Aller au contenu
  • entries
    37
  • comments
    182
  • views
    32,543

La belle cavalière

codem

695 vues

La belle cavalière

Je me souviens de cette belle journée de juin, je me baladais dans les dunes le long du littoral aquitain comme il m'arrive souvent de le faire.

La plage était encore déserte à cette heure très matinale. Après une bonne demi-heure de balade dans les dunes j'avais décidé de faire une pause en haut d’une dune. Je me sentais bien avec ce calme, loin de tous les bruits de la ville et des pollutions.

Un léger vent caressait mon visage. J’aimais bien ces instants de solitude ; je me ressourçais. Pleines d' images et de pensées défilées dans ma tête.

Au loin, un point noir mobile attira mon attention. Je ne détachais plus mon regard de cet horizon. Le point grossissait. Je pouvais deviner maintenant une personne sur un cheval et plus elle s’approchait plus je distinguais de longs cheveux noirs qui s’envolaient dans le vent.

Cette silhouette commençait à me fascinait. Je voyais nettement une belle cavalière en maillot de bain jaune sur une peau déjà dorée par le soleil. Elle quitta le bord de l’eau pour longer le bas des dunes.

Caché derrières les oyats, je profitais de ce paravent naturel pour observer la belle cavalière sans me faire remarquer.

Elle stoppa sa monture et attacha la bride de son cheval à un vieux tronc d’arbre qu’avait rejeté la mer. Elle s’installa contre ce tronc. Je la regardais balancer ses cheveux en arrière d’un mouvement de tête. Je trouvais ça très sensuel.Elle n'était pas si loin de moi que je pouvais voir qu'elle fermait les yeux. Elle semblait apprécier les caresses du vent. Comme moi elle profitait de ce moment privilégié de la matinée pour sans doute rêver.

Se croyant seule, elle défait le haut de son maillot puis passa sa main sur un sein. Elle se caressait avec grâce, passant d’un sein à l’autre. Son autre main caressait son ventre avec des mouvements circulaires, descendant de plus en plus vers le pubis. Cette situation, très sensuelle et très érotique commençait à m’exciter. Mon sexe ne tarda pas a gonfler et demandait à être libéré de mon short. Bien vite ma main s'empara fermement de mon sexe déjà tendu par la vision agréable que j'avais a quelques mètres de moi pour entreprendre des va et vient le long de ma hampe tout en continuant a mater la belle brune. Je ne quittais plus des yeux cette femme si sensuelle dans ses caresses intimes. La main de la jeune femme se glissait doucement dans son maillot de bain. Je fixais cette main caressant son minou. Je le lisais sur son visage, elle prenait beaucoup de plaisir.

Sa main s’activait de plus en plus. Ses jambes se raidissaient en même temps que tout le reste de son corps. Je ne l’entendais pas mais ses lèvres remuaient, je devinais ses gémissements. Je vis sa bouche s’ouvrir plus largement et là j’ai perçu nettement un cri. Elle venait de jouir à cet instant. Surement que grâce a la vision de son plaisir, un intense orgasme venait finalisé cette sublime excitation.

Quand j’ai ouvert les yeux la belle cavalière avait disparue.

Avais-je rêvé ?

14533210.jpg

  • Like 2

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.