Aller au contenu
  • entries
    8
  • comments
    61
  • views
    8385

Réveil coquin.

jeanne1969

1405 vues

Nous fêtions ce soir-là, l’anniversaire de mon premier mari. Le repas était bien arrosé et nous manquions déjà de bouteille de vin, je me dirigeais vers la cave et un collègue de Chris me proposa de m’accompagner. La cave était construite dans le sous sol du garage et une échelle abrupte permettait d’accéder aux bouteilles. En ouvrant la trappe, Gilles passa le premier : « comme j’ai déjà vu tes seins, je vais voir tes fesses, j’espère que tu as une culotte ! ». Ce qui me fit sourire : oui j’étais en jupe et oui j’avais mis une culotte car mon mari passait souvent sa main sous ma jupe et il ne se gênait pas pour m’exhiber devant ses potes. Gilles avait vu mes seins lors d’un précédent repas au boulot de mon mari quand j’y avais fait mon stage de fin d’études. Il était en bas de l’échelle à la verticale de mes jambes et matait carrement sous ma jupe. Gilles étant plutôt mignon et l’alcool aidant une fois arrivée en bas je passais ma main sur son short et caressait la bosse déjà formée. « alors ça t’a plu ma descende d’échelle ». La réponse de Gilles ne se fit pas attendre ses mains se posèrent sur moi et un pelotage en règle commença. Tandis que ses mains passaient dans ma culotte et mon soutien gorge, je glissais ma main dans son slip et sortait sa queue toute droite. Gilles me doigtait pendant que je caressais son sexe et ses testicules, soudain j’entendis mon prénom : un invité venait chercher de quoi boire, je pris deux bouteilles, Gilles restant la bite à l’air caché dans le coin de la cave et je remontait l’échelle pour les tendre, sans sortir de la cave, à l’inopportun qui les prit et rejoigna la tablée sans attendre. Je redescendis un peu sur l’échelle et les mains de Gilles baissèrent ma culotte et remontèrent ma jupe. Les doigts et la langue de gilles me parcouraient les fesses et la chatte, je sentais son nez entre mon fessier. Je me retournais sur l’échelle pour lui offrir ma fente et à peine avait il commencé à me lécher qu’un autre invité m’appelait depuis la trappe mais là il voyait bien la tête de Gilles sur mon sexe. C’était Philippe, nous avons du stopper net nos calinages. Je baissai ma jupe et remontais un peu ma culotte et Gilles rangeait son beau matériel dans son short. Pendant que nous remontions l’échelle sous les remarques égrillardes de Philippe, Gilles passa ses doigts dans ma culotte et me doigta. Je remontais un à un les barreaux avec les doigts de Gilles dans ma chatte et sous les regards de Philippe qui ne voyait pas la main de son collègue. Monter une échelle en se faisant doigter est très excitant et j’inondais de mon plaisir les doigts de Gilles mais arrivée en haut je dus me résoudre à tapoter sa main pour qu’il la retire. Philippe avait bien vu la bouche de Gilles entre mes jambes, je ne sais s’il avait remarqué sa main sous ma jupe quand nous remontions l’échelle. La soirée continua très alcoolisée, Gilles avait rejoint sa femme et Philippe me passa sa main discrètement sous ma jupe une fois mais je le repoussais. La soirée se termina dans la nuit et je montais seule me coucher. Il ne restait plus que Chris mon mari et Philippe. Au petit matin, j’entendis du bruit dans la chambre puis je sentis le drap glisser sur moi, je me doutais bien que Chris allait m’exhiber devant Philippe et rêvant aux doigts de Gilles dans ma chatte quand je remontais l’échelle je choisis de laisser faire et fis semblant de dormir. J’avais un tee shirt et une culotte en voile rose très transparente.

blogentry-55491-0-28544500-1349100405_th

Le drap sur mes pieds je savais qu’ils voyaient clairement mes fesses. La culotte se mit à descendre doucement,

blogentry-55491-0-22621400-1349100489_th

très doucement.

blogentry-55491-0-51677600-1349100610_th

Un des deux passa de l’autre coté du lit, j’avais ma tête entre les oreillers et je vis deux jambes habillées du pantalon treillis de….Philippe.

blogentry-55491-0-87791900-1349100684_th

Il allait donc pouvoir mater mon abricot au plus près.

blogentry-55491-0-47547500-1349100760_th

Ma culotte descendait lentement y compris du coté sur lequel « je dormais ».

blogentry-55491-0-32104300-1349100842_th

Je sentais le tissu descendre sur mes hanches et j’imaginais les yeux de Philippe sur ma fente qui se dévoilait petit à petit.

blogentry-55491-0-76564600-1349100939_th

Mon excitation augmentait en rêvant aux quelques secondes sur l’échelle pendant lesquelles Gilles m’avait doigtée.

blogentry-55491-0-46648100-1349101033_th

Quand ma culotte fut baissée, une main s’insinua dans le sillon de mes fesses puis dans ma fente, Chris me doigtait devant Philippe !

Après les caresses de Gilles sur l’échelle qui m’avait laissée rêveuse, je savourais les doigts de mon mari dans mon intimité devant les yeux de Philippe. Je sentis un mouvement sur le lit puis des doigts sur mon clitoris, Philippe ne se contentait plus seulement de mater mais il passait le haut de ses doigts sur ma fente. Il décapuchonnait mon clitoris à chaque passage de ses doigts habiles. Pendant que Chris entrait au plus profond ses doigts dans ma chatte, Philippe manoeuvrait très surement mon bouton d’amour. Je jouis je ne sais sous quelle main !

Je décidais égoïstement d’arrêter là leur petit jeu. Je gémis, me mis sur le dos, la main de Chris se retira et j’écartais les jambes pour mieux m’étirer. J’offrais aux deux hommes la vue de ma chatte ouverte et humide.

blogentry-55491-0-21800800-1349101195_th

Quand j’ouvris les yeux ( !)Philippe avait changé de place : il était au pied du lit dans l’axe de mes jambes et Chris était assis à coté de moi. Surprise ( !) et réalisant ma nudité impudique je voulus remonter ma culotte. Chris arrêta ma main et me dit « ha non ! laisse le regarder un petit peu, on a parlé de ta chatte toute la nuit, je lui ai dit que ça t’excitait vraiment quand je te doigtais en public, laisse le voir ! »

blogentry-55491-0-03049400-1349101301_th

Profitant de mon absence de réaction, Philippe s’assit au bord du lit, il se pencha vers mes jambes, sa tête était à la hauteur de mes genoux.

Je sentais son souffle sur mon entrejambe.

blogentry-55491-0-21961900-1349101397_th

Son regard fixé sur ma fente, il marmonna « c’est magnifique, tu mouilles vraiment ! on a envie d’y plonger les doigts, la langue et le sexe ! tout en même temps ! » Il me fit un grand sourire puis regarda Chris : « elle doit avoir un goût inoubliable ? ».

Devinant la suite, je me levais et me rhabillais prestement.

  • Like 4


4 Commentaires


Recommended Comments

Je ne sais pas ce que je préfère

Les images ou le texte les deux sont des rêves

merci pour ces plaisirs multiples

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

l'essentiel est que cela te fasse plaisir !

merci pour ton commentaire.

Je ne sais pas ce que je préfère

Les images ou le texte les deux sont des rêves

merci pour ces plaisirs multiples

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.