Aller au contenu
  • billets
    5
  • commentaires
    24
  • vues
    1 742

À propos de ce blog

Billets dans ce blog

 

Mon étoile

Loin. Sans réussir à m'en faire une raison. [...] En demandant de l'aide aux étoiles. Dehors, sur le balcon, en fumant une cigarette, puis en suivant la fumée jusqu'au ciel, en haut, encore plus haut, au delà.. Là bas, juste là où nous avions été. Combien de fois j'ai nagé dans cette mer nocturne, En haut, en bas, sans arrêt. Avec l'Hydre, Persée, Andromède.. Jusqu'à Cassiopée. Première étoile à droite et puis tout droit, jusqu'au matin. Encore plus loin. Et je demandais à toutes : "Vous l'avez vu ? Je vous en prie.. J'ai perdu mon étoile. Mon île n'est plus. Où est-elle, maintenant ? Que fait-elle ? Avec qui ?" Autour de moi, je n'entends que le silence des étoiles, embarrassées. Le bruit pénible de mes larmes infinies. Et moi, stupide, qui voulais ou espérais trouver une réponse. Donnez moi un pourquoi, un simple pourquoi, n'importe lequel. Mais quelle idiote. C'est bien connu. Quand un amour finit, on peut tout trouver, sauf un pourquoi. Federico Moccia

Doucerêverie

Doucerêverie

 

Douce mélodie...

-Ahhhhh Un gémissement lui échappa. Elle ne se rendit compte du fait qu'elle avait gémi que lorsqu’elle entendit ce son presque venu d’ailleurs… Doux, délicat… C’était comme si sa bouche avait voulu exprimer à sa manière ce qu’elle-même n’aurait pu expliquer, commenter… A cet instant précis tout ce qu’elle aurait pu dire c’était qu’elle se sentait bien… Toute bien… Un tel bien être… Une sorte de paix… -Chéri… S’il te plaît… Reste encore un moment comme ça… Ne bouge pas… Me délecte… , dit-elle en l’enveloppant d’un regard à la fois empli de paix et de joie mais où s’ajoutait aussi une petite once de crainte… Car elle voulait le garder… Là. En elle… Prisonnier de la chaleur et de l’humidité de son intimité… C’était tellement bon de le sentir comme ça en elle… Elle aurait voulu que cela dure une éternité… Cela faisait un moment qu’il n’avait pas été en elle et le manque s’était fait de plus en plus grand, l’envie était devenue de plus en plus irrépressible et intense… Elle se tortilla doucement, tourna légèrement la tête pour embrasser son avant bras… Il avait une main enfouie dans ses petites boucles, lui caressait les cheveux, l’apaisait et de l’autre main il maintenait fermement sa hanche en place… Mmmmh… Elle était toute heureuse… Profitait de cet instant pour laisser diffuser en elle cette sorte de plénitude que l’on peut ressentir lorsqu’on arrive à enfin avoir quelque chose que l’on a beaucoup et longtemps désiré… Il la regardait, ne la quittait pas des yeux, guettait le moindre de ses gestes et la moindre de ses réactions… Elle lui sourit se contorsionna presque pour venir déposer un doux baiser sur ses lèvres et lui fit oui de la tête… Oui, elle était prête… Oui, il pouvait bouger en elle… Oui, il pouvait maintenant la prendre comme il voulait… Et oui elle était à lui, rien qu’à lui toute à lui… -Ahhhh C’était irrépressible… Le sentir en elle comme ça l’excitait au plus haut point, la rendait toute chose, toute bien, toute touchée, toute émue, toute fière… Il s’était presque totalement retiré. Une petite moue prit vite la place de son sourire. Ow… Il suffisait qu’elle dise oui pour que l’instant d’après cherche à se retirer d’elle… Grr… Non… -Ahhhhhhh Il revint en elle fermement presque durement… Elle sentit ses pieds se tordre et pointer immédiatement en réaction à cet assaut… Elle avait l’impression que tout son corps était tendu, avide, en attente de lui… Il vint déposer un doux baiser sur son front et commença à faire des vas et viens amples qui lui arrachaient chaque fois un son… Mmmh… Elle savait qu'il aimait lui faire ça... Faire sortir de sa bouche de doux sons... Il alternait les vas et viens entre lents, puissants et rapides, forts et elle se tortillait, ondulait, se laissait aller à suivre ce rythme qu'il lui imposait et à gémir, ronronner, haleter pour lui... Une douce mélodie lui avait-il une fois dit...

Doucerêverie

Doucerêverie

 

Emma.

Elle était là, devant elle, presque nue recroquevillée sur le fauteuil. Elle dormait paisiblement... Qu'elle était belle...! Ariane ne pouvait détacher ses yeux de ce corps frêle qui avait l'air d'avoir froid ou de chercher une certaine sécurité, une chaleur. Elle ne pouvait s'empêcher de regarder Emma, de l'admirer. Elle essayait de graver cette image dans sa tête car elle incarnait pour elle un telle perfection, une telle splendeur... Elle se leva, partit chercher de quoi la recouvrir pour ne pas risquer qu'elle attrape froid et tombe malade. Son pied glissa, sans qu'elle ne s'en rende compte, sur la petite culotte d'Emma qui avait atterri sur le sol lorsqu'elle la lui avait retiré. Elle la sentit légèrement humide sous son pied et en sourit. Un sourire à la fois attendri et mélancolique. Elle connaissait le désir qu'Emma avait pour elle. Les sentiments qu'elle lui inspirait, comme elle n'avait d'yeux que pour elle... C'était justement cela qui avait fait qu'elle avait toujours tout fait pour résister aux avances timides d'Emma. Parce qu'elle connaissait les sentiments qu'Emma avait pour elle... Parce qu'elle savait qu'Emma était amoureuse d'elle et qu'elle ne voulait au nom de cet amour si beau, si pur risquer de la blesser, de la heurter, de lui faire de la peine. Elle se pencha, retira la culotte de son pied, la prit dans sa main. Caressa le bout de tissu moite du bout de ses doigts... Elle se releva, gardant la petite culotte dans sa main et continua à avancer telle une automate perdue dans ses pensées. Elle trouva ce qu'elle cherchait sur le lit. Elle s'avança vers la couette, s'apprêta à la saisir mais se rappela avoir dans sa main ce délicat bout de tissu qui avait recouvert l'intimité de sa belle... Elle glissa la petite culotte dans la poche de son jean avant de se saisir de la couette. Elle la prit et repartit, revint près d'Emma. Elle s'assit à ses pieds, la couette toujours à la main. Elle pesait lourd mais peut importait... Elle était presque nostalgique de cette délicate vision, aussi bouleversante qu'attendrissante... Sa douce Emma. Sa délicate Emma. Elle la chérissait tant... Elle se résolut à la recouvrir. Glissa doucement avec précaution la couette d'abord sur ses petits pieds, puis le long de ses jambes toutes douces qu'elle avait parcouru de ses mains, le long de ses cuisses qu'elle avait vu s'écarter pour elle... Elle le glissa sur son intimité qu'elle avait d'abord effleuré puis caressé, puis dont elle s'était fermement emparée... Le long de ce doux ventre qu'elle aurait aimé embrasser, de cette émouvante petite poitrine dont elle s'étaient saisie, qu'elle avait pétri... Sur ces épaules toutes frêles, sur ce cou qu'elle avait mordillé... Ariane avait raccompagné Emma chez elle. Elles s'étaient croisées toutes deux à une soirée. Ariane y était allée pour s'amuser, draguer, pour se dégoter un plan d'un soir qui aurait servi à apaiser son envie mais finalement c'était avec Emma qu'elle était rentrée... _____ A suivre.

Doucerêverie

Doucerêverie

 

Doux instant...

Il était sorti. Elle était restée. Lui, était parti dans le froid... Elle, était restée confortablement blottie au chaud... Elle ne savait si oui ou non il allait penser à elle, si il allait sentir ce manque d'elle... Ce qu'elle savait, elle, en revanche... C'était qu'à elle, il allait manquer, qu'elle penserait certainement à lui... Elle l'avait vu se préparer, l'avait regardé s'activer pour chercher ça et là ce qu'il ne trouvait... Elle se sentait si fatiguée. Toute fatiguée... Il faisait nuit. Il faisait noir au dehors... Elle aurait fort donné pour qu'il reste, qu'il se mette là, à côté d'elle, qu'il la prenne dans ses bras, la câline, la serre... Pour qu'elle puisse somnoler, dormir au creux de ses bras mais "il fallait"... Elle détestait ces phrases. Ces mots... Oh non! Elle admirait tout de même en lui son sens du devoir... Ce n'était nullement ça le problème... Le problème était qu'elle aimait l'avoir auprès d'elle, pouvoir se blottir à tout instant dans ses bras, pouvoir le sentir, le toucher... Elle n'aimait quand il n'était plus là et qu'elle ne pouvait plus faire ça... Il était fin prêt... Prêt à partir, à allait où "il fallait" qu'il soit... Il s'approcha alors d'elle se pencha lentement sur elle et là... Déposa un tout doux baiser sur son front... Mmmh... Elle ferma les yeux... Se laissa aller à se délecter de la tendresse et de la douceur toute singulière à ce baiser... Lorsqu'elle les rouvrit, il était déjà sur le seuil de la porte. Il lui jeta un tendre regard, un dernier baiser du bout de ces lèvres si sensuelles et le voilà qui était parti... La voilà qui était seule, blottie dans son fauteuil... Hum. Sur ses lèvres se dessina sans qu'elle s'en rende vraiment compte une petite moue... Elle se tortilla doucement dans son fauteuil pour s'y faire une meilleure place et elle laissa ses pensées doucement, tout lentement vagabonder... Jusqu'à... Jusqu'à ce qu'elle ne se rappelle plus de rien... Ses yeux s'étaient fermés... Elle s'était endormie... Là... Sur le fauteuil... Elle était endormie, peut-être était-elle entrain de rêver? Son sommeil n'avait jamais été bien lourd. Elle entendit du bruit... Ouvrit les yeux. Un bruit... Elle se mit à chercher, tous sens en alerte... Où était-il? Était-il là?? Et là... Son coeur s'arrêta un tout léger instant de battre. Là ! Là ! Il était là !!! Oh !! Elle était toute contente! Toute joyeuse ! Elle se tortillait dans son fauteuil... Essayait de vérifier si ses cheveux n'étaient pas décoiffés, si elle n'était pas présentable, alors que lui contrairement à elle... L'était tellement... Si beau... Tout beau... Il approchait... Elle se sentit se mettre à sourire... De ce sourire joyeux, plein de lumière... Elle souriait... Pour lui. A cause de lui... Par lui... Elle se sentait comme irradier de l'intérieur... Il était là! En quelques pas, il s'assit sur son fauteuil, son fauteuil à elle... Tout là... Il pris sa main dans la sienne... Oh que sa main était gelée... Il la fit s'approcher de lui... L'enserra... La fit se blottir contre lui... Elle posa la tête instinctivement contre son torse... Ferma doucement les yeux et se mit à ronronner... Elle ronronnait pendant que lui la serrait... La serrait fort... Tout fort contre lui... Mmmh... Lui... Elle rouvrit ensuite les yeux se rappelant comme il avait les mains froides et gelées... Elle se mit à "gigoter" contre lui comme il aimait lui dire quand elle se tortillait de partout pour essayer de faire quelque chose... Elle réussit à s'échapper d'entre ses bras... A glisser d'entre eux... Non sans regrets, certes... Mais elle avait autre chose à faire... Il fallait qu'elle s'occupe de ces jolies mains toutes froides... Qu'elle s'occupe de lui... Elle pris sa main dans les siennes... Commença doucement à la frictionner... A la réchauffer de ses mains qui apparaissaient bien plus petites comparées à la sienne... Elle l'entendis soupirer d'aise... Oh... Le pauvre... ça avait dû être fort désagréable voir douloureux... Elle se pencha sur sa main qui commençait tout doucement à se réchauffer... Jeta un regard curieux vers lui... Il la regardait... Elle lui sourit... Souffla sur sa main de son souffle tout doux... Chaud... Il frissonna... Elle le sentit... Elle le regarda à nouveau et yeux dans les yeux... Elle déposa un tout léger baiser sur le dos de sa main... Elle en prit ensuite la paume... La pressa contre la joue... Se mit à frotter tout doucement sa joue à sa paume voulait faire communiquer la chaleur de ses joues à la main... Il souriait... Elle le fixait, encore et encore... Avait frissonné au contact encore frais de sa paume sur sa joue... Avait soupiré aussi lorsque celle ci était devenue plus chaude... Que ça s'était petit à petit transformé en une douce caresse de sa main sur sa joue... Elle eut l'envie de la bisouter... Le fit... Tourna légèrement la tête... Déposa un baiser au creux de la paume de sa grande main... Puis elle se rendit compte que sa main, son autre main avait bougé... Il l'avait frotté à la couverture, l'avait réchauffée... Et là... Elle était venue s’immiscer sous la couverture... -Mmmh... Il lui arracha un doux gémissement alors que sa main s'était posée à plat sur son ventre... Sa main toute douce... Chaude... Un petit peu moins que la peau de son ventre tout de même ce qui la fit frissonner toute entière... Mais ce contact était si doux... Mmmh... Elle se vit se mettre alors instinctivement à déposer des bisous sur la pulpe de chacun de ses doigts... Il en avait frémi à sentir ses lèvres sur le premier, s'était mis à bouger son autre main à la faire aller vers son dos au second... Puis le voilà qui parcourait son dos de son autre main... Qui le caressait... Le remontait puis le descendait... Elle était là... Contre lui... Leurs yeux ne se quittaient pas... Doucement elle entrouvrit les lèvres... Elle fit glisser une première phalange dans sa bouche... Il en gémit... Elle le sentit qui retirait son autre main de son dos... Il la plaça sur sa nuque... Elle pouvait le sentir, sentir la petite pression de sa main si possessive à sa nuque... Sentir ce doigt... Cette phalange qui s'était introduite entre ses lèvres... Il l'attira par sa nuque... La fit doucement s'allonger... Tête sur la fauteuil... Il commença à plus rentrer son doigt... Elle gémit... Elle était là... Allongée... Encore dans sa couverture toute chaude... Lui était là... Penché au dessus d'elle... -Tu es belle..., lui chuchota-t-il à l'oreille. -...Tes lèvres sont si douces... Ta bouche toute chaude... Il ressortit alors lentement son doigt... Son autre main était restée dans sa nuque... Il se mit à faire suivre à son doigt humide, très lentement, le contour de ses lèvres et là... -Mmmh... Elle gémit. Il avait d'un coup enfoncé son doigt, jusqu'au bout, fermement dans sa bouche. Il le maintient là. Ne le bougea pas. Se contenta de la regarder intensément, de lui sourire et de lui caresse tout délicatement la nuque. Il le ressortit... Tout trempé. Luisant... -Encore? Tu veux? Elle fit oui de la tête. -Alors ouvre ta bouche. Offre la moi... S'il te plaît... Ses lèvres s'entrouvrirent presque instantanément à ses mots... Il l'avait senti qui s'était mise à onduler doucement contre lui. Il aimait ses ondulations. Tout comme il aimait quand elle se laissait aller... Il appuya plus fermement sa main sur sa nuque, la maintenant, pour ne pas qu'elle bouge et là... Elle se mit à se tortiller sous lui, à se tordre... Il avait fait entrer deux de ses doigts en elle, au fond de sa bouche... Elle était terriblement excitante. -Mets tes mains sur ta tête et arrête de te tordre dans tous les sens tu veux? Je suis concentré, là. Obnubilé par ta bouche... Je la veux... Je veux la remplir... Te remplir ta bouche. Il savait qu'elle allait instantanément gémir... Il voulait qu'elle le fasse. Elle gémit... Et là. Il enfonça encore plus loin ses deux doigts... Elle eut comme un petit hoquet. Elle était belle, désirable... Elle ne le perdait pas des yeux, peinait à faire un quelconque mouvement... Elle aussi était toute concentrée sur ce qu'il faisait à sa bouche... -Hum... Tes mains. Tout de suite... Toi... Il ressortit un petit peu ses doigts. Pas entièrement... Loin de là. Elle pouvait toujours bien les sentir en elle mais c'était un petit peu comme s'il voulait qu'elle relâche la pression et qu'elle puisse se mouvoir. Elle mit ses mains sur sa tête. Continuait à le regarder.... Elle se sentait être toute excitée... De plus en plus excitée au fur et à mesure qu'il jouait avec sa bouche... Elle adorait quand il était doux... Mais là il se montrait plus ferme, plus directif et ça l'excitait... Elle ne pouvait s'empêcher d'onduler sous lui, avait comme instinctivement ouvert la bouche lorsqu'il lui avait demandé de l'ouvrir... De la lui offrir... Car c'était ça. Elle avait vraiment eu l'impression de la lui offrir... Il l'avait pénétrée de deux de ses doigts... Elle les avait senti comme envahir sa bouche... Puis il avaient pris place pour y rester, s'y loger et y prendre leurs aises un petit peu comme s'ils étaient chez eux... Comme si sa bouche à elle avait était acquise à eux... Elle s'était senti comme possédée par lui... Prise... Ses doigts sur sa nuque qui se faisaient à la fois fermes et rassurants lui permettaient d'un petit peu se calmer... L'apaisaient... Lui disaient en quelque sorte de se laisser aller... Il s'était mis à parler. A lui demander de mettre les mains sur sa tête... S'imaginer ce que cela donnerait vu de loin réussit à la faire gémir et là... Ces doigts s'étaient enfoncés encore plus loin dans sa bouche... Elle n'aurait pu imaginer qu'ils puissent aller si loin... C'était bon... Si bon... Elle ne voulait bouger. N'en avait ni l'envie ni la force... Elle était comme entièrement tendue et focalisée sur sa bouche... Sur sa bouche et sur ces doigts... Ces doigts qui la prenaient, la possédaient, la remplissaient... Elle finit par bouger. Par lui offrir cette vision d'elle qu'il voulait... Elle, ainsi, allongée... La bouche remplie... Possédée... Qui ne le quittait des yeux et obéissait à ses ordres fermes et à ces doigts tous doux sur sa nuque... ________________ Pas eu le temps de le finir. Sourire. Suite à venir...

Doucerêverie

Doucerêverie

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.