Aller au contenu

Luce

  • entries
    28
  • comments
    102
  • views
    10636

Depuis : Luce, la Bibliothécaire (avant dernier épisode)

Invité

498 vues

Après une petite pause....Voici le retour de la Bibliothécaire. Cette suite a été co-écrite avec la complicité de Mr Bigbi

Merci à lui, un vrai plaisir d'écrire d'écrire cette suite. Qui je l'espère vous plaira autant qu'à nous ;).

Ce sera aussi l'avant dernier épisode de ses aventures.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le directeur était un peu vieille France : une timidité d'arrière garde qui l'empêchait trop souvent de s'égarer à l'aventure!

Le charme d'une tradition de galanterie qui l'avait trop souvent freiné dans des élans qu'ils auraient voulus plus tumultueux, une certaine maladresse avec la gent féminine qui lui avait valu, par le passé quelques sourires et déconvenues...

Alors que son esprit regorgeait d'images ultra torrides et de pensées osées à faire rougir le plus libéré des hardeurs de productions X!

Déjà, lorsqu'il avait embauché la gentille Luce, il n'avait cessé de penser à elle : elle était tellement douce, si gentille avec lui, et si douée dans son travail!!

Mais depuis qu'il lui avait demandé de prendre en charge sa nouvelle fonction, elle était devenue bien plus que son employée modèle : un pur sujet de fantasme.

Il se voyait la déshabillant dans les réserves de la médiathèque, imaginait sans mal, la douceur de sa peau, les rondeurs de ses seins et de ses fesses,

Le fauve qui sommeillait en lui rugissait et menaçait de casser les derniers barreaux de la cage, les barrières qui retenaient la horde d'étalons sauvages, tombaient une à une,...

C'est pourquoi, lorsque ses doigt frôlèrent "malencontreusement" ce que laissait révéler la jupette relevée de la divine Luce, sa température atteint rapidement le stade de la fusion (une fusion charnelle, bien entendu!)

"Votre projet est excellent et me fait band...me fait penser que vous êtes extrêmement qualifiée pour sucer...Suusciter de nouvelles envies!

Les fellations auxqu....les finitions auxquelles vous avez pensées sont tout à fait adaptées à la modernisation de notre local! Je pense que les utilisateurs seront ravis et que nous aurons de nombreuses nouvelles érec...adhésions!

C'est donc avec grand plaisir que je vais vous lécher... laisser continuer sur cet excellent travail!"

Rouge de confusion, le directeur, fit mine de mettre le ventilateur en marche, mais dans le même temps, la belle Luce se tourna vers lui, et il se retrouvèrent nez contre nez, et dans le même mouvement, son bras releva d'un coup la jupe de Luce et sa main agrippa la partie la plus suave de son anatomie postérieure...

Luce était troublée par ses mots…Encore plus, lorsqu’il attrapa l’une de ses fesses.

Ils n’osaient bouger, leurs respirations trahissaient ce désir charnel. Elle ferma les yeux, déposa un doux baiser du bout des lèvres, puis un autre, un autre, se saisit de son visage…Pour l’embrasser à pleine bouche et l’attirer par le col de sa chemise avec force, de l’autre balaye le bureau pour prendre place.

Luce ronronne, lorsqu’il s’attarde sur cou, ses jambes se nouent autour de sa taille, pour l’attirer au plus près d’elle, l’emprisonner entre ses cuisses.

On ne peut entendre que le souffle de leurs ivresses…

Sa bouche descend le long de cou, pour arriver à la hauteur de son top, qu’il enlève pour découvrir sa jolie poitrine qui mordille doucement à travers la dentelle de son soutien-gorge. Il remonte pour atteindre ses épaules, descend les brettelles tout en la couvrant de baisers, de douces morsures, puis passer ses mains dans le dos et libérer, les jolies collines, qu’ils convoitent.

Luce sent son corps réagir aux caresses, de Mr Bigbi, une chaleur l’envahie, ses sens sont en éveilles et son mont vénus dégouline d’envie. Elle l’attire encore plus contre elle pour sentir son désir.

375]- Ohhhhhhhhh, Mr Bigbi, vous semblez être dans un bel état !! susurre-t-elle

La coquine, s’amuse de la situation, elle se laisse glisser sans vergogne vers le plaisir charnel…Sa bouche, le couvre de baisers torride, elle se fait féline, bloquant sa proie entre ses cuisses.

Lui se laisse, attirer, embrasse ses petits seins, suce ses tétons, embrasse son ventre pour remonter vers son cou…Tel un lion, voulant dominer sa proie, il l’allonge complètement sur le dos, pour laisser sa bouche faire le chemin, se libérer de son emprise pour mieux l’attirer à lui…

Il la chevauche complètement à présent mais il prend le temps de reconnaître les moindres coins et recoins de son corps en laissant aller sa langue gourmande ici et là, surtout là, ouiiiii là sur ses jolis mamelons si fièrement dressés qui semblent l'inviter au régal !

Puis il fait le chemin inverse pour redescendre du bout des lèvres, jusqu'à son nombril dont il va titiller rapidement, gentiment le contour, puis reprendre sa route jusqu'au but qu'il s'est fixé : la découverte de la grotte magique aux milles fleurs et senteurs...

M Bigbi ne réalise plus qu'il est devant le sexe humide, entrouvert, offert, de son employée fétiche, il semble être en arrêt devant ce spectacle qu'il avait souvent imaginé mais jamais osé espérer contempler !

Alors, la douce Luce, se redresse doucement pour entraîner doucement sa tête contre son intimité, sa main le dirige gentiment mais fermement et lui ouvre le sésame et trouver le trésor par lui, tant convoité !

C'est donc avec délices que Mister Bi, la tête enfouie entre les jambes de Luce, va s'abreuver à sa source, avec délicatesse, tout d'abord, il est pris d'une étrange fièvre et va s'agiter au fur et à mesure que le chant de sa sirène va l'entraîner dans les flots tumultueux d'un orgasme rapide.

Sa soif semble être apaisée mais il est pris d'une toute autre envie : il revient jusqu'au visage de la belle encore toute émue et va lui offrir les quelques gouttes de rosée fleurie qui subsistent sur ces lèvres.

Luce, le saisit alors pour l'embrasser avec fougue, l'enserrer dans une étreinte sauvage, le presser contre son corps ardent qui le réclame encore et toujours car, loin d'être rassasiée, son appétit semble ne cesser de grandir...elle l'embrasse sur les joues, le nez, les yeux, partout, partout, elle l'embrasse goulûment, semble vouloir le boire...

M Bigbi répond à ses baisers et cherche à calmer sa fièvre, et de sa main il guide son sexe magnifiquement érigé, tel un pharaonique obélisque, et le présente frémissant, bélier inutile devant l'entrée déjà bien ouverte d'un palais qui lui est maintenant réservé. Doucement, il pénètre le belle princesse qui se cambre en gémissant sous ce délicieux contact, et avec aisance, il s'enfonce dans ce jardin des délices, et sent la main de son amante qui pousse sur ses fesses comme pour l'amener toujours plus loin, dans un abîme sans fin...

- Oh Dieu que c’est bon... Sont les mots qu’elle murmure en sentant, Mr Bigbi glisser en elle.

Elle sens ses doux va et vient, l’ivresse du plaisir. Ses yeux se ferment, elle hoquette de satisfaction.

Il semble prendre de plus en plus d’aisance, au fur et à mesure qu’il entre et sort d’elle. Il la saisi fermement par les hanches pour l’attirer plus vers lui et avancer plus en elle. Son cri de surprise, l’encourage. Les mains de la coquine remontent pour caresser ses seins, titiller ses tétons.

Ses va et vient, se font de plus en plus rapide, intense. Luce place ses jambes sur ses épaules pour le sentir au plus profonds de sa grotte. Elle a l’impression que sa hampe grossit de plus en plus, elle se mord la lèvre pour ne crier son plaisir.

Mr Bigbi met toute sa force, grogne, butte contre ses fesses, la pénètre à un rythme infernal…Il veut qu’elle succombe à ses assauts.

Luce voudrait l’embrasser avec force, le mordre, laisser la succube faire son œuvre. Son regard, luit d’ivresse…Elle voudrait succomber de plaisir à cet instant.

Elle se bloque, se redresse, plonge son regard dans ses yeux, il y voit la jouissance…Elle agrippe son bras, lui fait mal en plantant ses ongles sans celui-ci. Elle s’écroule sur le bureau, hoquette, lui se raidit, enserre ses hanches de façon brutal, des coups lents, fort pour se déverser en elle ; puis s’écroule de plaisir sur elle.

Plus un bruit, dans le bureau, mais une odeur enivrante, bestiale de jouissance intense enveloppe la pièce.

Il se redresse, lui caresse la joue, le visage puis dépose un doux baiser sur ses lèvres. Elle relève ses bras l’entoure, pour répondre à ce baiser. Leurs langues se mêlent à nouveau, pour un baiser qui devient passionné, qui laisse le désir naître à nouveau…Elle laisse ses mains courir sur son dos, il sent l’envie renaître.

Il se relève, la regarde, voudrai à nouveau plonger en elle…Sa bouche se fait à nouveau gourmande.

Mais, une sonnerie, les ramène à la réalité…Ils se redressent, tentent de se rajuster pour retrouver une allure convenable.

Le regard brillant, le sourire aux lèvres, elle quitte son bureau.

M Bigbi se demande si tout cela était bien vrai ou si ce n'était encore que le fruit de son imagination fertile, sa machine à fantasmes qui lui a si souvent joué de bons tours...son bureau semble bien avoir été dévasté par une tornade, tous ses objets, dossiers, ...tout est éparpillé sur le sol, de plus cette odeur de stupre qui reste encore tenace témoigne de ce qu'il vient de se passer !

Son désir est encore bien perceptible car il a vraiment beaucoup de mal à se rhabiller, à refermer son pantalon, et alors qu'il remet de l'ordre dans sa posture, il lui semble déceler les derniers effluves fleuris d'un parfum adoré !

Il n'y a pas de doute, il n'a pas rêvé. Pour en avoir le cœur net, il sort de son bureau et se dirige vers le rayonnage « littérature pour adultes », Luce est là qui remet quelques ouvrages à leur place et alors qu'elle se rehausse sur la pointe des pieds, sa jupette relevée lui laisse, une fois encore, entrevoir un joli petit postérieur tout nu, à croquer...

La belle coquine s'est aperçu de sa présence et c'est avec ce sourire malicieux et ces même yeux brillants, qu'elle le questionne :

« M le directeur voudrait déjà entamer la lecture du deuxième chapitre de ce livre que je lui ai conseillé ? » avec un adorable clin d'œil...

Source :

  • Like 4


4 Commentaires


Recommended Comments

Il faut bien une fin à tout histoire Piewy...

;)

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Guest Titelilie

Posté(e)

Juste Magnifique... Et pfiouuuuuuuuuuu ça donne chaud ^^

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.