Aller au contenu
  • entries
    108
  • comments
    351
  • views
    38,799

Defi n°4 " l orage "

ptitangecathy

662 vues

Cette été ce sera vacances en montagne avec mon meilleur ami Nicolas , nous nous connaissons depuis nos 6 ans et on a 31 ans maintenant, c’est donc une belle histoire d’amitié entre lui et moi .

Nicolas a toujours été là pour moi dans les bons comme dans les mauvais moments. Ce matin nous prenons le train direction les Pyrénées , notre voyage commença mal car le train avait 1 h de retard , je pestais contre ce maudit train et Nicolas à coté de moi essayait de me calmer et il réussit même à me faire sourire , ça y est le train arriva enfin , nous nous sommes installés face à face , je regarder Nico et je me surpris à me dire qu’ il été beau , qu’ il avait un charme certain , je m'étonnais , après temps d’années de le voir sous ce jour .

Une fois arrivés , nous nous sommes empressés de rejoindre notre chalet pour les 10 jours à venir mais là encore un souci , il n’y avait qu’ un seul lit de 2 personnes , Nico aussitôt me dit qu’ il dormirait par terre , je lui répondis que c était hors de question , nous serions bien capable de partager le lit sans aucune arrière-pensées , il accepta mais je le sentis tout de même très mal a l’aise .

Une fois installés nous avons décidé d’aller découvrir les alentours, nous sommes proches d’une grande donc même en été sait relativement bien animé, il y a quelques bars à proximité et même une discothèque tout ce qu’il faut pour passer de bonnes soirées. Avec Nico on décida de la soirée et se sera donc restaurant et après peut être discothèque si nous ne sommes pas trop épuisés du voyage.

Le soir venu, je me préparais, j enfilais une robe noire classe mais sobre et des escarpins. Lorsque je sortis de la chambre Nico attendait dans le salon et quand il m’aperçu il me fixa mais ne dit pas un mot, il me complimentait sur ma tenue et il me dit que j’allais faire des ravages, en réponse je lui souris bêtement.

Pendant le repas Nico ne me quitta pas des yeux, j appréciais beaucoup mais cela me mettait également mal à l’aise car je n’arrivais pas à le voir autrement qu’en ami. Une fois sortis du restaurant nous décidions d’aller prendre un dans un bar. Arrivés au bar plusieurs charmants jeunes hommes n’ont pas tardé à venir m aborder mais je n’avais pas envie de répondre à leurs avances. Nico quant à lui était déjà en charmante compagnie, une jeune femme aux cheveux bruns, un regard de braise et des courbes divines, il était sous son charme à l’évidence , je ne sais pas pourquoi mais à cet instant je ressentis une pointe de jalousie. Je décidais pour ma part de rentrer et de le laisser avec sa conquête du moment.

Je mis au lit rapidement mais je ne parvenais pas à le sommeil, je ne m’endormis qu’au petit matin quand j’entendis Nico rentrer .Au réveil, je lui demandais comment c'était passée sa soirée, il me répondit qu’elle avait été excellente. Au fond de moi, j’été encore une fois jalouse mais que m'arrivait-il ? Pourquoi j étais devenue jalouse ? Je décidais que le soir même c était moi qui allais m' amuser, faisais-je cela pour me venger ?

La journée étant déjà bien entamée nous n’avons pas quitté le chalet, 23 h arrivé je quittais le chalet direction la discothèque. J étais en quête d un beau male pour ma soirée voir même la nuit. Nico m accompagnait mais il m’abandonna bien vite pour retrouver sa conquête de la veille, je m’élançais sur la piste de danse et très vite un jeune homme venait se coller à moi, je ne le repoussais pas au contraire j’avais décidé de jouer avec lui, à un moment il me demanda si je voulais prendre un verre et il me prit par la main et m 'entraina vers une table. Il se présenta à moi, il s’appelait Arnaud, il été grand, musclé, le teint mat et des yeux verts, il était simplement beau.

Nous passâmes la soirée à nous connaitre, à danser, vers 3 h du matin, il me proposa d’aller prendre un dernier verre au calme, je le suivi et on se retrouva chez lui. Il m’invita à m’installer sur le divan, je mis suis installée et mise à l’aise, il me rejoignit avec deux coupes de champagne, il été très proche de moi, son bras passa sur mes épaules et il m’attira à lui et m embrassa tendrement, son autre main se posa sur ma cuisse et me caressa tout en remontant. J’avais à ce moment précis très envie de lui , je me leva et venait m’asseoir à califourchon sur ses genoux , ses mains me caressèrent tout le corps à travers ma robe et très vite il me déshabilla , je me retrouvais nue face à lui , sa bouche parcourait mon cou , mes épaules et continua son chemin vers mes seins tendus , il me suçota , me lécha les tétons dardées par l’envie .

Je lui fis retirer également ses vêtements et quand de nouveau je l enfourcha son sexe tendu me pénétra, une cavalcade effrénée s’en suivit qui nous amena très vite à la jouissance, nous étions épuisés je m’effondrais sur lui, nous restâmes ainsi un long moment, suite à ça Arnaud me proposa de finir la nuit chez lui, j acceptais et nous avons refait l’amour encore et encore jusqu’au petit matin. Cela avait été un moment merveilleux, je ne me souvenais plus du délice de cette chose et oui cela faisait plus de 6 mois que je n’avais pas gouté au sexe d’un homme.

Dans la matinée je me décidais à rentrer au chalet , Nico était là déjà réveillé et avec la tête des mauvais jours , il me demanda d’un ton sec ou j’avais passée la nuit , en guise de réponse il eut le droit a « ca ne te regarde pas « je n’avais pas apprécié ca façon de me parler , après tout moi lui avais-je demander où il avait passez sa nuit , je le laissais bouder et je filais sous une bonne douche chaude.

En fin de matinée , Nico me proposa pour nous détendre et profitez de ce magnifique soleil une randonnée , j acceptais avec grand plaisir .L’ambiance entre Nico et moi était encore un peu froide , mais comme je n’avais pas envie de le voir bouder toute l’après-midi , je venais le taquiner pour détendre l’atmosphère , il retrouva vite son sourire qui d’ailleurs me faisait craquer , en réfléchissant Nico me faisait fondre mais je me devais de résister à la tentation d’une histoire avec lui , en plus je suis persuadée que lui ne voit en moi qu’ une amie.

L’ambiance été bonne enfant à présent et le temps magnifique, nous gravissions la montagne à un bon rythme, Nico me taquinait sur ma façon de marcher et me compara à un escargot ce qui bien sur me fit râler et lui sourire. D’un seul coup le ciel s' assombrissait au-dessus de nos têtes, je lui demandais si nous ne ferions pas mieux de rebrousser chemin, il me répondit que non, il n’y avait aucun danger et qu’aucun orage n' avait été prévu, donc on continua notre montée. Je n étais pas rassurée car si un orage éclatait nous n’avions aucun endroit pour nous mettre à l’abri.

Le ciel maintenant été menaçant, un gros orage s’annonçait, comment allions nous faire, nous étions au milieu de nulle part, Nico a bien tenté de me rassurer mais lui-même avait peur. Le premier grondement au loin ce fit entendre , je le regardais apeurée , il nous fallait absolument trouver un abri car l’orage s’annonçait violent .On s’arrêta deux minutes pour regarder autour de nous quand on aperçut un peu plus haut une grotte .Il nous fallait gravir encore quelques mètres pour l’atteindre , mais d’un seul coup un déluge d’eau se mit à tomber , on se dépêcha mais nous étions déjà trempés.

J 'avais beaucoup de mal à monter, Nico me prit par la main et m' aida, le tonnerre grondait très fort, les éclairs éclairaient toute la vallée, je n’avais jamais vu un tel orage, je tremblais de froid mais également de peur. Arrivés à la grotte nous étions totalement trempés, il nous fallait vite retirer nos vêtements si nous ne voulions pas tomber en hypothermie.

Heureusement dans nos sacs nous avions l’équipement de base de survie. Je me déshabillais la première , il me regardait faire , je voyais de l’envie dans ses yeux , une fois dévêtue il me déposa la couverture de survie sur les épaules , à son tour il se dévêtit et cette fois c était moi qui le dévorais du regard , il se couvrit également de la couverture , je continuais de grelotter malgré la couverture , quand il s'en aperçu , il vint se blottir contre moi , un frisson me parcourra de haut en bas mais là ce n était pas à cause du froid .

L’orage dehors était au plus fort ce n était que succession de grondements et d’éclairs, nous allions rester ici un bon moment voir même la nuit. Je sentais le corps chaud de Nico contre le mien, cela éveilla en moi certaines envies mais je me devais de les réprimer Nico était mon meilleur ami. Nico me dévisagea comme s’il essayait de lire dans mes pensées, il finit par ouvrir la bouche et me demanda ce qu’il se passe, je lui répondis qu’il n’y avait rien que tout allait bien, je ne pouvais pas lui avouer que j’avais envie de lui de sentir son corps sur le mien, la tentation pourtant était très forte.

On resta un long moment l’un contre l’autre sans bouger ni même parler et a un moment Nico se leva, il me tourna le dos, il avait l’air soucieux, je me levai à mon tour et me mit face à lui, je lui posais une seule question. Que t arrive-t-il ? Il mit un moment avant de me répondre et il lâcha tout , il m’avoua que depuis un moment ses sentiments envers moi avait changés que ce n était plus de l’amitié mais de l’amour qu’ il éprouvait à présent , je restais là à l’écouter sans bouger , il continua en me disant que quand j’avais passée la nuit avec Arnaud cela l’avait blessé et rendu fou de jalousie , il me dit que la nuit qu’ il avait passé avec cette fille c été juste pour essayer de me rendre jalouse mais ne voyant aucune réaction de ma part , il avait essayé de se faire une raison et que finalement nous ne resterions que des meilleurs amis , en même temps il m’avoua avoir peur de me perdre et de gâcher cette belle amitié .

Au fond de moi, j’étais heureuse je n’attendais que cela car moi aussi mes sentiments pour lui avait changés. Je ne répondis pas à Nico mais je m’approchais de lui et je venais déposer mes lèvres contre les siennes, il m’enlaça et nous échangeâmes notre premier baiser. Lorsque nos lèvres se séparèrent, il me demanda si nous ne faisions pas une erreur et si nous ne devions ne pas résister à la tentation, pour toute réponse, je lui souris et l embrassais de nouveau.

Dehors c'était toujours le déluge mais cela n’avait plus aucune importance car nous étions tous les deux. Nous nous sommes allongés sur le sol, nos mains caressaient le corps de l’un et de l’autre, nos bouches ne se lâchaient plus. Il me fit l’amour tendrement, ses mains et sa bouche avait exploré chaque parcelle de mon corps, son sexe m’avait donné un plaisir immense. Après cela nous nous sommes endormis et lorsque j’ai réouvert les yeux, un grand soleil resplendissait dehors, ont été déjà le matin.

Je réveillais Nico par de douces caresses , son envie ce fit ressentir , ma bouche alla à la rencontre de son sexe , mes lèvres le saisirent délicatement , ma langue joua sur son gland et de main je faisait de doux va et viens à ses gémissements je savais qu’ il appréciait ce moment , pour ma part je sentais mon entrejambes s' humidifier , je décidais donc de lâcher son sexe et de venir m empaler dessus , je le fit pénétrer en moi cm par cm puis s’ensuivit une chevauchée fantastique qui nous emmena a la jouissance tous les deux .

Maintenant, il nous fallait redescendre au village, la descente fut accompagnée de joie, de baisers de caresses. Une fois au village, nous avons rejoint notre chalet et nous sommes vites allez sous la douche, de nouveau nous avons fait l’amour, nos corps ne pouvaient plus se passer l’un de l’autre. Nous avons passé le restant de nos vacances à faire de longues balades et à faire l’amour.

Finalement c est vacances se finissaient mieux qu’elle n’avait commencées, la tentation de l’amour avait été la plus forte mais cette histoire durera-t-elle ?

Dix ans plus tard

Nous revoilà dans ce village ou notre histoire à commencée et oui nous sommes toujours ensemble et plus amoureux que jamais, notre famille c’est un peu agrandit grâce à nos deux enfants.

Aujourd hui nous avons décidé de faire une randonnée tous les deux, nous avons retrouvé la grotte ou tout avait commencé et une fois de plus, elle fut témoin de notre amour.

  • Like 1


3 Commentaires


Recommended Comments

Bravo cathy ! Très sympa ce récit : sensualité et sensibilité sont au rendez vous, le tout exprimé par une jolie plume !

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Joli récit que j'ai pris plaisir à lire et découvrir. Tout en charme et en finesse, j'aurais presque voulu que cela ne s'arrête jamais !

Merci et bises

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.