Aller au contenu
  • entries
    12
  • comments
    54
  • views
    5129

Un moment d'égarement.

fanie

594 vues

blog-0654240001350501594.jpg

Octobre 2009, toujours après un long moment d’échanges.

L'écran de mon PC éteint, je m'apprête à rejoindre Morphée.

Le lit me tend ses bras... j’ôte mon peignoir et m’y glisse, nue.

Des brides de phrases me traversent l’esprit… des images aussi.

Des petits bouts de lui s’imposent à moi, sous mes paupières closes.

Je l’entends, dans un murmure…

Comme à la lecture de ses mots, il y a quelques minutes à peine, je sens un trouble s’insinuer en moi, une douce chaleur.

Et je l’entends, toujours…

Comme animées de leur propre vie, mes mains suivent les courbes de mon corps, du bout des doigts. La pointe de mes seins s’érige.

Seule dans mon lit, je me détends…

Mes mains glissent sur mes hanches, s’attardent sur mon ventre bouillant, remontent. Elles enserrent la douceur de mes seins…

en agacent les tétons.

Je pars… loin… je m’imagine que ces mains sont siennes.

Je l’entends toujours sans un souffle… comme s’il était près de moi.

Je ne suis plus seule dans mon lit, je suis avec lui, j’entends ses mots… nos mots.

Mes jambes s’ouvrent, généreusement. L’appel de mon sexe se fait impérieux.

Une de mes mains abandonne la chaleur de mes seins, pour descendre plus bas. Elle passe sur mon intimité, de mes lèvres à mon bouton.

Je m’évade, à l’écoute de mon corps. Mes caresses se font plus fortes, plus précises. La tête penchée en arrière, je ne contrôle plus mon souffle, ni mes gémissements de plaisir.

Mes reins se cambrent, mes cuisses s’ouvrent plus largement s’il est possible... et mon corps entame une lente danse de mouvements amples.

Mes fesses se jettent à la rencontre de mes doigts… je les sens s’enfoncer dans mes tréfonds.

Quand l’extase pointe le bout de son nez, je ralentis… avec perversité.

Instant si fragile et fort… juste pour atteindre un plaisir si fugace.

Mais la jouissance me rattrape, elle est là, tout prêt de moi… mon corps se contracte instinctivement… elle se rapproche encore… me cherche…

et me trouve enfin. Ce plaisir divin me submerge par vagues… de fortes et longues vagues de plaisirs. Elle me consume, me dévore.

Mon corps s’arc-boute dans une délivrance ultime.

Je reviens peu à peu à la réalité qui m’entoure… le corps encore tremblant de ces doux tourments.

Une douce torpeur m'envahit... le ballet de mes mains a pris fin. Je peux m'endormir, le corps empli de bien-être…et succomber aux doux bras de Morphée.

Source :

  • Like 5


4 Commentaires


Recommended Comments

Like love j'aime

(t'es toute belle aussi )

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Oui je confirme, sans aucune hésitation j'aime ta manière d"écrire.

T'y mèles merveilleusement sensualité, douceur, et tendresse.

Et ces phrases toujours aussi bien choisie.

2009 aura été l'année ou tu as osé écrire, et ton talent se confirme dans tes autres récits que j'ai lu par-ci, par là. Et a aucun moment je n'ai regretté te lire.

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

:oops: Merci Miss.

Et merci à vous Messieurs ;)

Snaga, merci d'autant plus que tu as une écriture sublime :bisou:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.