Aller au contenu

Tenebris

  • billets
    3
  • commentaires
    17
  • vues
    703

Billets dans ce blog

tenebris

C’était un soir en début d’été quand les jours sont longs et que l’on attend les dernières lueurs du jour pour ouvrir les fenêtres en quête de fraicheur… La chaleur ce jour-là avait été écrasante mais la température allait encore grimper  ;-)

Les volets étaient fermés depuis le matin pour conserver un peu de fraicheur. Je ne sais pas si tout le monde connait mais dans notre région nous avons des persiennes qui se basculent, si bien que les volets forment comme un abri contre le soleil mais vous pouvez voir la rue par l’entrebâillement. Bref, nous avons fini le repas et ma chérie part aérer la chambre pour faire entrer de l’air frais. Je finis la vaisselle et viens la rejoindre dans notre chambre.

En arrivant, je la vois en nuisette penchée dans l’encadrement de la fenêtre les coudes sur la fenêtre et les fesses en arrière… penchée ainsi derrière les volets basculés, personne ne pouvait la voir. Heureusement d’ailleurs car sa nuisette était légèrement provocante : la partie sur ses seins était en dentelle transparente, le reste en soie blanche et on retrouvait deux triangles en dentelle au niveau des hanches… le tout assez court si bien que je voyais le début de ses fesses rebondies… Dieu qu’elle est sexy :aime2:

Je m’approche doucement et viens me placer derrière elle… je viens placer un baiser dans son dos puis remonte doucement vers sa nuque pour venir lui susurrer à l’oreille combien je la trouvais sexy… Elle me fit un petit sourire et recula ses fesses pour venir se caler contre moi.  Je passais mes mains dans son dos en la caressant et délicatement elles se sont égarées sous le tissu… Mes caresses  ont glissé de son dos à ses hanches, je sentais ses fesses s’écraser contre mon sexe qui se tendait… puis mes mains ont glissé sur son ventre et sont remontées jusqu’à ses seins que j’ai saisis. Un râle de plaisir s’est échappé de sa bouche, elle avait les yeux fermer… j’étais penché sur elle, ses seins dans mes mains et mon sexe maintenant très dur calé entre ses fesses…

Je me suis écarté un peu et me suis baissé derrière elle… elle tourna la tête un peu surprise, juste à temps pour voir mon visage disparaitre entre ses cuisses pour lui prodiguer un cuni comme elle les aimait tant… elle se cramponnait à la fenêtre pour rester debout tant l’excitation était intense. Je faisais courir ma langue sur sa vulve trempée jusqu’à son clito qui dardait sous son capuchon… (elle m’avoua plus tard que sentir ma langue dans son entre alors que son buste était penché à l’extérieur par la fenêtre l’avait fait fondre). L’avantage de cette position et que j’avais une vue imprenable sur son petit œillet… une idée me vint… je laisse tomber un petit filet de salive sur sa petite porte. Elle sursaute mais je la plaque sur mon visage en lui attrapant les hanches. Je reprends mon cuni et alors que ma langue lui prodigue des caresses de plus en plus profondes, mes mains saisissent ses fesses et les malaxes délicatement. Mes doigts passent dans sa raie, j’écarte doucement ses collines rebondies pour atteindre l’entrée de derrière… pas de sursaut…mon majeur caresse le tour de son œillet. J’ai du mal à me concentrer sur mon cuni tellement je suis excité, je pousse un peu et voilà mon doigt aspiré entre ses fesses… un « oh ouiiiii » s’échappe de sa bouche… je m’arrête mais elle pousse ses fesses pour me dire de continuer… un désir fou s’empare de nous et me voilà lui prodiguant un cuni passionné tout en faisant des aller et retour dans son petit trou avec mon doigt… la sentant se détendre je remplace bien vite mon majeur par mon pouce… ses jambes défaillent et ses râles deviennent bien trop bruyant pour rester à la fenêtre.

Je me redresse et la tire vers le lit… ses yeux sont lointain et brillant… elle s’allonge sur le ventre et alors que je viens au-dessus d’elle et place mon sexe à l’entrée de son puits de plaisir, elle se retourne et me dit dans un souffle « non par derrière s’il te plait »… jusque-là nous n’étions jamais allés plus loin que les doigts… je l’interroge du regard et elle me dit « qu’elle en veut plus.. »… je saisis un préservatif dans la table de nuit, l’enfile et viens me placer sur sa petite porte. Nos souffles sont courts alors que je sens mon gland glisser lentement au fond d’elle. Je me sens serrer et des gémissements accompagnent ma progression… un « haaannnn » d’excitation résonne alors que je ne peux pas aller plus loin. L’étau se desserre au fur et à mesure des va-et-vient. Nos mouvements sont un peu limités dans cette position donc elle se met en levrette et je reprends ma position… elle tourne la tête pour me voir derrière elle… la vision doit lui plaire car ses mouvements s’emballent et ses fesses claquent sur mes hanches… ses râles se font cris et ses fesses viennent chercher mon sexe, je prends ses hanches et la pénètre aussi profond que je peux. Je sens ses doigts s’agiter sur son clito et parfois venir caresser mes bourses… la pièce résonne de nos cris et la passion nous entoure.

Je sens la sève monter… je me retire et enlève mon capuchon…mon sexe est près à exploser… sa main vient le saisir et elle me guide vers son puits d’amour trempé et me dit qu’elle veut que j’explose en elle… quelques aller et vient ont raison de nous et nous jouissons alors que mon liquide brulant se répand en elle. Nous restons coucher l’un dans l’autre de longues minutes à savourer ce moment explosif…

tenebris

Un soir, je rentrais après une bonne journée de travail et j’eus la bonne surprise de retrouver ma chérie en pleine séance de sport au milieu de notre salon. Elle avait disposé son tapis de gym près de la table basse et elle devait bientôt avoir fini car elle était en train de s’étirer… Elle était debout dos à moi, jambes tendues et elle essayait de toucher par terre avec les mains… J’en profitais un peu pour la regarder car sa tenue de sport me rend fou de désir à chaque fois. Ce petit pantalon moulant qui met en valeur ses fesses rebondies et en haut juste un soutien-gorge de sport… bref, je suis aux anges  ;)  !!

Je ne suis pas sûr qu’elle m’ait entendu car elle ne me prête aucune attention. Je décide alors de m’approcher… j’arrive doucement derrière elle et lui dépose un doux baiser dans le bas du dos… pas de sursaut… elle savait donc que j’étais là. Je continue mes caresses et mes baisers sur sa peau légèrement salée à cause de la séance de sport. Je la sens bouger, je m’interromps et la laisse se redresser. Une fois le dos droit elle tend ses mains au dessus de sa tête pour s’étirer en prenant soin de bien se cambrer… cette chute de rein superbe à raison de moi et je viens me coller contre son dos et ses fesses en la prenant dans mes bras. Ses bras retombent, elle se cale tout contre moi et tourne la tête pour me murmurer : «tu en as mis du temps à rentrer… »

Ma bouche vient trouver son cou et je remonte jusqu’à son oreille avec des baisers très langoureux qui la font frissonner… je la sens se blottir toujours plus contre moi et mon sexe commence à durcir contre ses fesses. Mes mains passent de son ventre à ses seins, je les caresse à travers le soutien-gorge et les premiers soupirs s’échappent de sa bouche… je décroche l’agrafe et fais glisser les bretelles doucement le long de ses bras. Je m’empare de sa poitrine nue et je sens ses tétons durs d’excitation sous mes doigts… son dos se cambre sous l’effet des caresses et ses fesses viennent presser mon sexe maintenant bien dur dans mon jean. Laissant ma main gauche flatter ses seins, je descends la droite sur son ventre, sur son nombril et je m’arrête brièvement sur l’élastique de son pantalon pour la faire languir, je sens son ventre se contracter sous ma main comme pour me dire de continuer. Je glisse donc mes doigts sous le tissu et caresse sa toison, je les fais courir sur son petit mont… je joue avec son envie… je sais qu’elle veut que je descende plus bas mais c’est moi qui décide  :P … Enfin presque car mon petit manège la fait se décambrer car elle essaye d’amener son puits d’amour à ma main… sentant la pression de ses fesses sur mon sexe diminuer :angry:  je m’empresse de descendre ma main pour enfin caresser ses lèvres… La zone est humide et déjà un de mes doigts a glissé à l’entrée de sa grotte, elle laisse échapper un hoquet de plaisir en sentant mon doigt la pénétrer. Les caresses sur ses seins et sur son minou ont bien vite fait de transformer ses soupirs en gémissements qui s’intensifient quand un deuxième doigt vient rejoindre le premier. Elle passe alors une main dans son dos pour ouvrir mon pantalon et saisir mon sexe sous mon boxer pour le masturber. Le moment est intense et la température monte dans la pièce… l’excitation grandit et les caresses ne vont plus être suffisantes.

Je lui enlève son pantalon et me déshabille dans la foulée. Je reviens me caler contre son dos mon sexe bien droit entre ses fesses… mes mains se pose sur ses hanches et j’accompagne le léger mouvement de ses fesses le long de mon bâton de plaisir… je ne vois que mon gland dépasser de cette vallée…je savoure ces sensations. Je la fais se retourner et nous nous embrassons à plein bouche, un baiser plein de passion… je la fait s’assoir sur la table basse et me baisse entre ses jambes que je place sur mes épaules. Ma bouche descend à l’intérieur de ses cuisses par de petits baisers et bientôt je fais des va et vient en laissant glisser ma langue jusqu’à la limite de son sexe… elle se tord d’excitation mais je la tiens fermement … sa tête est renversée et elle profite pleinement  du moment en m’encourageant à continuer... Je décide alors de m’arrêter… elle se redresse d’un air interrogatif…Je plante mes yeux dans les siens et descend doucement, sans la quitter du regard, sur son fruit d’amour humide et sucré pour le dévorer… elle long râle de plaisir s’échappe de sa bouche. Ma langue joue avec son clitoris et fouille chaque recoin de son intimité ouverte par tous ces plaisirs… mes mains parcours son ventre, ses seins et dans un « ouuuuiiiiiii » de plaisir sans fin elle jouit sous ma langue. Ses cuisses se referment sur mon visage et mes caresses se font douces pour finir de la cajoler…

Elle me regarde les yeux brillants d’excitation, je sais que cet orgasme la rendue folle de désir…

Elle se redresse et vient m’embrasser à pleine bouche… je sens ses mains se poser sur mes épaules et me repousser doucement pour que je m’allonge sur le dos sur le tapis de gym, c’est à moi de profiter maintenant J. Ma chérie s’assoit sur mes jambes, un genou posé de chaque côté, et commence à faire courir ses mains sur mon torse…hmmm… elles descendent sur mon ventre et se rapprochent de mon bâton tendu de désir. Ses caresses se précisent, je sens la pointe de ses doigts faire des va-et-vient et délicatement ses petites mains se referment sur mon sexe…. j’avais accumulé tellement de désir en lui prodiguant des caresses que la sensation se rapproche de la délivrance… je gémis de plaisir, ce qui la fait sourire. Elle a ses deux mains sur mon membre et elle commence les va-et-vient lentement…je me sens serrer de haut en bas… c’est à tomber…Ses mouvements sont sensuels et langoureux  et elle a l’air de prendre quasiment autant de plaisir que moi.

Elle se libère une main pour me caresser le ventre, tandis que l’autre continue de me masturber… elle rapproche ses hanches de mon sexe et se penche en avant afin de pouvoir venir déposer des baisers sur mon torse… toutes ses sensations me rendent fou, je veux plus. Mes mains se posent sur ses cuisses, je tente de la faire monter encore un peu mais elle me fait comprendre que c’est elle qui mène le jeu… obéissant je me laisse faire ;-). Elle remonte d’un cran, son puits d’amour est quasiment en contact avec mon sexe tendu… sa main a desserré son étreinte et elle l’a passée sous mon membre afin de le plaquer contre elle… le corps toujours allongé sur le mien, elle me masturbe entre sa main et son ventre…. Le moment est tellement intense que je suis obligé de la retenir pour ne pas jouir sous ses caresses.

Ses deux mains viennent se poser sur mon torse, ses hanches avancent de quelques centimètres et je sens son sexe humide et chaud se poser sur le mien. Elle ondule délicatement du bassin et je la sens glisser sur mon bâton… s’en est trop…je la veux….mes mains la saisissent et je place mon gland à l’entrée de son antre… je suis tellement excité que je sens le sang battre au bout de mon sexe… Je la pénètre lentement et une fois bien au fond d’elle tout bascule. Je l’attrape aux hanches et accompagne ses mouvements de bassin qui s’accélèrent… des gémissements de plaisir filtrent entre ses lèvres alors que je vois ses seins se balancer en rythme au-dessus de moi…je viens perdre mon visage dans cette poitrine et les mouvements se font de plus en plus intenses. Je la sens monter et descendre sur mon sexe et ses fesses claquent sur mes cuisses quand elle retombe…la pièce s’emplit de nos râles et de nos cris… je la regarde, elle est ailleurs, elle prend un plaisir inouï et bientôt je ressens sur mon bâton des contractions annonciatrices de jouissances pour ma chérie… son corps se contracte soudainement et le moment est tellement intense et excitant que je jouis en elle tout en continuant mes va-et-vient… le temps semble suspendu…j’ai l’impression qu’elle est paralysée de plaisir… et quand les derniers spasmes la libèrent, elle s’écroule sur moi. La soirée ne s’arrêtera pas là mais la suite reste entre elle et moi…

tenebris

La douche...hummm

Comme tous les matins avant de partir au boulot, je me lève dans le brouillard et me dirige vers la salle de bain. Au passage je mets une tasse de café au micro-onde, j’entends des bruissements de draps venant de la chambre… j’ai du réveiller ma chérie en me levant… elle va surement se rendormir je ne m’inquiète pas.

Je rentre dans la salle de bain, me déshabille et rentre sous la douche. J’allume l’eau et bientôt je sens le liquide brulant courir sur ma peau, un vrai bonheur… Je devine des bruits de pas à travers les bruits d’eau… apparemment elle ne s’est pas rendormie. Je coupe l’eau et attrape le gel douche… un bruit de porte… je tends l’oreille… le petit clapotis de pieds nus sur le carrelage… je ne suis plus tout seul dans la salle de bain….

Des mains se posent sur les portes de la douche et celles-ci s’ouvrent sur ma chérie nue prête à me rejoindre. Son regard brille d’une lueur coquine que je ne vois pas souvent mais qui laisse présager des bons moments à suivre. Je la regarde mon gel douche à la main, la douche n’a plus d’importance je suis hypnotisé par son corps qui me rend fou de désir… déjà je sens mon sexe gonfler. Elle rentre et referme les portes derrière elle, la douche n’est pas très grande mais suffisamment pour bouger à deux dedans si l’on reste proche ;-)

Elle me prend le savon des mains et me demande si je veux un coup de main… je souris et lui laisse les commandes. Ses mains glisses sur on corps et me couvrent de mousses, elle prend soin d’éviter les zones sensible dans un premier temps et viens se coller contre mon dos, passe ses bras autour de moi et viens me savonner le torse… ses mains descendent sur mon ventre et s’égarent de plus en plus bas. Je sens ses doigts à quelques centimètres de mon sexe maintenant tendu, j’ai envie qu’elle le saisisse mais elle se fait désirer et retire ses mains. Elle vient se replacer devant moi, dispose du gel douche au creux de sa main et commence à me savonner le haut des cuisses… elle me fixe avec ses grands yeux bleus et je sens sa main remonter pour venir attraper mes bourse qu’elle malaxe tendrement… la caresse combinée à son regard intense me donne un frisson de désir. Sa main continue sa remontée et saisie mon sexe dur et qui me parait énorme tant l’excitation est importante. Ses va et vient sont délicieux… je craque et ne peut la laisser continuer seule… je l’attire contre moi l’embrasse à pleine bouche et laisse glisser ma main jusqu’à ses fesses… sa réaction est immédiate, elle vient les presser contre moi… du moins contre sa main qui enserre toujours mon entrejambe. Ses hanches ondulent au rythme de mes pressions et elle s’accroche à mon sexe comme pour lutter contre ce flux de sensation.

Les choses s’accélèrent, mes mains abandonnent ses fesses pour venir glisser sur sa toison, je descends sur sa fente que je sens gonfler de désir… ma chérie allume l’eau et nous voilà nous masturbant mutuellement sous une cascade d’eau chaude. L’excitation est trop grande, je sens son clitoris tendu sous ses lèvres et je joue avec… par moment je descends ma main et fait pénétrer deux doigt en elle… des gémissements se font entendre, elle s’écarte, se baisse et prend mon sexe, maintenant rincer, en bouche… je la sens m’aspirer avec envie et sa main vient en renfort de sa bouche pour me déclencher des râles de plaisir. Je la fais se relever et me baisse à mon tour pour lui rendre le plaisir… mais très vite ses jambes se ramollissent car les sensations sont trop grandes, je me résous à abandonner mon cuni et remonte.

Elle se tourne dos à moi et viens appuyer ses fesses rebondies contre mon sexe, je le vois disparaître à moitié dans cette vallée… cette vue combinée à celle de l’eau qui ruisselle sur sa cambrure me rend fou… quelle chute de reins !!!... je fais quelque mouvement de va et viens coincer entre ses fesses, mes mains viennent saisir ses hanches, je me recule et la pénètre lentement. Elle pousse un cri de satisfaction et commence à faire des aller retour sur mon sexe tendu, le rythme accélère, elle me veut le plus profondément et je tire ses hanches vers moi… ses fesses claques contre mon bassin, le bruit et amplifier par l’eau qui ruisselle sur nos corps. Elle tourne son visage et me regarde dans les yeux… sa bouche et grande ouverte et des « oui » de plaisir s’en échappe. Elle se redresse et vient coller son dos contre mon torse. Je suis toujours profondément en elle mais les mouvements sont plus restreints. Je sens son fessier presser fort contre mon ventre et je viens saisir ses seins. Je les caresses, les malaxes … elle est aux anges, moi aussi. Les caresses combinées à la sensation de la pénétration la comblent. Je la sens qui défaille je suis obligé de la soutenir un peu, elle n’est plus que râle de plaisir. Une de mes mains s’égare sur son clitoris pendant que l’autre reste sur sa poitrine… sur un mouvement mon sexe sort de son écrin, tant pis, je le cale entre ses fesses… je la sens proche de la fin, ma mains sur ses seins, mon sexe entre ses fesses et la deuxième main qui fait des allers-retours entre son clitoris et sa grotte d’amour maintenant libre. Elle ondule du bassin contre mon sexe et dans un moment hors du temps, je la sens jouir entre mes bras alors que ma sève monte et vient se répandre sur le creux de ses reins…

Après s’être remis de nos émotions, elle me regarde et me dis en souriant que je vais avoir besoin de me savonner encore… cette fois-ci ce sera tout seul car je suis déjà en retard pour aller travailler.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.