Aller au contenu
  • entries
    108
  • comments
    351
  • views
    37477

Romance secrète d une princesse japonaise

ptitangecathy

393 vues

Je me nomme Mitchiko et je suis la fille du roi du Japon et j’ai à ce jour 18 ans.

Je vis recluse dans le palais familiale et je n’ai en aucun droit de le quitter car mon père ma promise à ma naissance à un homme qui a le double de mon âge, mon mariage doit avoir lieu dans quelques mois.

Heureusement j’ai miss Kiro ma dame de compagnie a qui je peux parler et me confier.

Un jour lors de ma promenade dans les jardins du palais, je vis arriver la garde royale de mon père, je m’arrêtai un instant et les regarda passer, ils avaient fiers allures dans leurs armures, je les voyais souvent passé et je n’y portais pas plus d’attention que ça mais là je ne sais pourquoi un des guerriers attira mon regard, il avait l’air totalement perdu, on avait dû l enrôler de force dans la garde royale.

Je me nomme Hiro et je fais partie de la garde royale japonaise et à ce jour j’ai 20 ans.

Avant de devenir garde, j’étais un jeune simple qui vivait avec ses parents dans un village de la campagne japonaise.

L’armée royale débarqua dans mon village et décida d’enrôler tous les jeunes qui avait au moins 18 ans et j’en fis partie .Mon rêve d’enfants se brisa lorsque l’armée arriva car je comptais devenir professeur.

Apres quelques jours de marche nous voilà enfin au palais royal et je sus que ma vie allait totalement changer. Je fus formé pendant plusieurs semaines à la protection du roi et au maniement des armes.

Je fis ma première ronde en tant que garde royale et lorsque nous traversons les jardins du palais, au loin j aperçus une jeune fille s’y promener .Une nouvelle mission allais m’être attribué, elle était de veiller devant la porte des quartiers de la princesse.

Le lendemain en sortant de mes quartiers j aperçus qu’un nouveau garde y avait été posté, lorsque je passai devant lui, je vis de suite que c étais lui, le jeune garde perdu que j’avais vu dans les jardins la veille.

Il ne pouvait me voir car je me tenais à droite de lui, il n’avait pas le droit de bouger, ni de me regarder. De lui je ne voyais que son profil, son visage me paraissait beau.

Me voilà posté devant les quartiers de la princesse. J’entendis des pas s’approcher de moi, c étais la princesse, elle s’arrêta à cote de moi, je ne pouvais pas la regarder, je n’en avais pas le droit.

Je sentis son regard sur moi, la seule chose que je pus faire été de sentir son parfum, son odeur étais douce et enivrante elle embaumait le jasmin.

Tous les jours à la même heure, je quittai mes quartiers pour faire ma promenade dans les jardins du palais.

Je passais à côté de lui et je ne pouvais m’empêcher de jeter un œil sur lui, je n’avais qu’une envie voir son sourire et ses yeux. Il me troubla de plus en plus mais avais je le droit de penser à autre homme que mon futur mari, mon père aurais été furieux que je puisse a un seul moment m’intéresser à un de ses gardes.

Tous les jours à la même heure, je la voyais quitter ses quartiers, je pouvais sentir son parfum lorsqu’ elle passa a cote de moi. J’aurai tant aimé pouvoir la regarder et voir son visage que j’imaginais avec des traits fins et délicat et d’une beauté à vous couper le souffle.

Aujourd hui en sortant de mes quartiers pour ma promenade, je vis que le gardien devant avait changé, mais où été donc passé mon jeune gardien.

Je pris la direction des jardins et la quel fut ma surprise, je le vis au pied de la caserne sans son armure. Je me dirigeai instinctivement vers lui, enfin je pourrais voir son visage.

Lorsque j’arrivai à sa hauteur, je le dévisageai, il été d’une telle beauté et avait des yeux vert magnifique, son regard été pénétrant, je restai totalement ébahi devant lui.

Ma dame de compagnie vint me sortir de ma torpeur, je n’avais pas vu le temps passer et il été temps de rentrer.

J’étais devant la caserne à prendre un bol d’air frais quand soudain je la vis arriver, elle s’approcha de moi d’un pas délicat, elle avait une telle prestance, elle arriva devant moi, elle était magnifique, les rayons du soleil éclairai son visage, ses yeux scintillais et me regarder fixement, le soleil reflétais dans ses cheveux noirs.

Elle avait un corps magnifique enveloppé dans un kimono, j été totalement sous son charme. Sa dame de compagnie arriva une pointe de déception me saisit car j’aurai pu rester des heures à la contempler, il me fallait rester impassible pourtant mais cela serais difficile car elle avait réveillé tous mes sens.

Je rejoignis mes quartiers avec miss Kiro, elle me demanda ce que j’avais bien pu été faire devant la caserne, je n’osais lui avouer que j’étais tombé sous le charme d’un jeune garde.

Je n’arrêtais pas de penser à lui, il hantait mes pensées, j eu même des pensées incorrectes pour un princesse, j imaginer ses mains caressant mes seins, mon corps, sa bouche sur la mienne, puis sa bouche couvrant ma peau.

Je nous voyais nous donner l’un a l’autre dans une étreinte passionnelle, mais cela n été qu’un rêve.

J été dans un état second en rentrant a la caserne , je ne penser qu’ a elle , a son visage , ses courbes , ses seins .Je me voyais l embrassé partout , la prendre avec douceur et volupté , lui donner du plaisir .

A ses pensées je n arriver pas à rester insensible, mon sexe se tendais irrémédiablement, il fallait me calmer.

Depuis la première fois ou je le vis mon cœur s été emballer, je ne comprenais pas pourquoi et ni comment cela été arriver. A présent je ne rêver que d’une seule chose, c été d’être avec lui, partir loin de cette vie et enfin pouvoir être libre et faire mes propre choix.

Je demandai à miss Kiro de bien vouloir remettre un mot à ce jeune guerrier, je prenais un risque énorme mais peu m importer. Miss Kiro accepta sans poser de questions.

Miss Kiro vint m’apporter un mot de la princesse, mon cœur s emballa, je me demandai ce qu’elle me voulait, que pouvais bien contenir ce bout de papier.

J ouvris le papier avec précipitation, je commençai à le lire « jeune homme, je ne connais pas votre prénom mais depuis que je vous ai vu je suis tombé littéralement sous votre charme, votre regard ma envoutée, je ne pense plus qu’a vous et je vous vois dans mes rêves les plus fous. Si vous le souhaiter, je voudrais passer un moment avec vous, rendez-vous ce soir dans le jardin près du cerisier, je vous y attendrai avec impatience. Princesse Michiko. »

Je restai interloqué après avoir lu, la princesse m attirais beaucoup mais devais je y aller, qu’allaient ils y passer et si nous étions surpris ce serait catastrophique. Je devais y réfléchir avant de prendre ma décision.

Il été temps de me préparer pour mon rendez-vous, j enfilai mon plus beau kimono pour l’occasion. Miss Kiro allé devoir me couvrir pour que je puisse sortir, je savais qu’elle aller me mettre en garde mais qu’elle me laisserait y aller malgré tout

Je sortis de mes quartiers et rejoigne le jardin, je me postai sous le cerisier et attendit son arrivée, j’avais peur qu’il ne vienne pas. Le temps me parut une éternité et pourtant il n’y avait que quelques minutes que j’été là.

J’étais encore à la caserne et je ne m’étais pas encore décider si j’allais au rendez-vous donné par la princesse. Pouvais-je la laisser attendre ainsi ? Je me décidai finalement j’irais à ce rendez-vous et je verrai bien ce qu’il y passera.

Je descendis dans le jardin, me dirigea vers le cerisier et je l’aperçu assise sous l’arbre, la lumière de la lune éclairer son doux visage, elle été magnifique. Arriver à sa hauteur elle me regarda et elle se leva, on se retrouver l un face à l’autre.

Il été venu, mon cœur battais la chamade mais j’été heureuse. Je lui demandai son prénom, il me répondit qu’il s’appelait Hiro. Je l’invitai à s’asseoir près de moi sous le cerisier, il accepta, nous étions l’un a cote de l’autre nos épaules se frôlaient et une envie irrésistible qu’il m embrasse survint à mon esprit.

Il m’avoua me trouver très belle et que je l attirais, il s’approcha de moi, posa sa main sur ma joue me caressant délicatement, ses mains été si douces, Il approcha ses lèvres des miennes et venait y déposer un tendre baiser.

Enfin, il avait osé le faire mais j’en voulais plus à présent mais comment lui faire comprendre.

La princesse avait l air d apprecier ce moment , de nouveau elle s approcha de moi et me donna un baiser mais cette fois son baiser ete fougueux , je l enlaca et la fit basculer en arriere, je me retrouvai au dessus d elle , j avais une telle envie de la posseder .

Ses mains commencèrent à me caresser, commençant par mon cou, ma poitrine sur laquelle il s’attarda, je fermais les yeux et savoura ce délicieux moment.

Il prenait plus d’assurance et dégrafa mon kimono, je me retrouvais quasi nue, ses lèvres quittèrent les miennes et il les fit descendre, il embrassa ma poitrine, titillais mes tetons du bout des lèvres, je ne pus m’empêcher de lâcher de doux gémissements.

Je l’entendais gémir, ses tetons pointaient sous mes lèvres, je continuai donc de les titiller. A présent mon sexe était tendu à l’ extrême et comme j été collé à elle, elle devait le sentir.

Je fus surpris quand je sentis sa main se poser à hauteur de mon sexe à travers mes vêtements. Elle dégrafa mon pantalon et saisit mon sexe entre ses doigts fins, elle commença par le caresser doucement puis elle se dégagea de moi et me fis prendre appui contre l’arbre.

Il été assis contre l’arbre, son membre tendu d’envie, je me penchai vers lui et embrassa de petits baisers son gland, puis ma langue s y joignit et enfin mes lèvres. Je sentais son sexe durcir de plus en plus dans ma bouche. Je ralentis le rythme et la-il reprit les choses en main.

Je ne la croyais pas capable de faire ce qu’elle venait me donner, cette caresse été délicate, elle aurait presque réussi à me faire jouir, je dû me contrôler. Je la fis de nouveau s’allonger, elle été nue a présent, je l embrassa et posa mon sexe contre le sien, elle ondula du bassin a ce contact, je ne voulais pas la prendre de suite je voulais faire durer ce moment.

A présent, je sentais son sexe contre le mien, il faisait durer ce moment et c été délicieux, je n’avais jamais ressentis cela auparavant mais en même temps il été le seul homme a qui j offrait mon corps, avec lui je n’avais aucune peur, aucune crainte, il été si doux et délicat que cela ne pourrais que bien se passer.

Je me plaçai a l’entrée de sa grotte et appuya délicatement, elle ne disait rien, je continuai donc, je la pénètre cm par cm à un moment elle laissa échappée un petit cri, je m’arrêtai de suite, elle me regarda et me sourit, je compris que je pouvais continuer. Une fois en elle je commençai de doux va et viens, je la sentis suivre mes mouvements, son bassin ondulais au rythme du mien. Elle prenait du plaisir et je le savais à ses gémissements de plus en plus forts.

Je prenais un plaisir intense, il me faisait l’amour si délicatement, je n’aurai espère mieux pour une première fois. Ses coups de reins étaient de plus en plus puissants, je sentais que j’allais bientôt défaillir.

Mes gémissements devaient résonner dans tous le jardin mais peu m importer. Je voulais jouir avec lui, pour lui .Je sentis sa semence envahir ma grotte.

Je ne pus retenir ma jouissance et déversa ma semence en elle, je restais en elle et continuai de petits va et viens et là je la sentis se contracter, elle jouissait, elle été si belle à ce moment-là ses yeux pétillaient. Nous sommes restes ainsi enlaces l’un contre l’autre.

Je n’avais aucune envie de le quitter, mais il le fallait. Je l embrassa une dernière fois et lui donna un rendez-vous au même endroit le lendemain .Je rejoignis mes quartiers, j été sur un nuage, je ne touchais plus terre. Miss Kiro m’attendais, elle me vit joyeuse et sereine, j osa lui dire ce que j’avais fait, elle me dit que ce n été pas possible qu’allait il arriver si le roi le découvrait.

Arriver à la caserne, je me demandai si tous cela avait bien été réel, si je venais bien de faire l’amour avec la princesse. Je devais garder tous ça pour moi, personne ne devait être au courant, cela serait dramatique pour elle. J’avais déjà hâte d’être au lendemain et de nouveau pouvoir l enlacer et l’embrasser.

A suivre ……



1 Commentaire


Recommended Comments

C'est vraiment une de mes préférée pour l'instant :) (Avec une rencontre merveilleuse :) )

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.