Aller au contenu
  • entries
    17
  • comments
    98
  • views
    8372

Sex on a sunday afternoon

bigbi33

691 vues

Que faire dans une grande ville du sud écrasée par la chaleur de ce mois de juillet, après avoir dégusté une bouteille de cet admirable vin de pays, nectar aux parfums multiples et fleuris et nous être régalé à la terrasse d'une petite trattoria de la cité?

Nous avions déjà déambulé dans toutes les rues et ruelles de la ville et avions visité tout ce qui méritait d'être vu!

"Et si nous allions à l'hôtel ?" proposai-je tout de go! "comme un couple illégitime, jouons à l'adultère..." l'oeil coquin, je me tournai vers elle dans l'attente d'une réponse que je souhaitais positive! :twisted:

Lorsque je vis son sourire amusé, une sorte de fausse gêne sur son beau visage câlin et malgré une pseudo hésitation, je compris que mon vœux allait être réalisé! :smileys:

"tu crois? aller à l'hôtel alors que...

- alors que nous pouvons nous faire plaisir, ne trouve-tu pas cela un peu excitant???" la coupai-je, pour briser la faible muraille des ses dernières résistances.

C'est donc, enlacés tendrement, couple câlin coquin, que nous cherchâmes un hôtel pour occuper notre après-midi de manière libidineuse, et satisfaire voluptueusement nos désirs les plus chauds!

A l'accueil du "Best Western", ma blonde me chuchota, espiègle :

"et s'ils nous demandent une identité, on leur dit que l'on s'appelle M et Mme Dupont?"

Nous voici enfin dans notre chambre claire et spacieuse : mon épouse est hilare, mais son expression change tout à coup et un sourire de prédatrice se dessine sur sa jolie bouche gourmande, ma lionne préférée a commencé sa chasse et comme je n'ai aucunement l'intention de fuir... ;-)

C'est dans la vaste douche que nous nous rejoignons pour nous innonder de fraîcheur avant d'oser affronter des climats plus torrides

Le savon, quelle merveilleuse invention! ça mousse, ça glisse, ça rend plus propre et surtout...plus glissant, j'aime me remplir les mains de cette substance épaisse, blanche, mousseuse et en enduir le corps sublime de ma dulcinée!!! :aime2:

j'en recouvre toutes les parties... mais il en est certaines sur lesquelles j'aime m'attarder : j'aime en passer sur tes jolis petits seins qui pointent à travers les bulles de cette écumeuse mousse et puis là aussi, et ici encore et puis là, oui là, ouiiiiiiiiiiii, làààààààà!!! ... ne sens-tu pas ma belle l'effet magique de cette poussière humide de savon ou serait-ce le fruit des caresses que j'applique avec mes doigts qui flânent sur cet endroit-là?

C'est à toi de m'enduire de cet onguent purificateur. L'application est différente : méthodique, appliquée, soigneuse, tu n'oublies rien! pas le moindre mm2 de la surface de mon corps (qui devait être bien sale, vu le soin que tu y mets! ) n'échappe à tes mains expertes. On dirait que tu as été blanchisseuse dans une autre vie! j'espère que tu n'en viendra pas à battre le linge comme le faisaient les lavandières à une autre époque!!! :shock:

Tu as pris les choses en main ou plutôt "en mains", car il semblerait que toi aussi, une partie de mon individu requière plus d'attention de ta part : souple et flexible au début, au fur et à mesure de tes soins, la matière se durcit et, (faisons preuve d'observation!) change de couleur pour, à son extrémité, prendre une couleur rouge vif, voire violacée lorsque tu l'enserres fermement dans des gants de mousse blanche! J'ai également noté, est-il utile de le mentionner, que ce traitement est loin, très loin d'être désagréable et me procure des tas de sensations ... comment dirai-je...Mmmmh :oops:

Mais il nous faut nous rincer et tout cela s'évanouit sous les gouttes tièdes de la douche salvatrice : il nous faut, à présent passer à des choses plus sèrieuses...

...Les dernières gouttes qui perlent sur notre peau ne sont pas tout à fait sèches que voici ma belle lionne qui m'attend sur le lit dans une pose suggestive : une pose qui n'admet pas de pause ... :twisted:

Lorsque je sors de la salle de bains, j'ai le bonheur indicible d'avoir sous mes yeux ébahis, un magnifique cul qui m'attend, tendu, impatient, invitation à une danse des plus lubriques!

"Viens, prends-moi vite!" il n'en fallait pas plus pour que mon sang, à la vitesse de la plus rapide des formules 1, ne batte le record de vitesse pour faire un tour et me voici donc contre elle, avec le doux objet de sa convoitise (il n'était plus si doux à présent) prêt à investir la voie royale qui m'était offerte : les portes du palais me sont ouvertes : le fait du prince!!! :bien1:

Et me voici en digne conquérant, hussard bienvenu pour une des plus belles levrettes que l'on vit un dimanche après-midi!

Mon sexe est tellement échauffé, et si gaillard qu'il me faudra prendre le temps de faire mon entrée : bien qu'excitée, et ardente de me recevoir, ma belle blonde pourrait m'en vouloir d'une trop soudaine intrusion!

Mon vit à tête chercheuse, butine jouyeusement sur l'intimité de ma douce hôtesse et je comprends vite à l'humidité qu'il recueille, à la façon dont ses lèvres semblent presque se saisir de l'extrémité de mon gland qu'elle n'aura point trop de difficultés pour m'accueillir complètement dans la plus douce de ces antres! :roll:

Je m'enfonce donc, doucement, fermement puis gaillardementet c'est dans un grand cris commun "AHHHHHHHHHHHHHhhhhhhhhhhhhhhh!" que nous voici profondément emmanchés pour notre plus grand plaisir!

Et commence un des plus doux manège dont nous, simples mortels, à la recherche des plaisirs les plus simples, nous ne nous lasserons jamais!

On dirait que le sexe de ma femme a été taillé sur mesure : juste l'espace qu'il faut pour venir m'y poser mais point m'y reposer! juste la taille idéale pour que tous les deux nous ressentions les délices que chaque mouvement occasionne ainsi que l'élevation brusque du désir!

La levrette est véritablement ma position préférée, :aime2: car en amateur inconditionnel de beaux paysages, la vue y est superbe : tout ce que je vois de ma compagne n'est que sublimes courbes et arrondis délicieux et en parfait voyeur tout cela contribue à augmenter mon excitation de façon très significative, tellement significative d'ailleurs, qu'il me faut vite détourner le regard et me concentrer sur ce que je fais et être plus attentif à tout ce que ma belle exprime pour ne pas la laisser seule sur le bord du chemin, tel un vulgaire malotru! Elle l'a compris d'ailleurs car, au fait de mon envie grandissante, c'est elle qui ralentit le rythme de notre "empoignade".

Je profite de ce moment de répit pour passer mes mains sous son ventre, caresser le plat de ce beau ventre soyeux et remonter à ses seins dont je me saisis à pleines mains! Cela semble la satisfaire aux gémissements dont elle me gratifie! :-P

Je reprends notre exercice, là où nous nous étions arrêtés et progressivement mes mains se se crispent fermement sur ses admirables petits nichons dont les pointes dures, entre mes doigts, témoignent d'un plaisir évident!

Je ne tiendrai pas logntemps, le bouillonnement d'un torrent en ébullition, un geyser se prépare! Ma douce épouse l'a bien compris et c'est de ses doigts actifs sur son sexe qu'elle m'accompagne dans la lente accélération de nos mouvements : j'ai lâché ses seins et aggripé ma belle par les cheveux, cette prise semble avoir un effet immédiat sur son désir grandissant, aux cris qu'elle pousse, mon autre main posée solidement sur sa hanche, c'est maintenat à grands coups de boutoir que je veux terminer de ciseler la sculpture de notre si belle copulation : le vieux fidèle est au rendez-vous, ma jouissance est soudaine, brutale et extrême.

Les hurlements qui font écho à mes cris de satisfaction me font comprendre que ma compagne à réussi à me rejoindre et cela ne fait qu'accroître ma jouissance!!

Je n'ai pas fini de me répandre en elle que je me laisse aller sur son dos suant et nous nous écroulons alors sur le lit que nous n'avons même pas eu le temps de défaire!!! :oops:

S'ensuit ce moment de répit, cette douce quiétude qui suit ces instants d'amour survolté, mais j'allais vite comprendre qu'il ne s'agissait que de l'oeil du cyclone, car ma belle avait décidé que cet après-midi allait marquer d'une pierre blanche et chaude notre été érotique!

La belle douce qui sommeille à mes côtés m'attendrit au plus haut point et je ne peux m'empêcher de caresser sa sublime nudité ...

"Chut, il faut te reposer, j'ai encore besoin de toi..." :twisted:

Voilà qui en dit long sur ce que va être cet après-midi! d'autant plus que je n'ai même pas eu le temps de fermer les yeux que la voici qui oeuvre sur la partie infèrieure de mon anatomie, vous savez bien, là, ouiii! entre les genoux et le nombril... OUiii , lààààà! :roll:

Eh bien, là voici qui caresse, qui malaxe, qui examine puis reprend un massage qui ne vise pas qu'à détendre ma pauvre personne!

le problème, c'est que ma pèriode réfractaire vient juste de commencer! :(

"Il faut que tu te reposes, tu vois bien!!" ajoute ma diablesse en tenue d'éve!! et sur ce, la voici qui fond sur mon sexe, tel un rapace sur sa proie.

Et généreusement, elle oeuvre pour la refondation d'un monument trop vite écroulé : elle y met beaucoup d'énergie, beaucoup de talent, la coquine... :oops:

Bientôt ses efforts se devaient d'être récompensés, (il faut dire qu'elle y avait mis plus que du coeur!! elle y avait ajouté aussi la bouche et le lèvres!!!) et me voici à nouveau apte à une belle cavalcade en sa compagnie, car la voici qui me chevauche, belle amazone, et qui, sans avoir à me cravacher, nous embarque dans un galop effréné!

Je suis en admiration devant une telle santé! Saurai-je tenir la longueur? Saurai-je lui faire honneur? ma réputation hussardienne est en jeu et j'en vois quelques-uns parmi vous qui commencent à ricaner!! :langue:

Eh bien sachez, jeunes gens que j'ai fait bien mieux que tenir mon rang, la belle m'avait entraîné sur la voie des délices, et c'est ensemble que nous avons caracolé vers une destination commune! C'est ensemble que nous avons atteint le but ultime, dans des cris de bonheur, dans des soupirs d'extase, elle s'est écroulée sur moi alors qu'une fois encore, je me déversai en elle dans une explosion de plaisir pour ensuite sombrer dans un délicieux coma post orgasmique

Encore un peu abasourdi par ce qui venait de se passer, après un léger repos, je me levai, histoire de me rafraîchir!!!

Il faut dire que certaines parties de mon anatomie avaient bien besoin d'un peu de fraîcheur...

A la sortie de la douche, je remarqui la bouilloire électrique ainsi que quelques sachets de thé, café et autres boissons chaudes offertes dans une petites panières!

"Tu veux une infusion ou un petit café, ma belle?"

Je remarquai tout de suite l'étrange lueur qui passa dans le regard de ma (plus tout à fait ) douce : un genre de fièvre, un éclat inhabituel,...

- Non!!, je veux que tu me baises.......

Pffouuu!! fasciné par l'expression qui se dessinait sur son visage, la température avait, en quelques millièmes de secondes, atteint le niveau de l'ébullition de métaux en fusion!

...et lorsque la belle m'attrappa par mon plus bel attribut, je renonçai à me défendre :

- euhhh, tu ne crois pas que on devrait...

- je VEUXXXX que tu me baises!

Le ton n'admettait plus la discussion : il me fallait préparer d'autres arguments. Pourtant, je dois l'avouer, j'eus un instant de doute et bien que je ne voulais pas décevoir la lionne qui partageait ma couche, je compris qu'il me faudrait pourtant, une fois encore, lui proposer bien autre chose qu'une simple tasse de thé! :roll:

D'autant plus que, c'était par la douceur qu'elle cherchait à m'inciter à regonfler mes...ardeurs!

Je plongeai donc dans la tiédeur de sa bouche, me laissai aller à l'exquis manège de ses lèvres,

et, était-ce la proximité de notre fête nationale, bientôt, c'est le s.... au clair que je la rejoins sur le lieu de nos exploits amoureux! :twisted:

Inutile de vous dire que de préliminaires, il n'était nul besoin,

alors que je me précipitai sur elle, c'est bien elle qui me "happa" littéralement par le sexe et je m'engouffrai dans les délices incandescents de son sexe, passai les mains sous ses fesses, et en relevant très haut ses jambes, recherchai à atteindre l'ultime profondeur de son être...

C'était bien là qu'elle m'attendait, à la pression de ses mains qui se crispaient dans le dos, qui s'agrippaient et commençaient à entamer toutes les couches du derme et de l'épiderme! :-o

Rapidement, notre rythme fut celui d'un galop insensé, et ce fut dans un état de semi-conscience, un état second, que je mis à la pilonner de toute mon énergie.

Ce furent des cris de jouissance qui me ramenèrent à la réalité, les siens mêlés aux miens, un jpyeux tintamarre de râles orgasmiques, je compris alors que nous venions de passer "le mur du son!" Image supersonique, un peu démesurée, j'en conviens, pour vous expliquer l'état d'esprit dans lequel nous nous trouvions!

Une fois encore, nous nous écroulâmes dans un sommeil salvateur...

  • Like 5


9 Commentaires


Recommended Comments

Wow, c'est le premier récit que je lis de toi et Woww... Quelle épopée érotique !!!!

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Eva je t'invite alors à lire ses autres écrits :aime2: ça vaut le détour :oops:

  • Like 2

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Eva je t'invite alors à lire ses autres écrits :aime2: ça vaut le détour :oops:

RhÖÔ lala!! ma LOunette, tu es trop mignonne :blush: :bisous2:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Merci Eva!! très gentil commentaire!! :oops:

Merci à toi aussi Sexylola!!! je suis ravi que cela te plaise!

bises à toutes les deux!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

J'adore toujours ton style :)

Merci pour ces moments très chauds et pour ton humour toujours présent :bisou:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Waouh Bigbi, je découvre ton blog... et franchement j'aime !!!!!

Il me tarde le 4 mains que tu m'as proposé !! ;)

Doux bisous.

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.