Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    110941

Les lectures croisées de Titelilie et Mariveau et pas ..... queue

Mariveau

253 vues

Je viens de découvrir ton texte

Et voilà que je sens en mon boxer vibrer mon sexe

Il se sent maintenant à l’étroit

Et je ne peux retenir mes doigts

Comment résister au tien

Je sens delà pointer mes seins

La lecture de tes douces phrases

Me donne envie de connaitre l’extase

Les images des tes mots se bousculent

En moi ils provoquent la bascule

Toutes tes phrases me donnent envie

De caresser délicatement mon vit

Les mots choisis sont tellement beaux

Qu’ils me font vivre des moments chauds

Cette héroïne décrite telle une déesse

Me pousse à me prodiguer quelques caresses

Tes phrases sont si intenses

Quelles me provoques tant de jouissance

Ma main s’empare de ma lance

Et entame une érotique danse

L’imagination de cette scène torride

Rend mon sexe terriblement avide

Ma main ne résiste pas à descendre

Et à plonger dans les méandres

Mes yeux ne peuvent se détacher de tes mots

Ils réveillent en moi les sentiments les plus chauds

Ton talent érotique est si fort

Que mes lèvres je me mords

Ta plume est juste magnifique

Et fait de ton texte un cadeau érotique

Tu es un écrivain modèle

Qui pousse à la bagatelle

Tes mots ne sont que sensation

Tu provoque en moi plus que de l’émotion

Ils sont une invitation aux vagabondages

Dignes héritière des chantres du libertinage

Ta syntaxe est tellement divine

Que je sens en moi couler la cyprine

Mes mains jouent avec mon bourgeon

Grâce à la forme de ton texte mais aussi au fond

Plus je lis tes sublimes pages

Plus je sens monter en moi l’orage

De tes mots mon désir me surprend

De tes phrases ma verge se tend

Ton roman ta nouvelle, que c est bon de te lire

Et c est grâce à tes mots que je vais jouir

Mon sexe frissonne sous tes mots

Et je te ressens jusque dans le dos

De petites boites en trio

Tu me fais jouir avec brio

De ton phrasé, je me vois excité

Sous l’action de tes mots la voilà toute violacée

Certain de tes textes sont troublant

Je t’imagine les écrire en te masturbant

Plus je tourne les pages

Et plus en moi c est le carnage

Ma main va et vient sur mon sexe

Au rythme de la puissance de ton texte

Je vais par mes mains interposées de rendre hommage

Oui de te lire je ne veux plus être sage

Je te lis derrière ton écran

Et je ne fais pas semblant

Mes doigts glissent de mes seins à ma chatte

Qui a envie de se faire prendre avec hâte

Les images que tu m’inspires

Me donne encore envie de t’écrire

Je te devine de l’autre coté de l’écran

Tes doigts sur ton bourgeon si charmant

Ton écriture coule de source

Comme le fluide dans tes bourses

Je ne peux me retenir et je continue mes caresses

Et je me sens alors l’héroïne : cette princesse

Je me caresse avec sensualité

Car je te sais toute excitée

Je te lis avec envie

Avec délice je jouis

Tu décris si bien la situation

Qu’en moi monte cette excitation

Elle me transporte dans ce voyage

Que je vois à travers tes images

Ma main glisse sur mon pieu brûlant

Mes yeux brillent devant tes mots si puissants

Oui je sais que tu es en train de me lire

Et plus je ressens ton désir

Impossible de rester une petite fille sage

Au fur et à mesure que je tourne les pages

Je deviens alors femme fontaine

Qui jouis à en perdre l’haleine

Je te devine si belle te caressant sur mes mots

Je me sens prisonnier du plaisir des tiens

Tes images en moi provoquent le chaud

Que je transforme en va et vient de mes mains

D’autres textes sont à venir

Et avec eux, un plaisir

Aussi bien de les écrire

Qu’avec grande envie de les lire

Je sens venir en moi

Un profond émoi

A tes mots je m’abandonne

Et de ma main je m’inonde

Te lire est une chose dont je ne pourrais plus me passer

Et mes mains ne pourront plus s’empêcher

De se délecter doucement de mon sexe

En même temps que je parcoure tes textes

Entremêlons nos phrases

Entremêlons nos images

Elles nous conduisent vers l’extase

Au rythme où nous tournons nos pages

Ta main est si douce et si coquine

Qu’elle fait de moi une lectrice mutine

Tes mots sont si forts et si sensuels

Que je me veux un lecteur éternel

Titelilie et Mariveau


×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.