Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    109365

Pour elle, je te quitte toi ma maitresse de toujours

Mariveau

236 vues

Death__Come_Near_Me_by_FuocoGotico.jpg

Je t’observe depuis toujours, je te veux, je sais que tu m’aimes

Emporte moi avec toi, tu sais que je suis dans ta vie

Séductrice tu as été avec moi, sensuelles on été tes caresses

Un fou ai-je été pour t’aimer, à cause de toi je l’ai perdu

Inutile de te cacher, je te retrouve toujours, ne suis je pas ta seule maitresse, celle que tu aimes retrouver

Sens-tu mon envie de toi, je veux te posséder

Libère toi de celle que tu crois aimer, je suis à toi, donne moi ton

Âme maintenant, l’attente n’a que trop duré, tu es à moi Vincent

Je te hais, laisse moi, je ne veux plus de toi, car celle que j’ai perdu, je la retrouverai

Aimes moi, tu sais combien je t’aime souviens toi cette nuit de décembre il y a vingt ans à Sarajevo

Laisse-toi aller à la douceur, de mes lèvres, de ma langue, des caresses habiles de mes mains

Oublies moi, je ne t’ai que trop aimé, oui je t’ai aimé par ce que je ne la connaissais pas encore

Un jour oui, cette nuit de mars 2012 ; j’ai eu envie de rester avec toi, mais je ne veux plus de toi

Souviens-toi de mes caresses, de ma bouche s’emplissant de ton écume, souviens-toi

Il n’est pas un jour où je rêve que tu viennes me prendre avec ta fougue, ta puissance, comme jadis

Écarte toi de mon chemin, je ne t’aime plus, c’est elle maintenant que j’aime

Lutine moi comme tu sais le faire avec tes conquêtes d’une heure, d’une nuit, d’un mois

Amuse toi de mon corps , libre de toute contrainte , viens me rejoindre

Habite moi de ton membre, emplie moi de ta verge, fais moi jouir sous tes doigts

Arraches moi les cris du plaisir, fais moi hurler sous les assauts vigoureux de ton vît

Inutile de me séduire à nouveau, tu ne fais plus partie de moi

Non ne te laisse pas, je t’ai toujours aimé, j’ai été ta compagne de chaque jour

Emmènes moi encore, vers les tréfonds de la jouissance comme toi seul a su le faire

Le jour est venu, tu ne seras plus ma maitresse

Avec passion je t’ai aimé, avec joie je te laisse

Tu ne fais plus partie de moi, je ne veux plus de tes caresses suaves

Reste, reste avec moi, tu sais que j’aime ta présence

Abandonne-toi à la facilité, tel Ulysse avec Calypso

Habite mon sexe trempé de ton membre tendu

Il n’est pas un instant où je pense à elle,

Son parfum, ses arômes, son goût sont en moi

Oublies moi je veux vivre, tu m’étouffes

N’écoute point ton cœur, reste dans le noir avec moi, il n’y a que le sombre qui t’aille

Lutine moi, enfonce des doigts en moi, fait couler mon nectar que tu

Aimais tant, avec l’avidité qui était la tienne

Rends-moi heureuse, en m’offrant enfin ton âme, au-delà de ton corps

Amène moi dans ton univers des mots, je suis tienne

Ne crois pas que tu me charmeras, encore

Caresse-moi, j’aime la douceur de tes mains, sur les courbes de mon corps

Ouvre-moi ton cœur, ton âme, je te veux et tu seras à moi

Écoute, je ne t’aime plus, il y a plus important à mes yeux

Une fois j’ai failli, et même plus d’une fois

Rien ne vaut, pour tes beaux yeux, la peine que j’ai pu lui donner

Je ne veux plus de toi, ton souffle jadis suave est devenu pour moi fétide

Et ne rit pas, je ne suis plus ce pantin, dont tu jouais avec les fils

Sens mon désir de toi, je t’offre tout de moi, prends moi,

Un jour tu reviendras à moi, tu seras à moi, tu veux brûler sur le bucher de la passion

Incandescente est mon envie d’y allumer le feu.

Soumets-toi, comme tu aimais jadis te soumettre à mes caprices

Tentatrice tu as été, mais je préfère sa jalousie et son emportement

A tes chants de sirènes, qui promettent le paradis et qui me conduiront vers l’enfer

Mais sache, toi qui longtemps a été ma maitresse, que tu auras beau me sortir tout tes plus beaux

Atours, que rien m’empêchera de tout tenter pour la retrouver.

Inutile de jouer avec moi, elle m’a fait comprendre que la vie était plus utile que

Tes vaines tentatives pour me séduire qui seront toujours maintenant vouées à l’échec

Rends toi à l’évidence je ne t’aime plus

Écarte toi de moi, par ta faute, je l’ai perdu,

Souviens-toi, quand en moi tu te rependais avec force et désir

Souviens-toi de nos cris de plaisir, souviens-toi du sang coulant des mes lèvres

Empalé sur ton membre, mes ongles déchirant ta peau

Je suis ta maitresse seule et unique, tu es à moi je te le répète

Écoute moi, tu te veux ma maitresse, mais tu es chienne

Sans toi je continuerai de vivre, je n’ai plus besoin de toi

Un jour tu m’as dit,

Il se peut que tu ne voudras plus de moi

Sans aucun doute ce jour est venu

La vie coule à nouveau dans mes veines, grâce à elle

Avec tristesse je l’ai vu s’éloigner, mais c est maintenant elle qui coule en moi, toi la

Mort qui te croyait ma maitresse

Oublie-moi, j’ai trouvé en elle le goût de vivre

Retourne à la noirceur qui est tienne

Tout en elle, me rend à la vie, car Elle c'est la vie

http://www.youtube.com/watch?v=ScdfXWmaLS8&playnext=1&list=PLjKy2totSBArrlVqrNKg4p1wUc7ZPZvFb&feature=results_main

Source :

  • Like 1


2 Commentaires


Recommended Comments

C'est trop fort pour moi là ...je repasserais un autre jour .

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.