîtresse...

On voit souvent des gens maudire la jalousie... Mais on en oublie les stades... Il ne faut pas croire que la jalousie va grandissante et devient mortelle voir maladive ! C'est tout à fait faux...

Souvent elle se dissipe... Mais ne revient jamais ! (Comment çà ? Elle revient plus puissante ? Idée totalement reçue!)

Mais au fond ? Qu'est-ce que la jalousie ?

Cette sensation que la moutarde monte au nez, que les larmes sont aux yeux, que les muscles se contractent et qu'on ne désire que gifler celui ou celle face à nous... Chacun à son truc pour connaître ses stades de jalousie.

Pour ma part... Cela commence par me prendre au ventre... Imaginez-vous votre peur la plus sauvage... La plus... Effrayante. Imaginez-vous la voir débarquée, personnifiée devant vous. Ce mouvement de recule que vous aurez face à cela, et le choc au ventre qui s'en suit, empreint de froid et d'électricité... Et bien c'est mon signe de la jalousie. Cela ne dure que quelque milli secondes... Mais bien assez pour échauffer le sang dans mes veines.

Non pas que je sois violent, loin de là. Je serais même du genre à baisser la tête. Mais la jalousie en même temps, ne conduit pas forcément à la violence.

Le second stade, c'est un mouvement involontaire... Quand je trouve l'homme (je prend la situation d'une ballade de couple, elle se fait aborder par un ami, voir un gars l'ayant un peu (trop) en vue) trop collant, ou qui tourne trop autour de mademoiselle, qui va jusqu'à certains gestes un peu trop... « Évocateur », je ne sais quel instinct, je ne sais quel automatisme... Je me place devant elle, face à lui. Entre eux. Ou encore je lui prend le bras et l'attire à moi. Prétextant un câlin ou un baiser. Mais pas le genre discret... Le genre qui montre que cette demoiselle et moi sommes en couple.

Je ne met pas non plus une étiquette « Appartient à Ryu » (je ne vous dirais pas nom comme cela;)). C'est juste une réaction... Quelque chose qui vient par automatisme... Que je ne comprend pas la plupart du temps. J'en présent et demande mes excuses à la demoiselle si cela l'a gênée ou si je sens que mon comportement l'a troublé... Mais je ne peux expliquer ce phénomène.

Le troisième, et dernier stade chez moi... C'est le déni. Je tourne les talons et part. Je m'enferme dans une bulle. Je ne la laisse pas approcher. Je suis dans une phase où rien ne m'atteint. Et ne peut m'atteindre. Je ne préfère pas. Car je risque d'être méchant... L'envoyer bouler sur les roses... Ce n'est pas par méchanceté ou autre... Je suis simplement renfermé dans une carapace... Et Rien ne la fait ouvrir. Sinon la patience et la présence.

Plus elle restera près de moi, sans pour autant... « M'agresser » en me questionnant et m’assommant de questions... Il faut simplement qu'elle soit là, présente...

Je vous vois venir... « Oui mais rester à côté d'un mur, qui fait la gueule faut avoir envie... » Et vous ? De quoi auriez-vous envie à ce moment-là ? De calme ? Ou d'un mec pendu à vos seins qui vous énerve ? Je pense que la réponse est toute trouvée non ? Et bien moi c'est le même cas... Je désire le calme et le simple. Rien en prise de tête.

La tension revient à la normale en général très rapidement. Il ne s'agit tout au plus que d'un échauffement ^^ Et en général, dans les minutes qui suivent, l'incident est très vite oublié. Voir même n'a jamais eu une existence. Je ne suis pas là pour causer du trouble avec ma compagne, loin de là. Et tout au contraire ! Je préfère de loin les câlins et la passion qui s'en dégage...

  • Like 1


2 Commentaires


Recommended Comments

Si la demoiselle a compris pourquoi, ça va. Mais quand on a droit à ce comportement sans comprendre ce n'est pas facile à décrypter un mur.

Seulement après avoir cuisiner qu'on se rend compte pourquoi il y avait ce mur. Et en fait on ne s'est même pas rendu compte du malaise de son homme face au comportement de l'autre personne qui pour nous ne représentait rien qu'une connaissance, un ami ou un collègue.

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Si la demoiselle a compris pourquoi, ça va. Mais quand on a droit à ce comportement sans comprendre ce n'est pas facile à décrypter un mur.

Seulement après avoir cuisiner qu'on se rend compte pourquoi il y avait ce mur. Et en fait on ne s'est même pas rendu compte du malaise de son homme face au comportement de l'autre personne qui pour nous ne représentait rien qu'une connaissance, un ami ou un collègue.

Il est toujours difficile pour un homme de connaître la pensée d'une femme. Et si ce n'est pas de la compagne dont l'homme se méfie, c'est de son confrère. Qui lui, peut voir bien plus qu'une simple relation amicale... La méfiance, la crainte, la peur ne viennent pas toujours de l'endroit que l'on pense ;)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.