Aller au contenu
  • entries
    21
  • comments
    31
  • views
    3,078

About this blog

un petit défi, un petit blog....et des photos d'une partie du corps trop souvent délaissé

 

pied.jpg

Entries in this blog

 

défi

un défi, un récit, une histoire de pied....   Le rendez-vous avait été donné de façon basique. Un simple texto.   - demain, 15h, mes pieds et toi ! pas de retard, pas d’excuse.   De toute façon, comment refuser une telle invitation. Mais il fallait se préparer en conséquence. Un tel message ne pouvait signifier qu’une chose, la belle Olivia avait envie qu’on s’occupe de ses petons, et peut-être, avec un peu de chance, aussi un peu d’elle.   Olivia est une jolie fille, brune, pas très grande, un carré déstructuré, un visage fin avec des lèvres joliment dessinées et des yeux très légèrement en amande. Surtout, elle a de jolis pieds, un mignon 38, toujours soignés et ornés de vernis.   Il me faut donc préparer cette entrevue du lendemain. Quelques produits que la belle affectionne pour la beauté de ses pieds et un assortiment de vernis, pour prendre soins de ses petons. Après tout, elle veut qu’on prenne soin de ses pieds, c’est toujours pour ça qu’elle appelle.   Le lendemain, 15h, je suis devant sa porte, cela fait quelques semaines que je ne l’ai pas vu. Et encore plus longtemps que je n’ai pas eu l’occasion d’avoir ses pieds ente mes mains, de caresser leur peau douce, de masser sa délicate cheville et de poser mes lèvres sur ses orteils délicats. Je respire un coup profondément, et sonne…   La porte s’ouvre, Olivia est là, souriante, son grand sourire illumine son visage et ses yeux respirent la joie. Elle est superbe dans sa petite robe d’été rouge et noir. Machinalement, presque par automatisme, je regarde au sol, elle porte une paire de sandales et ses ongles sont au naturel, contrairement à ses mains dont ses doigts fins portent des ongles manucurés. Nous nous asseyons dans le canapé et buvons un café en discutant de tout et de rien. Ses jambes croisées de mon côté me permettent de voir ses jolis pieds et le léger tic qu’elle a toujours, celui de bouger les orteils en quasi permanence de façon inconsciente. Mais… que c’est charmant !   Une fois son café finit, elle me regarde, son visage change, de souriante et pimpante, son visage devient coquin. Tout en me fixant, elle baisse la main le long de ses belles jambes, détache une première sandale qui tombe au sol, puis la deuxième. Ses pieds sont libres, et dans un geste délicat, ses pieds se retrouvent sur les cuisses au moment où elle me fait un clin d’œil furtif. C’est le signal de départ. Mes mains se posent sur ses pieds et les caressent doucement, sa peau est douce, je passe les doigts sur ces délicats orteils qui bougent en même temps. Elle lève une jambe et tend la pointe de son pied droit devant mon visage, j’y dépose tout doucement un baiser sur les orteils. Elle repose son pied à côté de moi et tend l’autre jambe, mais différemment, et c’est sur le coup de pied que je dépose un baiser cette fois. Une fois son pied reposé, elle me dit   - la peau est un peu tendue, j’ai besoin d’un petit soin je crois…   J’attrape la petite trousse que j’ai prise avec moi, trouve le bon tube de crème, et me met à genou devant elle, elle tend son pied vers moi, je dépose une noisette de crème et commence un massage. J’attarde un peu plus le massage sur la plante des pieds, la naissance des orteils puis masse un à un chacun des orteils avant de faire la même chose avec l’autre pied. Entre temps, Olivia s’est affalée dans le fond du canapé, profitant du moment, laissant même échappé quelques soupirs de plaisir. Cela fait maintenant longtemps que a crème a fini son office mais Olivia est belle ainsi, les yeux fermés, profitant de se massage, et je n’ai guère envie de lâcher ses jolis pieds délicats. Au bout ‘un temps incertain, je repose le pied que j’ai encore en main sur le bord du canapé et pose un tendre baiser sur chaque, ce qui la fait ouvrir les yeux. Elle se redresse, s’approche de mo, de son index soutien mon menton et pose doucement ses lèvres sur les miennes dans un chaste et tendre baiser qu’elle achève en susurrant un merci.   Elle se repose dans le canapé, lève une jambe pour regarder son pied gauche avant de dire -mais, et le vernis ?  sur un ton qu’une peste se préparant à faire un caprice n’aurait pas renier   J’attrape quelques flacons de vernis que je lui montre, elle en désigne un du doigt et me tend son pied. Je passe le premier coup de pinceau de rouge bordeaux sur l’ongle de son orteil, en tenant son pied la main. Je jette un œil, elle a refermé les yeux et se laisse faire, je m’applique à ne pas la décevoir. Selon notre rituel, une fois fait, j’embrasse de nouveau ses pieds qui m’envoutent  chaque fois. Elle ouvre les yeux et observe scrupuleusement le résultat….avant de sourire, son joli sourire qui me ferait lui aussi faire n’importe quoi. Elle me fixe - debout !         Je me lève…   Elle s’approche, défait mon pantalon qu’elle abaisse sous les genoux, ses pieds ont fait leur effet et cela se voit à travers mon boxer, elle sourit, d’un sourire lubrique cette fois - décidément, tu ne pourras jamais t’occuper de mes pieds sans bander ! - c’est de leur faute, ils sont trop mignons !   Elle fait avec mon boxer ce qu’elle vient de faire avec mon pantalon, mon sexe est tendu, elle donne un petit coup dessus avec son doigt, comme pour tester l’effet ressort, ce qui l’amuse toujours. Elle recule un peu sur le canapé, et remonte ses pieds vers moi. Ses orteils se posent sur mon sexe, ils sont doux, ils bougent en rythme le long de ma verge, avant qu’elle ne la serre ente ses pieds et commence des mouvements de bas en haut. Elle sait y faire, ses pieds sont agiles et cette masturbation est comme toujours parfaite. D’ailleurs cela ne tarde pas à faire son effet et au bout de quelques minutes, mon plaisir se repend sur ses orteils et ses pieds. Le temps de reprendre mes esprits, elle me regarde et me dit : - alors, j’attends…   Enlevant pantalon et caleçon, je me dirige rapidement vers la cuisine et reviens avec le nécessaire pour essuyer ses pieds de mon hommage gluant. Le temps de faire l’aller-retour, elle a enlevé sa robe et ne porte pas/plus de sous-vêtement. J’essuie doucement et consciencieusement ses pieds avant de les embrasser de nouveau. - continue vers moi…   Je poursuis avec de petits baisers le long de sa jambe, j’arrive près de son intimité, m’arrête, lui jette un œil, elle me fait signe de continuer, j’approche ma bouche de sa grotte aux mille plaisirs et débute un cunni qui va nous entrainer dans une danse lascive au milieu du salon pendant une bonne partie du reste de l’après-midi.

julian

julian

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.