Aller au contenu
  • entries
    59
  • comments
    151
  • views
    23,992

Depuis : Les muses et le poète

Cora

497 vues

Assise sur une branche, elle l’observait de loin.

Elle tournait autour de cet homme depuis peu,

Et ses sœurs le connaissaient beaucoup mieux.

Elle ne comprenait pas ce dont il avait besoin.

Lui, l’esprit habituellement si fertile,

Laissait sa plume irrésistiblement s’assécher.

Son sourire se faisait fébrile,

Et de sombres pensées l’envahissaient.

Mais chacune d’entre elles,

Décida alors, pour lui, de se démener,

Et sans prendre le temps de se concerter,

Les aînées l’entourèrent d’un battement d’ailes.

La première, agacée par cette situation,

Lui tapota la tête en guise de punition,

Souffla à son oreille un secret,

Et déposa sur sa joue un tendre baiser.

La deuxième, posa sa main sur son épaule meurtrie,

Si douce, si chaude, emplie d’amour pour lui,

Rassuré, un sentiment de bien-être le saisit,

Et apaisé, il s’adossa à un saule, près de lui.

La dernière, hésitante, descendit de son perchoir,

Utilisant son seul savoir-faire pour redonner l’espoir,

Au pied de son arbre, des fruits joliment mûris,

A son poète, la gourmandise redonnait l’envie.

Il est un adage disant qu’un poète n’est rien sans ses muses.

Mais à l’inverse, sans son poète, une muse n’est plus.

Source :

  • Like 2


2 Commentaires


Recommended Comments

Tiens, mon jardinier est passé avant moi !! ;)

Très bel hommage Cora, des mots très simples qui disent tout !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.