Aller au contenu
  • entries
    39
  • comments
    82
  • views
    5,398

Avec Kévin, le locataire de la chambre de bonne.

Palmyre

570 vues

Je vais vous raconter l'aventure qui est arrivée à un couple, il y a quelques temps, dans une grande ville française.

C'est l'histoire de Dorothée et Aurélien, un couple dans la trentaine, amoureux et bien établis dans la vie. Ils travaillent tous les deux, gagnent bien leur vie et envisagent de fonder une famille d'ici quelques temps. Mais le boulot a pris le dessus et leur vie privée est un peu au point mort. Ils ont acheté un appartement en duplex dans un quartier chic de la ville, avec la chance d'avoir en plus une chambre de bonne au sixième étage de l'immeuble, sous les toits. Après quelques travaux, ils en ont fait un coquet petit studio qu'ils louent pour une somme raisonnable à Kevin, jeune étudiant en économie à la fac de la ville.

Pendant plusieurs mois, tout se passe bien. Kevin paie son loyer, ne trouble pas le voisinage et les relations sont courtoises, quoique distantes. Après tout, chacun sa vie! Et un beau jour du mois de juin, Dorothée se rend au sixième pour glisser la quittance de loyer sous la porte de Kevin, convaincue que celui-ci est à la fac.

Arrivée sur le palier, elle entend du bruit à travers la porte... un gémissement féminin. Dorothée s'approche doucement, colle son oreille à la porte. Le doute n'est pas permis, Kevin est en train de faire l'amour à une fille. Dorothée l'entend gémir et soupirer, c'est beau d'entendre ça et elle sent son envie monter. Ca fait trop longtemps qu'Aurélien ne l'a pas touchée...

Kevin va lentement, Dorothée le devine à travers la porte, aux gémissements de la fille qui murmure "suce mes seins". Dorothée est électrisée, elle visualise la scène et glisse sa main dans sa culotte. Elle a vaguement conscience de se comporter comme une ado perturbée et se stupéfie elle-même à ressentir un tel plaisir, mais elle mouille tellement!

A travers la porte "j'aime tellement ta queue, elle est si boooooooonne!!!!!!!"

Dorothée a chaud, elle écarte ses lèvres, se caresse, le coeur battant et l'oreille collée à la porte. Elle se pince les tétons, frissonne de partout et s'imagine à la place de la jeune amante. Ca fait tellement longtemps qu'elle n'a pas fait l'amour, qu'elle n'a pas joui! Un gémissement d'aise lui échappe.

Elle se paralyse, n'ose plus bouger, le silence se fait dans le petit studio. La porte s'ouvre d'un coup et elle se trouve face à Kevin, vêtu d'un slip qui ne cache rien de son érection, prise en flagrant délit avec la main dans sa culotte. Elle vire au rouge pivoine, le souffle coupé!

"On vous inspirait Madame?"

La fille dans le studio est nue et la regarde, ironique. Ses petits seins arrogants pointent de façon provoquante.

"J'ai entendu du bruit... mais je ne voulais pas déranger..."

Kevin bande dur. Dorothée voudrait disparaître dans un trou de souris, elle ne peut lever les yeux, sans se rendre compte que son regard est fixé sur le slip distendu du jeune homme. Le jeune couple la regarde et elle a l'impression qu'elle va s'évanouir.

Lentement, Kevin libère son sexe de son sous-vêtement et le caresse ostensiblement. Dorothée le regarde, fascinée par ce beau membre fièrement dressé. Kevin lui prend la main et la pose sur sa verge en souriant.

"On ne va pas rester sur le palier, hein Madame"

Dorothée se laisse entrainer dans le studio, la porte se referme derrière elle.

"On était en train de s'envoyer en l'air, ça vous dit de participer?"

Dorothée a chaud, elle est rouge, elle bafouille, ne sait plus quoi dire... Elle a toujours la main sur la queue de Kevin, il l'incite à continuer sa lente masturbation inconsciente. La fille nue s'approche, vient se coller contre elle, l'embrasse dans le cou. Dorothé a un sursaut, de surprise, de peur, jamais au grand jamais auparavant une fille ne l'a embrassée. Dorothée frémit sous les caresses de la fille, autant de peur que d'envie.

La fille rigole, décomplexée, et en profite pour lui peloter les seins. C'est trop pour Dorothée , trop de sensations nouvelles et imprévues, elle laisse la fille lui retirer sa robe et sa culotte sans oser réagir, puis l'allonger d'autorité sur le petit lit. La fille s'allonge sur elle et l'embrasse. C'est sensuel, délicieux, et le contact de ses petits seins contre les siens la trouble infiniment.

Kevin s'approche et présente sa queue devant la bouche de Dorothée, elle a le vertige, c'est délirant! La fille a enfoncé deux doigts en elle, c'est plus qu'une sacrée coquine et elle ne perd pas de temps. Dorothée entrouvre les lèvres et les pose sur le gland de Kevin. Elle gémit, dépassée par les évènements au moment où le gland dur et salé glisse entre ses lèvres. Elle sent les doigts de la fille qui s'activent en elle, la queue de Kevin qui pénètre sa bouche et part dans un orgasme totalement imprévu, elle jouit par surprise, le ventre traversé par des ondes de chaleur anarchiques.

La langue fraîche de la fille la fait sursauter, elle écarte sa chatte et la queue de Kevin a le goût du sexe de cette fille si chaude, le goût est inattendu mais elle s'active sur ce sexe qui s'enfonce bien fort. Dorothée a du mal à respirer, elle n'a pas l'habitude, mais c'est si booooon et elle aime! La fille lui chatouille le clito avec sa langue et crie la bouche pleine, puis se relève et regarde Kevin d'un air gourmand "enfile la, je veux voir ça!"

Dorothée écarte encore plus les cuisses, offerte au plaisir. Des spasmes agitent son ventre quand la queue quitte sa bouche, longue et mouillée de salive. La fille sourit et se caresse d'une main distraite. Kevin se positionne entre les cuisses de Dorothée et la fille guide la queue de son amant vers le fourreau de Dorothée qui crie, essoufflée. La fille est déchaînée, elle relève les cuisses de Dorothée, lui suce les seins, les mordille tandis que Kévin s'enfonce au plus profond, il est long et dur. Dorothée s'offre totalement à lui et ne comprend plus rien, trop de sensations se bousculent. La fille lui branle le clito tandis que Kévin continue sa lente pénétration. Tout le monde crie, gémit et grogne de plaisir, Dorothée se débat sous les assauts du jeune couple et jouit encore!

La fille lui sourit "jouis ma garce! Tu te branlais en nous espionnant, hein?"

"Oui, je me branlais, je vous imaginais faisant l'amour..."

Sans prévenir, la fille lui glisse un doigt en plus de la queue de Kévin, Dorothée sursaute et la fille l'enjambe, s'installant au dessus de son visage. Dorothée contemple cette chatte ouverte et mouillée, à quelques centimètres de sa bouche. Elle n'a encore jamais léché une femme mais trouve d'instinct les caresses efficaces. Elle écarte les lèvres de la fille de ses doigts, glisse sa langue et vient lécher son clitoris, elle tourne autour, s'attarde dessus. La fille lui pince les tétons, Kévin lui met un coup de rein, c'est du délire!

La fille gémit "t'es une vraie cochoooooooonne!!!!!!"

"Toi aussiiiiiii!!!!!!!!!!"

Kévin l'enfile maintenant à un rythme soutenu, elle a l'impression de jouir en continu et la fille lui dégouline dessus, sa mouille lui coule sur le menton, sur les joues... Dorothée s'efforce de tout avaler, elle trouve le goût exquis. La fille s'allonge sur elle, se contorsionne un peu et vient lécher son clito juste au-dessus de ses lèvres écartées par la grosse jueue impatient de Kévin. Dorothée en profite pour enfoncer deux doigts dans le vagin détrempé de la jeune femme et lui caresse l'anus avec un troisième doigt. La fille se tortille, palpite, jouit et crie. Dorothée perd toute notion de temps et de lieu, elle n'est plus que jouissance.

Kévin se donne à fond, il la pistonne avec ardeur et dit " les filles ???? Vous voulez que je décharge où???? Dans sa chatte ou dans sa bouche???? Viiiiiiite, dites-mooooooooi!!!!!!!!"

Dorothée : "Dans le cul de cette garce! Viens!!!!! Je veux te voir jouir en elle, dans son cul!!!!!"

Kevin se retire, fait le tour du lit et vient de placer derrière la fille. Il lui écarte les fesses, pose son gland mouillé sur l'amus et pousse à fond. Sa queue est comme avalée par le cul de la fille et il se vide en elle avec un râle de plaisir. La fille fait des bonds, mais Dorothée la maintient fermement par les hanches en lui aspirant le clito à fond. La fille plonge son visage entre les cuisses de Dorothée en criant. La jouissance est intense pour tout le monde. Il fait chaud, les corps sont trempés de sueur et de sécrétions mêlées.

Kévin se retire et va se laver, la fille épuisée en profite pour venir se réfugier dans les bras de Dorothée.

"J'avais jamais essayé avec une femme"

"Moi non plus..." lui chuchotte Dorothée.

"Tu es super douée..."

Kévin revient, il bande fort encore et Dorothée le veut pour elle. Elle l'allonge à côté de la fille, le chevauche et vient s'empaler sur lui. En trois coups de rein, il est au fond d'elle, elle geint... c'est si bon une queue au fond de soi! La fille se redresse, promène un doigt mouillé le long de la raie des fesses de Dorothée, puis malicieuse, lui enfonce le doigt entre les fesses. Elle ne s'y attarde pas, sa langue vient vite prendre la place du doigt. Dorothée écarquille les yeux en découvrant cette sensation nouvelle pour elle. Elle vibre et palpite. La fille lui murmure quelques mots à l'oreille, auxquels Dorothée répond par un sourire, excitée comme jamais.

Elle se relève, fait coulisser la queue de Kévin hors de son vagin. La fille saisit le membre à la base et l'oriente vers l'anus de Dorothée qui pousse vers le bas et tente de se détendre. Elle ressent une légère appréhension mais pousse un peu plus fort. Ca passe!!!!!! Elle sent la pression du gland qui la dilate, pénètre en elle tout en douceur et se laisse descendre pour l'enfoncer en elle.

La fille s'installe sur le visage de Kévin qui s'empare de son bassin. Elle s'allonge sur le jeune homme pour s'occuper de la chatte de Dorothée qui hulule de plaisir en se sodomisant lentement. Kévin bouffe la chatte de sa copine, sa langue va et vient de l'anus au clitoris, les deux femmes crient de plaisir.

Et soudain, la porte du studio s'ouvre à la volée, Aurélien est là, blême... Dorothée s'immobilise, la queue de Kévin toujours dans son cul, ses amants ne se sont pas rendus compte tout de suite de ce qui se passe. Aurélien referme la porte. Comme un robot, il sort sa queue tendue de son boxer sans dire un mot. Il est pâle, il transpire. Il s'avance vers la tête du lit, attrape les hanches de la fille et, face à Dorothée, prend la fille en levrette. Dorothée et Aurélien se regardent, les yeux dans les yeux. Dorothée n'ose plus bouger, mais Kévin lui met un coup de queue et la fille reprend ses suçottis diaboliques du clito.

Très vite, la gêne cède le pas au plaisir. Kévin encule sévèrement Dorothée et Aurélien ne sourit pas mais grimace, il est en train de sauter cette fille dont il ne connait même pas le visage! Le couple se regarde toujours, ils guettent sur le visage de l'autre les signes de l'orgasme. Dorothée suffoque, les doigts crispés sur les cheveux de la fille rendue folle par par ce rebondissement inattendu. Aurélien est très excité, il ne va pas tenir longtemps, il tend la main pour caresser les seins de sa femme.

Dorothée se met à jouir comme une dingue, son anus se serre spasmodiquement autour de la queue de Kévin qui crie et jouit simultanément. Dans la confusion, il donne des coups de langue sur la queue du nouveau venu qui pénètre le vagin de sa copine. Aurélien se retire brutalement et libère de longs jets de semence sur le dos et les fesses de la fille tandis que sa femme se fait remplir le cul par Kévin. Dorothée tend la main et continue de branler son mari, puis se relève, faisant sortir la queue de Kévin de son cul. Elle coule de partout et vient lécher le jus de son homme sur le dos et le cul de la fille, puis elle l'embrasse, partageant avec lui ce nectar délicieux.

Dorothée ramasse ses vêtements éparpillés au sol et se rhabille tandis qu'Aurélien referme sa braguette. Ils se dirigent vers la porte du petit studio et Dorothée se retourne vers Kévin "merci pour cette incroyable découverte!"

"Mais je vous en prie Madame, tout le plaisir fut pour nous, on remet ça quand vous voulez et Monsieur est le bienvenu aussi! Au fait, je vous présente Chloé, ma copine!"

  • Like 5


3 Commentaires


Recommended Comments

Que dire! C'est torride, bouillant, troublant et magnifiquement écrit, comme toujours! Bravoooo, Palmyre!

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.