Aller au contenu
  • entries
    37
  • comments
    182
  • views
    32,542

La fille de mon propriétaire

codem

1,724 vues

La fille de mon propriétaire - 1ère partie

 

Elle s’appelait Maryse, c'était la fille de notre propriétaire de l'époque.

Une petite haie nous séparait de leur maison. La chambre de Maryse se trouvait devant la baie vitrée de notre salon.

Cette année là, mon épouse avait perdu sa mère. Son père, artisan, se retrouvait seul.

Il habillait à 30 km de chez nous. Il partait tôt le matin et rentrait tard le soir.

Elle allait régulièrement lui faire la paperasse, les courses, la lessive, le repassage, tout ce que sa mère faisait et que lui était incapable de faire.

 

Maryse me cherchait ouvertement depuis qu'on avait emménagé dans la maison près de chez ses parents.

Elle manquait de discrétion et mon épouse l'avait remarqué, d'où son hostilité vis à vis d'elle.

 

En allant à la boite aux lettres, comme je le fais régulièrement, j'ai trouvé un jour,  un morceau de papier de cahier d'écolier, ou il y avait d'écrit :

"Maryse t'aime!"

J'avais pensé à des gamineries.

 

Le jour  où tout a basculé, il faisait très beau et très  chaud après un hiver long et rigoureux. Je me souviens de m'être installé sur la terrasse devant la baie vitrée du salon.

Dix minutes à peine m' être allongé  sur ma chaise longue,  je m'aperçois que Maryse s'était installée, assise sur le rebord de la fenêtre de sa chambre.

Elle avait plié ses jambes sur son ventre qu'elle entourait de ses bras,  les genoux se touchants mais les pieds écartés, donc je voyais nettement sa petite culotte.

Elle jouait en croisant et décroisant sans arrêt ses belles gambettes. J'avoue qu'a ce moment je ne pouvais plus lire, tellement elle essayait d'attirer mon attention dans sa direction.

Amusé, j'ai regardé un bon moment son petit manège, ensuite je me suis replongé dans ma lecture et quand j'ai relevé la tête, elle avait disparu.

Pas pour longtemps! La voila qui se réinstalle sur le rebord de sa fenêtre avec sa même façon d'agir.

Mais là, je m'aperçois qu'elle avait enlevé sa petite culotte. Je regarde avec insistance pour voir si je ne me trompais pas. Si ce n'était pas mon imagination qui me jouait des tours.

Non! Je voyais bien.  Pas d'erreur, je pensais bien ...

“Oh la petite coquine, quelle allumeuse!”

Bien vite, mon sexe a réagit et déformé mon short. Cette vision  n'avait  excité  et malgré  mon envie de ne pas céder à la tentation pas pu freiner mes pulsions

Elle m'avait  provoqué,  donc j'avais  décidé de la provoquer à mon tour.  J'ai baissé mon short et pris mon sexe dans ma main et j'ai commencé a m'exhibere puis a me masturber  lentement,  devant elle.

Son  regard est des plus insistant comme un message  et elle  me répondait par des  gestes de provocation  en se caressant ouvertement devant moi, sans gêne. 

Ses doigts glissaient sur sa fente en ayant soin de vérifier que je la regardais  bien!  Elle passait sa langue sur ses lèvres comme pour me faire comprendre son envie. Elle se mord la lèvre  inférieure.

Trop loin pour entendre ses gémissements  que  je  devinais.  Je sens que notre petit jeu montait dans une grande excitation mutuelle.

 

J'ose lui faire signe de me rejoindre.

 

Elle saute de sa fenêtre et passe par le petit portail en bois qui sépare les deux propriétés. A peine à côté de moi,  je l'ai prise dans mes bras et l'ai assise sur mes genoux.

Je l'ai serré très fort en commençant a frotter mon sexe  contre sa cuisse puis son ventre.  Je me souviens l'avoir prise par les cheveux en lui  disant :

- Puisque tu veux du sexe, tu vas en avoir!

Je devenais le maître du jeu. Elle semblait être consentante. Je lui ai demandé si elle avait déjà sucé un homme. Elle m'a répondu que non mais  savait que ça se faisait.

- Eh bien ça va être une première pour toi !

J'ai pris entre mes mains, son visage que j'ai dirigé vers mon sexe fièrement dressé en la priant  de me prendre dans sa bouche.

Je l'encourageais :

- Vas-y ouvre ta bouche , fais comme si c'est une sucette !

Je lui expliquais comment faire. Pendant qu'elle s'appliquait a me sucer,  ma main s'égarait entre ses cuisses.

Maryse  mouillait abondement. Mes doigts, pleins de sa cyprine,  passaient sur sa raie fessière,  massant son anus au passage. Mon majeur  s'enfonça  difficilement dans son anus étroit   Je la sentais très soumise.

J'en profitais en lui  ordonnant de se mettre à quatre pattes. Je voulais la prendre en levrette. Pendant que mon sexe frottait sa fente, allant de son clito à son petit trou,  je lui claquais les fesses. Elle aimait ça visiblement !

Les doigts  laissaient des traces sur sa peau fine et blanche de jeune fille.  Peur de la mettre enceinte après quelques va-et-vient, j'ai essayé de la sodomiser. Quand je me suis enfoncé en elle, elle  poussa un cri de douleur et de sa petite voix m'a dit :

c'est la première fois! Vas-y doucement , soit doux ...

 

Voila comment j'ai dépucelé ma jeune et coquine  voisine!

 

J'avoue que c'était un très bon souvenir. D'autres occasions ont suivi dés qu'elle savait que j' étais seul, elle me cherchait à chaque fois.

 

Un matin, elle a même débarqué chez moi dés qu' elle avait vu mon épouse partir.

 

Mais ça c'est une autre histoire

 

A suivre ...

 

 

La prochaine fois pense a sonner à la porte! - 2ème partie

 

 

Très occupé dans la salle de bain, je n'avais pas entendu arriver Maryse,

 

-  Maryse !!!  Que fais-tu là? Tu m'as fait sursauter,  je n'ai pas entendu sonner!

 

- Je n'ai pas sonner,  je voulais te surprendre. J'ai vu depuis ma chambre qu'il y avait de la lumière dans la salle de bain.

 

J'avais trouvé gonfler de rentrer chez les gens sans sonner!

Ce n'était pas parce que cette maison lui était familière qu'elle devait faire comme chez elle.

 

J'étais complètement nu sous la douche, devant elle. La coquine savait très bien ce qu'elle faisait!

 

Elle est venue vers moi, à posé sa tête sur mon épaule et de sa main a caressé mon torse. Elle y déposa une série de petits baisers. Ma mains caresse sa chevelure, puis masse sa nuque, ses épaules.

La main de Maryse glissa sur mon ventre pour descendre vers mon sexe. Elle plaqua sa main largement ouverte dessus et commence a me masser.

Maryse n'est vêtue que d'un tee-shirt arrivant a mi-cuisses,  bien trop grand pour elle,  piqué sans doute à son grand frère.

J'ai passé ma main sous son tee-shirt et palpa ses petites fesses, puis les caressa avec un grand plaisir.

 

Je lui dit :

 

- Tu mériterai une bonne fessée pour avoir osé rentrer dans la maison sans mon autorisation.

 

Elle murmura  un grand “hummm!” approbateur.

 

Je la prends au mot. Aussitôt, je m'installe sur la chaise de la salle de bain en tirant Maryse vers moi, je la bascule sur mon giron, les fesses à l'air. Ma main s’élève dans les airs et s'abat sur ses belles petites fesses blanches. Dans la salle de bain, les claques sur son petit cul résonnent. Malgré quelques ... “aïe ! salaud!”,  Maryse se laisse faire sans se débattre. Son cul sous mes yeux me fait bander. Elle doit le sentir sous son ventre!

Elle gesticule. Je la ceinture du bras gauche et de l'autre main,  j'écarte bien ses fesses et commence à lui caresser son entre-jambes. Maryse est déjà toute excitée.

 

Mes doigts glissent facilement le long de ses lèvres intimes. Je commence à la caresser activement.  Deux doigts  s'enfoncent dans ses chairs, allant de sa rondelle brune à son clitoris.

Je n'entends plus  Maryse.  Elle savoure cet instant. Ce ne sont plus que des gémissements qui sortent de sa bouche. Elle, si bavarde  normalement !

Ses fesses sont écarlates. Les traces de mes doigts sont encore bien visibles.

 

Maryse vient de jouir. Elle laisse pendre sa tête dans le vide et ne bouge plus.

 

Je la prends dans mes bras et l’entraîne sous la douche. J'ouvre le robinet. Le jet d'eau, pas encore tempéré, la fait revenir les pieds sur terre. Elle se colle à moi en frissonnant.

Nous voila tous les deux sous la douche. Nous nous savonnons mutuellement. Je caresse ses seins recouvert de mousse. Je la retourne en la plaquant sur la paroi de la douche. Au bout de mon majeur, je place un bout de savon et titille sa rosette en l'enfonçant comme un suppositoire. Mon gland, prend le relai, frotte sa fente en insistant sur sa rondelle. Avec le savon, je sens facilement mon sexe glisser dans les profondeurs de ses chairs. Maryse s'abandonne, les bras en l'air, les mains plaquées contre la paroi de la douche, les jambes bien écartées.

Mon sexe, va et vient, sortant pour aller faire un petit tour dans son vagin et replonger dans le tunnel de la belle Maryse.

Instant  merveilleux, avec l'eau qui coule sur nos corps pendant qu'on fait l'amour. Je bois l'eau qui ruisselle le long de son corps.

 

Nous venons de jouir ensemble, restant enlacés un bon moment quand soudain le téléphone sonne pour nous ramener à la réalité.

- Merde !!! Tant pis je laisse sonner!

 

Voila plus d'une heure que vous sommes sous la douche. Je décide d'en sortir pour rejoindre mes activités.

 

Maryse a du mal a me quitter. Je la sermonne pour la forme avec un petit sourire en lui disant :

 

La prochaine fois pense a sonner à la porte!

 

Elle dépose un baiser sur mes lèvres avant de me quitter

 

Je rajoute :

 

- Merci pour ta visite !

 

G.A

  • Like 1


13 Commentaires


Recommended Comments

Hé bien Maryse est une voisine très coquine, ce qui n'est pas pour me déplaire^^

Beau texte Codem, merci.

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 15 minutes, codem a dit :

Heureusement que ça existe  des voisines coquines

J'ai pas de voisins....:cray:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 30 minutes, ambre69 a dit :

J'ai pas de voisins....:cray:

J'ai pas de voisine coquine :(

 

  • Haha 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Bah c'est vrai Ambre, j'ai des voisines mais pas du tout coquine et plutôt agées voir très agées :(

 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Il y a 2 heures, Cubi45 a dit :

Bah c'est vrai Ambre, j'ai des voisines mais pas du tout coquine et plutôt agées voir très agées :(

 

:-Dj'habite à côté d'une école maternelle et élémentaire...j'aurais préféré le lycée...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Il y a 2 heures, Cubi45 a dit :

Bah c'est vrai Ambre, j'ai des voisines mais pas du tout coquine et plutôt agées voir très agées :(

Tu habites près d'une maison de retraite Cubi45 ?

 

il y a 37 minutes, ambre69 a dit :

:-Dj'habite à côté d'une école maternelle et élémentaire...j'aurais préféré le lycée...

Déménage près d'une caserne de pompiers ambre69, ça sera mieux pour toi ! 

 

  • Haha 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Ohhh oui c'est clair.:aime2:...je les attends déjà pour le calendrier:twisted:

Si ils viennent pas, je brûle le sapin :lal:

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Il y a 2 heures, ambre69 a dit :

Ohhh oui c'est clair.:aime2:...je les attends déjà pour le calendrier:twisted:

Si ils viennent pas, je brûle le sapin :lal:

Les voila qui arrivent ! N'en vexe aucun , garde-les tous !

Photo0319.jpgPhoto0320.jpg

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
il y a 7 minutes, codem a dit :

Les voila qui arrivent ! N'en vexe aucun , garde-les tous !

Photo0319.jpgPhoto0320.jpg

:-Dil a un beau popotin...et la langue bien rouge...

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
  Il y a 18 heures, Cubi45 a dit :

Bah c'est vrai Ambre, j'ai des voisines mais pas du tout coquine et plutôt agées voir très agées :(

Tu habites près d'une maison de retraite Cubi45 ?

 

Non non Codem, juste dans une impasse où la plupart des personnes y habitent depuis 40 ans, d'où l'age des riverains :(

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Il y a 14 heures, ambre69 a dit :

:-Dil a un beau popotin...et la langue bien rouge...

Tu n'as pas tout vu ambre69 ... Il faut déshabiller le pompier ! :momotte::cul:

  • Like 1

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.