Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    111325

La folie et pas queue, un dérapage à quatre mains très coquin (suite)

Mariveau

189 vues

J'aime cette balançoire

Sur laquelle je te prends chaque soir

Enfonçant en toi mon glaive

Pour t'inonder de ma sève

Tu es une diablesse

Lorsque tu m'offres tes fesses

Oui Satan m'habite

Lorsqu'en toi je me fais sodomite

Mets toi bien à l'aise

Pour qu'avec fougue je te baise

J'aime quand tu te cambres

Pour mieux recevoir mon membre

Je sais aussi me faire divine

Pour que tu me pines

Et pour pas que je te tue

Dépêche toi prends moi le cul

J'ai su être sorcière

Quand je t'ai sucé hier

Et tu m'a trouvé louche

Quand tu m'a baisé la bouche

Mais je sais aussi être un amour

Pour mieux que tu me laboures

Et ne faire plus qu'un

Quand tu viens entre mes reins

Titelilie et Mariveau

Source :


×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.