Aller au contenu
  • entries
    108
  • comments
    351
  • views
    37,727

About this blog

Entries in this blog

 

Qui suis je ??

Qui suis je ?   Une femme qui se sent nulle  Un être qui ne mérite pas le bonheur  Un monstre qui blesse les autres    Qui suis je ?   Un ange qui fait semblant de sourire  Un démon qui attise les flammes  Une sorcière qui ensorcele les autres    Qui suis je ?   Quelqu'un qui se cache pour pleurer  Un ptit bout de femme  qui se bat tout le temps  Un être qui ne veut plus souffrir    Qui suis je?   À vous de me le dire Qui voyez vous derrière ses mots  Une femme douce ou une horrible personne   

ptitangecathy

ptitangecathy

 

T aimer virtuellement

Tes douces mains dans mon cou effleurant ma peau Avec douceur je t ai serré contre moi , ton torse contre mes seins Impatient tes mains sur mes hanches tu as posés Mes mains sur ton torse pour te caresser et te faire frissonner Et dégrafer un à un chaque bouton de ta chemise Resplendissant ton sourire coquin me fait chavirer   Voulant te surprendre je retire ma robe légère Incandescent ton regard sur mes dessous coquin Rien ne t empêche de venir y déposer les mains Tu ne résistes plus et dépose de doux baisers Un a un  ils deviennent plus ciblés et plus passionnés Et de long frissons parcours tout mon corps Lentement tu fait glisser mon soutien gorge le long de mes épaules La chaleur du plaisir m envahit de plus en plus Et maintenant se sont tes lèvres que je veut sur ma peau Moment intense lors de ce contact divin de ta bouche Engourdie par ta bouche je commence a perdre pieds Ni toi ni moi ne voulons que cela s arrête Tous les deux nous allons atteindre le 7 éme ciel   Chaque geste chaque baisers nous transporte Ondulants nos corps se love l un contre l autre Mouillée mon entrejambes commence a l être Ma main se dirige doucement vers ton membre dressé Et toi tu finis de me déshabiller   Sensuellement tu laisse courir tes lèvres sur moi Impatiente je les veut sur mon sexe   Caressante ta langue se pose sur mon intimité Ensemble sur le lit , je m offre totalement a toi Ta langue s insinue tendrement en moi Avec douceur tu titilles ma perle d amour Impossible de résister à cette caresse Timidement je gémis mon plaisir   La vitesse de tes coups de langue augmentant Attraper tes cheveux entre mes mains pour te guider   Remonter tes lèvres vers mes seins tu fait Encore une fois je reste sur ma faim Aimer te faire désirer tu adore ca Lentement ton sexe tendu frotte sur le mien Imminente rencontre de nos corps enlacés Tendrement tu me pénètre cm par cm Entièrement en moi tu es enfin   J ondule mon bassin pour bien te sentir En moi tu commence a bouger lentement Sans faiblir tes va et viens s accélèrent Pris dans le tourbillon des milles plaisirs Encore et encore je crie mon plaisir Résister a tes coups de reins je n y arrive pas Enivrant est ce moment de pur extase   Quand va tu me laisser exploser de plaisir Une à une mes barrières s effondrent Et mon orgasme est là je le sens   Sans crier gare je me contracte totalement Anéantie par cet orgasme puissant   Dans un râle puissant Envahi par ton plaisir orgasmique Venir en moi est ton seul désir Irréel cela nous parait et pourtant si réel Encore l un contre l autre , toi en moi Nous nous dévorons du regard Nous ne voulons pas quitter ce lit Encore nous voulons partager cet intense plaisir   Redescendant lentement de cet orgasme Etourdie nous sommes totalement Atterir nous es encore difficile Le sourire aux lèvres nous restons ainsi Te sentir contre moi je le veut a jamais Immortalisés ce moment nous le voulons Et ne plus nous quitter nous avons décider                

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Douce caresse

Chaque parcelle de ma.peau  Attends de sentir la chaleur de tes doigts Risque imminent enflammement Excitation au plus au point  Sensation des plus exquise  Se laisser aller aux plaisirs   Douceur est le maître mot  Oh oui tu es très doué pour ça  Usé de tes mains pour que je succombé  Ça tu sais parfaitement le faire  Encore une fois tu arrive à me rendre dingue   Emprisonné mon plaisir entre tes mains  Te laisse la joie de le dompter    Savoir faire monter doucement la pression  Et ne pas la relâché un seul instant Ne surtout pas s arrêter en chemin  Suspendu à tes caresses je me laisse aller  Une douce chaleur m envahit  Encore s échappé de mes lèvres  Lentement la jouissance arrive  Le point de non retour est atteint Et sur cette dernière caresse je hurle mon plaisir

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Instant divin

Yeux bandés , mains menottées Je frôle ton corps du bout des doigts Ton odeur me fait perdre la raison  Près de toi je me sens si bien    Ma langue parcourt ta peau  Mes mains s aventure plus bas  Je te sens frémir de plaisir  Que j aime te mettre dans cet état    Attaché tu subis ma.folie  Tu es prisonnier de mes lèvres  Je me délecte de ton envie  Je que tu as terriblement envie de moi   Je retire le foulard , te rends la vue  Ton regard coquin croise le mien  Tu insistes pour que je te libéré les mains  Aussitôt , elles viennes sur ma peau brûlante   Mon être entier tremble, frissonne  On s embrasse , on s'abandonne Nos corps ne font plus qu un  On se laisse aller pour le plus grand des plaisirs 

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Ta faiblesse

Ma bouche  dans ton cou Des frissons sans pareils  Au creux de ton oreille Des mots doux se murmurent   M abreuvant à tes lèvres Pulpeuse et douce Ton sexe se gorge de sève Quand nos langues se frôlent   Glissant sur ton épaule Ta boussole s affole Souffle chaud sur ton torse Il se gonfle désirs   Embrassant celui ci Tu t enflamme de plus en plus Le brasier qui te consume Créer en toi pleins d émois   Sous la tension du désir Les battements de ton coeur Deviennent totalement incontrôlables Ton souffle s accélère   Courant ton ventre fébrile Tout en cheminant vers l aine Je taquine ton nombril Tu halète à perdre haleine   Au bout de celui ci Telle une audace cruciale Mon simple toucher lingual Viens t arracher des râles   M attardant tout en douceur Ma langue se perd Pour récolter cette goutte de douceur Jusqu au moment ultime  

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Premiere fois

Douce est l approche Enivrante est ton odeur Caresser ta joue , je ne peut m en empêcher Oserais je aller plus loin ? Un baiser nous unis Vont et viennent nos langues Rouge deviennent nos joues Ôtant tous nos tabous Nous nous laissons emporter Sans nous poser de questions   Nos corps nous trahissent Oui ils se désirent passionnément Une a une nos mains se baladent Sensation de bonheur à ce contact   Pourtant cela n es que le début On a encore beaucoup à découvrir Unis l un contre l autre Reprenons nos tendres caresses   Languissant d en découvrir plus Attendant chaque gestes avec impatience   Pourtant tout s accélère Rugissant d un désir intense Embarquons vers les mille et un plaisir Maintenant nos corps nus et enlacés Intensément nous fusionnons Enchevêtré l un dans l autre Réunis dans le plaisir Emportés dans les méandres du désirs   Faire plus qu un l un avec l autre Oui nous en mourrons d envie Irréel cela nous paraît et pourtant si réel Sensuellement nous nous laissons aller vers la jouissance

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Ta peau

Tout commence par un mot murmuré A peine soufflé au creux de l' oreille   Puis un tendre baiser est échangé Envoûtant et pleins de passions Augmentant le rythme cardiaque de nos coeurs Unissant nos langues dans une danse sensuelle   Monte alors en nous le désir Envahissant chaque parties de notre corps   Maîtriser notre désir est impossible Augmentant à chaque caresse Nos corps frissonne à l unisson Qui de toi ou de moi va succomber Une caresse ici, une autre là Envie irrésistible de goûter a nos peau   Viens ensuite les soupirs de plaisir Indescriptible cette sensation ressentie Enivrant à être saoul de desirs Nus et offerts l un à l autre Sans aucune retenue nos corps se mélangent   Atteignant le point de non retour   Maintenant nos cris emplissent la chambre Ôtant tout doute la jouissance est proche Intensément et brûlant nous jouissons a l unisson

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Tristesse d amour

Je ne supporte plus  Tu es partie et ça me tue  De l intérieur je me consume Et je finis par y perdre des plumes    Tu a ete  sournois  Tu t es emparé de mon coeur  Tu as  fait souffrir mon âme  Et depuis ton départ je broie du noir    Avec talent tu as fait couler mes larmes  Mes larmes et toi ça a été une grande histoire Vous vous êtes lier pour me faire souffrir Pour vous faire partir cela sera un long combat    Tristesse je ne te veut plus  Tu empêche mon coeur de vibrer  Un jour je trouverais un moyen  Une parade pour empêcher mes larmes de couler 

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Dans mes rêves

Dans mes rêves vous êtes telle Des diamants bruts  Reposant dans un écrin   Mes doigts vous caressent  Vous frôlent délicatement Avant de vous mettre en forme   Vous êtes un bien précieux  Qu il faut traiter avec délicatesse Pour vous rendre magnifique    Dans mes rêves messieurs  Je me délecte de votre beauté Et de l ivresse que vous provoquez       

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Aimeriez vous messieurs ?

Aimeriez vous si mon corps se pare de dentelles  De rubans , de soie, de perle de cristal  Si je me faisais cadeau, enrubannée de soie    Aimeriez vous si mes mains recouvertes d huile Papillonnais sur votre peau par de douces caresses  Si mes lèvres récoltais le doux nectar sucre de votre sel    Aimeriez vous si mes hanches épousait votre corps  Se cambrant avec délice au rythme de votre danse Sensuel va et viens qui cadencent avec ardeurs    Aimeriez vous si ma langue curieuse S égarais d aventure vers votre entre jambes  Découvrant des plaisirs souvent tenu secret   Aimeriez vous si après ce beau voyage  Que je recueille à mes lèvres gourmandes  Votre doux nectar distillé par votre jouissance 

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Absence

Tu es parti sans explication  Comme un fleuve vers la mer Tu as laissé un vide immense  Comme un trou noir dans l espace   J e n ai plus qu a souffrir Souffrir de ton absence  Elle me consumme de jours en jours Comme un feu de cheminée    Je n ai plus qu a pleurer  Un amour perdu a jamais  Me direz vous ce n es que virtuel Mais les sentiments eux sont bien reels

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Amie pour toujours

Tu as su me tendre la main  A cet instant ou je n allais pas bien  De nos rires , de nos confessions  Est née de l affection  Mais il ne faut pas que cela reste  Un simple mot de six lettres    Si un jour tu es en détresse  N hésite pas a me lancer un S.O.S Même si je trouve pas les mots  Même si je suis maladroite Tu pourras toujours compter sur moi  Peut importe la distance qui nous sépare    Il nous a fallu presque 5 ans  Pour enfin osée se parlées Mais depuis ce jour on ne se quitte plus  Tu es devenue la petite soeur  Que je n ai jamais eue  Dans mon coeur tu y a ta place 

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Pensées pour lui

Quand je pense à lui  Les larmes me viennent Ne plus entendre ces mots doux  Murmurés a mon oreille  Me laisse emplit de désespoir    Quand je pense a lui  Et que je ne le vois pas  Cette chaleur en moi  Disparaît en laissant place  A ce grand vide de tristesse    Quand je pense a lui  Mon coeur bat plus vite  Mais au fil des jours  Ses battements s amoindrissent  Jusqu au silence définitif 

ptitangecathy

ptitangecathy

 

J ai besoin de lui

C est le cri de mon coeur  Voulant se faire entendre  Derrière cet écran  Espérant se faire entendre  J ai besoin de lui  Grand besoin de ses mots  Besoin éminent  De cette douceur  Besoin terrifiant  De ses doux frissons  Tout les pourquoi du monde  Me suivent telle une ombre  Je me suis effondrée en larmes  A ne pouvoir y répondre  Tu n est pas la  Et je n ose imaginer  Ma vie sans toi   

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Emmene moi vers le plaisir

Etre amant , c est avant tout attirer votre regard  Même votre coeur , ne sait plus ou il en est et laisse faire votre imagination  Moment heureux et délicieux passés à deux  Enlacés dans le coeur, j aime ces instants de bonheur  Nuancés de mots doux en quête de soupirs  Envoutés nous sommes et voulons le rester    Mouvements et attitudes inattendus, désir d aimer sans retenue  Oublier, le temps , les idées qui s embrument Ivresse de mots et de douces sensations qui nous envahissent    Volonté de vivre à tout prix cet amour interdit  Etre ensemble c est tout ce que nous voulons  Ressentir ces doux frissons nous parcourirent  Soudain plus aucun tabous , ni de secret    Languir de ne pouvoir te toucher  Embrasser ta peau est mon seul désir    Plaisir devons nous le laisser nous envahir  Lacher prise nous avons décider  Alors nos mains nous laissons aller pour notre plaisir  Indélébile cela restera à jamais dans nos esprit  Savoir emmener l autre vers le plaisir  Important cela nous paraît  Rien n est plus merveilleux que ces moments partagés 

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Besoins d aimer et de fusionner

J ai envie de vous offrir ce present  Avec tout mon coeur, par mes mots vous caresser  Il est des êtres écorchés par la vie qui ne devrait pas se rencontrer    Blessés , leurs confiance est dur a obtenir  Enfermés sur elle même , elles ne s ouvrent pas facilement  Solitaire mais énormément de chose a offrir On ne se connait pas réellement mais il est deja souvent dur de se quitter  Imaginons nous face a face , mort de peur et intimidés  Ne sachant pas quoi dire , figés sur place , n osant bouger    Dans les yeux de l autre , voir l envie , la peur  daimer , la deviner    Après un baiser, juste volé sur le coin des lèvres , diner nous allons  Il n est pas luxueux , mais chaleureux et tamisés  Manger sans aucun appetit , ta main dans la mienne  Effleurée tes doigts , et admiré tes yeux si merveilleux  Rien que dans ces caresses , sentir toute ta tendresse    Et se regarder les yeux dans les yeux , tout d amour enveloppé  Tendrement prendre ton bras , ma tête sur ton epaule et dans la nuit s enfoncer    Dans cet hotel prendre une chambre , tel deux adolescent rougissant et bafouillant  Et de vite monter , pour vite se retrouver et vivre notre amour interdit    Contre la porte , a peine refermée , tes lèvres sur les miennes deposent un baiser  Avec delicatesse , nos langues se cherchent dans un merveilleux baiser  Les mains sur ton torse posées , cherche ta peau sous ta chemise  Instantanement sous ce tendre contact ton corps frissonne  Nos corps privés de caresses depuis un long moment reagissent  Et nos mains decouvrent chaque parcelle du corps de l autre  Resplendissant , ton regard pétillant me demande de continuer    Et les mains tendus , vers le lit en reculant , doucement s y allonger  Ton corps sur celui ci , tes bras m enlacant tendrement    Nonchalament l entrouvrir , ton torse devoilé , mes lèvres y depose un doux baiser  Oter cette chemise pour me regaler de ce torse qui me donne envie Sentir ta chaleur , mes lèvres decouvrant chaque parcelle de ta peau    Collé ma poitrine sur la tienne pour que tu sente mon desir  Opulente ma poitrine s ecrase sur la tienne  Ressentir ton desir , ma main descendant le long de ton corps  Puis remonter sur ton entrejambes deja gonflé  Sentir la chaleur a travers ton pantalon et doucement le deboutonner    Une main s aventurant dans ton pantalon Nos bouches se collent , ma main enlevant ton entrave  Intense est notre désir , ma main caresse ton entrejambes Sentir la chaleur de ton membre, et le sentir gonflé entre mes doigts     N y tenant plus , mes lèvres humidifier , le frôle, le caresse   Et ton corps ondule , ton sexe s enfonce doucement entre mes lèvres    Fébrilement tous les deux on se caressent , nos respirations s accélèrent Avec délicatesse , tu me fait basculer sur le dos  Immense envie qui nous fait frissonner qui quand ton corps rencontre le mien  Raide ton membre , contre mon sexe humide  Excités nos corps vibrent de ce contact    Quand n y tenant plus ton sexe je guide en moi  Une fois prêt , d un mouvement du bassin tu me pénètre    Un râle tu pousse quand au plus profond de moi tu t enfonce  Nos corps commence à lentement onduler dans un doux rythme régulier    Et de lentement accélérer pour t insérer au plus profond de mon puits d amour  Ta respiration devient saccadé à chaque fois que tu t enfonce en moi    Fiévreusement on se donne l un à l autre dans une merveilleuse étreinte passionnée Un besoin de caresser, ces corps échauffés  Sans se concerter s éloigner , pour de ta bouche déguster mon nectar  Irrésistiblement enfouir ta tête entre mes jambes  Oublier les tabous , j approche ma bouche de ton membre pour le sucer  Nus allongés sur le dos , je me positionne pour te chevauchée  Nos sexes ce contracte , mon sexe humide empalée sur le tien  Et dans cette merveilleuse union , nos cris annoncent cette jouissance qui nous envahit  Rouler sur le côté ton sexe encore en moi , essouflés prêt a recommencer 

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Mon coeur ne veut plus

Mon coeur ne veut plus  Cette douleur de mon enfance  Mon coeur ne veut plus Souffrir de la perte d un etre cher  Mon coeur ne veut plus  Subir la moquerie Mon coeur ne veut plus  Connaitre la douleur d un amour perdu Mon coeur veut De l amour a foison Mon coeur veut  Connaitre la joie et le bonheur Mon coeur veut  Tout simplement etre heureux     

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Un amour indéfinissable

Il n y a pas un instant  Ou je ne pense pas a toi  Mais je préfère les moments  Ou tu es avec moi    Ces petits moments  je te les réserve  Pour moi, ils sont privilégiés Tu occupes tout mon univers    Chaque fois que je te vois  Mon coeur s emballe, c est délicieux Mes pensées ne sont que pour toi  Mon ame s illumine de milles feux    Chaque jour qui passe  Mon amour est de plus en plus fort  Quant tu n es pas a coté de moi  Je ressens ce manque de toi   

ptitangecathy

ptitangecathy

 

L étudiante

Fraîchement débarquée de ma petite ville me voilà à Paris dans cette immense ville où je me sens totalement perdue. Je viens y faire mes études. Je vais devoir à présent me faire des amis ,chose compliquée car je suis d'un naturel timide et très réservée. Pour commencer je vais déjà finir de m'installer dans ce minuscule appartement. Quelques semaines après mon installation et que j ai découvert un peu la ville, ma première journée de cours débute. Je rentre dans cet amphithéâtre et m'installe au premier rang. L'amphi se remplit rapidement et quand je tourne la tête sur ma droite,  je m'aperçois qu'un jeune homme, habillé de façon classe et arborant une paire de lunette, est assis à côté de moi. Il me sourit quand il voit que je le regarde, ce qui me fait rougir instantanément. Puis je tourne la tête sur la gauche et là, quelle surprise !  un tout autre genre de mec est assis la et me reluque Ce mec est à l'opposé de celui de ma droite ;  il a un côté Bad boy avec sa veste en cuir, ses piercing et ses tatouages .Je ne m'imaginais pas voir ce genre de mec en cours de littérature. Ses yeux d un bleu indigo me perturbent,  on ne peut s'empêcher de plonger dedans .  "Eh bien je vois que tu ne te gênes pas "  Oups est ce à moi qu'il parle ? et bien ... apparemment oui ! "Euh euh " voilà que je n arrive plus à parler , il me regarde et éclate de rire, moi je pique un fard et si je pouvais me cacher sous la table je le ferais . Malheureusement le professeur rentre à ce moment là et le cours débute, j essaie de rester concentrée mais j ai du mal, j ai très envie de le regarder . Le cours se termine et le gentil garçon de ma droite se présente : "Salut, moi c'est Nicolas , tu es nouvelle à ce que je vois, ça te dirais d'aller prendre un verre pour faire connaissance ?" Mince comment je vais pouvoir refuser ?  Mais quand je m'aperçois que ce Bad boy approche je décide d'accepter l'invitation. "Allons y Nicolas " et je commence à avancer, Nicolas me suit, instinctivement je me retourne et je le vois là derrière nous à nous regarder nous éloigner. Je passe la fin d'après midi en compagnie de Nicolas : ce mec est super gentil et je pense que l'on va bien s'entendre, mais mes pensées divaguent par ce mec   Je demande à Nicolas s'il le connait et il me répond bien sur qu'il ne le connait pas  . J'apprend donc qu'il s appelle Mathias et qu'il est en seconde année. Nicolas me conseille de ne pas trop le fréquenter. Cette journée a été intéressante, je rentre à mon studio et m'installe devant la télé sur mon lit et je me mets à rêvasser de lui, de Mathias . Pourquoi ce mec m'obsède t'il ?  je ne le sais pas, mais je vais devoir le découvrir . Je m'endors et mes rêves se font érotiques  , j'imagine Mathias sur moi, entrain d'embrasser chaque parcelle de mon corps, de me caresser de ses longs doigts, de sa langue sur mon intimité, de son sexe en moi. Je me réveille en sursaut en sueur et excitée comme jamais .  Demain j espère de nouveau le croiser,  qu'il va venir m aborder, mais je ne me fais pas d'illusion moi, la jeune fille coincée qui sort de sa campagne, ne l'intéresse pas du tout Après cette nuit remplie de rêves torrides, je m'éveillai doucement, mon corps ressentant encore l'excitation de ces rêves . Je me lève et file sous la douche, je me savonne, mes mains s'attardent sur mes seins qui pointent rapidement, je sens mon entrejambe s'humidifier,serais -  je devenue folle? Je ne peut pas faire ça et je ne l' ai même jamais fait puisque l'on m'a toujours dit que ce n' était pas bien . Mais à cause de ce Mathias, mon corps réagit et il me donne envie de faire ces choses interdites. Mais pour aujourd'hui j'y résisterai encore.Ces limites sont là pour mon bien m'a t'on appris à l' adolescence. Je quitte mon appartement et vais prendre le  métro direction la fac, pendant ce trajet mon esprit divague de nouveau vers Mathias. Je nous imagine,collés l'un à l'autre, ses lèvres qui déposent des baisers dans mon cou , son sexe tendu contre mes fesses, moi qui ondule  du bassin pour me frotter encore plus et le rendre dingue. J'arrive à destination et il faut vraiment que j'arrête d'avoir ce genre de pensées, jamais je n'oserais faire ça surtout le métro.  Je retrouve Nicolas à l'entrée de la fac et nous rentrons ensemble assister à notre cours . Il est vraiment gentil , c'est un garçon comme cela qu'il me faut. Je sens que je l intéresse, mais dès que Mathias franchit la porte, plus rien d'autre n'a d'importance, je ne vois plus que lui et ses magnifiques yeux. De nouveau, il s'assoit à côté de moi. Je suis mal à l'aise mais lui, pas du tout.  "Salut, comment vas-tu aujourd'hui? "   Me tourne vers lui et  lui souris bêtement.  "...Je vais bien merci... " j'arrive à peine à articuler.  " Ça te dirait de m'accompagner à une soirée samedi soir? " C 'est bien à moi qu'il parle ? Je suis prise de panique mais il m' attire tellement...... J ' accepte dans un souffle, ce n' est pas moi , ce n'est plus moi qui lui répond . " Euh oui,mais ça se passe ou cette soirée?" " C'est une surprise habille toi joliment. "  Voilà tout ce que je sais, et cela ne va pas m'aider à calmer mes envies bien au contraire. Nicolas me regarde et ne comprend pas que j'ai pu accepter cette invitation alors qu'il m'avait mise en garde, à vrai dire moi non plus je ne le sais pas....  Mais mon dieu samedi c'est demain ! Comment vais-je m'habiller ? ( eh oui les femmes on n'a jamais rien à se mettre ). Je passe ma garde robe au crible et trouve finalement une petite robe noire classique mais indémodable, accompagnée de talons pas trop hauts, ça devrait le faire. Je dois me reposer pour demain et de nouveau mes rêves se font encore plus chauds. Cette fois, je vois Mathias en face de moi sexe tendu, il s'avance vers moi et je le saisis entre mes lèvres, j'entends nos soupirs remplirent la pièce. Puis, il quitte ma bouche, m'allonge sur le dos et pose sa langue sur mon intimité. Doucement,sa langue ouvre mes lèvres et viennent trouver cette petite perle enfermée dans son écrin, il la fait rouler délicatement sous sa langue. Cette fois se sont mes soupirs que l'on entend, la température augmente de plus en plus. Boum, un bruit sourd se fait entendre et me sort de ce rêve , je suis trempée de sueur et d'excitation, je m'aperçois qu'une de mes mains s'est égarée entre mes cuisses. Je la retire rapidement, honteuse. J'ai beau avoir 20 ans mais je suis encore vierge et j'espère donner cette virginité à un homme qui la mérite . En attendant, il est 4 h du matin, mon voisin m'a réveillé et je suis déjà impatiente d'être à ce soir et de le retrouver.     Ça y est nous y sommes et il est l'heure de rejoindre Mathias, on c'est donnés rendez vous devant le café qui se trouve à côté de l université. Plus je m approche du café plus mon coeur tape dans ma poitrine, je suis morte de trouille . Au loin je le vois,adossé au mur, il à l air si mauvais garçon. Mais pourquoi j'ai accepté ce rendez vous !! Je devrais peut être faire demi-tour. Oups, il m'a vue et s'approche de moi à grand pas, il est vêtu d'un jean noir assez moulant, d'un tee-shirt blanc qui moule son torse à la perfection et sa veste en cuir qui ne le quitte jamais . "Bonsoir Cathy " "Bon..bonsoir "j'arrive à peine à articuler ce qui le fait beaucoup sourire. " Allons-y " et je le suis sans savoir ou nous allons , on descend dans le métro il est bondé à cette heure. La rame arrive et on s'avance pour y pénétrer, Mathias se retrouve collé dans mon dos ce qui a pour effet de m'électriser instantanément je repense à la scène que j'avais imaginée, mais rien ne  s'est produit, il est resté collé derrière moi, silencieux, le regard perdu dans le vague. 3 stations plus tard il me fit signe que nous descendions, nous étions dans un quartier que je ne connaissais pas, il y avait pleins de petits bouquinistes. J'étais surprise, je ne m'attendais pas à ça, je pensais qu'il allait m'emmener dans un bar glauque, mais non. Nous sommes entrés dans une petite librairie, il salua le libraire et il semblait bien le connaître, décidément Mathias était pleins de mystère. Il m'a emmené vers le fond de la boutique,dans un petit coin où se trouvait des oeuvres rares. " j'ai pensé que cela pourrait te plaire" me dit-il " Wahou j'adore ! Merci de m'avoir emmenée ici " Je restais ébahi devant cette collection de livres,nous sommes restés un long moment a regarder plusieurs exemplaires. Mathias s'était rapproché de moi, il était à présent derrière moi, je sentis sa main sur ma hanche mais je ne me dégageais pas, ce contact était agréable puis je sentis ses lèvres dans mon cou, je penchais la tête en arrière pour savourer ce baiser. Il me fit me retourner et m'embrassa doucement, nos langues se mirent a jouer ensemble, j'avais chaud...  mais il été (était) impensable qu'il se passe quoi que ce soit ici, là maintenant. Mathias me plaqua contre une étagère de livres, il se pressa contre moi  une de ses mains vint pétrir ma poitrine qui darda sous cet assaut j'haletai sous ses caresses, je sentais son érection contre moi.  Entre 2 baisers je l'interrompais, et cherchant mes mots je dus lui avouer que je n'avais jamais fait ça. Il me sourit et me dit " moi non plus je n'ai jamais fait ça ici "  " Non mais tu ne comprends pas, je n'ai jamais fait l'amour, je suis vierge Mathias " Il resta figé face à moi, il était bouche bée. J'ai cru qu'il allait simplement me laisser là et partir, et bien non. " ma douce ce n'est pas un problème " il se mit à me sourire. J'étais surprise mais ravie. Il s'approcha de nouveau de moi et m'embrassa de plus belle sa bouche descendit dans mon cou et il baissa le décolleté de ma robe, à travers la dentelle de mon soutiens gorge il lécha mon téton durci. Son autre main caressa mon flanc puis ma cuisse, il remonta délicatement ma robe et fit glisser ses doigts contre la dentelle de mon shorty, j'étais déjà trempée à ce moment là. "Humm je vois que tu mouille "  Il écarta mon shorty sur le côté et fit glisser ses doigts sur ma fente, il le fit avec une telle lenteur que que s'en était divin. De ses doigts il explora ma fente sans jamais me pénétrer il écarta mes lèvres et mit à nue cette petite perle, il la fit rouler entre ses doigts ce qui me fit gémir, il plaqua son autre main sur ma bouche pour ne pas que le bouquiniste nous entende. Il était doux et continua de faire rouler mon clitoris entre ses doigts, je gémissais de plus en plus et pour me faire taire il m'embrassa. Je sentis une douce chaleur m'envahir,j'étais sur le point de jouir sous ses doigts experts, dans un long gémissement je jouis sur ses doigts, mes jambes ne me portaient plus tellement ce fût puissant, il me rattrapa et il m'enlaça sans cesser de m'embrasser. Quand il me relâcha , j'étais encore fébrile mais je reprenais mes esprits. Nous quittâmes la librairie et nous sommes retournés au métro.  Mathias avait de nouveau cet air sombre, pourquoi réagit-il comme ça ? Je ne le savais pas mais j'essaierais de le découvrir. Une fois devant le café, il m'embrassa tendrement. " A très bientôt ma douce, pour une nouvelle expérience " " j'ai déjà hâte " Je rentrais chez moi toute légère et je m'endormis en rêvant de ce merveilleux moment passez avec lui . Après une nuit emplie de doux rêves, je dus m'extirper du lit a regrets, une nouvelle journée de cours m'attendait et je l'espère une nouvelle rencontre avec Mathias. Je sortis de chez moi habillée d'une petite jupe en jeans, d'un décolleté et d'une petite paire de ballerines. La galère des transports passées j'arrive enfin à la fac, j'y retrouve Nicolas, il s'avance vers moi d'un pas élancé, il est élégant et attirant mais mon esprit ne pense plus qu'à Mathias. Arrivé a ma hauteur Nicolas se penche pour me faire la bise, ses yeux se plongèrent instantanément dans mon décolleté, je ne dit rien et me contentais de lui sourire. Il été troublé et je trouvais ça mignon mais je ne voulais pas le laisser espérer quoi que ce soit de moi car c'est Mathias que je voulais . Dans l'après-midi , je me suis assise dans l'amphi entre Mathias et Nicolas, j'essaie d'écouter le cours mais la main de Mathias qui glisse sur ma cuisse me perturbe, je ne cesse de gesticuler. Sa main monte de plus en plus haut et mon souffle s'accélère. Je ne dois rien laisser paraitre mais j'ai du mal, j'ai envie de sentir de nouveau ses doigts sur mon intimité, j'ai envie qu'il me fasse jouir de nouveau. Nicolas quand à lui nous regarde du coin de l'oeil et je vois qu'il se pose des questions, je les surprend, lui et Mathias a échanger un regard mais je n'y porte pas attention car Mathias continue de me caresser, lentement. Mathias se penche vers moi et me susurre à l'oreille que je vais devoir attendre pour notre prochaine séance de plaisir mais qu'il en meurt déjà d'envie. "Rendez-vous ce soir ma douce devant le même café que l'autre jour" La journée de cours se termina, j'avais hâte de rentrer chez moi et retrouver Mathias pour cette nouvelle surprise. Le soir venu je le rejoint comme convenu, il me pris dans ses bras et m'embrassa fougueusement ses mains dans mon dos descendant sur mes fesses .  Quand il a relâché son emprise je lui ai demandé "Où allons nous cette fois ? " "Petite curieuse, tu veux savoir où je vais de nouveau te faire jouir, mais tu va devoir attendre d'y être. " Je rougis de sa façon assez cru de me dire les choses mais j'aimais beaucoup ça . Comme la dernière fois nous prenons le métro, mais cette fois il se colla derrière moi et m'enlaça au creux de ses bras, j'été toute émoustillée. Nous voilà sortis du métro, mais où étions-nous ?? Je ne connaissais pas ce quartier . " Prête ma douce pour jouir dans un lieu public, tu va devoir être à nouveau silencieuse " Mais où m'emmenait t'il, faire ça dans un lieu public... non je ne pouvais pas, mais il ne l'entendait pas de cette oreille et il m'entrainait vers la grand bibliothèque de Paris. Alors, nous allons encore restés dans le monde du livre ; "Ma douce je sais que tu te sens à l'aise au milieu des livres donc j'ai eu cette idée !" Nous pénétrons dans la bibliothèque et avançons dans les allées, il y avait un monde fou assis aux tables en train de travailler, mais comment allait-il s'y prendre pour me faire ça dans un lieu aussi ouvert et rempli de monde " Suis moi " me dit-il, je le suivis et nous nous sommes retrouvés dans le fond de la salle où il y avait beaucoup de tables mais peu de monde . Il choisit une table un peu plus cachée et m'y fit asseoir ." mais t'es dingue on va nous voir ici " " fais moi confiance ma douce" Il s'installa entre mes jambes et m'embrassa délicatement, je me laissais aller sous son baiser, sa main parcouru ma nuque puis elle descendit sur ma poitrine au dessus des vêtements avant de passer en dessous. Il me caressa à travers la dentelle de mon soutien-gorge et me fit pointer instantanément, son autre main partait, elle, à l'exploration de mon entre jambe. Il fit glisser ses doigts sur mon shorty et très vite l'écarta pour jouer avec mon clito déjà gonflé, mes gémissements étaient étouffés par ses baisers. Je ne pouvais m'empêcher de vérifier si personne ne nous voyait mais apparemment nous passions inaperçu. Il quitta mes lèvres pour venir embrasser mes seins , il en fit sortir un de son carcan pour le lécher, le sucer. Je me mordais les lèvres pour ne pas laisser échapper mes gémissements. Il se redressa me regarda intensément et me dit " Prête ma douce à t'offrir à moi ?" Un mouvement de panique me saisi. Non je ne pouvais pas perdre ma virginité là comme ça au milieu d'un tel endroit. " Ne t'inquiète pas ma douce je ne vais pas te prendre là, maintenant, pas comme ça " Ouf j'étais soulagée, mais qu'allait-il me faire . " je vais te faire goûter un autre plaisir ma douce celui de ma langue " Non, il ne va pas faire ça là, je n'y crois pas, mais si il en avait bien l'intention. " Appuie toi sur la table ma douce, écarte les jambes et laisse moi faire " Sous ses ordres je ne pouvais faire que ce qu'il me demandait. J'écartais les jambes et je le vis se baisser et mettre sa tête entre mes cuisses, sa langue commença a me lécher au travers du tissu de mon shorty et c'était déjà divin, comment allais-je pouvoir rester silencieuse sous cette caresse buccale. Il glissa ses doigts sous l'élastique de mon shorty et le fit glisser pour me l'enlever, une fois libérée de ce tissu, il repris là ou il s'était arrêté mais cette fois sa langue directement sur mon intimité, ce fut une explosion de sensations pour moi et je ne pus retenir un profond gémissements. Il explora de sa langue chaque recoin de mon sexe, il suçait et léchait mon clito. Moi je prenais mon pied, les yeux fermés la tête en arrière en pleins milieu de cette bibliothèque. Il accéléra encore et encore et je gémissais de plus en plus au risque de me faire entendre mais je m en fichais, tout ce que je voulais c'est qu'il me fasse jouir là maintenant avec sa langue , mais Mathias n'en avait pas fini avec moi. Il continuait de faire jouer sa langue et a un moment, je sentis un doigts à l'entrée de mon antre, je redressais la tête et croisais son regard pour avoir mon accord, d'un signe je lui dit oui même si j'avais peur de souffrir . Il sentit ma crispation et redoubla d'attention avec sa langue sur mon sexe ce qui me fit oublier ce qu'il allait faire, puis je sentis son doigt pousser doucement à l'entrée de mon antre, il le faisait avec tant de délicatesse que je ne sentis aucune douleur, sans que je m'en aperçoive son doigt me pénétrait à présent et il décupla mon plaisir, il commença à le faire doucement bouger en moi, je n'en pouvais plus il allait me faire jouir . Il s'arrêta un instant, me regarda et me dit " jouis ma douce lâche-toi " Il reprit et je sentis cette explosion en moi, cette jouissance m'envahir et dans un cri je jouis...  j'étais encore en train de jouir quand on entendit des pas, et oui mon orgasme n'avait pas du passer inaperçu. Il me fit me lever, mais mes jambes étaient encore flageolante, je dus le suivre et il m'entraina avec lui. On riait tous les deux et on réussi à sortir sans se faire attraper, nous sommes dingues mais si je devais recommencer je le referais sans souci. Une fois dehors, le portable de Mathias sonna, il répondit et s'éloigna un peu mais j'écoutais sa conversation. " Oui mec, je te dis mec que je vais y arriver, j ai déjà bien avancé ce soir, au prochain coup j'aurais réussi et tu aura perdu." Il avait raccroché et s'approcha de moi " DSL c'était un pote " Sur le coup sa conversation ne me perturba pas. On se promena un peu ensemble et il me reconduit chez moi. Mathias avait de nouveau cet air sombre que je n'aimais pas, mais bientôt j'allais découvrir la sombre vérité. Après l'avoir quitté avec un baiser passionné, je me retrouvais chez moi, seule, je repensais à ce moment dans la bibliothèque et me dit que j'étais folle mais que c'étais tellement bon que la prochaine fois je pense que je serais prête à offrir ma virginité à Mathias. Mais une fois dans mon lit je repensais à sa conversation téléphonique et je ne sais pourquoi quelque chose me chiffonnait, à qui pouvait il parler et quand il a dit "j'ai bien avancé ce soir" étais ce de moi qu'il parlait . Je m'endormie avec des tonnes de questions en tête mais l'avenir me donnera bien vite les réponses à mes questions....        

ptitangecathy

ptitangecathy

 

irréels et pourtant si réels

J aime le frisson qui m envahit A chacun de tes mots J aime les battements de mon coeur Quand tu me dit que tu me désire J aime tes mots si doux Qui me font totalement fondre J aime cette confiance Que tu m'a précieusement offerte J aime cette amitié, amour Qui nous réuni tous les jours J aime ces sentiments forts Qui sont irréels et pourtant si réels

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Une page se tourne

On c est rencontré par hasard On a passés des heures a discuté On a été très bavard On a échangés nos malheurs On sait liés d une amitié On a partagés des moments plus intimes On a été plus loin qu il ne l aurait fallu On a franchi la ligne infime On a dit des mots puissants On ne l ai a pas regrettés Tu as pris tes distance Tu ma blessée Tu ma laissé sans nouvelles Tu as eteins la flamme qui brûler pour toi Tu regrettera peut etre un jour de m avoir jeté a la poubelle Tu me dira peut être un jour ce que je représenté pour toi

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Amour dévoilé

Quand je pense a toi Mon coeur s emballe de joie Je sens mon bonheur si grand Que j ai peur par moment Pas une nuit , pas une journée Sans que tu sois dans mes pensées Les moments que je passe avec toi Sont mes bien les plus précieux Chaque mots écrits de ta main Sont gravés au fond de mon coeur Chaque mots prononcés par toi Sont gravés à jamais dans mon esprit Je t ai perdu deux fois Et cela ma terriblement peinée Te perdre une troisième Serait pour moi une grande déception

ptitangecathy

ptitangecathy

 

Une rencontre merveilleuse

Montpellier 10h. Mon train vient d’arriver, je suis morte d impatience, enfin je vais le rencontrer et voir quelles surprises il m’a réservé. Cela fait plusieurs mois que nous échangeons via le net et il y a 2 semaines de ça, il m’a invitée à le rejoindre. J’ai longtemps hésité car on ne s’est jamais vu. J’ai dix mille questions en tête : et si je ne lui plaisais pas, et si lui ne m’attirait pas je fais quoi (je prends mes jambes à mon cou et fuis)… N’y pensons pas, ça va bien se passer. 10h02 je descends du train (grrr saleté de valises, pourquoi nous les femmes on promène toujours notre armoire ?) Ca y est me voila sur le quai, même pas une âme généreuse pour m aider, même plus de galanterie de nos jours. 10h04 brrrrrrrr mon téléphone vibre un sms de Yann : "Je ne peux venir te rejoindre à la gare, pris par une réunion de dernière minute, va à l’hôtel que j’ai réservé je t’y rejoins dès que possible. Je t adore. Yann" Ca commence bien, me voilà seule dans cette ville inconnue. Bon… direction les taxis pour rejoindre l’hôtel. Me voila devant cet immense hôtel. Waouuh il ne s’est pas moqué de moi, cet hôtel est super luxueux. J’entre dans le hall, me dirige vers l’accueil et demande ma chambre. Un bagagistes se charge de ma valise et m’accompagne. Je glisse ma carte dans la serrure de la porte et là, surprise, ce n’est pas une simple chambre mais une suite avec jacuzzi ! Cet homme est fou, il a dû se ruiner ! Je découvre le lit… un lit king size (ouh la la ! On va pouvoir en faire des folies). Je m’allonge dessus, il est confortable, je me sens bien, détendue et je m’endors. Une caresse douce sur ma joue me sort de mon sommeil, je sursaute car je me pensais seule, je me redresse brusquement effrayée, les yeux écarquillés , il est là, en face de moi, il me regarde désolé de m’avoir fait si peur. Une fois la surprise passée, je me rapproche de lui, il me prend la main et la caresse délicatement, je tremble encore mais je m’apaise très vite à son contact. Il se rapproche encore et là, il me passe une main dans la nuque, m’attire à lui et me donne un baiser passionné, son autre main caresse mon dos. Ce baiser dure de longues minutes mais c’est si bon de le sentir enfin contre moi. Ce moment, je l ai tant rêvé et désiré. Notre étreinte finie, on se regarde. Il se décide à me dire « Heureux que tu sois enfin là, Cathy ! ». (Ouffff j’ai l’air de lui plaire !) Ohhhh j ai dormi si longtemps il est déjà 18h15. Il est temps que je me prépare pour notre soirée. Eh oui, il a réservé un restaurant, il a vraiment tout prévu ! Cet homme est un amour. Je me lève du lit, et prends 5 mn pour l’observer, il est d’une telle élégance ! Il porte un costume noir, une chemise rouge (hannn je craque mais chuttt je ne lui dirai que plus tard). « Yann je file sous la douche, je dois être présentable pour ce soir ! ». Une fois dans la salle de bain, je fais couler l’eau pendant que je me déshabille (j’ai laissé la porte ouverte si jamais Yann voulait me rejoindre) J’entre sous la douche chaude… Hummm que c’est délicieux cette eau qui glisse sur ma peau, mes mains caressent mon corps avec le savon, et mon regard se dirige vers la porte. Je le surprends entrain de m’admirer, je décide donc de le rendre fou. Doucement mes mains caressent mes seins, je suis le galbe de chacun d’entre eux puis je glisse sur mon ventre, sur mon pubis lisse, mes cuisses et là, de nouveau je le regarde. Son regard est plein d envie. Je me rince en continuant ces douces caresses, et sors enfin. Yann est toujours là. Il me tend une serviette et m’enroule dedans. Je me retrouve dans ses bras (purée j’ai tellement envie de lui… mais allez Cathy courage, résiste !) Il relâche son étreinte, et nous sortons de la salle de bain, sur le lit un ensemble de lingerie, des bas, une robe noire m’attendent. Cet homme me prend pour une princesse ! J’enfile mes vêtements et chausse mes escarpins, il me regarde et me dit que je suis magnifique. J’en reste toute retournée. On m’a rarement fait ce genre de compliment. Départ pour le restaurant et je sais que cette soirée va être pleine de surprises . Une suite? Nous voilà partis pour le restaurant, nous sommes là devant l’ascenseur, nos regards se croisent, sa main est autour de ma taille et parfois il ose la descendre sur mes fesses (mmmh... que j aime quand il fait ça). La porte de l'ascenseur s'ouvre et nous nous y engouffrons. La porte se ferme et là, Yann me plaque contre la paroi, ses mains glissent sous ma robe, caressent la dentelle de mes bas, nous échangeons un baiser passionné, plein d’envie, il devient plus aventureux et se met à caresser mon string. Celui-ci est déjà très humide mais comment vais-je faire pour ne pas le tremper d’ici la fin de la soirée ? Yann me glisse à l’oreille "Je veux te rendre folle d'excitation, comme toi tu l’as fait sous la douche tout à l’heure" ( oh oh Monsieur veut jouer, eh bien jouons). Je réajuste ma robe avant que l'ascenseur n’arrive à destination, il saisit ma main et m'entraîne vers la sortie, un voiturier amène la voiture, il m’ouvre la porte et je m'installe confortablement. (Serais-je dans un conte de fées ?) Yann s'installe au volant, je le dévore des yeux, il me fait totalement craquer, il m annonce que le trajet va être assez long car le restaurant n'est pas tout près. Ok cela ne me gène pas, bien au contraire, je vais pouvoir en profiter (mode diablesse). Je place ma main sur sa cuisse, et du bout de mes doigts je le caresse délicatement, il ne dit rien et reste concentré sur la route. Je monte ma main un plus haut et arrive a hauteur de son sexe, un doigt glisse sur celui-ci a travers son pantalon, hum j'ai l'air de ne pas le laisser insensible, ça me plait ! Il tourne la tête brièvement vers moi et je vois dans son regard cette même envie que tout à l’heure sous cette douche, je sens sous mon doigt cette bosse qui ne trompe pas, je me mets donc à le caresser plus ardemment, sa respiration s'accélère (Monsieur a voulu jouer mais qui va gagner à ce petit jeu ? La est la question !) Je me décide a ouvrir sa braguette et j'y glisse ma main (grrrr encore une barrière avec ce boxer), je passe sous l’élastique et saisis son sexe à pleine main. Je me mets à le caresser avec vigueur. "Arrête Cathy, je ne peux plus me concentrer sur la route, tu me rends dingue d'envie, j'ai envie de toi, là, maintenant." « Et si tu trouvais un petit endroit sympa et discret, on pourrait profiter avant le repas lui dis-je avec un clin d'œil. » Il ne se fit pas prier et prit la direction d’une petite route de campagne. Il trouva un endroit discret et y gara la voiture. Une fois qu’il fut arrêté, je n’y tins plus et me penchai pour lui offrir une douce caresse de mes lèvres, je le sentais durcir au fond de ma bouche c’était si délicieux. Il me fit me relever et m'embrassa. Il vint caresser mon sexe et vit qu'il était déjà trempé de désir, il joua avec mon bouton gonflé d'envie. « mmmh mmmh » Mes gémissements résonnaient dans la voiture. « Yann, je n'en peux plus, je te veux, là, maintenant. » Il s'arrêta et recula son siège au maximum, je compris le message et vins le chevaucher. Il écarta mon string, baissa son boxer et délicatement, me pénétra. Nous voilà collés l’un à l’autre, son visage entre mes seins. L'envie est si présente que je sais que ni l'un ni l'autre n’allons tenir longtemps. J'accélérai mes va et viens, je le sentis se contracter et moi, de mon côté, mes "oh oui" devenaient de plus en plus puissants signe de ma jouissance proche. « Cathy ! Oh oui, oh oui, je viens. » Yann se déversa en moi et je le suivis dans un orgasme fort. Je restai sur lui et l'enlaçai. Nous échangeâmes un baiser, je repris ma place et me réajustai. « Nous voilà en retard, mais cela valait le coup, j’avais envie de toi depuis tellement longtemps ! Allons manger à présent et que je te fasse découvrir les surprises que je t’ai réservé pour ce soir. » Waouh ! Ce moment a été divin ! Encore des surprises ? Eh bien cette soirée est pleine de rebondissements et j’espère avoir encore plein de moments comme celui-là, avec encore plus de douceur et de tendresse. Cette pulsion dans la voiture n’était que pour évacuer cette tension sexuelle que l'on a cumulé depuis des mois derrière nos écrans. Apres une route longue et délicieuse nous arrivons au restaurant, comme tout le reste le restaurant est exceptionnel, il a réservé une table dans un endroit magique . Que va nous réserver ce repas ? Eh bien vous le saurez au prochain épisode !

ptitangecathy

ptitangecathy

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.