Aller au contenu
  • entries
    574
  • comments
    526
  • views
    120,739

Le souffle de la Muse qui ravive la flamme du Poète

Mariveau

468 vues

Il est une âme en peine

Le cœur plein de haine

Perdu dans ses tourments

Il ne voulait plus aller de l'avant

Pour ses Muses il aimait tant se consumer

Pour elles il laissait sa flamme bruler

Mais un jour l'enfer se rappela à lui

Avec son cortège d'ennuis

Il décida avec amertume

D’abandonner sa fidèle plume.

Pour lui plus de mots du désir

Plus d'envie de donner du plaisir

Ainsi le poète s'était éteint

Avait il achevé son chemin

Son esprit si avide

Avait laissé place au vide

Au détour d'un chemin, épuisé par tant d'insomnie

Il avisa un saule, à l'ombre du bel arbre il s'endormit

Là à son étonnement point de cauchemars ne virent le hanter

Mais son sommeil fut des plus serein, ainsi elles l'avaient visité

Ses Muses étaient là autour de lui

Essayant de le soustraire à son ennui

Il entendit des mots qui l 'émurent,

Lui qui depuis longtemps se retrancher derrière son armure.

Et ses yeux rougis et la main tremblante

Il prit dans ces mains cette déclaration si troublante

Au pied de cet arbre, il découvrit des délices fruités

Que sont ceux d'une véritable amitié

Sans ses Muses l'âme du poète n'est que tourment

Sans Poète les Muses se laissent emporter au gré du vent

Pour toi mon amie, pour vous mes amies

Je ne peux vous laisser dans l'ennui

Ainsi je vais reprendre ma plume avec envie

Au diable l’insomnie maitresse de mes nuits

Pour le plaisirs des mots je vais vous écrire sans trêve

Pour à nouveau mes tendres Muses vous conduire dans mes rêves

Source :

  • Like 1


1 Commentaire


Recommended Comments

Heureuse que tu reprenne ta plume et que tu nous enivrent de nouveau de tes merveilleux textes !!!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.