Aller au contenu

Luce

  • entries
    28
  • comments
    102
  • views
    10514

Depuis : Luce, la Bibliothécaire (la suite)

Invité

373 vues

Elle pousse la porte de son immeuble, gravit les 2 étages pour enfin arriver chez elle. Elle apprécie, ce moment de calme, de sérénité avant l’arrivée des enfants. Elle laisse ses affaires dans l’entrée pour se diriger vers le salon, attrape le dernier album de Mark Knopfler, lance le cd. Ses yeux se ferment pour savourer cet instant de plénitude.

375]- Un bon bain me ferai le plus grand bien, la journée a été riche en émotion !

Elle monte légèrement le son, se glisse dans le bain chaud ; repense à sa journée, à cet homme, au livre ; réfléchit, se dit qu’il est étrange d’éprouver autant d’émotion juste en lisant. Luce a envie d’en savoir plus sur ces plaisirs, qu’elle n’a jusque ici point connu.

La porte claque, elle sursaute…La maison si calme reprend vie, elle sort rapidement de son bain pour accueillir sa tribu. La femme redevient maman….

Un peu plus tard, dans la douceur de la nuit !

Luce plonge à nouveau dans "Amour et Popotin". La voici a nouveau happé par l’histoire, rougir lorsque Le Bon Docteur, sodomise cette pauvre Victorine, enfin pas si pauvre puisqu’elle semble apprécier, prendre du plaisir. Interloquée, offusquée en lisant d’autres passages, cette pauvre Bonne passe de mains en mains…Tant de questions l’assaillent, l’une d’elle l’intrigue un peu plus que les autres : porter une jupe sans culotte.

Il est vrai qu’elle apprécie les caresses du vent sous ses jupes lorsqu’elle porte un string, mais n’a jamais tenté la nudité sous une jupe. Elle rit, réfléchi, rit à nouveau !

375]- Et si, non Luce, tu ne peux pas…A moins que, oh Luce, t’es folle !!!!! se disait-elle

Dans la douceur de la nuit, la coquine s’endort, le sourire aux lèvres.

Le lendemain matin, devant son armoire, Luce réfléchit, le regard pétillant de malice…

Elle choisi, sa jupe rouge évasée, son top noir, sa fine ceinture rouge, pour marquer sa silhouette, un soutien-gorge rouge et noir. La jupe dévoile ses jambes sans trop les montrer, le top laisse deviner une jolie poitrine, parfait avec ses escarpins noir zébrées. Un maquillage discret, mettant ses yeux verts malicieux en valeurs.

La porte se referme, s’ouvre à nouveau…Elle trottine jusqu’à sa chambre !

Hop, le shorty rouge et noir, se glisse dans son sac.

Elle éclate de rire… En pensant à son projet si fou !

Elle se mordille, la lèvre en pensant à cette idée, elle sent déjà l’humidité la gagner. Finalement, elle comprend pourquoi Victorine, se laisse si facilement emporter par les plaisirs de la chair. C’est si délicieux de s’y plonger. La journée s’annonce radieuse !

Très distraite, absorbée, elle ne voit pas arriver Mr Bigbi…

375]
- Bonjour Luce

375]- Bonjour Mr Bigbi

375]
- Avez-vous fini, vos propositions, pour le nouveau rayon ?

375]- Oui Mr, j’ai terminé hier, je comptais, vous soumettre mes idées lorsque vous aurez un moment dans la journée.

375]
- Parfait, j’ai justement un peu de temps, allons dans mon bureau ! Je jouis euhhhhhhh me réjouis de découvrir votre projet !

(Mais pourquoi j’ai dit ça…Elle va me prendre pour un fou)

375]- Je cherche mes notes et j’arrive

Elle glousse discrètement, en s’éloignant, récupère ses notes dans le tiroir de son bureau, puis se dirige vers le bureau de Mr le Directeur.

Pendant ce temps…

375]
- Ouf, elle n’a pas semblé relever, ma confusion… Faut que je fasse plus attention, ce rayon provoque de drôles de sensations en moi !

375]
- Pourquoi a-t-elle voulu s’en occuper !

Toc Toc

375]
- Tu respires un grand coup, garde ton calme, tu évites de regarder ses formes, son décolleté…

375]
- Entrez Luce !

375]- Allez Luce, respire un bon coup…

(Elle se mordille la lèvre, entre dans le bureau).

Mr Bigbi l’invite à s’asseoir, lui propose un café qu’elle accepte volontiers. Elle lui fait part de ses idées, lui explique comment, elle voit le rayon. Elle lui demande aussi comment les usagers intéressés par ce genre de lecture seront avertis ? Doit-elle faire un mailing, ou des affichettes discrètes ?

Puis il y a aussi l’âge minimum requis pour avoir l’accès au rayon ? Beaucoup de questions en suspends…

Tout en expliquant ses différents point de vue, ses idées…Luce bien assise, se met à croiser, décroiser les jambes. Mais, Mr Bigbi semblait fort absorbé par ce qu’elle lui disait. De temps à autre, elle tentait de croiser son regard, pour y percer une petite lueur !

Intérieurement, Luce était brûlante, la situation l’excitait au plus au point, nue sous sa jupe devant Mr Bigbi…Son téléphone se mît à sonner, "Vidéo game" résonnait doucement dans la pièce. Elle tenta d’attraper le téléphone au fond du sac, mais celui-ci se renversa, laissant apparaître le shorty rouge et noir qu’elle avait dissimulé. La musique cessa, en même temps que Luce rangeait ses affaires.

Le regard de Mr Bigbi était hypnotisé par ce sac…

375]
- J’ai bien vu…Non c’est pas possible, j’ai rêvé…

Il sent une chaleur l’envahir, pose son regard sur la jupe de Luce, penche la tête de côté pour essayer d’entrevoir ce qu’il pense avoir deviné.

375]- Je suis désolé, Mr Bigbi, j’ai oublié de couper mon téléphone.

375]
- Ce n’est pas grave, bon poursuivons si vous le voulez bien !

(Je dois absolument garder mon calme, j’ai dû mal voir…)

(Je crois qu’il a remarqué, mon oubli et si je testais l’effet sur lui, c’est un homme après tout)

La coquine, se mordit la lèvre…

Et reprit son jeu de jambes, croisés, décroisés. Se leva pour montrer son croquis sur la dispositions des rayons, tables, bureau, coin lecture etc…Malicieuse, elle se glissa juste à côté de lui. Elle se cambra bien pour offrir lui sa croupe. Elle sentait son regard, sur ses fesses. Elle avait capté, l'attention du coquin...

Il avait de plus en plus de mal à contenir ses émotions, se sentait très à l’étroit dans son pantalon. Il n’avait qu’une envie soulever cette jupe pour en avoir le cœur net, puis goûter la jolie fleur entre ses cuisses passer la langue délicatement, s’abreuver, goûter son jus, introduire, un doigt ou deux, la faire jouir, puis glisser en elle, pétrir sa délicieuse poitrine. Aller et venir en elle…Il sentait, son sexe se durcir, il avait envie de la posséder.

Luce quand à elle, dégoulinait d’envie… Elle avait très envie de glisser ses doigts sous sa jupe, titiller son bouton qui se gonflait de désir. Plus elle sentait, le regard de Mr Bigbi, plus l’ivresse l’envahissait. Elle serrait ses cuisses pour la contenir, ses joues devenaient rouges d’envie. Elle ressentait ce que Victorine devait ressentir dans ses moments là… Elle avait envie de sentir sa langue, la titiller, la fouiller, puis entrer en elle, exécuter une langoureuse danse. Sa concentration, lui faisait défaut, ses tétons, ne demandaient qu’a être flatté. Elle tressailli, lorsqu’elle senti ses doigts l’effleurer par inadvertance.

375]
- Excusez-moi, je ne voulais pas vous faire sursauter, mais c’est juste que je trouve qu’il fait très chaud. Je voulais mettre le ventilateur en route !

375]- Non ce n’est rien, Mr… c’est juste que cela m’a troublé et que… !

Source :

  • Like 1


0 Commentaire


Recommended Comments

Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.