Aller au contenu
  • entries
    15
  • comments
    15
  • views
    21114

About this blog

Aventures torrides et excitantes

Entries in this blog

 

Je débouche votre siphon - Intervention gratuite -

Madame. Vous connaissez actuellement des problèmes de siphons ? Dans un premier temps, je vous propose, (après contact et description du problème), d'établir un devis gratuit. Dans un second temps, je me déplace à votre domicile pour une intervention gratuite. Quel que soit votre souci de tuyauterie, je vous garantie, madame, un travail sérieux, soigné et propre. Que ce soit soit dans votre cuisine, dans votre salle de bain, dans vos toilettes ou encore dans votre buanderie, je débouche le siphon. Vous aurez rapidement la joie de retrouver un écoulement parfait et un fonctionnement normal. J'ai, dans ma boîte à outils, le matériel le plus performant et le plus efficace. Il est bien entendu que j'offre un service régulier avec tous les contrôles inhérents aux bons fonctionnements de vos installations. je détecte les fuites avec le doigt et je prends immédiatement les mesures nécessaires. Je conseille toujours, préventivement, un contrôle préalable afin d'anticiper tout éventuel problème. Chère madame, vous pouvez donc me contacter dès à présent pour prendre rendez-vous. N'hésitez pas, c'est GRATUIT... ;)

Oncle Julien

Oncle Julien

 

La fellation et le cunilingus dans notre amitié...

:good: L'amitié "vraie"... Il m'est impossible d'envisager une amitié, avec mon amie, sans une fellation et un cunilingus, au moins deux fois par semaine. Nous apprécions la pratique de la fellation lorsque je conduis la voiture sur de sinueuses et peu fréquentées routes de campagne, la nuit, à dix kilomètres heure. Elle prend un grand plaisir à savourer mon liquide séminale de longs moments . Ce jus qui se suce bien avant l'arrivée du sperme... Comme je suis un parfait gentleman, je sais faire durer son plaisir et le miens sur très de longues distances. Des distances entrecoupées de pauses dans des petits cafés où nous nous arrêtons pour y prendre une petite collation. Puis, nous repartons pour la seconde séquence de plaisir encore plus intense que la première. Il m'arrive, parfois, de ne pas éjaculer et de me "garder" pour le lit. Nous apprécions la pratique du cunilingus, au bord d'un étang, d'un sentier de forêt, ou tout autre endroit où elle peut être vue (ou surprise) entrain de jouir, les cuisses écartées. Je la lêche alors longuement, lui procurant les plus indiscibles plaisirs qui la secouent de délicieux frissons. J'adore l'entendre gémir doucement et sentir sa main qui essaie de me saisir par mes cheveux courts. Nous apprécions également de pratiquer le cunilingus dans la voiture, sur un parking, un peu en retrait toutefois. Moi, à genoux devant le siège passager, légèrement incliné, où elle est vautrée, une jambe relevée sur le volant, l'autre sur le tableau de bord, je lui procure les plus sublimes sensations. Non, il m'est impossible de concevoir l'amitié, avec mon amie, sans fellations et sans cunilingus ! Elle non plus ne peut pas le concevoir... Souvent, nous avons évoqué une amitié cu-cu-la-praline où il n'y aurait ni fellation, ni cunilingus. C'est inenvisageable, nous sommes des jouisseurs sensuels et amoureux de la vie. Parfois, nous évoquons la possibilité de nous fréquenter en amoureux plutôt qu'en amis. Nous sommes parfaitement conscients qu'il serait irréparable et stupide d'introduire la passion dans notre si merveilleuse histoire. Oui, notre amitié est merveilleuse.. :good: ______________________ Sais-tu que je poste mes textes sur les forums de mon choix, sous le pseudo de mon choix, car tel est mon bon plaisir ?

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Mon Curriculum vitae et ma lettre de motivation...

CURRICULUM VITAE MES FONCTIONS Mai 1984 - Août 2013 - Masturbations régulières - Entraînement sportif - Compositions - Créations - Diététique - Vie saine - Hygiène - Profession libérale - Faire du mieux que je peux dans mes domaines de prédilection. FORMATIONS Mai 1984 - Août 2013 - Maîtrise de la masturbation ambidextre - Me faire sucer par plusieurs langues vivantes - Scénarios vicieux avec des filles complices - Longues branlettes devant des sites pornos - Tournage de quelques pornos personnels privés et secrets - Economie et gestion. ANGLAIS : écrit et parlé NIVEAU D'ETUDES : Bac+5 INFORMATIQUE : gestion des différentes pages sur les différents sites sur lesquels je sévis. CENTRES D'INTERÊTS Mai 1984 - Août 2013 - Les filles - Le sexe - Cunilingus - Fellations - Masturbations communes avec des filles, l'un en face de l'autre - Situations érotiques - Situations vicieuses - Tournage de quelques pornos personnels privés et secrets - Rencontrer des filles pour des complicités de tout ordre - Randonnées - Découvertes - Ecriture - Lecture - Arts. VOYAGES : Ecosse - Allemagne - Hollande - Danemark - Angleterre - Catalogne. MUSIQUE : la mienne CINEMA : le mien LECTURE : biographies - Histoire - Esotérisme. ________________________________________________________________________ LETTRE DE MOTIVATION DU-PONT 27, rue de la fellation 75014 Paris Paris, le 10 août 2013 Objet : Offre de service Madame, Actuellement Responsable du service de la "Main droite", j’ai acquis une expertise dans la fonction de : Lêcheur de minou. Cette expertise s’est formée tout d’abord comme complice de plusieurs délicieuses coquines et par l’acquisition de la connaissance des besoins de ces merveilleuses fripones. Ensuite, j’ai appris la fonction de voyeur de filles qui se masturbent lors de scéances de masturbations communes, l'un en face de l'autre. Fonction dont j’assure la responsabilité jusqu’à ce jour. Au sein de cette fonction j’ai créé de délicieux moments et de délicieuses soirées, offrant aux opérationnelles une jouissance indiscible et exemplaire. Afin d’améliorer la qualité du service fourni aux petites coquines, comme aux belles salopes, j’ai rédigé et mis en place une procédure que je développe par correspondance privée sur les différents forums sur lesquels j'interviens. Soucieux de la performance, j’ai assuré la maîtrise des possibilités et scénarios vicelards, en rédigeant les process associés sur différents textes. Interface de masturbations efficaces, j’ai joué mon rôle de facilitateur par la mise en place de mode d'emploi et de pilotages virtuels et opérationnels. Manager d’une équipe de deux personnes, j’ai conçu et mis en place le suivi de leurs indicateurs de performance. Les orgasmes ont toujours été la finalité des activités ludiques proposées. Autonome, indépendant, excellent relationnel, pragmatique, mon esprit d’entreprise me permet d’être force de proposition pour apporter des solutions opérationnelles. Bénéficiant d’une double expérience : coquin-fripon et back office, je souhaite enrichir mon parcours professionnel par une nouvelle mission élargissant mon domaine de compétences. Afin de connaître votre intérêt pour mon offre de service, je vous propose de nous contacter sous 8 jours en utilisant la messagerie privée de ce site. En vous remerciant par avance de votre attention, veuillez agréer, Madame, l’expression de toutes mes considérations. DU-PONT

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Mes bons vieux magasines Color-Climax

_____________________________________________________________________________ LE BON VIEUX TEMPS DES MAGASINES COLOR-CLIMAX J'avais commencé ma collection de magasines pornos , en 1984 . J'avais trouvé , chez un bouquiniste Belge , tout un carton plein de Color-Climax , ces magasines Danois , absolument extraordinaires . Il m'avait laissé ce carton contenant plus de deux cent magasines pour trois cent francs de l'époque ! Autant dire un cadeau ! Dans le carton , il y avait également des magasines "Privates" (mais les anciens , les excellents) , des "Pirates" (extraordinaires) et d'autres trucs totalement inconnus dans la France coinçée et frileuse de l'époque . Des magasines vraiment hypra cochons ... Que du contenu hautement branlatoire ! De la vulgarité la plus exquise . De vraies friandises ... Il y avait quatre-vingt cinq Color-Climax . Des numéros mythiques comme le No 7 de 1969 . Des numéros qui se suivaient du 18 au 31 . Toutes les bonnes années et tous les bons numéros ! De 1972 à 1977 ... J'en ai épanché des litres de sperme sur ces magasines ! Put-hein , mon poignet ne suivait même plus . Parfois , j'en choisissais cinq ou six et je partais me planquer dans un cabanon de jardin , sur les flancs d'une colline peu fréquentée . Là , dans la tranquillité , je me livrais à mon sport favori . Ce carton était comme un magasin de bonbons pour un gamin ! Une boîte de Pandore . La hotte du Père-Noël . La caverne d'Ali Voleur et des quarantes Babas ... Il y avait des magasines tellement salops , tellement bandants , que je reprenais plusieurs fois les mêmes . Pour les "étudier" , pour les "scruter" pour les "analyser" . Je me souviens d'un magasine Allemand qui avait pour nom "Pfouïï" . Sur les photos , il y avait des filles assises en jupe , sur des chaises , à l'envers , , dont le dossier les obligeait à rester avec les jambes écartées , assises , dans un restaurant . Elles sucaient avec un bonheur que les photographies traduisaient le plus parfaitement possible ! Les Gloryholes , au sous-sol du restaurant , ou les plus gourmandes allaient savourer d'autres bites de toutes les couleurs . Des pages de photos qui puaient le vice à l'état brut . Des mecs qui leur éjaculaient dans les assiettes , lorsqu'ils ne leurs pissaient pas dans les verres ... Il y avait également d'autres magasines de la "Color-Climax-Corporation" de Copenhague . "New cunts" avec des moules bien rasées et bien fraîches . "Sex Bizzare" avec des scénarios bien dégueulasses et pisseux . "Teenage sex" avec des fausses adolescentes bien salopes et hypers vicelardes . "Rodox" avec des femmes invraissemblablement vicieuses , délurées et salopes . Pour exploiter la totalité du carton , il m'a fallu deux ans de branles acharnées , régulières et hautement jouissives . Il y avait toujours un magasine dont je ne me souvenais plus du contenu . J'ai gardé ce carton une quinzaine d'années puis , par altruisme et bonté , je l'ai offert à un nécessiteux , je l'ai donné à un pauvre ... J'ai partagé mon "trésor" avec un démuni ... Mais , aujourd'hui encore , je me souviens de certains magasines du lot qui se sont imprimés dans mon esprit d'une façon inaltérable ! Il y avait quelques magasines Allemands de Thérésa Orlowsky , les fameux "Madame X" ! Des femmes , toutes plus belles les unes que les autres , qui se faisaient promener , tenue à la laisse , dans des ruelles sombres , pour aller pisser dans des canisettes ! SEX-traordinaire ! Des gros plans sur leurs yeux luisants de plaisirs , leurs peaux humide de désirs ! J'avais une amie , gérante d'un petit magasin de fringues . Je lui en prêtais parfois et elle réchignait à me les rendre . Prétextant qu'elle avait oublié de les ramener . Une belle bourgeoise avec qui il ne s'est jamais rien passer d'autre que des masturbations , l'un en face de l'autre . De grands souvenirs ... Il n'y a pas à dire , mais , ils savaient y faire , à l'époque , les bougres qui éditaient ces saloperies ! Du grand Art ! Je me souviens d'un de ces magasines , "Madame X" , ou une jeune femme , au corps d'athlète , brune , se faisait "dresser" et "éduquer" dans un manoir . Le maître lui pissait dans le verre . La maÎtresse lui lêchait le fion . Ils lui ont tout fait subir ! De la cage , dehors sous la pluie , à la mare pleine de boue ou elle devait se rouler , vêtue en bourgeoise . Un "jardinier" qui venait se faire sucer dans le parc ou elle était ligottée . Un mec qui la niquait attachée dans une charette à foin . Du sperme jaunâtre et épais collé autour de la bouche , pour marcher en ville , regardée par des passants consternés ! Du grand Art ! De la qualité "Made in Germany" ... C'était délicieux de la retrouver dans un porno dégueu , une dizaine d'années plus tard , un peu vieillie , mais toujours hyper bandante , entrain de sucer des dizaines de bites dans un film (en DVD) "GGG" de John Thompson . Couverte de foutre . C'était le bon vieux temps ... Mais je suis resté un inconditionnel et incorrigible branleur . J'aime tant les filles ... __________________________________________ Copyright - B.J. - 2012 - Tous droits réservés - __________________________________________

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Elle appréciait la sodomie montagnarde (en chalet) ...

Elle appréciait la sodomie montagnarde en chalet ... Christelle aimait la sodomie . Lorsque j'ai rencontré Christelle , nous avons très rapidement été attiré l'un par l'autre . Christelle sortait d'un divorce pénible et moi d'une séparation difficile . Elle avait trente et un an . Elle était en séjour avec sa maman . Une belle femme d'une soixantaine d'années. Nous étions dans un chalet , en Haute-Savoie , à plus de mille cinq cent mètres d'altitude . Depuis trois jours , nous nous tournions autour , à la cuisine , dans le séjour , dans le réfectoire . Comme il y avait une bonne trentaine de personnes pour y passer la semaine , il était délicat de s'isoler dans la grande maison de bois . Nous étions dans le même dortoir . Une excellente ambiance , des éclats de rires et des bons mots ponctuaient ces agréables soirées de convivialités . C'était un peu < La croisière s'amuse ! > mais en montagne . (Et sans Charlotte de Turkeim) Un soir , nous étions allés marcher sur le sentier . Nous devisions agréablement . Soudain , Christelle , se tournant vers moi , me saisit et m'embrassa . Mon sang ne fit qu'un tour . Mais quel tour ! Je me retrouvais presque immédiatement avec une érection folle . < Prends-moi là , dans l'herbe , derrière les rochers ! > me fit-elle en m'entraînant derrière un amas de roches granitiques de l'époque quaternaire .. Christelle avait trente deux ans , moi , j'en avais trente huit . Nous savions donc parfaitement ce que nous aimions . C'était très simple d'aller directement "au fond des choses" . D'aller "au fondement" . Sans hésiter , sans tergiverser , sans faire de manière . Elle se coucha au sol , m'entraînant dans son élan . J'ouvrais son pantalon , elle ouvrait le mien . Ces situations sont souvent coquasses et provoquent des éclats de rire garantis ! Le pantalons aux chevilles , se retournant , se mettant à quatre pattes , Christelle me fit :< Prends-moi par là , j'en ai trop envie ! > . Moi , surpris , n'ayant pas vraiment de penchant pour la spéléo , je fûs quelque peu décontenancé . M'appliquant au mieux ; je pénétrais , non sans une certaine difficulté , la délicieuse personne avec fougue et excitation . La jeune femme , surexcitée , se mit à pousser de véritables cris de jouissances qui ne manquait pas de résonner dans la montagne , rappellant ces chansons tyroliennes , lyriques et modulées . Une vocation de "yödler" qui s'ignorait ... Je m'appliquais de mon mieux . Donnant des coups de reins à déboîter le fémur d'un boeuf . La belle , merveilleusement enculée , jouissait à en perdre la raison . Cela dura un bon moment . Christelle eut un premier orgasme lorsque je me mis à lui caresser le clitoris . Tournant sa tête pour m'embrasser , elle me fit : < Tu es un vrai salop ! > Je lui enfonçais à présent l'index et le médius dans le sexe . Jouant de mes doigts , je lui fis : < Tu aimes quand je te fouille ? > . Je l'enculais jusqu'à la garde . Batonnant son arrière train de mon gourdin turgescent . Au bout d'un nouveau long moment , arriva ce qui devait arriver , Christelle eut un second orgasme . Tout en nous interprétant un grand classique tyrolien en Do majeur qui résonna longuement dans la montagne savoyarde . Lorsque tout fût terminé , nous restâmes allongés une bonne demi-heure sur l'herbe devenue humide par la fraîcheur de la nuit . Profitant de ce silence pour faire , enfin , réellement connaissance . Il restait quatre jours de séjour dans ce lieu magnifique . Je l'ai enculé tous les soirs . Dans la remise à bois . Dans les toilettes . Derrière les rochers . Le dernier soir , samedi , pendant que tout le monde dégustait une fondue savoyarde en écoutant les deux guitaristes interpréter des chansons "folk" , elle m'a gratifié d'une pipe magistrale ... Il y avait du fromage aussi , mais pas du Comté . Je l'ai encore enculé un peu dans un des dortoirs où nous nous sommes fait surprendre par le gardien . Amusé , ce dernier nous à fait : < Redescendez quand même pour le dessert ! > ... Depuis , j'aime les enculées ... ____________________ Copyright B.J. - 2012 - Tous droits réservés - ____________________

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Attachée , menottée , yeux bandés , elle aime le "bondage" ...

Scéance de "Bondage" . Les yeux bandés , les mains menottées . Avec une complice , appellons-là Muriel , femme mariée de quarante ans , de temps à autre , nous nous adonnons à un dimanche après-midi "Bondage" . Elle fantasme sur ces situations . J'ai été initié à ces pratiques , il y a longtemps , par une jeune fille de vingt quatre ans , avec qui j'ai vécu quatre ans , alors que j'en avais déjà quarante deux . J'ai donc la formation idéale . Mon diplôme de "Maître" ... Muriel apprécie d'être attachée , menottée , les yeux bandés . Je lui fais subir de délicieux et suaves tourments qui la mettent dans des états délirants . Ses plaisirs indiscibles provoquent les miens . Lors des séquences de soumissions , c'est le paroxysme de la promener , tenue à la laisse , à quatre pattes . De la voir lever la cuisse contre les arbres du jardin , est réellement passionnant . Lors des séquences d'humiliations consenties , (et désirées), la voir se "lâcher" dans une petite bassine en métal , avec un jet sonore , est un moment affolant . Surtout avec un gode anal bien enfoncé . Parfois , pénétrée par ce gode anal et par un petit oeuf vibrant , dont je possède la "zappe de commande", je l'emmène , certains samedis après-midi , à l'hypermarché , en ville ou visiter un Musée . Même si elle me supplie de la traiter comme une chienne , je me refuse totalement de lui manquer du plus élémentaire des respects . Je la lêche longuement pour la récompenser de toutes ces merveilleuses déviances qui nous enivrent tous deux . Dans les séquences ou elle est contrainte à la fellation , attachée dans une petite cage de bois , la bouche maintenue ouverte par un anneaux maintenu par une sangle en cuir , autour de sa tête , je peux voir toute sa reconnaissance dans son regard . Très bientôt , nous allons inviter une jeune fille pour assister à nos scéances de stupres et de luxures . "Voir" , et regarder , uniquement . L'initiation viendra un autre jour , s'il y a demande ... Pour elle , il est très important d'avoir sorti sa sexualité de la chambre à coucher .

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Orgasme au salon de thé (Avec éjaculation sous la table) ...

Avec une complice . Nous avons élaboré un petit scénario coquin de plus . Nous aimions nous regarder nous masturber , l'un en face de l'autre . Dans un salon de thé de la ville , nous sommes arrivés chacun séparément . J'arrivais en premier à quinze heure . Je choisissais une table à l'écart , derrière le grand aquarium . Il y avait un couple de personnes âgées qui bavardaient en chuchotant . A une autre table , ne jeune femme feuilletait un magasine . Ma complice arriva vers quinze heure dix . S'installant à une table située en face de la mienne , elle pris sa commande . Nous étions séparés par une table vide . Je pouvais très rapidement découvrir que , sous sa jupe noire , elle ne portait aucun sous-vêtement . Nous faisions semblant de ne pas nous connaître et ce paramètre était hautement excitant . En observant les cuisses écartées de ma complice , sous la table , je me régalais du spectacle en ouvrant discrètement ma braguette . Regardant attentivement autour de moi , je constatais que personne n'avait encore remarqué notre petit jeu . Ma complice observait avec la même attention mes agissements . Je passais ma main droite sous la table pour entreprendre une discrète masturbation , lente et régulière . Un autre couple arriva . Une belle femme , la quarantaine rayonnante , accompagnée d'un monsieur très chic . Ils s'installèrent à une table près du mur du fond . Je retirais ma main de dessous la table . Ma complice ressera ses cuisses . Après quelques minutes d'attention , une fois que la ravissante serveuse fût repartie , après avoir pris sa commande , nous reprîmes notre petit jeu . A présent , ma complice , excitée comme moi , entreprit de se caresser discrètement sous la table . Je repris ma délicieuse masturbation . Etant attentif , jetant de discrets et furtifs regards autour de moi , je savourais cet instant d'un érotisme torride . Ce jeu durait depuis une bonne vingtaine de minutes . Le couple de personnes âgés se leva pour s'en aller . La serveuse vint débarasser la table . Elle me lança un curieux regard , par "en-dessous" , me gratifiant d'un sourire coquin . Ma complice et moi avions repris nos occupations . J'étais très excité . Elle aussi . Nous avions un mal fou à nous maîtriser et à dissimuler nos activités . Cela rajoutait encore à l'excitation . J'étais à deux doigts d'éjaculer . C'est là , en levant les yeux , tournant la tête sur ma droite , entre l'aquarium et le mur de pierres , que je découvris le visage de la serveuse , en haut des trois marches qui conduisaient au magasin . Avec un sourire et un regard vicieux , elle m'observait . Cette situation m'emmena au sommet de mon plaisir . J'éjaculais sous la table . Faisant tous les efforts possibles pour ne pas avoir de spasmes , de mouvements du corps , qui pourraient trahir ma superbe jouissance . Ma complice me souriait , plutôt surprise de me voir arriver "au bout" , moi qui me maîtrise toujours à la perfection . La ravissante serveuse leva le pouce de sa main droite et me fit un clin d'oeil avant de disparaître derrière le mur en souriant . Très gêné , je me levais , laissant tomber mon porte-monnaie exprès afin de pouvoir , avec un mouchoir en papier , nettoyer mon sperme qui maculait les tomettes brunes du sol . J'allais payer . La serveuse , en me rendant la monnaie me fit : < C'était bon ? > . J'étais plutôt confus et terriblement gêné . Ne sachant que répondre , je gardais le silence . Une fois dehors , je racontais tout à ma complice qui éclata de rire . Un des jours suivants , je retournais au salon de thé où l'acceuil fût des plus prometteurs . Mais cela fait l'objet d'un autre récit ...

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Avec une amie , se regarder se masturber , l'un face à l'autre ...

Avec une amie , se regarder se masturber , l'un en face de l'autre ... J'apprécie tout particulièrement cette petite spécialité . Être confortablement installés , elle sur le canapé , moi dans un fauteuil . Ou vice versa . L'un en face de l'autre . Séparés par une petite table basse sur laquelle il y a des petits gateaux , des jus de fruits . Chacun se masturbe en regardant l'autre faire de même . Très rapidement , l'excitation est à un haut niveau . Source de plaisirs indiscibles . Il est judicieux de faire des petites pauses (gateaux , café , jus de fruits) . Puis continuer en découvrant que , par palliers ,après chacune de ces pauses , il y a une gradation dans le plaisir . Sur entente tacite , cette situation peut se suffire à elle-même . Mais elle peut également être un excellent préliminaire . Personnellement j'apprécie la situation et , pour moi , elle se suffit à elle-même . J'ai eu les privilèges de vivre ces situations à plusieurs reprises avec de délicieuses complices . C'est intense , c'est gratifiant , c'est terriblement excitant et le plaisir est une véritable explosion . Avis aux amatrices ...

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Ma voisine me regardait me masturber depuis son balcon ...

Le souvenir d'une situation qui est devenu un fantasme SEX-traordinaire ... Il y a une dizaine d'années , je vivais dans une copropriété . Un immeuble résidentiel . Vivant au cinquième étage , souvent , les soirées d'été , je m'installais sur une chaise-longue . Je disposais une couverture sur la rambarde du balcon . A mes côtés je placais une boisson fraîche et un verre . Confortablement installé , je lisais jusqu'à la tombée du jour . Souvent il m'arrivait de m'endormir un peu dans la quiétude du soir . Une de ces soirées de l'été 1998 , je lisais un livre très érotique . En lisant , doucement , je me caressais . J'avais même sorti mon sexe . Pensant être en toute sécurité , je me masturbais lentement . J'avais refermé mon livre . La tête rejettée en arrière , je profitais du crépuscule avec bonheur . Soudain , ce sixième sens qui agit parfois , et toujours à notre insu , me fit ouvrir les yeux . Le sentiment d'être observé . Je tournais ma tête sur ma droite . Là , je découvrais le visage de ma voisine . Son buste penchée sur la rambarde de son balcon mitoyent au mien , elle m'observait depuis quelques minutes . J'eu ce réflexe naturel de tenter de cacher mon sexe . Elle me fit un sourire désarmant en me faisant < Bonsoir > . Je répondis poliment , terriblement gêné , presque honteux . < Il fait doux > commença t-elle . Nous engagions une conversation . Nous nous croisions souvent dans l'ascenceur ou dans l'escalier . Nous n'étions donc pas tout à fait des inconnus l'un pour l'autre . Seulement voilà , elle était mariée . Après un quart d'heures de civilités et de discusions banales , elle me souhaite une bonne nuit . Je restais avec une excitation folle . Me promettant de revivre cette situation hautement excitante . Les jours suivant furent plutôt pluvieux . Ce n'est que cinq où six jours plus tard que je m'installais à nouveau sur mon balcon . J'avais préparé ma "stratégie" . J'avais mis des lunettes de soleil . Ce qui me permettait de loucher en direction du balcon de ma voisine . Je faisais semblant de lire . Vers vingt et une heure quarante cinq , à l'arrivée du crépuscule , je vis la tête de ma voisine qui , de façon extrêmement discrète , observait dans ma direction . Disparaissant et réapparaissant . Cela dura ainsi , quelques minutes . Un voyeurisme des plus agréables qui me donnait une érection folle . Je sortais lentement mon sexe . Observant avec attention les réactions de la jeune femme . Je restais ainsi avec le sexe dressé . Ma voisine avait dû comprendre mon "plan" . Elle me fit un sourire en disant < C'est bon ? > . Je répondis aimablement par l'affirmative . < Je peux regarder ? > me fit-elle en mimant un mouvement masturbatoire de la main ... Nous avons passé ainsi cinq ou six soirées de cet été 1998 de cette manière . Il ne s'est jamais rien passé d'autre . Nous avons continué à nous croiser dans les communs . Parfois accompagnée de son mari , moi parfois accompagné de ma compagne . J'avais des éjaculations fabuleuses avec des jets qui allaient souvent au-delà d'un mètre . Aujourd'hui encore , lorsque je pense à ces moments , mon coeur fait un saut très agréable dans ma poitrine ... Chère voisine , si , par le plus grand des bonheurs , tu lis cette histoire , je serai prêt à tout (ou presque) pour te revoir ! Vivre cette situation , encore une fois , tu imagines un peu ? Je t'embrasse ... ;-)

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Comme de vrais salops , dans cette chambre d'hotel ...

;-) Lors de ce déplacement à Lyon , j'avais réservé une chambre dans un petit hotel à la sortie de la ville . Pour deux nuits . J'avais bien remarqué la beauté attractive de la jeune fille brune de l'acceuil . J'avais même bavardé longuement avec elle . Insidieusement , comme le petit salopio que je suis , j'avais orienté la conversation sur le cul . M'étant assuré que , dans la chambre , il y aurait la télévision , j'avais mon lecteur DVD dans la voiture . Je lui ai proposé de me rejoindre au bar , après son service qui terminait à vingt heure trente . A ma grande surprise , elle fût originale et accepta . Force est de constater qu'il y a encore des aventurières ... A vingt heure quarante cinq , la jeune fille vint me rejoindre à une petite table discrète dans le bar de l'hotel . Le relai de l'acceuil étant pris par un "robot" qui acceptait toutes la cartes bleues des personnes ayant réservé . Nous avons bavardé , plaisanté et rit de bon coeur à des vannes bien éculées mais toujours amusantes . Cela dura bien une bonne heure et demi à siroter des grenadines à l'eau et autres sodas allégés "light" . Après cette amorce , j'invitais la jeune fille à me rejoindre discrètement dans ma chambre , la 11 , ce numéro m'ayant toujours porté chance . J'étais installé dans le fauteuil , braguette ouverte , regardant un DVD porno "Cfnm" que j'avais introduit dans le lecteur DVD . Je me pignolais depuis un bon quart d'heure lorsque la jeune fille vint me rejoindre avec le "passe-partout" . Avec amusement , elle me surpris , bandant comme un salop , vautré dans le fauteuil . Elle s'assit sur le lit et , de son index , me fit signe de la rejoindre . Je ne me fis pas prier . En trois secondes j'étais assis à ses côtés . Après une pipe magistrale , je la déshabillais délicatement . M'allongeant sur le dos , elle me chevaucha comme une amazone . Nous avons niqué un long moment . Le DVD continuant à tourner , stimulant mes prouesses . Comme un vrai salop , dans cette chambre d'hotel ... Lorsque nous avions terminé notre belle "affaire" , la belle se revêtie pour aller rejoindre son mari et son foyer . Le lendemain soir , nous avons récidivé . Comme de vrais salops , dans cette chambre d'hotel . Avec une pensée affectueuse pour le cocu ... ;-)

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Elle , aimant voir , avec lui , aimant être vu ...

;-) D'agréables petites promenades en extérieurs avec elle . J'aime ces sorties , à deux , les jours de beaux temps . Avec une amie , j'aime à parcourir les sentiers de montagnes ou les chemins forestiers . Nous nous promenons en devisant , parlant de tout et de rien . Evoquant nos vies , nos activités professionnelles . Avec un scénario préétabli , nous nous amusons à créer des "situations" coquines et fripones . Elle sait me donner le signal du début des festivités en mimant une masturbation masculine ... ELLE et LUI ... Au détour d'un sentier , ELLE découvre LUI entrain de se masturber . ELLE reste dissimulée derrière le tronc d'un arbre , observant la scène . Au bout d'un laps de temps , ELLE arrive , nonchalante et entame la conversation . Puis ELLE continue son chemin ... LUI , au détour d'un sentier , à son tour découvre ELLE , accroupie , entrain de pisser . LUI observe cette scène que ELLE fait durer . ELLE se masturbe . Puis une conversation s'engage . Nous sommes très excités par ces situations que nous déclinons à plusieurs reprises dans des lieux divers . Nous nous livrons alors à des masturbations entrecoupées de pauses , marchant dans les sous-bois . Elle n'est pas ma maïtresse . Elle est une amie . Je ne suis pas son amant . Je suis un ami . Les choses sont donc parfaitement définies . Il n'y a aucun rapport physique . J'ai eu le privilège de réaliser ce fantasme avec quelques jeunes femmes . Ce fût toujours un enchantement paradisiaque . Je suis toujours à la recherche d'une "complice" pour vivre ces situations , encore et encore ... Je reste donc à la disposition de toute jeune femme intéressée ... ;-)

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Lui , aimant être vu , avec ELLE aimant voir ...

;-) Ces agréables petites soirées . J'aime partager ces soirées agréables avec une "complice" . Je suis plutôt bon cuisinier . J'aime donc cuisiner de bons petits plats , simples , diététiques et toujours légers . Une fois ma partenaire régalée , j'aime proposer des acivités coquines . Elaborer à deux des petits scénarios coquins et fripons . Masturbations communes , l'un en face de l'autre . Elle confortablement installée dans un fauteuil . Moi , confortablement installé sur le canapé . Il peut arriver que ce soit l'inverse . Elle , vêtue de façon très "classique" , d'une jupe , d'un pull fin , chaussée de souliers noirs à talons hauts . Moi , braguette ouverte , nous bavardons . Elle me donne le signal du début des festivités en écartant ses cuisses , relevant et posant ses jambes sur les acoudoirs du fauteuil . Je commence à me masturber doucement . Elle fait de même . Nous nous regardons avec attention . Nous échangeons des sourires . Au bout d'un quart d'heure , nous nous accordons une pause . Nous bavardons tout en dégustant des petits gateaux et un délicieux café . Puis , nous reprenons nos savoureuses occupations . Cela dure parfois entre deux , trois heures . Elle n'est pas ma maîtresse . Elle est une amie . Je ne suis pas son amant . Je suis un ami . Les choses sont donc parfaitement définies . Il n'y a aucun rapport physique . Ce ne sont que des situations masturbatoires . J'ai eu le privilège de vivre de tels moments avec quelques jeunes femmes . C'est tout simplement d'un enchantement paradisiaque . Je suis toujours à la recherche d'une nouvelle "complice" ... Je reste à l'entière disposition de toute jeune femme intéressée ... ;-)

Oncle Julien

Oncle Julien

 

Elle aime s'exhiber en me sachant dans les environs ...

;-) Nous élaborions , elle et moi , ensemble , des petits scénarios coquins que nous mettions en application le plus fidèlement possible .. Toujours avec prudence , attention et précaution ... Un des derniers scénarios se déroulait dans la salle d'attente d'une petite gare de province . ELLE , vêtue d'une jupe , d'un manteau , de bas noirs , chaussée de bottes noires à talons hauts , était assise sur le banc de bois , lisant une revue . Il ne faisait par très chaud en ce mois de mars . J'étais assis sur la banquette qui lui faisait face , mais tout à l'opposé . Nous faisions semblant de ne pas nous connaître . Au bout de quelques minutes , un inconnu vint s'assoir juste en face d'ELLE . Je faisais semblant d'être plongé dans la lecture de mon journal . Je pouvais l'observer . ELLE croisait et décroisait ses jambes , amplifiant de plus en plus le mouvement . Parfois , ELLE gardait les cuisses légèrement écartées . Je pouvais observer l'attitude de l'inconnu . Le quidam semblait de plus en plus "agité" . Moi , absorbé dans la lecture de la page sport de mon quotidien , je pouvais voir l'inconnu qui commençait à se toucher discrètement , louchant dans ma direction pour se rassurer que je ne remarquais rien . Ce jeu dura une dizaine de minutes . J'étais parfaitement conscient d'être "l'emmerdeur" ... ELLE , en rajoutant une louche , s'accroupie à côté de la banquette pour fouillier dans son grand sac . Les cuisses légèrement écartées . Pour le quidam le spectacle était sans doute affriolant . Pour nous c'était "le signal" de la suite . Conformément au scénario , je me levais . Je sortais de la salle d'attente . Le long du quai désert , j'avisais les toilettes . ELLE se leva . Sortant de la salle d'attente pour se diriger vers la sortie . Là , me rejoignant , suivant notre "plan" , j'entrais dans un des WC . Je fermais la porte derrière moi . Je montais sur la lunette avec prudence . De là haut , par dessus le mur , j'avais une vue d'ensemble superbe . L'inconnu ne tarda pas . ELLE se lavait les mains . Nous étions dans les toilettes "hommes" . Le quidam , ouvrant son pantalon se mit devant un des urinoirs . Animé de mouvements qui ne laissaient aucun doute sur son "activité" . Très rapidement il engagea la conversation . Le bougre semblait fébrile . Et comme beaucoup de ces mâles , incapables de se dominer , il entreprit d'avoir des propos obscènes , proposant même une pipe . ELLE , s'amusant de cette situation , lui répondit vertement qu'un vrai gentleman attend toujours les propositions de la dame , avant de faire les siennes ! Le quidam en perdait ses moyens , tremblant un peu . Bafouillant . C'est à ce moment que je sortais de ma cabine en toussotant . L'inconnu , sans demander son reste , se reboutonna et s'en alla prestement . ELLE et moi avons encore passé un excellent moment ... _______________________ Copyright - 2012 - B.J. - Tous droits réservés - ;-)

Oncle Julien

Oncle Julien

 

J'adore me régaler en lêchant un minou des soirées entières ...

J'adore me régaler d'un agréable minou . Assis devant une table , sur laquelle est assise une jeune femme , cuisses écartées . Me faisant face , elle me présente sa chatte . J'apprécie les chattes un peu "négligées" , avec des poils qui collent à de la "mouille" ... Ainsi , je peux passer des soirées entières à lêcher , à bouffer et à me régaler . Je passe de longs moments à sucer le petit bouton . Je passe de longs moments à fouiller , du bout de la langue , les plis et les replis . J'apprécie d'explorer toute la chatte . J'aime à récupérer le "jus" de fille et le déglutir longuement . La chatte , un peu "négligée" , d'une jeune fille , est une de mes plus grandes passions . Après une chaude journée d'été , après une randonnée , la chatte est tout simplement délicieuse . J'attends avec impatience mon prochain "gueuleton" ... ;-)

Oncle Julien

Oncle Julien

 

J'adore me faire sucer ...

J'aime me faire sucer . A gauche , sur la photo , c'est ma bite . Les tâches sur le tissus , autour de la braguette , sont "évocatrices" de mes "activités" ... En ce milieu du mois de juin , je me promenais en VTT le long d'un chemin qui longeait un étang . Il était neuf heures du matin Au détour d'un bosquet , je vois une jeune fille allongée dans l'herbe , entourée de livres et de feuilles de papier , éparses . Son vélo posé contre un tronc d'arbre . < Bonjour ! > fis-je en passant à quelques mètres . La jeune fille , me souriant , me rendit la politesse : < Bonjour ! > me fit-elle . Je m'arrêtais et commençais à bavarder . La matinée était magnifique . Je demandais : < Quelle drôle d'idée que de venir en ce lieu pour y travailler ! > La jeune fille , me répondit : < Je viens dans le calme pour réviser mon bac ! Je l'ai raté l'an dernier , et là , je le repasse , j'ai un écris demain matin ! > Nous fîmes connaissance . Je m'installais dans l'herbe , prêt de la jeune personne . J'appris qu'elle avait plus de dix huit ans et quatre mois et qu'elle tentait de repasser , pour le seconde fois , son bac , afin de pouvoir enfin commencer ses études de commerces . Au bout d'une demi heure , la discussion s'orienta sur le sexe . Nous parlions de la "friandise" qu'est le cunilingus et la fellation . Je proposais à la jeune fille de se laisser tenter par une "pause" récréative dans ses révisions . Elle parue enchantée par l'idée . Ouvrant la tirette de mon bermuda , je proposais ma "friandise" ... Ce matin-là restera dans ma mémoire .

Oncle Julien

Oncle Julien

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.