Aller au contenu
  • entry
    1
  • comments
    4
  • views
    854

About this blog

Tout n'est pas toujours ce qu'il semble être !

Entries in this blog

 

Elles

Dévêtu, l'air frais m'agresse et me transis brièvement. Mais je sais ce qui m'attends, je me reprends et l'excitation insuffle en moi une chaleur toute différente de celle des rayons du soleil. Je te vois, à nue devant moi, livrant ta beauté emplie de mystères insondables. Car nulle ne peut prétendre t'avoir jamais dompté, nulle n'a pu prévoir tes réactions et tes désirs. Je me sens faible et insignifiant face à toi.  La lumière du soir, sur fond de soleil déclinant baigne la scène d'une lueur magistrale. Ses reflets sur ton corps te font paraître d'or. Tu te livres à moi autant que tu entretiens le mystère. Tu m'attires puissement. Je n'ai d'autre choix, d'autre désir que d'entrer en toi. Et tandis que je me mouille à ton contact je sais comment tout cela va finir. Mes premiers essais pour percer tes défenses sont un échec. Tu sais ce que tu veux et comment tu le veux. Je dois me faire violence pour me rapprocher, te pénétrer et vaincre tes rebuffades. Temporérement. Tu me repousses violemment avant de m'attirer à nouveu, je ne sais que faire, je me sens emporté sans espoir de résister. Tu m'as toujours pris comme tu le désirais. Mon combat n'y a jamais rien fait, c'est toi qui mène le jeu, toi qui mène la danse. Une fois en toi je ne peux plus lutter. Je dois m'adapter, essayer de comprendre tes mouvements tandis que tu fais de moi ce que tu veux. Souvent il me faut résister, parfois me relâcher et me laisser aller.  Je sais que je ne le peux, mais je dois apprendre à te faire confiance, toujours tu me raménera à toi, au moment propice, promesse de mille délices. Je sens la vague arriver, mon désir monte, je veux te comprendre, te dominer en cet instant que je sais imminent. Je veux que nous communions, que tu me portes et que je te sublime. Nous ne sommes plus qu'un à présent. Je lutte pour te prendre sans te laisser me dominer. Je lutte contre une envie trop précoce...  J'attends le bon moment. Le voilà, je te sens parfaitement désormais. Ton désir est puissant, bien plus puissant que le mien. Mais tu ne peux plus me déborder, tu ne peux plus rien m'imposer, je joue avec toi. Je me lève et tu me portes à toute vitesse, je glisse à ta surface. La vitesse m'enivre tandis que tu gagnes en puissance. Tu me dépose sur le rivage, je descend de ma planche... Le soleil se couche désormais, il est temps de rentrer auprès d'un autre amour. Un autre désir s'est emparé de moi. Face à lui je ne peux rien mais la donne à changé. C'est maintenant elle que je m'en vais retrouver. Je vais lui montrer ce que toi tu m'as imposé, à mon tour d'être puissance, à mon tour de la prendre selon ma volonté. L'Océan est une Femme que l'on ne saurait dompter, La Femme un Océan aux milles voluptés que jamais l'on ne se lasse de retrouver.

Hiti Mahana

Hiti Mahana

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.